Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 16:39

Depuis l'entrée de Macron dans la sphère politique comme conseiller de Hollande à l’Élysée puis comme ministre, il avait déjà montré son mépris et sa haine de classe :

 

« Il y a la société Gad. Vous savez ? Cet abattoir. Il y a dans cette société une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. » E. Macron en septembre 2014.

 

En mai 2016, s'adressant à un militant qui manifestait contre la loi travail et lui disait « vous, avec votre pognon vous achetez des costards », Macron répondait « Vous n'allez me faire pleurer avec votre t-shirt, la meilleure façon de se payer un costard c'est de travailler ».

 

Et depuis qu'il est président, il fait toujours usage de propos polémiques à l'égard des français qui ne pensent pas comme lui :

 

Lors de l’inauguration fin juin du grand incubateur de start-up, Station F, installé dans la Halle Freyssinet à Paris, une ancienne gare il déclare : « Une gare, c'est un lieu où on croise les gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien, parce que c'est un lieu où on passe, un lieu que l'on partage ».

 

Et il vient de récidiver ces derniers jours à propos des réformes qu'il entreprend. « Je serai d'une détermination absolue et je ne cèderai rien ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes. »

 

Eh bien les cyniques, les fainéants ne sont pas ceux qui dénoncent la casse de leurs droits dans le monde du travail. Ils sont plutôt à chercher du côté du Medef, de la finance et des actionnaires du CAC40. Avec 52 milliards d’euros engrangés depuis janvier, en hausse de 26,5 % par rapport au premier semestre de l’année dernière, les bénéfices des 40 principales sociétés cotées ne se sont jamais mieux portés. Ce ne sont pas le « coût du travail » et les « rigidités » du marché du travail qui sont la cause du chômage en France.

 

Alors soyons nombreux mardi 12 septembre à dire NON aux ordonnances Macron sur la casse du code du travail.

 

A NIORT, rassemblement à 14 heures place de la Brèche

 

Lien sur les rassemblements et manifestations partout en France

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires