Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 22:53

Intervention de Jacques Nikonoff

Réponse de Jacques NIKONOFF à la première série de questions

Réponse de Jacques NIKONOFF à la deuxième série de questions

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 15:56
Programme fête de rentrée du PCF - Front de Gauche à Niort (Deux-Sèvres) des 6 et 7 septembre 2014
Partager cet article
Repost0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 18:50

Lorsque Valls déclare, « la gauche peut mourir », je me demande de quelle gauche il parle. Si c'est du PS dont il veut parler, il faut appeler un chat un chat et dire dans ce cas « le PS peut mourir ». Car, si certains considèrent que le PS est de gauche, il ne représente pas toute la gauche. Quant à ses responsables et à l'ensemble du gouvernement, impossible de les considérer de gauche par rapport à la politique qu'ils mettent en œuvre. Alors, le PS peut mourir, ce n'est pas pour autant la gauche qui meure. Et en tous cas, on connaît les assassins, ce sont les carriéristes de la politique qui sont en fonction à l'Elysée, à Matignon ou rue de Solférino.

La politique de Hollande que met en œuvre Valls n'a rien à voir avec une politique de gauche. Le gouvernement poursuit, voire accentue les basses œuvres de Sarkozy. Si certains avaient des doutes, on comprend très bien pourquoi celui-ci voulait recruter Valls dans son gouvernement.


 

A tous ceux qui ont contribué à virer Sarkozy dans l'espoir d'un changement politique, quelle déception, quelle trahison. Et jusqu'à présent, il en a été de même à l'assemblée nationale. (Voir billet Mais où sont passés les frondeurs ?) Si à l'assemblée nationale il y avait eu plus de députés PCF - Front de Gauche (15 actuellement) et moins de députés socialistes (274 actuellement), cela aurait contraint le gouvernement à orienter sa politique à gauche.

 

D'ailleurs, c'est à vomir quand on voit avec quel mépris sont traités les cheminots grévistes ou les salariés du spectacle qui défendent par leur action notre bien commun à tous. Ils tiennent le discours et l’engagement que devraient tenir tous ceux qui se réclament de la gauche. Au lieu de ça, le gouvernement répond par le mépris, l’intransigeance, la haine de classe.

 

Pour être entendu de ce gouvernement, il est à penser qu'il faut être membre du Medef, ou bien se réclamer du mouvement des pigeons, ou bien porter un bonnet rouge et mettre le feu à des portiques écotaxe ?

 

Alors cette gauche là peut bien mourir, elle n'a rien à voir avec la gauche.


 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 23:22

Communiqué 25 mai à 22 heures

Les estimations connues à cette heure, marquées par le maintien à un très haut niveau de l'abstention et le niveau historique du Front national, confirment que la crise politique et démocratique que traverse notre pays atteint un seuil critique. C'est une nouvelle alerte. La France s'enfonce dans un malaise démocratique inquiétant. Les causes de cette situation sont claires : le rejet massif du modèle libéral de l'Union européenne et le mépris que les tenants de ce modèle ont opposé depuis dix ans à tous ceux qui le contestaient ; l'enfermement de François Hollande et de Manuel Valls dans une politique d'austérité désavouée par le pays ; le profond désarroi dans lequel cette situation plonge les classes populaires et l'ensemble des électeurs de gauche.

 

La victoire du Front national, portée par une forte appropriation du mécontentement et une captation des voix de la droite, est un événement grave au plan national comme européen.

 

Si la droite et l'extrême droite sont en tête, c'est surtout que la majorité gouvernementale est ce soir sanctionnée et isolée. La gauche sort très affaiblie de ce scrutin.

 

Dans ce contexte, les résultats du Front de gauche, équivalents à ce qu'ils étaient en 2009, ne permettent pas de relever le défi d'une voix alternative majoritaire à gauche. Un vaste chantier est devant nous.

 

Ce soir, le Parti communiste français lance un appel solennel. De cette crise politique doit émerger une perspective réelle et crédible à gauche sur fond de rupture avec ce système rompu aux thèses libérales. La gauche s'est trop éloignée de ses valeurs. Elle ne pourra retrouver le peuple que dans un mouvement social et politique de l'ampleur d'un Front populaire du XXIème siècle. Nous appelons tous ceux qui, ce soir, se sentent malheureux à gauche, toutes les forces vives du pays, la jeunesse et les salariés à s'unir sans attendre. Nous mettons le Front de gauche à leur service.

 

Dans cette visée, les résultats de nos partenaires européens du groupe de la GUE-NGL et la progression de l'idée d'une alternative à gauche en Europe sont des signes encourageants.

 

Parti communiste français, 25 mai 2014.

Partager cet article
Repost0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 14:37

Ci-dessous je poste le message que j'avais publié sur le site du PCF en commentaire à la déclaration du PCF suite au 1er tour des élections municipales. Malheureusement, je constate à l'instant qu'il n'y est plus. Je l'ai remis à nouveau et le publie sur mon blog.

 

En tant que militant, la campagne que nous avons menée à Niort dans le cadre d'une liste Front de Gauche autonome du PS a eu le mérite de la clarté. La perte de la ville de Niort (voir les résultats.) détenue depuis 57 ans est non seulement le résultat de divisions internes au PS, mais plus encore de la politique gouvernementale soutenue en cela par la quasi totalité des élus PS. Geneviève Gaillard, députée-maire sortante, a voté a l'Assemblée l’ANI, le recul de l’âge de la retraite, le pacte de compétitivité etc., ce n'est pas cela qu'attendaient ceux qui ont porté Hollande au pouvoir en 2012 avec une majorité de députés PS.

 

En tant que militant, je suis en colère contre l'attitude des dirigeants du PCF qui avaient choisi d'aller avec les socialistes dès le 1er tour, et qui dans les discussions d'entre les deux tours méprisent ceux qui devraient être les alliés naturels, les partenaires du Front de Gauche.

 

Mon commentaire sur le site du PCF:

On peut lire dans ce communiqué "Pour le second tour le PCF appelle à poursuivre la mobilisation dans les villes où la gauche était rassemblée dès le premier tour et à la fusion de toutes les listes à gauche là où ce n'était pas le cas pour permettre le maximum de victoires dimanche prochain."

Comment la direction du PCF peut-elle en appeler à la mobilisation quand elle fait obstacle à certaines fusions de liste par des exigences inadmissibles à l'égard de partenaires du Front de Gauche.

Paris : Exiger le vote des budgets pour les 6 années du mandat ... C'est quoi ce chèque en blanc qui serait donné au PS ? Cela veut-il dire que les élus cocos ont déjà donné leur accord sur des budgets inconnus ? Et que dire de Ian Brossat demandant dans le cas d'une fusion que le Parti de Gauche reconnaisse que c'était une erreur de présenter une liste autonome ?

Toulouse : Le PCF est sur la liste PS qui fusionne avec la liste EELV mais méprise la liste PG-Ensemble, des partenaires du FdG;

Besançon : PCF sur la liste avec PS-EELV. Le maire refuse la fusion avec liste PG-Ensemble avec soutien du PCF dans cette démarche. Idem à Caen et la liste doit être longue encore.

Et à Montreuil où le PS voulait faire la peau au PC, Bessac s'en va repêcher le candidat PS qui n'avait pas fait 10%.

Si le PS n'est plus audible, le PC ne l'est pas davantage avec ses positionnements à géométrie variable. L'important semble être plus de défendre des places que l'intérêt général.

J'ai honte pour mon parti, du moins de ses dirigeants qui sont prêts à tout pour grappiller quelques places d'élus.

Par jco, le 28 mars 2014 à 13:46.

Il est 18h00, la censure est de nouveau passée puisque mon commentaire n'est plus présent sur le site du PCF.

A St Denis les militants du PG viennent d'être écartés suite au ralliement d'un dissident PS. Fermez le ban !

Partager cet article
Repost0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 17:00

Le 20 décembre dernier, l'Autorité des marchés financiers (AMF) avait annoncé le renouvellement de six des douze membres de sa Commission des sanctions, l'organe qui instruit les dossiers sur les fraudes et manipulations du secteur financier.

 

Et parmi les nouvelles nominations, il en est une qui ne manque pas d'interpeller. C'est d'ailleurs ce qu'a fait le sénateur communiste du Nord Eric Bocquet (rapporteur de la commission d'enquête sur la fraude fiscale, voir article) le 23 janvier au Sénat en interrogeant le ministre du Budget Bernard Cazeneuve. « Votre gouvernement installe à la commission des sanctions de l'AMF, le gendarme des marchés financiers, Françoise Bonfante, un haut cadre d'UBS ! Cette banque suisse mise en examen par la justice française pour l'organisation illégale d'une évasion fiscale massive ! Un comble ! » « Quels sont les critères qui ont présidé à la désignation de la représentante de la banque UBS au sein de la commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers ? » « Une ancienne de la banque UBS qui a maille à partir avec la justice pour blanchiment de fraude fiscale en bande organisée ! C’est incroyable ! Déconnecter le politique des financiers et particulièrement des banques est une absolue nécessité. On ne nous fera pas croire qu’il n’y a de compétences que chez les banquiers ! ».

 

Cette nomination dans un organe aussi stratégique que la Commission des sanctions de l’AMF a de quoi surprendre. UBS France a en effet été condamnée en juin 2013 à une amende de 10 millions d’euros, pour « laxisme » dans le contrôle de pratiques commerciales susceptibles de relever du blanchiment de fraude fiscale. Françoise Bonfante était en effet responsable du contrôle des risques chez UBS France.

 

A la question du sénateur communiste, le ministre n'a rien à déclarer. « La banque que vous avez mentionnée fait l’objet de procédures à caractère judiciaire. Les obligations qui sont les miennes m’interdisent de faire des commentaires, de manière à ne pas obérer l’efficacité des procédures en question », a répondu, dans une déconcertante langue de bois, Bernard Cazeneuve, ministre délégué au Budget.

 

Comme le demande le Front de Gauche, pour trouver les milliards qui manquent sur les retraites, sur les allocations familiales, sur les services publics, sur les taxes, le gouvernement doit cesser de ponctionner ceux qui n'ont que leur travail pour vivre. Les milliards qui lui manquent, il peut les trouver sans problème en s'attaquant à l'évasion fiscale à condition de s'en donner les moyens. Comme l'affirme sans être démenti ni contredit Antoine Peillon auteur du livre « Ces 600 milliards qui manquent à la France », « les avoirs dissimulés au fisc français sont presque de l’ordre de toute la recette fiscale annuelle du pays ».

 

Mais quand on nomme à l'Autorité des marchés financiers une personne qui a contribué à la mise en place de la fraude fiscale, que peut-on attendre ? Rien.

 

Moi président … mon véritable adversaire ... c'est le monde de la finance. Du bla bla bla ! Ils auraient pu nommer Cahuzac tant qu'à faire !

Partager cet article
Repost0
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 10:16

Le 1er meeting de campagne du Front de Gauche des élections municipales 2014 à Niort aura lieu mardi 11 février à 20 heures à la maison de quartier du Clou-Bouchet (derrière la Poste, entre la crèche et le centre socio-culturel).

 

Ce sera l'occasion pour la liste " A Niort L'humain d'abord ! " de présenter l'ensemble des colistiers et son programme.

 

 

Meeting Front de Gauche le mardi 11 février à Niort
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 01:14

En mai denier, les députés PS ont rejeté la proposition de loi déposée par les députés du Front de gauche sur l'interdiction des licenciements boursiers, considérant que "la lutte contre les licenciements boursiers était déjà engagée" selon leur porte-parole, Thierry Mandon.

 

Sacrément engagée en effet, on peut le constater au travers de Goodyear. Alors que le groupe prévoyait d'atteindre un bénéfice opérationnel de 1,4 à 1,5 milliard de dollars en 2013, soit une hausse de plus de 12% par rapport à 2012, c'est 1200 emplois qui sont sur la sellette dans l'usine d'Amiens Nord.

 

Avant de faire baisser progressivement la production de pneus dans l'usine Goodyear d'Amiens nord depuis la fin des années 2000, le groupe américain Goodyear l'avait auparavant privée de ses bénéfices pour les transférer au Luxembourg. Cette manœuvre est très répandue au sein des multinationales. Voir à ce sujet l'article sur Mediapart : « Comment Goodyear a déshabillé l'usine d'Amiens nord »

 

Alors que tous les recours judiciaires pour faire annuler la fermeture ont échoué, les salariés de Goodyear en colère retiennent depuis ce matin le directeur de production et le DRH. Voir la lettre « J'accuse » du syndicat CGT Goodyear.

 

Voilà où mène le manque de courage politique des socialistes qui se comportent ni plus ni moins qu'en libéraux. Puisqu'il existe une majorité dé députés à gauche, la loi empêchant les licenciements boursiers aurait pu être votée. Mais les socialistes ne sont plus vraiment de gauche !

 

 

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 22:36
Partager cet article
Repost0
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 07:00
Municipales 2014, une liste Front de Gauche à Niort
Municipales 2014, une liste Front de Gauche à Niort
Partager cet article
Repost0