Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 23:26

Le changement de majorité n'a rien changé. Pourtant ce gouvernement avait donné de l'espoir avec de magnifiques phrases sur la réhabilitation de l'Hôpital Public et la justice sociale. Mais l'Hôpital Entreprise et la loi Bachelot HPST qui creusent les inégalités en recherchant le patient rentable sont toujours d'actualité !

Après l'Hôpital Entreprise sous le précédent quinquennat, vient s'ajouter un nouveau concept, celui de « L'Hôpital debout ». Ce pourrait être une histoire à dormir debout mais elle est pourtant bien réelle. «Debout» pour dire… «sans lits». Tel est l’hôpital du XXIe siècle, tout en ambulatoire : le patient vient le jour, se fait soigner, consulte, est opéré et, le soir-même, il rentre chez lui. Jean-Marie Le Guen, député socialiste, et président du conseil de surveillance de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), adore cette expression, «Un hôpital debout». Et il l’utilise sans retenue pour parler du «nouvel Hôtel-Dieu» à Paris. La direction de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé la fermeture des urgences de l’Hôtel-Dieu pour le 4 novembre prochain. Après cette annonce, Anne Hidalgo, première adjointe PS au maire de Paris, et surtout candidate à la succession de Delanoë, s’est précipitée à l’hôpital et a promis de se battre contre la fermeture. Faudrait s'entendre entre gouvernement et Mairie de Paris.

Le concept "d'hôpital debout" est contagieux. Dans d'autres hôpitaux, il est dit que l'avenir n'est pas aux lits hospitaliers, qu'il y en a trop, et qu'il faudrait développer des alternatives à l'hospitalisation classique. A croire qu'à l'hôpital, on hospitalise pour des broutilles. Le candidat Hollande avait promis de réintroduire la notion de service public dans la loi HPST (hôpital, patients, santé, territoires), encore une vaine promesse ?

Le combat ne doit pas cesser pour défendre notre bien commun, l'accès à des soins de qualité pour tous. La santé n'est pas une marchandise.

 

 

 

L'Hôpital public toujours en danger

Partager cet article

Repost 0