Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 17:44

Combien de fois on a pu nous asséner que la lutte des classes est une vieillerie d’un autre siècle, que c’est quelque chose de dépassé.

 

Pourtant, le multimilliardaire spéculateur américain Warren Buffett déclarait dans une fanfaronnade sur CNN en 2005 : « Il y a une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre et nous sommes en train de la gagner. » Personne ne peut contredire son propos alors que les 1 % des plus riches dans le monde possèdent davantage 
que les 99 % restant de la population mondiale.

 

Mais il n'y a pas que ceux qui appartiennent à ces 1% les plus riches qui nous prouvent que cette lutte des classes est toujours actuelle. Ce fut le cas en début de semaine avec des habitants des « beaux quartiers » de l'ouest parisien. Ces habitants du 16ème ont chahuté une réunion organisée par la mairie de Paris au sujet de l'implantation d'un centre (prévu pour accueillir 200 personnes dans des structures modulables) en lisière du bois de Boulogne pour sans domicile et familles en détresse. Cet arrondissement ne compte que 18 places d'hébergement contre plus de 1000 dans le 12ème ou le 20ème par exemple. Mais la solidarité, cette classe sociale du 16ème ne l'accepte pas. Elle veut défendre l'entre-soi. Que 21 personnes soient mortes dans la rue à Paris depuis le mois de janvier, peu leur importe. C'est un racisme social inacceptable. Pour eux « C'est un problème de juxtaposer des personnes extrêmement pauvres et des familles qui roulent sur l'or ». Mais le problème n'est-il pas plutôt dans la répartition des richesses ?

 

Quant à l'argument utilisé de défense du bois, plus grand espace vert de la capitale, cela « ne leur pose pas le moindre problème que 25 hectares de ce bois classé soient occupés par le Cercle du bois de Boulogne, le Polo de Paris, le Racing Club et le Cercle de l'étrier » dénonce la sociologue Monique Pinçon-Charlot. Et d'ajouter, « Les riches voient très bien ce qui se passe en France et dans le monde. Ils voient bien que l'on ne peut semer la misère sans récolter la révolte ».

 

Mais entendra t-on Nathalie Kosciusko-Morizet condamner le maire LR du XVIème Claude Goasguen qui était en soutien des contestataires lors de cette réunion. Candidate UMP à la mairie de Paris, elle était allée se montrer fumant une cigarette avec des SDF ou allant en saluer un autre sur un trottoir. Soutenir l'implantation d'un centre qui leur est destiné ne serait que justice. Mais son opération n'était peut-être que de la com' ?

La lutte des classes existe bel et bien, la preuve par le XVI ème

Partager cet article

Repost 0
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 03:05

On dit que l'être humain se distinguerait de l'animal par son intelligence. Mais peut-on qualifier d'êtres humains ceux qui ont recours aux méthodes suivantes ?

 

Voici deux faits qui doivent faire honte à la France.

 

Tout d'abord ces consignes affichées par l'office HLM "Saint Ouen Habitat Public" dans les halls de son patrimoine.

Triste fin d'année 2014, la chasse aux pauvres est ouverte

Et que dire du comportement de la nouvelle municipalité UMP d'Angoulême. La veille de Noël dans l'après-midi, les neuf bancs de la place du Champ-de-mars à Angoulême ont été grillagés suite à une décision de la mairie qui vise à éloigner de cette place commerciale les "visiteurs" indésirables.

Triste fin d'année 2014, la chasse aux pauvres est ouverte

Il serait peut-être opportun de rappeler à certains édiles qu'un article du code pénal punit la non assistance à personne en danger.

 

Chaque 17 octobre est la journée mondiale du refus de la misère. A cette occasion est proclamé le message suivant : «  Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les Droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »

 

Mais il ne faudrait pas que le reste du temps ce soit « Chassez ces pauvres que je ne saurais voir et qui nuisent à la société commerciale ».

Partager cet article

Repost 0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 23:01

Mercredi 19 juin 2013, hommage sera rendu à 264 personnes qui ont vécu à la rue et en sont mortes.

Cet hommage aura lieu à 19 heures, à la hauteur du 75 quai de Valmy.

Leur décès a été connu depuis 6 mois, parfois longtemps après leur mort. Elles et ils avaient entre 17 et 83 ans. 10% étaient des femmes. Ils avaient 49 ans en moyenne.

Ils sont morts parfois dans l'espace public, parfois en hôpital ou en structures. Ils sont morts bien souvent de violence, mais aussi de maladie soignée trop tard. Ils sont morts de ne pas avoir de chez-soi, de ne pas être utiles, de ne pas exister aux yeux des autres.

 

Le Collectif les Morts de la Rue

Le 19 juin, hommage aux morts de la rue

Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans SDF crise
commenter cet article