Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 06:57



Dessin paru dans l'Humanité du 2 novembre
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 15:34

Prochain cercle de silence à Niort

Mercredi 28 octobre, à 18h00, esplanade de la place de la Brèche.

En septembre 2007, les Franciscains de Toulouse lançaient le premier Cercle de Silence pour faire part de leur inquiétude et de leur désapprobation devant la manière dont sont traités les demandeurs d’asile et les sans-papiers en France. Chaque mois, pendant une heure, les participants se mettent en cercle, en silence.

Depuis, dans plus de 130 villes françaises, d’autres Cercles de Silence sont apparus. Par leur présence à cette manifestation silencieuse, les participants dénoncent :

- la politique du chiffre en matière d’expulsion,

- les contrôles d’identité au faciès,

- les complications administratives qui obligent des familles entières à vivre dans la peur, la précarité et la clandestinité,

- l’enfermement, dans des conditions inhumaines et pour des durées de plus en plus longues, de ces personnes, même âgées, malades, y compris des enfants ; leur enfermement pour le seul fait d’être entrées en France pour sauver leur vie ou vivre mieux.


Le silence des participants veut rejoindre les sans-papiers, mais aussi ceux qui font la loi et ceux qui la font appliquer, ainsi que tous les citoyens.


ARDDI (Association pour la Reconnaissance et la Défense des Droits des Immigrés) propose cette action et appelle donc tous ceux qui veulent s’associer à cette protestation à se retrouver le dernier mercredi de chaque mois.


Pour en savoir plus sur les cercles de silence :


www.cercledesilence.info/les_cercles_de_Silence/accueil.html

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 22:15

Arrêtée mercredi matin, Nanette, lycéenne parisienne de dix-neuf ans, a été expulsée le jour même vers le Congo-Brazzaville.


Mercredi matin, Nanette Alanhi Bangofa se rendait tranquillement en cours. Cette jeune fille de dix-neuf ans est en première année de BTS compta-gestion au lycée Jules Siegfried dans le 10e arrondissement de Paris. D’origine congolaise, Nanette est arrivée en France en 2007. Sa mère bénéficie d’une carte de séjour résident de dix ans, son père est décédé.


Pour sa majorité, la préfecture de police de Paris lui offre… une obligation de quitter le territoire. Sans argent pour payer un avocat, elle ne fait pas appel. Mercredi matin, donc, Nanette est arrêtée par les forces de l’ordre à la gare du Nord.


Sans même passer par la case garde à vue, la jeune fille est directement emmenée à l’aéroport d’Orly où elle est mise à bord d’un avion pour Casablanca, puis de Casablanca à Brazzaville. Malgré ses demandes réitérées, les policiers ne la laissent pas prévenir sa mère. Ce n’est qu’une fois arrivée sur place, jeudi matin, qu’elle a pu lui téléphoner. Aujourd’hui Nanette se retrouve démunie à Brazzaville, elle n’avait sur elle que deux euros et son sac de cours. Contactée par téléphone, elle ne cesse de répéter : « faites quelques chose, je ne peux pas rester ici ». Elle est logée, pour quelques jours, chez une cousine.


Vendredi après-midi, 200 élèves du lycée Siegfried se sont rendus à la préfecture de police de Paris pour demander son retour. Contactée, la préfecture n’a pas répondu à nos questions, mais a signalé au Réseau éducation sans frontière qu’elle n’avait aucune trace de cette expulsion. La mère de Nanette a dû montrer son billet électronique pour prouver que sa fille était bien à Brazzaville…


RESF s’inquiète du durcissement préfectoral vis-à-vis des jeunes sans-papiers. « Une pluie d’obligation de quitter le territoire s’est abattu sur les jeunes majeurs ces dernières semaines », dénonce Brigitte Wieser qui précise qu’il s’agit de la première expulsion d’un lycéen depuis août 2006.

Source l'Humanité

Besson prétend que la France est la première en matière d'accueil et de droits donnés aux migrants. Sauf que le HCR publie un classement des pays en ce qui concerne l'accès à l'asile : La France est en 30e position. Besson est vraiment cynique.

 
Partager cet article
Repost0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 22:31

Besson ce petit ministre qui fait ses sales coups après minuit, a osé déclarer que la sécurité des expulsés afghans est assurée .


Sécurité assurée ? Allez sur le site du ministère des Affaires étrangères et à "Afghanistan", vous y lirez ceci concernant la sécurité :


« La situation de sécurité en Afghanistan s’est beaucoup dégradée depuis un an.

La rébellion a étendu ses actions en province dans de nombreux districts du sud et de l’est du pays ainsi que dans ceux limitrophes de Kaboul.


Dans ces conditions, il est plus que jamais impérativement recommandé de différer tout projet de voyage en Afghanistan, et, pour les personnes présentes sur place, de proscrire tout déplacement non indispensable et de rester en contact étroit avec les services de l’Ambassade.

Au-delà du risque sécuritaire immédiat, le risque d’enlèvement (politique ou crapuleux) demeure important, y compris dans la capitale. A partir de Kaboul, toutes les routes sont devenues très dangereuses et les déplacements en voiture ou en transports collectifs doivent être absolument proscrits ».

Et concernant la santé :


« L’eau n’est potable pratiquement nulle part … La Typhoïde, la rage, et la lèpre sont présentes à Kaboul. »


Besson est bien un second Papon. Honte à la France d’avoir des ministres pareils.

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 00:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Connaissez vous ces sinistres personnages ? Au petit jeu des différences, difficile d’en trouver.


René Bousquet : fut membre du gouvernement de Pierre Laval en tant que Secrétaire général de la police du régime de Vichy. Il organisa la préparation des arrestations des 16 et 17 juillet, dans la région parisienne (rafle du Vel' d'Hiv').


Maurice Papon : secrétaire général de la préfecture de la Gironde en 1942, complice de la déportation de milliers de juifs durant le Régime de Vichy


Eric Besson : ministre de l’identité nationale (cela en dit déjà long), organisateur de charters de renvoi de réfugiés afghans. Il a osé assurer qu’ils étaient renvoyés dans une zone pratiquement sûre, près de Kaboul. Zone tellement sûre, que Besson n’a certainement jamais entendu parler des attentats à Kaboul !

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 17:35

« Je déteste les chasses à l’homme », qui a bien pu prononcer cette phrase ?

 

Je vous le donne en mille, Eric Besson en personne ce matin sur France-Inter. Vous n'en croyez pas un mot, pourtant c'est vrai.

 

Mais il ne parlait pas des sans-papiers, seulement de la polémique autour de Jean Sarkozy. 

 

Les Afghans chassés dans la jungle de Calais n'ont eu aucune compassion, pire, eux ils sont toujours chassés.

 

Eric Besson est vraiment ignoble, il aurait fait une belle carrière à l'époque de Vichy.

 

 

 


 

 

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 15:19

Peut-on encore aujourd’hui réaliser un documentaire sur des personnes privées de papiers ? Pour s’être immergé dans le sujet, le réalisateur José Chidlovsky (*) risque aujourd’hui d’être inculpé. Il fait l’objet d’une procédure judiciaire pour délit d’entraide aux sans-papiers et encourre 5 ans de prison plus 30.000 euros d’amende s’il était mis en examen.


José Chidlovsky tourne actuellement un documentaire intitulé Journal de sans-papiers. Ce long-métrage, réalisé à Paris et Toulouse, devrait être achevé en février 2010. Il suit l’itinéraire de plusieurs personnes sans titre de séjour, vivant dans la peur de l’expulsion. Parmi elles, une jeune femme algérienne, menacée d’une reconduite à la frontière et en situation de grande détresse morale. Il est reproché à José Chidlovsky d’avoir hébergé la jeune femme à son domicile toulousain.


Pendant son interrogatoire, les policiers ont rappelé à José Chidlovsky qu’il était dans l’illégalité la plus totale, lui demandant s’il le savait. « J’ai reconnu ma culpabilité ! Nous sommes des citoyens et nous considérons que l’hospitalité est une règle fondamentale. »

 

Le ministre de l’Immigration, Éric Besson, assurait qu’il n’y avait pas de délit de solidarité en France !!! Besson, traître, menteur …


Signez la pétition de soutien à José Chidlovsky

 

(*)José Chidlovsky n’est pas un débutant derrière la caméra et a signé plusieurs documentaires. Il a aussi travaillé pour la télévision, produisant et réalisant l’émission littéraire « Qu’est-ce qu’elle dit Zazie ? » sur France 3. Plusieurs cinéastes et producteurs, dont Robert Guédiguian, lui ont apporté leur soutien.

 


 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 17:43

Les propos tenus par Besson suite au démantèlement de la « jungle » à Calais sont une honte pour notre patrie qui fut, je dis bien qui fut, celle des Droits de l’Homme.

 

« (L’opération) s’est déroulée avec humanité et délicatesse » … « Je veux remercier les CRS qui ont fait preuve de délicatesse ».

 

Ces quelques images de l’AFP témoignent de l'humanité et de la délicatesse version Papon, pardon, version Besson.

 

 

 

 

 

Quant aux expulsions, Besson ajoute « Le président dit qu’il faut le faire partout, y compris dans les pays où c’est sensible, à condition que la protection des personnes soit assurée, qu’il n’y ait pas de risque pour leur intégrité physique. » Voilà l'humanité de ce gouvernement Sarkozy. 

 


L’Afghanistan n'est-il pas un pays en guerre ?

 

Partager cet article
Repost0