Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 22:40

Trois salariés d'une entreprise de métallurgie du Nord qui ont fait grève jeudi 31 contre la loi travail ont reçu vendredi  une convocation à un entretien préalable à licenciement éventuel pour faute grave.


 

« Nous envisageons de procéder à votre licenciement pour faute grave (...). Alors que notre entreprise se trouve en grand danger de survie (...), nous sommes confrontés à une absence inopinée de votre part qui désorganise (la) production », est-il écrit dans ces courriers dont l'AFP publie des extraits.


 

« Ces salariés n'ont pas demandé la permission de faire grève (...). S'ils en avaient fait la demande, je n'aurais jamais envoyé cette lettre », a affirmé à l'AFP François Segard, PDG de "Fonderies du Nord", entreprise située à Hazebrouck (Nord), où une trentaine de salariés fabriquent des pièces en acier inoxydable. La direction de l'entreprise écrit également n'avoir eu « connaissance d'aucun avis de grève ni au plan national », « ni au niveau de la branche professionnelle », ni d'« aucune grève interne à notre entreprise ».


 

Ce dirigeant ne doit pas écouter la radio ou la télé, ni lire la presse. Comment pouvait-il ignorer qu'il y avait un appel de plusieurs organisations syndicales à participer aux manifestations pour le retrait de la loi-travail le 31 mars ?


 

Le responsable communication de l'union locale CGT d'Armentières (Nord) indique que ces trois personnes avait clairement prévenu la direction une semaine avant. Par ailleurs, pour ce qui concerne les entreprises privées, en dehors des entreprises de transport, les salariés n'ont pas l'obligation de prévenir en avance la direction de leur volonté de faire grève. Toute la mauvaise foi de la direction apparaît dans le courrier qu'elle a adressé à ces trois salariés. Il y est écrit « vous nous indiquez devoir vous rendre à une grève et vous nous donnez comme justificatif le document joint » qui était un tract de la CGT. La direction savait donc que ces salariés étaient grévistes.


 

Les trois salariés sont convoqués le 8 avril "en vue d'un entretien préalable". La veille d'une nouvelle journée d'actions contre cette loi El-Khomri.


 

Partager cet article
Repost0
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 07:01

On sait depuis l'élection de Hollande en 2012, que ce gouvernement trahit chaque jour davantage les valeurs du peuple de gauche. Quand je dis gauche, je parle de la gauche avec ses valeurs sociales, et non la gauche libérale des Hollande, Valls, Macron et compagnie.

 

Hollande faisait de la baisse du chômage la condition légitime pour pouvoir se représenter en 2017. Hélas, cette courbe n'a fait que croître comme chacun sait. Depuis 2012 et son arrivée au pouvoir, le nombre de chômeurs venu grossir les chiffres de pôle-emploi s'élève à 650 000.

 

Pourtant, durant cette période, les aides successives aux entreprises au travers du CICE notamment se chiffreront fin 2016 à 40 milliards d'euros. Oui vous lisez bien, 40 milliards d'euros pour actuellement 650 000 chômeurs de plus. On pourrait logiquement en déduire que le gouvernement va s'attaquer à ces aides sans contrepartie.

 

Que nenni ! Car que préconise le gouvernement en ce début 2016, une dégressivité des allocations chômages. C'est ni plus ni moins que la proposition du Medef. La double peine pour les salariés virés des entreprises; au chômage, moins indemnisés et moins longtemps ! Un des objectifs du gouvernement semble être d'en faire sortir le maximum des statistiques alors que déjà, un chômeur sur deux ne perçoit pas d'indemnités. Et les entreprises qui ont perçu cette manne de 40 milliards d'argent public sans créer le moindre emploi, le gouvernement va encore leur octroyer des aides ?

 

Ces mesures viendraient s'ajouter à d'autres qui sont dans les tuyaux. Le plafonnement des indemnités prud’homales comme évoqué ici, la réforme des heures supplémentaires pour payer encore moins et par là-même, la remise en cause progressive des 35 heures. A se demander si Hollande et ses sbires ne regrettent pas le temps de l'esclavage. Il y a aussi l'idée du referendum au sein des entreprises qui pourrait prendre le pas sur les accords syndicaux.

 

C'est un pilonnage inacceptable contre les protections sociales, indigne d'un gouvernement majoritairement élu par ceux qui en sont sa cible aujourd'hui. Cette situation n'est pas une fatalité. D'autres choix sont possibles.

 

Mais pour l'instant, Hollande agit comme un pantin dont le Medef tire les ficelles.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 23:08

L’Association pour la Reconnaissance des droits et la Défense des Immigrés (ARDDI) appelle à un rassemblement

 

Mercredi 16 octobre 2013 à 18 heures

en bas de la place de la Brèche

à NIORT

 

- Contre les discours xénophobes

 

- Contre les brimades, les discriminations, les humiliations à l’encontre de la populations des Roms en France.

 

- Contre les propos extravagants et intolérables de Manuel Valls ministre de l’Intérieur d’un gouvernement socialiste.

 

- Contre la montée de l’extrême droite entrainée par les réformes libérales.

 

Le FRONT DE GAUCHE dans toutes ses composantes appelle à rejoindre ce rassemblement

Partager cet article
Repost0