Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 17:17
Les vœux de François Hollande étaient adressés au Medef

Je ne voulais pas gâcher ma soirée du 31 décembre, alors ce n'est pas en direct que j'ai écouté les vœux du Président de la République. J'ai bien fait, car j'ai constaté par la suite que les propos qu'il a tenus auraient aussi bien pu être prononcés par son prédécesseur.

 

La preuve est qu'ils ont été très appréciés par le Medef. Son président, Pierre Gattaz, a assuré « être prêt à participer et à s'impliquer activement pour bâtir concrètement le pacte annoncé par le Président de la République », preuve qu'il répond aux attentes du patronat. D'ailleurs, dans son journal Le Figaro, les vœux que Serge Dassault présente pour 2014 prennent des allures d'encouragements à destination des socialistes, pour leur politique économique néolibérale.

 

L'orientation donnée par Hollande : « Moins de charges sur le travail, moins de contraintes sur leurs activités et en même temps, une contrepartie, plus d’embauches et de dialogue social. » Alors que la croissance est au point mort, le chômage toujours en hausse malgré les engagements de baisser la courbe, la première de ses priorités pour l'année 2014 est la baisse des dépenses publiques partout où cela sera possible. « C’est vrai pour l’État, pour les collectivités locales (…), et pour la Sécurité sociale, qui doit en terminer avec les excès et les abus. » C'est quoi ces propos sur les excès et les abus ? De quoi  parle t-il alors que des tas de gens ont du mal à se soigner ? Quant à la réforme fiscale promise par Jean-Marc Ayrault elle n'est pas de mettre plus de justice dans le système, mais de diminuer les prélèvements obligatoires !

 

Fermez le ban ! C'est un discours de droite austéritaire pour une politique du même nom !

 

Pour les municipales en mars 2014 et les européennes en mai 2014, le seul vote de gauche sera un vote Front de Gauche.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 22:36
Partager cet article
Repost0
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 07:00
Municipales 2014, une liste Front de Gauche à Niort
Municipales 2014, une liste Front de Gauche à Niort
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 08:21

« Pour tous les pays qui suivent les directives des croque-morts de la troïka (Fonds Monétaire International, Banque centrale européenne et Commission européenne) les résultats sont dramatiques pour une majorité de la population. »

 

C'est par cette phrase que commençait mon récent billet sur la situation dramatique en Grèce, pour la population je précise. Il en va de même au Portugal où la pauvreté explose pour les mêmes raisons. En contrepartie d'une aide financière de 78 milliards d'euros (qui viennent s'ajouter à la dette), un vaste programme d'austérité a dû être mis en place, et là aussi, la troïka veille de près à son application.

 

Résultat, le chômage flambe et près de 18% de la population est au bord de la pauvreté. Les fonctionnaires subissent des baisses de salaire allant de 2,5% à 12%. Les services publics sont livrés aux spéculateurs. Allocations chômage, salaires et retraites fondent tandis que la TVA monte en flèche.

 

Et pendant ce temps, les 25 personnes les plus riches du Portugal ont vu leur fortune croître de 16% en 2013. Cette caste pèse à présent 10% du PIB contre 8,4% l'année précédente. Ces gains ont pour origine l'activité en Bourse. Et l'homme le plus riche du Portugal qui est le roi du bouchon en liège a vu sa fortune doubler pour atteindre la modeste somme de 4,5 milliards d'euros.

 

Vous doutez encore de l'efficacité des régimes d'austérité dictés par le FMI, la banque centrale européenne et la Commission européenne ? C'est le prix à payer pour que les riches s'enrichissent encore plus.

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 00:26

Les 3 millions de smicards vont être ravis de la nouvelle. En début de semaine, le gouvernement a annoncé qu'il n'y aurait pas de coup de pouce supplémentaire au SMIC au 1er janvier 2014. Celui-ci ne connaîtra que la revalorisation automatique liée aux mécanismes légaux. Cela fera 10 centimes de l'heure, et pas un de plus. Cela représentera pour un salarié travaillant à temps plein environ 12 euros nets par mois. De quoi faire des folies … à en juger aux propos du gouvernement.

 

N'est ce pas François Hollande en personne qui a souligné au Conseil des ministres de ce mercredi que « compte tenu du faible niveau de l'inflation constatée sur l'année, cette progression du Smic paraît relativement importante ». Et le ministre Michel Sapin avait déclaré quelques jours auparavant que « cette revalorisation de +1,1% permet d'assurer une progression du pouvoir d'achat des salariés dont les rémunérations sont les plus faibles ».

 

L'inflation constatée est déjà de +0,7% pour les 11 premiers mois de l'année. Et ce même gouvernement a prévu une hausse de la TVA au 1er janvier qui selon l'INSEE aurait un impact en cas de répercussion intégrale de 0,5%. Où est la progression du pouvoir d'achat ?

 

Non, les smicards ne vont pas se goinfrer, contrairement aux patrons du CAC40 dont la rémunération moyenne est établie pour 2013 à 3,48 millions d'euros. La " progression relativement importante" du SMIC de 10 centimes doit les faire rigoler.
 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 18:24

Il y a eu le mouvement des « pigeons », puis les « poussins », les « moutons », les « abeilles » et tout dernièrement les « bonnets rouges » parmi lesquels quelques « gros bonnets ». Leur point commun, dénoncer le « matraquage fiscal » des entreprises. C'est oublié un peu vite le cadeau fiscal de 20 milliards d'euros dans le cadre du crédit impôt compétitivité emploi. Mais les reculades successives du gouvernement sur les questions économiques et sociales au nom de cette compétitivité ne font que faciliter les batailles menées ici ou là contre les taxations.

 

Alors qu'au mois de mai la Communauté d'Agglomération de Niort s'était positionnée pour un taux de cotisation du versement transport porté à son maximum possible soit 1,8%. Cela concernait à compter du 1er janvier 2014 les entreprises de 10 salariés et plus. Un collectif derrière lequel se dissimulent à grand peine le MEDEF et la droite a fait du lobbying, allant jusqu'à se payer une page de pub dans la presse locale pour dénoncer cette taxe transport. Et qu'a fait la présidente socialiste de la CAN face à ces pressions, elle a soumis lors du dernier conseil communautaire une délibération proposant que le versement transport soit maintenu à son taux de 1,05 % jusqu'en juillet prochain, puis qu'il atteigne le taux maximal légal (1,8 %) à raison de 0,15 % chaque année.

 

Chez les socialistes, les reculades n'ont pas lieu qu'au gouvernement. Il faut rappeler que notre députée-maire et présidente de la communauté d'agglomération (Geneviève Gaillard) cumule depuis quelques mois. Elle a voté l'ANI, la réforme des retraites, enfin tout ce que le gouvernement a proposé en matière de recul social.

 

Les militants du Front de Gauche qui distribuaient les tracts pour sensibiliser les élus et les appeler à ne pas reculer n'ont pas été suffisamment entendu. En effet la délibération a été entérinée par 58 voix pour, 33 contre et 5 abstentions.

 

Preuve supplémentaire que le pouvoir économique recueille plus d'attention ? Décathlon a déménagé ; un bus dessert le nouveau magasin. Pôle emploi a déménagé de la cité populaire du Clou-Bouchet vers la campagne niortaise, le dernier arrêt bus est à 1km800 de Pôle emploi !!!

 

Ci-dessous le lien vers la déclaration faite par les élus communistes lors de ce conseil communautaire.

Placer le bien commun au coeur du territoire...

 

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 21:17

En appelant à une révolution fiscale, le Front de Gauche pose la question non pas du ras le bol fiscal, mais du ras le bol de l’injustice fiscale. C'est poser la justice sociale au cœur de la contribution de tous, de chacun selon ses moyens au fonctionnement de la société. L'impôt est nécessaire mais à condition qu'il soit juste. Les plus chauds partisans du moins d’impôts sont aussi les promoteurs du moins d’État, du moins de dépenses sociales et de services publics, en d’autre termes, de la régression sociale. Ce qui ne les empêche pas de réclamer des aides publiques à cor et à cri. Pour rappel, les 20 milliards du CICE (Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi) qui seront financés pour partie par l'augmentation de la TVA, l'impôt le plus injuste puisqu'il ne tient pas compte des revenus. (voir article sur l'injustice fiscale et sociale)

 

Imagine t-on une société dans laquelle la moindre de nos activités se traduirait par l’obligation de sortir notre porte monnaie, où nous serions soumis à l’obligation de payer tout ce qui aujourd’hui relève du bien commun (emprunter une route goudronnée, emmener nos enfants à l’école, avoir accès aux services publics, etc.), parce que tout relèverait du privé, que la puissance publique serait dépourvue de tout moyen d’intervention. C’est ça, une société sans impôts, une société d’une plus grande injustice encore, où la loi de la jungle s’impose au profit des plus puissants, où l’activité la plus banale de la vie quotidienne serait considérée comme une marchandise et une source de revenu.

 

A Niort aussi la question de savoir qui finance les infrastructures est posée. La CAN avait pris la décision d’appliquer aux entreprises un taux de cotisation de 1.8% pour le versement transport, permettant de financer les transports publics locaux, voire d’assurer leur gratuité. Pour mémoire, cela remplace pour partie la taxe professionnelle supprimée sous Sarkozy. Mais au travers d’un collectif derrière lequel se dissimulent à grand peine le MEDEF et la droite, une opération de lobbying s'est mise en place. Le PS s’apprête à céder face à cette pression puisqu’une délibération sera présentée au prochain conseil communautaire proposant de ramener ce taux à 1,2%, soit une reculade de un tiers.

 

 

Le Front de Gauche appelle à un rassemblement le lundi 16 décembre à 17 heures à Noron devant le dôme où se réuniront les élus communautaires afin de les sensibiliser sur cette question et leur demander de ne pas revenir en arrière. Les élus communistes et républicains du territoire de la CAN voteront contre cette délibération visant à la réduction du versement transport des entreprises.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 00:01

Pour tous les pays qui suivent les directives des croque-morts de la troïka (Fonds Monétaire International, Banque centrale européenne et Commission européenne) les résultats sont dramatiques pour une majorité de la population.

 

La Grèce par exemple a été un des premiers pays à se soumettre (enfin son gouvernement socialiste) aux directives de la troïka. A son sujet, François Hollande déclarait dans une conférence de presse en mai 2013 « l'Europe a sauvé la Grèce ». Si la situation n'était pas dramatique pour la majorité des Grecs, on pourrait rire des propos de Hollande. Alors qu'on ne compte plus le nombre de plans d'austérité mis en place (au moins une dizaine), la récession s'est accélérée, le chômage a augmenté, la dette publique continue de gonfler à toute vitesse sur le dos du peuple grec et la misère fait des ravages. Malgré cela la Troïka a décidé d’en rajouter une couche en demandant le licenciement de 11 000 employés supplémentaires de la fonction publique en 2014.

 

L'indice boursier MSCI qui mesure la performance des marchés boursiers des pays économiquement développés vient de déclasser le pays en le passant de « développé » à « émergent ». D'après une étude sur les perspectives économiques du pays publiée par l'OCDE, la Grèce devrait connaître une nouvelle année de récession l'an prochain avec une économie en recul de 0,4%.

 

Voilà le résultat des politiques d'austérité qu'exige la troïka. Dans un monde dominé par la spéculation financière et dirigé par la finance, l’austérité ne peut qu’engendrer l’austérité et la misère.

 

Mais quand les peuples n'auront plus rien à perdre sonnera l'heure de la révolte.

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 08:01

Combien de milliers de manifestants y avait-il à battre le pavé ce dimanche de la place d'Italie jusqu'au ministère de l'économie ? 7 000, 40 000, 100 000 ? Les médias ont globalement préféré détourner l'attention de leurs lecteurs ou auditeurs en polémiquant sur le nombre de manifestants, plutôt que de parler des chiffres de l'injustice fiscale qui faisaient marcher ce dimanche les porteurs de drapeaux rouges. Ce n'était pas un cri du ras le bol fiscal mais celui du ras le bol de l'injustice fiscale.

 

La TVA est l'impôt le plus inéquitable qui soit puisqu'il ne tient pas compte des revenus. Comme le réclamait le Front de Gauche dimanche, la première mesure immédiate est d'annuler la hausse de la TVA prévue en 2014 qui va se solder par une facture de 6 milliards pris en majorité sur les foyers modestes, et tout ça pour contribuer au cadeau fiscal de 20 milliards sur l'impôt des sociétés.

 

Comme le montrent les infographies ci-dessous, est-il normal que la TVA pèse plus en % sur le budget d'une famille au revenu annuel de 20 000 euros que sur une qui perçoit 100 000 euros ?

 

Quant à la fiscalité des entreprises, elle rapporte nettement moins à l’État que cette TVA injuste. Et que dire des dissimulations de fortune et de l'évasion fiscale qui privent l’État de quelques 40 milliards d'euros au minimum ?

 

Pourquoi les médias ne parlent-ils pas plutôt de ces chiffres ? Car ils ne sont pas contestables et rendent alors crédibles les propositions du Front de Gauche.

 

 

Marche contre l'injustice fiscale et sociale, polémique sur quels chiffres ?
Marche contre l'injustice fiscale et sociale, polémique sur quels chiffres ?
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 17:38
Dimanche 1er décembre, marche pour la justice sociale et fiscale
Partager cet article
Repost0