Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 19:09

Dans la perspective de l'élection présidentielle, Marine Le Pen peaufine son image. Comme la nièce ainsi que d'autres élus et membres du FN sont présents dans les meetings de « la manif pour tous » ou de « sens commun », Marine Le Pen semble faire évoluer son discours.

 

Dans un entretien à Causeur , voici ce qu'elle dit par rapport à l'IVG :

« Nous ne sommes plus en 2012 ! À l’époque, je venais d’être élue à la tête du Front national, après quarante ans de présidence de Jean-Marie Le Pen ! Certes, j’avais obtenu 68 % des suffrages mais un tiers du FN avait néanmoins voté pour Bruno Gollnisch. C’est pourquoi j’avais démarré ma campagne présidentielle en me tournant vers le Front national, dans une démarche de légitimité dans le mouvement qui venait de m’élire. C’est dans ce contexte que j’ai proposé de dérembourser certaines IVG, tout en rappelant la nécessité d’aides aux jeunes femmes qui souhaitent garder leur enfant. Mais j’ai vite réalisé que cette proposition créait de l’incompréhension et une grande inquiétude chez les femmes. Dès qu’on touche à ce sujet, certaines ont le sentiment qu’on menace l’accès au droit. J’ai donc décidé de renoncer à cette mesure anxiogène, et je l’ai fait d’autant plus tranquillement que ma situation n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était en 2011-2012. Aujourd’hui, je suis complètement libre de mon projet présidentiel. A fortiori depuis qu’un sondage effectué en plein milieu du débat Florian-Marion atteste que 75 % des sympathisants du FN sont d’accord pour rembourser l’IVG. »

 

Je disais bien en introduction "semble faire évoluer son discours", car les actes eux sont là pour témoigner de l'inverse. Elle dit que nous ne sommes plus en 2012, mais alors, que signifient ces votes au parlement européen en mars 2015 qui sont à l'inverse de ses propos ? Il ne suffit pas de dire « Je ferai campagne sur la défense des droits des femmes contre ceux qui menacent ces droits. » Car c'est bien le FN et ses amis qui les menacent. Voir dans le tableau ci-dessous les votes FN sur les droits des femmes.

 

Ne vous laisser pas duper par ses discours.

Au FN, c'est le grand écart entre les paroles et les actes

Partager cet article

Repost 0
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 18:47

Traité transatlantique : Le Pen complice de l’« UMPS » européen

 

La commission du commerce international du Parlement européen a voté le 28 mai en faveur du Traité de commerce transatlantique (TAFTA).

 

Loin de résister comme ils l'avaient fait croire, les députés PS, sous la houlette du rapporteur allemand Bernd Lange (SPD) ont voté en faveur des tribunaux d'arbitrage entre les Etats et les entreprises. Loin de préconiser des solutions alternatives dont ils avaient pourtant beaucoup parlé, ils se sont purement ralliés à la position de la Commission européenne.


Je dénonce cette nouvelle capitulation des sociaux-démocrates qui précipitent le désastre écologique et social dans lequel ce traité entraîne l'Europe.

 

Je salue la résistance des députés GUE (Gauche Unitaire Européennes - communisme et écosocialisme), Verts et du socialiste français Emmanuel Maurel qui ont voté contre ce projet dangereux, comme je l'avais fait moi-même le 31 mars en Commission des affaires étrangères.

 

Je constate à l'inverse qu'en parfaite opposante de pacotille Marine Le Pen était absente lors de ce vote décisif. La volonté du FN de "laisser passer" est aussi avérée par l'absence de son suppléant Aymeric Chauprade.

 

Cela confirme le refus de Marine Le Pen de s'opposer à l'alignement transatlantique de l'Europe comme l'avaient déjà montré plusieurs de ses votes changeants sur l'OTAN.

 

Communiqué J-L Mélenchon

Partager cet article

Repost 0
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 14:24

Encore plus dangereux que les particules fines.

Alerte Pollution ce week-end

Partager cet article

Repost 0
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 21:50

Mardi, les députés européens ont voté en grande majorité un texte portant sur l'égalité homme-femmes. Un paragraphe était notamment consacré à l'avortement et à la contraception.

 

Parmi les eurodéputés français, tous ceux du FN ont voté contre. Qui osera dire que le Front National n'est plus celui de Jean-Marie Le Pen ? Celui-ci avait salué l'adoption en Espagne d'un projet de loi supprimant quasiment le droit à l'avortement;

 

 

C'est ça aussi la réalité du FN, vote contre l'égalité hommes-femmes et l'avortement

Partager cet article

Repost 0
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 22:23

L'image lisse que le FN (F Haine) et Marine Le Pen tentent de se construire ne cesse de se fissurer dans la campagne des départementales. Les déclarations nauséabondes, racistes, et appelant à la violence se multiplient sur les blogs et les comptes des réseaux sociaux de candidats du Front national. La véritable nature du FN réapparait.

 

Ci-dessous un aperçu des propos nauséabonds tenus par ces ennemis de la République.

 

Et comme le souligne Mediapart dans un article publié hier, si Marine Le Pen prend garde à ne pas s’afficher avec des groupuscules néofascistes en France, elle semble prendre moins de précaution à l’étranger. Le 28 février, elle est apparue par le biais d’un message vidéo de soutien dans un grand rassemblement organisé par la Ligue du Nord, à Rome. Dans la foule ce samedi-là, des croix celtiques, une pancarte à l'effigie de Mussolini en bas de l'estrade, les néofascistes italiens de CasaPound, les anti-islam allemands de Pegida, des sympathisants d'Aube dorée, des identitaires français.

 

Chassez le naturel, il revient au galop.

Partager cet article

Repost 0
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 23:25

Le Trombinoscope est un annuaire du monde politique français créé en 1981 par un journaliste parlementaire. Outre le fait qu'il contient les biographies de milliers de personnalités politiques, il a aussi la particularité de décerner plusieurs prix annuels, le ministre de l'année, la révélation politique de l'année etc.

 

Ces prix sont décernés par un jury de journalistes, et ils viennent de consacrer en tant qu' « élu local de l'année » le maire FN de Hénin-Beaumont. Voilà le pouvoir de cette médiacratie avec les Arlette Chabot (Europe 1), Laurent Joffrin (Libération), Christophe Barbier (L'Express ) Gilles Leclerc (Public Senat) et consorts, qui, non contents d'avoir accompagné la montée FN, décernent le prix de l'élu à un maire FN.

 

Est-ce pour glorifier certaines mesures prises par ce maire ? Par exemple l'expulsion de la Ligue des Droits de l'Homme d'un local municipal dont elle bénéficiait gratuitement. Une procédure de recouvrement est également entamée pour les cinq dernières années, le nouveau maire considérant que la gratuité était illégale. Est-ce pour avoir pris un arrêté anti-mendicité concernant les Roms, arrêté retoqué par la justice. Est-ce pour avoir pris la décision de ne plus inviter le PCF aux commémorations. Est-ce pour ses menaces envers les syndicats ?

 

Ces journalistes qui lui ont décerné ce prix arboraient probablement le « Je suis Charlie » tout récemment, défendant ainsi la liberté d'expression. Mais cela ne les a manifestement pas gêné de distinguer un élu qui appartient à un parti, le FN, qui interdit à certains médias de fréquenter ses réunions publiques (Mediapart, le Petit Journal entre autres). Drôle de façon de louer la liberté d'expression !

Partager cet article

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 15:48

Les rassemblements et marches citoyennes de ce week-end avaient pour symbole les mots clés « Je suis Charlie », dans une mobilisation du « tous ensemble » contre le terrorisme et pour la liberté d'expression.

 

Quant à la polémique concernant la participation du FN à ces marches républicaines, celui-ci s'est lui-même mis en marge. L'attitude de leur président d'honneur (?!?) qui en pleine prise d'otage avait tweeté un portrait en noir et blanc de sa fille, sourire aux lèvres, avec apposé le slogan "Keep calm and vote Le Pen" (restez calmes et votez Le Pen) était déjà très choquante. Mais il a poursuivi en lançant samedi un « Je ne suis pas Charlie ».

 

C'est la même attitude qu'a adopté Jean-Romée Charbonneau, le chef de file du FN dans le département des Deux-Sèvres. A l'occasion d'une conférence de presse (NR du 12 janvier) sur les prochaines élections départementales, il en a profité pour donner son point de vue sur ces rassemblements déclarant « Moi, je ne suis pas Charlie. Je ne suis pas concerné par le rassemblement de Niort qui était une sous-manifestation d'une manifestation nationale qui a prononcé l'exclusion du Front national ». Et d'ajouter que l'Etat aurait dû « rappeler à l'ordre ce journal comme on rappelle à l'ordre les automobilistes qui franchissent la ligne blanche ».

 

Rappeler à l'ordre ? Avec une telle conception de la liberté d'expression, il s'excluait lui-même de ces rassemblements qui défendaient justement cette liberté d'expression. Certains voudraient nous faire croire que le FN a changé ...

Partager cet article

Repost 0
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 15:18
Dédiabolisation, ne pas se laisser embrouiller

Partager cet article

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 21:26

Robert Ménard, fondateur de reporters sans frontières et nouveau maire extrême droite de Béziers, élu avec le soutien du Front national, a commémoré le 5 juillet dernier les "massacres d’Oran" du 5 juillet 1962 devant une stèle où figurent les photographies de tueurs de l’OAS qui ont été jugés et fusillés dans le cadre des lois de la République.

 

Plutôt que de retirer la plaque commémorative, comme l’exigeait Aimé Couquet, membre du PCF, Robert Ménard a préféré s’incliner devant elle avec Elie Aboud, candidat malheureux aux municipales et député UMP de l’Hérault.

 

C'est une véritable provocation car non seulement Robert Ménard compte renouveler l’opération chaque année, et mettre "les drapeaux de la ville en berne le 19 mars", jour du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie.

 

Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde

Partager cet article

Repost 0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 23:40

Hier, suite à un reportage diffusé par RTL, le jeune militant antifasciste Clément Méric, décédé sous les coups d'un skin-head d'extrême droite, passait de victime à agresseur. Bien que cette information ait été démentie par une contre-enquête de Libération, cela n'a pas empêché certains médias de faire passer Clément Méric pour l'agresseur. C'est une infamie.

 

Et ce qui est soit-disant le service public n'a pas été en reste dans le traitement de ce sujet. Le 20 heures de mardi présenté par Pujadas reprenait cette thèse de la victime qui aurait été en réalité le premier agresseur. Voici les propos tenus dans le reportage : « Clément Méric a-t-il été l'agresseur avant d'être mortellement frappé par le skin-head d’extrême droite ? C'est ce que semble démontrer les images tournées par l'une des 3 caméras de la RATP située à l'extérieur de la station de métro. Sur les bandes, pas de vue globale de la rixe, mais le cadre permet de décrypter les dernières secondes … l'affrontement entre les deux groupes a peut-être déjà commencé, Clément Méric se précipite vers le skin-head semble t-il pour lui donner un coup. Celui-ci se retourne et d'après ses propres dires, il frappe l'étudiant à deux reprises et celui-ci s’effondre ...»

 

Entre les « semble » et les « peut-être », à aucun moment le reportage ne peut s'appuyer sur des images montrant Clément Méric portant un coup au skin-head, c'est l'inverse. Mais cela n’empêche pas le journaliste de traiter le sujet comme si c'était pourtant le cas. Dans la contre-enquête de Libération.fr, un membre de la police judiciaire de Paris souligne que cette vidéo est moins claire qu'affirmée puisqu'elle est « orientée vers le trottoir et ne montre que vingt centimètres au-dessus du sol, c’est-à-dire les jambes des personnes ».

 

Mais cela n'a pas empêché David Pujadas, présentateur du journal de 20 heures sur une chaîne publique, de laisser supposer que le militant d'extrême gauche aurait été l'agresseur, et s'appuyant pour étayer son propos sur une animation réalisée par la chaîne. Façon pour lui de renvoyer dos à dos extrême-gauche et extrême-droite.

 

Ignoble, lamentable !

Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Médias FN Luttes
commenter cet article