Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 23:51

 

Bien que la presse locale n'ait pas trouvé le moyen d'annoncer cette réunion, une soixantaine de personnes se sont retrouvées lundi soir à la maison de quartier Nord pour débattre de culture, d'école et d'éducation populaire. Les échanges furent très enrichissants et il en ressort clairement que l'Humain est bien au centre du projet de la liste Front de Gauche. Ces sujets seront à découvrir parmi tant d'autres dans le document final de 29 pages vers lequel je ne manquerai pas de faire le lien.

Ecole, culture, éducation populaire en débat avec la liste du Front de Gauche à Niort
Ecole, culture, éducation populaire en débat avec la liste du Front de Gauche à Niort
Ecole, culture, éducation populaire en débat avec la liste du Front de Gauche à Niort
Partager cet article
Repost0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 16:28
Réunion publique de la liste Front de Gauche lundi 24 février à Niort
Partager cet article
Repost0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 17:00

Le 20 décembre dernier, l'Autorité des marchés financiers (AMF) avait annoncé le renouvellement de six des douze membres de sa Commission des sanctions, l'organe qui instruit les dossiers sur les fraudes et manipulations du secteur financier.

 

Et parmi les nouvelles nominations, il en est une qui ne manque pas d'interpeller. C'est d'ailleurs ce qu'a fait le sénateur communiste du Nord Eric Bocquet (rapporteur de la commission d'enquête sur la fraude fiscale, voir article) le 23 janvier au Sénat en interrogeant le ministre du Budget Bernard Cazeneuve. « Votre gouvernement installe à la commission des sanctions de l'AMF, le gendarme des marchés financiers, Françoise Bonfante, un haut cadre d'UBS ! Cette banque suisse mise en examen par la justice française pour l'organisation illégale d'une évasion fiscale massive ! Un comble ! » « Quels sont les critères qui ont présidé à la désignation de la représentante de la banque UBS au sein de la commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers ? » « Une ancienne de la banque UBS qui a maille à partir avec la justice pour blanchiment de fraude fiscale en bande organisée ! C’est incroyable ! Déconnecter le politique des financiers et particulièrement des banques est une absolue nécessité. On ne nous fera pas croire qu’il n’y a de compétences que chez les banquiers ! ».

 

Cette nomination dans un organe aussi stratégique que la Commission des sanctions de l’AMF a de quoi surprendre. UBS France a en effet été condamnée en juin 2013 à une amende de 10 millions d’euros, pour « laxisme » dans le contrôle de pratiques commerciales susceptibles de relever du blanchiment de fraude fiscale. Françoise Bonfante était en effet responsable du contrôle des risques chez UBS France.

 

A la question du sénateur communiste, le ministre n'a rien à déclarer. « La banque que vous avez mentionnée fait l’objet de procédures à caractère judiciaire. Les obligations qui sont les miennes m’interdisent de faire des commentaires, de manière à ne pas obérer l’efficacité des procédures en question », a répondu, dans une déconcertante langue de bois, Bernard Cazeneuve, ministre délégué au Budget.

 

Comme le demande le Front de Gauche, pour trouver les milliards qui manquent sur les retraites, sur les allocations familiales, sur les services publics, sur les taxes, le gouvernement doit cesser de ponctionner ceux qui n'ont que leur travail pour vivre. Les milliards qui lui manquent, il peut les trouver sans problème en s'attaquant à l'évasion fiscale à condition de s'en donner les moyens. Comme l'affirme sans être démenti ni contredit Antoine Peillon auteur du livre « Ces 600 milliards qui manquent à la France », « les avoirs dissimulés au fisc français sont presque de l’ordre de toute la recette fiscale annuelle du pays ».

 

Mais quand on nomme à l'Autorité des marchés financiers une personne qui a contribué à la mise en place de la fraude fiscale, que peut-on attendre ? Rien.

 

Moi président … mon véritable adversaire ... c'est le monde de la finance. Du bla bla bla ! Ils auraient pu nommer Cahuzac tant qu'à faire !

Partager cet article
Repost0
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 23:36

Pour la presse économique, le Portugal va mieux. Il a réussi à refinancer une petite partie de sa dette publique sur les marchés financiers (les banques) en empruntant sur 10 ans à 5%. Il est utile de rappeler que ces mêmes banques bénéficient elles d'un taux à 0,25% auprès de la Banque Centrale Européenne. L'argent public fait le bonheur des banques puisque le traité européen interdit aux États de se financer directement auprès de la BCE.

 

Et la même presse constate que le Portugal serait sorti de la récession puisqu'il semble bénéficier des faveurs des investisseurs. Mais à quel prix ? Les réformes 
du marché du travail avec plus de flexibilité, les baisses de salaires, les suppressions 
de semaines de vacances et de jours 
de congés en réponse aux injonctions 
de la troïka (Union européenne, BCE 
et FMI) ont amélioré 
la productivité 
en attirant 
les investissements étrangers. Un ingénieur portugais coûte deux fois moins cher qu’un Espagnol et trois fois moins cher qu’un français. Et le quotidien des Portugais est marqué 
par les hausses d’impôts, les baisses de salaires, les coupes sociales et le chômage reste difficile. Pour les jeunes de moins de 25 ans, il dépasse les 35%.

 

Mais à part ça, pour la presse économique et la Troïka, le Portugal va mieux. Forcément, quand on place la finance avant l'humain.

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 23:09

En voyage aux Etats-Unis cette semaine, François Hollande était accompagné d'une délégation avec la présence du patron du Medef, Pierre Gattaz. Je ne sais pas si dernier arborait toujours son pin's annonçant 1 million d'emplois, toujours est-il que ce voyage aux frais de la République ne l'a pas freiné dans ses déclarations. Le patron des patrons a déclaré à la presse qu'il rejetait toute idée de contreparties aux 30 milliards d'euros d'allègements de charges proposés dans le cadre du pacte de responsabilité. Pierre Gattaz a ensuite précisé ses propos, indiquant qu'il pourrait accepter des objectifs chiffrés à la condition qu'ils ne soient pas contraignants. Des cadeaux , des cadeaux, mais surtout pas de contraintes. Et il sait qu'il peut compter sur le social-libéral Hollande. Pourquoi dis-je social d'ailleurs, je pourrais me contenter de libéral.

 

Durant ce déplacement, Hollande a fait les yeux doux aux entrepreneurs. N'a t-il pas fait une accolade affectueuse à Carlos Diaz, le fondateur du mouvement des pigeons en France qui avait fait reculer le gouvernement sur l'application d'une taxe sur les revenus de cession des actifs. A présent implanté dans la Silicon Valley, ce patron de start-up a délivré un message tout ce qu'il y a de plus libéral, vantant la flexibilité. « Le jour où les français comprendront qu'être capable de débaucher les gens ça permet de les embaucher très très vite … Ici je peux embaucher 15 personnes demain parce que je peux les débaucher le lendemain. » Tout ça méritait bien une accolade.

 

Comme l'écrivait un lecteur dans le courrier de Télérama, « Financiers, entrepreneurs, libéraux … vous qui désirez tant " faire baisser le coût du travail ", la solution existe et elle a fait ses preuves : au diable la timidité, osez l'esclavage ! »

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 21:55

Ce sont près de 200 personnes qui se sont retrouvées mardi soir dans la salle du centre socio-culturel du Clou-Bouchet, pour la réunion de présentation de la liste du Front de Gauche pour les élections municipales et des grandes lignes de son projet.

 

Comme l'a souligné Nathalie Seguin, tête de liste du Front de Gauche, dans l'introduction du document de présentation du projet, « De nos jours, les belles histoires ne commencent pas nécessairement par "Il était une fois" ... Avec plus d'un niortais sur cinq vivant en-dessous du seuil de pauvreté, les temps ne sont plus aux contes de fées...

 

Face à la société du chacun pour soi prônée par la droite et l'extrême droite, face à la cure d'austérité imposée par un gouvernement PS-EELV plus soucieux de la santé des marchés financiers que des difficultés des Français-es, nous opposerons notre liberté gagnée dans les urnes et nos propositions forgées dans l'intérêt général, car nous sommes parfaitement conscients qu'un point de TVA en plus ou qu'une dotation d'Etat en moins impactent immédiatement les collectivités locales et donc leurs habitants... Prétendre le contraire, c'est réduire tout programme municipal à un divertissement de science-fiction...

 

Le fil rouge de cette histoire collective sera donc l'accès de tous aux biens communs. Forts des expériences militantes, du bilan de nos élu-es et de la diversité des sensibilités qui composent le Front de Gauche, nous souhaitons faire rimer responsabilité avec égalité.


Lutter au présent pour construire l'avenir avec les Niortais-es et pour les Niortais-es, c'est l'histoire que nous voulons partager avec vous, une histoire laïque et républicaine, une histoire pour construire ensemble un territoire résolument redistributif et attractif où l'intérêt général primera toujours sur l'intérêt particulier.

 

Vous pourrez retrouver dans les prochains jours sur le site Niort l'Humain D'abord les grandes lignes du projet.

 


 

 

Merci à Alain Van Gindertael pour les photos

Merci à Alain Van Gindertael pour les photos


BlogReagir sur ComBoost
Partager cet article
Repost0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 00:07

Au fil des lois votées, les deux premières années du quinquennat Hollande témoignent d'une dérive libérale après avoir affiché une posture de gauche durant sa campagne électorale.

 

La liste est longue. Il a renié son engagement de renégocier le traité austéritaire Sarkozy-Merkel. Alors que le PS s'était prononcé pour la retraite à 60 ans quand Sarkozy la remettait en cause en 2010, son gouvernement a porté l'allongement de la durée de cotisation à 43 ans. Pour les Banques, il devait y avoir séparation de l'activité de dépôt de celle du financement; il n'y a qu'une loi minimale qui permet aux banques de continuer comme avant selon l'aveu même de ses dirigeants. Le PS s'était prononcé contre la TVA sociale de Sarkozy et le gouvernement vient de la faire passer à 20% pour participer au financement des 20 milliards de crédit d'impôt aux entreprises. S'ajoute le vote de la loi sur la sécurisation de l'emploi qui remet en cause le droit du travail; il y a le refus malgré son engagement de faire voter une loi d'amnistie pour des salariés sanctionnés sous Sarkozy pour avoir défendu leurs usines et leurs emplois. Il y a aussi le report sine die du droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales. La dernière reculade en date concerne le report de l'ensemble du projet de loi sur la famille suite à la manifestation d'intégristes et de réactionnaires.

 

Et cette liste n'est  pas exhaustive.

 

Mais pourquoi ce gouvernement PS-Verts-Radicaux va t-il de renoncement en renoncement ? Parce qu'il ne semble entendre que le patronat et la droite et surtout pas son électorat de gauche.

 

Alors pour les élections à venir, municipales puis européennes, le vote clairement à gauche sera le vote Front de Gauche. Une manière de vous faire entendre !

 

Pourquoi Hollande va t-il de renoncement en renoncement ?
Partager cet article
Repost0
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 10:16

Le 1er meeting de campagne du Front de Gauche des élections municipales 2014 à Niort aura lieu mardi 11 février à 20 heures à la maison de quartier du Clou-Bouchet (derrière la Poste, entre la crèche et le centre socio-culturel).

 

Ce sera l'occasion pour la liste " A Niort L'humain d'abord ! " de présenter l'ensemble des colistiers et son programme.

 

 

Meeting Front de Gauche le mardi 11 février à Niort
Partager cet article
Repost0
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 22:35

C'est donc que tout ne va pas si mal me direz-vous. En effet, mais pour les millionnaires seulement, puisque ce classement les concerne. La France s'est en effet hissée à la tête du classement européen du nombre de millionnaires en dollars; ils sont 2,2 millions.

 

Mais il y a une contrepartie à cette situation. Selon l'INSEE, entre 2008 et 2011, neuf cent mille personnes supplémentaires sont devenues pauvres, le taux de pauvreté étant à 977 euros par mois. Ils sont à présent 8,7 millions en France, le taux passant de 13% en 2008 à 14,3%.

 

Pendant ce temps les actionnaires se gavent puisque entre dividendes et rachats d'action,  ceux du CAC40 ont empoché 42,6 milliards d'euros en 2013, soit 4% de plus qu'en 2012.

 

Jean Jaurès disait « Nous savons très bien que le capitalisme est la terre de l’iniquité et que nous ne sortirons de l’iniquité qu’en sortant du capitalisme ».

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 22:42

J'ai déjà eu l'occasion de parler de ce cadeau fait par le gouvernement socialiste aux entreprises et sans contrepartie, le CICE. Voir cet article du 8 janvier 2014 : Le gouvernement socialiste fait la poche des français pour financer y compris des entreprises qui licencient

 

C'est une entreprise de la grande distribution, le groupe Auchan, qui à son tour supprime des emplois tout en percevant des aides de l'état au travers du CICE, ce qui prouve une fois de plus toute la nocivité de ce dispositif d'aides publiques. Sur le montant total des interventions économiques en faveur des entreprises, 14 % seulement des sommes sont réservées au secteur industriel alors que l’objectif de la ré-industrialisation devrait être prioritaire.

 

Dans le cas d'Auchan, le groupe va supprimer 800 postes de cadres alors que sur 2013-2014 il va toucher 120 millions d’euros d’aides de l’Etat. Le groupe se défend en annonçant la création de 500 postes d’«employés commerciaux», n'empêche qu'au final, il y a bien un solde négatif en terme d'emplois.

 

Voilà à quoi mènent ces aides sans contreparties. Ce n'est pas ainsi que ce gouvernement résoudra la question de l'emploi.

 

Et puis il est bon de rappeler que Auchan n'est pas un groupe en difficulté, d'ailleurs ses patrons, la famille Mulliez, figurent au 3ème rang des grandes fortunes françaises selon le classement de Challenges.fr. La holding du groupe (CA : 60 milliards) chapeaute entre autres les enseignes Auchan, Leroy Merlin, Décathlon, Saint Maclou, Kiloutou, Kiabi, Norauto.

 

Non seulement Auchan, comme toutes les enseignes de la grande distribution, continue à faire des profits, mais en plus, ils vont empocher des millions d'aides publiques. Merci le gouvernement socialiste.

Partager cet article
Repost0