Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 23:31

Ce n'est pas une claque, c'est un lynchage, une humiliation, une rouste magistrale, un uppercut de la gauche, un désaveu sans appel. François Hollande, qui se voulait "Normal premier" au point de faire concurrence aux livreurs de pizzas en motocyclette, celui qui déclarait la guerre à la finance, est ce matin tout nu, "en pelotas", et son ralliement joyeux, toute honte bue, au néolibéralisme : vomi par le peuple de gauche.

 

La sanction est désespérante. Les travailleurs n'aiment pas ceux qu'ils considèrent comme des repentis, et les apostats finissent toujours dans les trous noirs de l'histoire. Le vote de ce soir est d'abord un carton rouge au bilan du hollandisme. Il n'est pas une adhésion tsunamique aux droites, mais un naufrage des espoirs soulevés par des promesses finalement non tenues.

 

Les trahisons aux valeurs de gauche, aux marqueurs de classe, aux intérêts du plus grand nombre, aux besoins des plus faibles, des plus démunis, des exploités, se payent cash tôt ou tard. A force de faire un indécent bisou-bisou permanent avec le patronat, de se vautrer avec le Medef, de ramper devant Mme Merkel, de mépriser les syndicats, d'avilir notre pays, d'en faire une serpillère "transatlantique", de prendre aux pauvres pour donner aux riches, on n'a plus rien de socialiste ni même de social-démocrate. On devient une sorte de nouvelle droite et les gens préfèrent toujours l'original à la pale copie du transfuge.

 

Tout cela serait méprisable si l'adversaire de classe n'en profitait pas pour s'emparer de centaines de municipalités, pour faire main basse sur leur potentiel, pour balayer des années de " bouclier social ", de gestion démocratique et populaire, même dans un contexte de plus en plus difficile.


Tout cela serait méprisable, si ceux qui allaient trinquer étaient les barons, les notables, les " élites socialistes ", les cumulards, les qui-relèvent-de-l'impôt-sur-les-grandes-fortunes...

 

Non, non, ceux-là continueront à s'empiffrer, à grossir leur portefeuille, à se repaître des désastres sociaux, qu'ils ont eux-mêmes provoqués.


Non, non, ceux qui vont trinquer encore plus, serrer la ceinture, pleurer les fins de mois, sacrifier leur santé, l'avenir de leurs enfants, ce sont les ouvriers, les fonctionnaires, les retraités, les chômeurs, les précaires, les travailleuses, les petits paysans, les intermittents, "ceux d'en bas"...


Rien que pour cela, ces " socialistes " là, qui enterrent Jaurés, Allende, Negrin..., exigent d'être combattus et dénoncés comme il se doit. Ils ne connaissent que le rapport de forces, et n'avancent que lorsque le peuple les bouscule. L'heure est au déploiement et à la structuration d'un vrai Front de Gauche, socialo-indépendant, sur des principes et des valeurs de classe, avec un objectif clair : aller vers une société nouvelle anticapitaliste, que nous sommes nombreux à appeler " le socialisme du XXIe siècle ". Cela n'est nullement contradictoire avec la nécessité d'un parti communiste cohérent, fort, combattif, créatif, unitaire... Le peuple et la perspective socialiste en ont plus que jamais besoin.

 

Face au champ de ruines de ce dimanche, il n'y a plus de temps à perdre. Il n'y a pas de " plan B ", et il nous reste peu de cartouches. Le pire est devant nous si nous ne sommes pas capables d'affronter les défis à venir, notamment les Européennes, autrement que les municipales.

 

Ce n'est pas qu' Hollande n'a rien compris : il décline consciencieusement le programme du Medef, la politique de l'Union européenne, de la "troïka", avec conviction et sans scrupules. Et qu'importe quel sera le prochain premier ministre. Qu'il soit chasseur de Roms ou plus ratoureux, après avoir touché le fond, il ne touchera pas au fond.

 

La reconquête commence dès maintenant.

 

Jean Ortiz, universitaire communiste

Partager cet article

Repost 0
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 22:48

C'est ce qu'on pourrait en conclure indirectement, selon les propos du ministre Michel Sapin. Et cela suite à la perte de la ville de Niort par la maire socialiste sortante Geneviève Gaillard dès le 1er tour des municipales, face à une liste pas vraiment "sans étiquette" comme le proclamait sa tête de liste Jérôme Baloge.

 

Ce changement a fait dire à Ségolène Royal, candidate malheureuse à Niort en 1995 lors d'une division socialiste (encore !) que la ville " n'avait pas basculé à droite ". En référence aux désaccords entre Gaillard et Royal, Michel Sapin a estimé que " Niort est passé dans le camp de Ségolène ".

 

Si c'est le cas, ça signifierait que Ségolèbe Royal se situe à droite, car depuis son élection, Jérôme Baloge qui revendiquait sa liste sans étiquette se revendique clairement à présent maire de droite, ce qui était une évidence (voir billet à ce sujet). Voir sa déclaration ci-dessous dans JDD du 30 mars.

 

Si " Niort est passé dans le camp de Ségolène ", puisque son nouveau maire est clairement à droite, chacun peut en tirer la conclusion qu'il veut. Et tout ça sans avoir à attendre pour savoir si elle fera partie du nouveau gouvernement qui va être dirigé par un bon libéral à qui Sarkozy avait fait un appel du pied et qui n'aurait pas déparé dans son équipe. ( voir billets )

 

 

Ségolène Royal se situe t-elle à droite ?

Partager cet article

Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 14:37

Ci-dessous je poste le message que j'avais publié sur le site du PCF en commentaire à la déclaration du PCF suite au 1er tour des élections municipales. Malheureusement, je constate à l'instant qu'il n'y est plus. Je l'ai remis à nouveau et le publie sur mon blog.

 

En tant que militant, la campagne que nous avons menée à Niort dans le cadre d'une liste Front de Gauche autonome du PS a eu le mérite de la clarté. La perte de la ville de Niort (voir les résultats.) détenue depuis 57 ans est non seulement le résultat de divisions internes au PS, mais plus encore de la politique gouvernementale soutenue en cela par la quasi totalité des élus PS. Geneviève Gaillard, députée-maire sortante, a voté a l'Assemblée l’ANI, le recul de l’âge de la retraite, le pacte de compétitivité etc., ce n'est pas cela qu'attendaient ceux qui ont porté Hollande au pouvoir en 2012 avec une majorité de députés PS.

 

En tant que militant, je suis en colère contre l'attitude des dirigeants du PCF qui avaient choisi d'aller avec les socialistes dès le 1er tour, et qui dans les discussions d'entre les deux tours méprisent ceux qui devraient être les alliés naturels, les partenaires du Front de Gauche.

 

Mon commentaire sur le site du PCF:

On peut lire dans ce communiqué "Pour le second tour le PCF appelle à poursuivre la mobilisation dans les villes où la gauche était rassemblée dès le premier tour et à la fusion de toutes les listes à gauche là où ce n'était pas le cas pour permettre le maximum de victoires dimanche prochain."

Comment la direction du PCF peut-elle en appeler à la mobilisation quand elle fait obstacle à certaines fusions de liste par des exigences inadmissibles à l'égard de partenaires du Front de Gauche.

Paris : Exiger le vote des budgets pour les 6 années du mandat ... C'est quoi ce chèque en blanc qui serait donné au PS ? Cela veut-il dire que les élus cocos ont déjà donné leur accord sur des budgets inconnus ? Et que dire de Ian Brossat demandant dans le cas d'une fusion que le Parti de Gauche reconnaisse que c'était une erreur de présenter une liste autonome ?

Toulouse : Le PCF est sur la liste PS qui fusionne avec la liste EELV mais méprise la liste PG-Ensemble, des partenaires du FdG;

Besançon : PCF sur la liste avec PS-EELV. Le maire refuse la fusion avec liste PG-Ensemble avec soutien du PCF dans cette démarche. Idem à Caen et la liste doit être longue encore.

Et à Montreuil où le PS voulait faire la peau au PC, Bessac s'en va repêcher le candidat PS qui n'avait pas fait 10%.

Si le PS n'est plus audible, le PC ne l'est pas davantage avec ses positionnements à géométrie variable. L'important semble être plus de défendre des places que l'intérêt général.

J'ai honte pour mon parti, du moins de ses dirigeants qui sont prêts à tout pour grappiller quelques places d'élus.

Par jco, le 28 mars 2014 à 13:46.

Il est 18h00, la censure est de nouveau passée puisque mon commentaire n'est plus présent sur le site du PCF.

A St Denis les militants du PG viennent d'être écartés suite au ralliement d'un dissident PS. Fermez le ban !

Partager cet article

Repost 0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 23:45

Il faut que les socialistes se prennent une raclée aux élections municipales pour qu'ils prennent conscience du mécontentement d'une grande majorité des français. Pas certain encore que tous l'aient bien compris. La députée-maire socialiste sortante à Niort, battue au 1er tour en perdant plus de 20 points n'a pas évoqué dans les causes de son échec ses votes à l'Assemblée nationale. Ceux-ci ont pourtant été dans la droite (sans jeu de mot) ligne de ce qu'est le rejet de la politique gouvernementale.

 

Alors aujourd'hui, les supputations vont bon train sur le remaniement qui surviendrait à l'issue du second tour des municipales. Déjà, le premier responsable sera toujours là. En effet, F Hollande est bien le premier responsable. C'est bien lui qui charge le 1er ministre de mettre en œuvre sa politique. Et celle-ci est faite de reniements depuis qu'il siège à l'Elysée.

 

Hollande et son gouvernement sont au service du Medef. Et celui-ci ne lui rend pas, en effet, crédit-impôt compétitivité emploi, pacte de responsabilité, ANI etc. il n'y a aucune contrepartie à ces cadeaux au grand patronat, si bien que ce qui devait relancer l'emploi se traduit encore pour le dernier mois par une hausse du chômage. Alors parmi ceux qui avaient apporté leur suffrage à Hollande en 2012, beaucoup se sont abstenus ou d'autres ont voté à droite pour régler des comptes avec le pouvoir.

 

Alors, si remaniement il y a, ce ne doit pas être une opération de casting, mais bien un changement d'orientation politique. Pas certain que ce soit leur volonté.

Partager cet article

Repost 0
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 21:17

Jérôme Baloge annonçait sa liste sans étiquette. Probablement parce qu'il y en aurait eu trop à mettre. Ne serait-ce que celles qu'il a affichées lors de différentes élections passées, législatives, municipales, régionales, cantonales, où il a été PR, Divers Gauche, Chevènementiste, UMP, UDI ... Et puis sur sa liste il a des colistiers qui dans un passé récent se sont affichés avec des étiquettes Modem, Radical de Gauche, PS...

 

Tout ça fait un drôle de mélange. C'est peut-être la raison du « sans étiquette » car ça peut donner quelque chose d'inbuvable. Un comble pour le parti de Borloo (UDI).

 

Toujours est-il qu'en regardant les résultats sur le site du ministère de l'Intérieur, on découvre que sa liste est inscrite sous la nuance « Liste Union Démocrates et Indépendants ». Captures d'écran ci-dessous.

Municipales à Niort, une liste pas vraiment sans étiquette
Municipales à Niort, une liste pas vraiment sans étiquette

Partager cet article

Repost 0
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 08:45
Elections municipales à Niort, pour voter à gauche, votez Front de Gauche
Elections municipales à Niort, pour voter à gauche, votez Front de Gauche

Partager cet article

Repost 0
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 07:55

Partager cet article

Repost 0
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 18:03

Ambiance très chaleureuse mercredi soir sous le pavilon des colloques à Niort où la liste du Front de Gauche "A Niort l'Humain d'abord" tenait meeting. Près de 300 personnes sont venues pour cette dernière réunion publique de campagne. Une campagne dynamique dont on a eu un aperçu dès le début avec la vidéo d'introduction. Ouvriers, salariés privés d'emploi, cadres, salariés du public ou du privé, retraités, ils étaient là. Une soirée animée de main de maître par Francis, avec des interventions de qualité de Michel Duffour pour le PCF, Pascale Le Neouanic pour le Parti de Gauche, Pierre-François Grond pour la Gauche Anticapitaliste et bien sûr Nathalie notre tête de liste pour conclure. Les absents ont eu tort. Ils ne leur reste plus qu'à prendre connaissance du programme de la liste menée par notre camarade Nathalie Seguin ( brochure programmatique ou programme ) avant de glisser dimanche le bulletin rouge "A Niort l'Humain d'abord".

 

L'Humain à Niort, ça s'est vu au meeting du Front de Gauche le 19 mars

Partager cet article

Repost 0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 14:17

 

Article publié dans le Courrier de l'Ouest du 13 mars, édition Deux-Sèvres.

Elections municipales à Niort, pourquoi ce médecin est sur la liste Front de Gauche ?

Partager cet article

Repost 0
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 01:04

Pour cause de pollution aux particules fines, les transports en commun sont gratuits de vendredi à dimanche soir en Ile-de-France, ainsi qu'à Caen, Rouen, Grenoble, Le Mans, Reims, Lyon et Bordeaux.

 

La solution passe peut-être par des transports gratuits toute l'année.

 

Et pourquoi pas à Niort ? Cette proposition figure dans le projet de la liste « A Niort, l'Humain d'abord » dont la tête de liste est Nathalie Seguin.

 

Extrait de la page 7 du projet de la liste Front de Gauche:

 

{ Nous mettons à l'ordre du jour la gratuité des bus urbains, comme à Aubagne et ailleurs (23 réseaux de transports urbains gratuits en France).

La gratuité abolit partiellement la loi du marché dans laquelle chacun achète les services marchands selon ses moyens. Elle consacre le droit universel de tous les citoyens à la mobilité, en l’ouvrant à chacun selon ses besoins.

C’est une mesure sociale qui dépasse les limites des politiques d'aides ciblées cherchant à corriger le jeu du marché (tarifs réduits pour les chômeurs, retraités, étudiants) et constitue une redistribution non négligeable de pouvoir d'achat pour les personnes à bas revenus. De plus, dans les communes où elle a été mise en place, en facilitant les déplacements des habitants elle renforce les liens entre les quartiers.

Enfin, c’est une mesure écologique d'une importance décisive. Le trafic routier en zone urbaine représente une part importante du CO2 émis. Il est urgent de faire baisser l'utilisation de la voiture individuelle, moyen de transport énergivore et polluant, dont les effets sur la santé sont catastrophiques.

La gratuité permet d’affirmer le principe du droit à la mobilité pour tous, notamment pour les plus pauvres et les plus précaires, et d’aller vers un « bon usage » de l'énergie. En ce sens, elle est sans doute le dispositif le plus immédiatement efficace écologiquement et le plus juste socialement. }

Contre la pollution aux particules fines, des transports gratuits toute l'année à Niort ?

Partager cet article

Repost 0