Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 17:16

Les feuilles de déclaration d’impôts vont arriver dans les boîtes à lettres et le ministre du budget Eric Woerth vient dans les medias pour rassurer le contribuable. Interrogé sur les conséquences d’un ralentissement de la croissance, il assurait hier que si la croissance ralentissait, le gouvernement ne procéderait pas pour autant à des hausses d’impôts. Au sujet du bouclier fiscal qui grève le budget, il le justifie considérant qu’il était anormal que quelqu’un travaille plus de la moitié de son temps pour les caisses de l’état. Pour rappel, quelques données d’après les estimations de l’Assemblée nationale : 1 000 contribuables dont la fortune est supérieure à 15,5 millions d’euros profiteront chacun d’une baisse d’impôt de 270 000 euros, en tout 234 000 contribuables vont bénéficier des 810 millions d’euros dont 16 000 se partageront 575 millions d’euros. Cela permet de se rendre compte que chez ces gens là, les 50% qui restent représentent des dizaines de fois et encore plus, vos revenus annuels. Même à 60%, ils ne souffraient pas en fin de mois.

Pas de hausse d’impôts dit Woerth parce que "si dans un moment plus difficile sur le plan international, sur le plan de la croissance, vous vous mettez à ponctionner les contribuables encore plus, alors vous faites s'effondrer le reste de croissance".

Ponctionner les contribuables, c’est pourtant ce que fait le gouvernement de manière encore plus injuste avec les attaques portées contre les finances des ménages : déremboursement d’une nouvelle vague de médicaments, franchises médicales, pensions et minima sociaux à la diète, diminution  des allocations familiales à compter du 1er mai, augmentation des factures de gaz de près de 10% en 3 mois. A tout cela, il faut ajouter l’emballement des prix.

Mais où est-il le « président du pouvoir d’achat » ?

Partager cet article
Repost0
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 22:31
Il y a longtemps qu'on ne l'avait pas entendu la secrétaire d'état à la ville. Fadela Amera frondeuse ? C'était un autre temps. Et pour ne pas gicler du gouvernement, il ne faut pas de couac. Si bien qu'après avoir souligné que l'excellence et  la réussite éducative étaient  un des volets les plus importants de son plan banlieues, on peut s'interroger sur la manière dont elle y parviendra, surtout si elle se "révolte" comme elle vient de le faire. En visite en Seine St Denis, elle était interrogée par des journalistes sur les suppressions de postes envisagées à la rentrée 2008, suppressions qui ont déclenché un mouvement lycéen  particulièrement suivi par les élèves de banlieue parisienne. Et la réponse de Fadela Amara sent la révolte : "Nous sommes en discussion avec Xavier Darcos. (...) On se bat pour qu'il y ait un minimum de suppressions de postes sur les territoires prioritaires". Faire plus pour les banlieues avec moins de moyens, on l'avait connue plus enragée du temps de "Ni putes ni soumises". Mais à présent, pas de couacs, elle veut garder sa place.






Les profs de ce collège Pasteur, eux  l'ont la rage.



  
Partager cet article
Repost0
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 22:17
Dans le cadre de la prochaine présidence française de l'Union européenne, chacun des ministres du gouvernement Fillon va devoir organiser dans sa région un sommet ministériel. Le ministre de l'Immigration Brice Hortefeux  a déja choisi le théme de "sa" convention,à savoir "le droit d'asile". A la recherche d'une ville d'accueil dans sa région d'Auvergne, notre ministre a eu l'idée "lumineuse" d'organiser cette convention à Vichy, cette ville bénéficiant de toute l'infrastructure hotelière nécessaire.
Claude Malhuret,le maire UMP de Vichy s'en est réjoui, mais une autre personnalité régionale, le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez, l'a rejeté catégoriquement. "Organiser une réunion européenne sur le droit d'asile à Vichy, cela serait considéré au minimun comme une faute de goût". Ce à quoi Hortefeux a répondu qu'il est "anormal de vouer Vichy aux gémonies depuis aussi longtemps". Vu sa façon de traiter les sans-papiers, on comprend son choix. Chassez le naturel, il revient au galop.

(Source Le canard enchainé 16/04/2008)
Partager cet article
Repost0
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 22:40

La ministre Christine Lagarde s’apprête à lever la dispense de recherche d’emploi pour les chômeurs de plus de 57 ans et demi, estimant qu’à cet âge là, on n’est pas fichu, on peut retrouver un emploi.

Ah bon, ces « vieux » dont se sont débarrassés les entreprises, la ministre considère qu’il leur est possible de retrouver un emploi ? Pourtant, pour ceux qui en recherchent, c’est plutôt la réponse : trop vieux, trop cher. A moins que la ministre ait dans l’idée que ces « vieux » devront accepter un boulot payé à 70% de leur précédent salaire et à 2h de trajet par jour par exemple. Comme ça, s’ils ne sont pas usés, cela y contribuera, et puis s’ils refusent, fini les indemnités chômage. Voilà une méthode pour faire des économies.

Avec ce gouvernement, on n’est pas au bout de nos surprises, chaque jour apporte en effet une mauvaise nouvelle, quand ce n’est pas plusieurs.

Partager cet article
Repost0
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 17:00

« La prochaine fois, c’est la porte. Il n’y aura pas de nouvel exemple sans sanction, et celui qui manque à la solidarité gouvernementale devra sortir ». Pas content le président.

Un couac, il vient de s’en produire un nouveau avec Nadine Morano secrétaire d’état à la famille à propos de la réforme des allocations familiales. A l’issue du conseil des ministres, cette sarkozyste de choc, hostile à cette réforme, a demandé expressément à Luc Chatel, le porte-parole du gouvernement, de dire aux journalistes que «rien n'était prévu en la matière», alors même que le décret était sur le bureau de la ministre… Si ce n’est pas un couac ?

Elle n’est pas à une contradiction près, car depuis elle se fait l’ardente défenseuse de la mesure qui n’était pas prévue !!! Que ce soit au journal de France 2 hier soir ou à celui de France Inter aujourd’hui, quand il lui est demandé à plusieurs reprises si la décision du gouvernement va entraîner une baisse des allocations, Nadine Morano s’évertue à affirmer le contraire. «Non, le gouvernement ne souhaite pas diminuer les allocations familiales». « On rééquilibre en donnant un peu moins » demande le présentateur du journal ? «…en donnant plus, coupe Nadine Morano, car à l’âge de 14 ans, on donnera 60 euros alors qu’on ne les donnait qu’à l’âge de 16 ans ». Mais exit les 34 euros donnés à partir de 11 ans. Cela concerne pourtant 4,5 millions de familles. Economie chiffrée : 138 millions d’euros par an.

Sacré numéro d’équilibriste de la part de Morano, plutôt sacré numéro de mauvaise foi, comme son ami Sarko avec le pouvoir d'achat entre autres.

Mais puisqu’au prochain couac, c’était la porte, eh bien chiche Sarkozy ?

Partager cet article
Repost0
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 12:01

Franchises médicales, baisses continues de remboursement de médicaments, forfaits à la charge des assurés… Mais où vont-ils s’arrêter ? On n’y voit pas toujours très clair. A ce propos, dans l’émission le Grand Jury RTL du 13 avril  où Roselyne Bachelot était l’invitée, Pierre Luc Séguillon lui a posé la question suivante « Est-ce que certains secteurs de santé, comme l'optique, doivent passer uniquement à la complémentaire ? », et Roselyne Bachelot de répondre : « La question est posée d’autant plus  quand on regarde l’évolution du chiffre d’affaire et des marges bénéficiaires de ces organismes ». Et elle s’étend ensuite dans une suite de chiffres concernant l’augmentation des marges des mutuelles, précisant « il y a des marges de manœuvres dans ces organismes complémentaires ».

Hier, Roselyne Bachelot démentait avoir évoqué un déremboursement des frais d’optique par la sécurité sociale. J’évoquais il y deux jours la cacophonie de ce gouvernement, eh bien ça continue. Ils nous prennent pour des cons ! Pour rappel, Sarkozy affirmait en pleine campagne électorale, « les lunettes, ce n’est pas une question de mode, c’est une question de nécessité. J’ai proposé qu’on porte les remboursements à 50% ». Même genre de promesses que  pour le pouvoir d’achat …

Avec ce gouvernement, mieux vaut être riche que pauvre et myope.

 

Partager cet article
Repost0
13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 23:04
Ce n'est pas le manque d'actualités qui fait que mon blog est resté muet, mais seulement une absence de quelques jours. Et pendant ce temps, les annonces du gouvernement Sarko se sont poursuivies dans une belle Sarkophonie, pardon cacophonie, mais n'est-ce pas la même chose ?

Difficile de savoir combien de chapeaux devra avaler Martin Hirsch avant de se rendre compte que le gouvernement auquel il participe juge trop coûteuse sa mesure concernant le RSA (revenu de solidarité active) estimée entre 1,5 et 3 milliards d'euros alors que ce même gouvernement ne s'est pas posé la question du coût du bouclier fiscal qui lui se monte à 15 milliards d'euros.

Jolie pagaille concernant le texte sur les OGM. Ne va t'on pas vers un reniement des engagements pris lors du Grenelle de l'environnement. En attendant,
Nathalie Kosciusko-Morizet est  entrée en disgrâce et privée de voyage au Japon !


Concernant la suppression de la carte réduction SNCF famille nombreuse, on a entendu le tout et son contraire parmi les membres du même gouvernement. Cela a engendré un tel tollé que l'Etat vient d'y renoncer. De là à faire passer Sarko comme le sauveur de la carte réduction famille nombreuse comme l'ont fait certaines radios ou chaînes télés, c'est oublier un peu vite que cela faisait partie de ses mesures chocs d'économie, au même titre que d'autres à venir.

Il ne faut pas oublier le plan de rigueur, pardon, de réformes qui engendre là aussi les annonces les plus diverses. 5 milliards, 7 milliards, 10 milliards ?  Toujours est-il que ce seront les actions sociales qui seront touchées en premier. L'accès au logement social restreint, de nouvelles contraintes sur les dépenses de santé,  moins de services publics, moins de moyens pour l'école ...

Saurons nous nous opposer à cette dérive insupportable ou préférons nous rester spectateurs ?
Partager cet article
Repost0
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 09:39
C'est le titre de la banderole derrière laquelle défilaient hier des lycéens de la région francilienne se rendant aux abords du ministère de l'éducation nationale.

Les suppressions de postes à venir sont insupportables (voir carte ci-dessous).
Dans certains établissements on supprime un poste d’enseignant pour 3 élèves en moins ! Ces attaques sans précédents contre l’école de la République s’ajoutent à une situation déjà délicate puisque tous les remplacements ne sont actuellement pas assurés, y compris pour de longues durées. Et  le comble dans tout ça, c'est qu'il est fait appel à des retraités pour assurer certains cours !!! Il est également programmée la suppression de certaines filières.

Il faut REAGIR, parents, lycéens, enseignants et donner un coup d’arrêt à cette politique qui prévoit de supprimer 80 000 postes supplémentaires dans les 4 prochaines années dans l’Education nationale. Il faut un service public d’éducation de qualité permettant le même droit à l'éducation pour tous, partout.


Partager cet article
Repost0
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 18:24
Une fois de plus, il s'est foutu de la gueule du monde, et du monde ouvrier en plus, un monde qui mérite du respect. C'était au mois de février, "Gandangre, y a pas mieux comme voyage de noce" disait-il, ajoutant  "l'État mettra de l’argent pour faire les investissements qui n’ont pas été faits jusqu’ici en partenariat avec Mittal ou un repreneur" et concluant "Je viendrai moi-même dans l'usine, je reviendrai pour annoncer les solutions qu'on a trouvées".

Et qu'en est-il de tout ça ? Le petit président grande gueule n'a pas eu le courage de retourner annoncer devant les mêmes ouvriers que ses promesses, ça ne tenait pas. La suppression de 575 postes sur le site est entérinée, sans compter les intérimaires ou salariés de sous-traitants qui travaillaient sur Gandrange. La fermeture partielle du site est confirmée, seuls 124 nouveaux emplois seront créés.

"Le Président a tenu parole», s’est empressé de déclarer Luc Chatel, secrétaire d’Etat à l’Industrie et porte-parole du gouvernement.

Il faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles.
Partager cet article
Repost0
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 16:46
- Sur le site d'ArcelorMittal à Gandrange : "Je viendrai moi-même dans l'usine, je reviendrai pour annoncer les solutions qu'on a trouvées".

- "S'agissant des personnes pauvres, je mettrai en place la réforme proposée par Martin Hirsch, président d'Emmaüs France : la création d'un revenu de solidarité active au profit de ceux qui reprennent un emploi".

- "Je considère, d'abord, que l'allocation adulte handicapé ne permet pas de vivre décemment, elle n'atteint même pas  le seuil de pauvreté, et, au nom de la solidarité la plus élémentaire, je propose d'en revaloriser le montant de 25 %".

- "J'augmenterai de 25 % le minimum vieillesse, je revaloriserai les petites retraites et les pensions de réversion pour que ces retraités vivent mieux".

- "Je veux être le président du pouvoir d'achat".

- A propos de l'Afghanistan : "La présence à long terme des troupes françaises à cet endroit du monde ne me semble pas décisive".

Un indice : Quand on connait le résultat, on peut penser que c'est quelqu'un qui manque à sa parole.


Partager cet article
Repost0