Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 23:34

Le gouvernement a tranquillement profité du passage du texte sur la réforme des retraites à l’Assemblée nationale pour y glisser un amendement, adopté le 15 septembre, modifiant l’organisation de la médecine du travail. L’amendement 730 prévoit que cette profession soit exercée  « sous l’autorité de l’employeur ».

 

Le Conseil national de l’ordre des médecins (Cnom), estime que « l’indépendance du médecin doit être préservée dans les actions qu’il estime nécessaire de mener dans les entreprises et auprès des salariés ».

 

Certaines catégories de salariés seraient exclues de la médecine au travail, parce que précaires, intérimaires, ou intermittents du spectacle… Et l’intervention de médecins non spécialisés en médecine du travail serait aussi au menu.

 

Le Conseil national de l’ordre des médecins s’étonne de l’absence de toute concertation et le regrette vivement puisque cela fait 6 mois qu’il demande à être reçu par le Ministre du travail pour évoquer ce sujet. Cela n’empêche pas Eric Woerth de se féliciter de ce nouveau « progrès social ». « La médecine du travail en sort tout à fait renforcée et le médecin est au cœur du dispositif de prévention. »

 

S’il y a une chose qui est renforcée, c’est le mécontentement vis à vis de ce gouvernement qui agit avec la méthode d’un bulldozer. Toutes les réformes consistent en un recul social. Nous devons faire entendre nos voix et résister face à la dangerosité de toutes ces réformes.


 


Partager cet article
Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 10:16

Invité du journal de 20 heures de France 2 le vendredi  24 septembre, après avoir défendu la réforme des retraites menée par le gouvernement, J.F Copé soulignait qu’il fallait avoir le courage de dire la vérité aux Français. Et à ce propos, il déclarait : « Il faut s’inscrire dans les fondamentaux que veulent les Français, la sécurité, on y va à fond, l’emploi, la compétitivité on commence à avoir des premiers résultats. » Ils tiennent tous le même discours puisque Xavier Bertrand avait tenu des propos similaires en déclarant « aux bons sondages, je préfère les résultats sur le front de l’emploi ou de la sécurité. »

 

Sacrés résultats !!! Après les relatives accalmies de juin et juillet, le nombre d'inscrits au chômage a progressé en août. Selon les chiffres du ministère de l'emploi, 2,69 millions de personnes sans activité ont été recensés en France métropolitaine. C'est 0,6% de plus qu'en juillet et 4,9% de plus qu'en août 2009. Le nombre d'inscrits au Pôle emploi passe à 3,97 millions si on inclut ceux ayant eu une activité réduite et il atteint 4,21 millions de personnes avec les Dom. Et en pleine réforme des retraites où le gouvernement envisage de faire travailler les salariés plus longtemps, le nombre des inscrits de plus de 50 ans a augmenté de 16,5% en un an, et de 1,3% sur un mois, toutes catégories confondues.

 

Cette droite qui devrait faire profil bas compte tenu des résultats est pourtant de plus en plus arrogante. C’en est trop, nous ne devons pas lâcher dans nos luttes.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 16:57

Discours de la FSU 44 à la manifestation du 23 septembre à Saint Nazaire

Source Rezocitoyen

 

Une chèvre fédérale, un mouton syndical, un cochon syndiqué

Unis dans un même char, s’en allaient en manif.

La bataille des retraites les avait rassemblés

Rien dans leur beau contrat ne supposait canif

Jamais leur unité ne serait lézardée

La position commune ils sauraient conserver.

L’action durait, durait, le conflit durcissait

Le régime Tsar kocrate jamais ne faiblissait

Et le char syndical en dates rebondissait.

Partout des processions publiques se trimbalaient.

Mais un jour le cochon en eut marre des secousses

Juppé ou Raffarin devaient être à ses trousses

Ou il craignait peut être que Fillon ne le trousse

Ou bien que l’UMP ne lui vole sa bourse.

Enfin notre pourceau s’écriait au secours

Disant que les manifs ne sont plus un recours

*

La chèvre et le mouton sont créatures plus douces.

Elles demandent au cochon mais pourquoi cette mousse.

Qu’as-tu donc à te plaindre ? Il n’y a nul mal à craindre.

Tu vas voir, les retraites, on va les négocier

Rien ne sert de crier du haut de ton gosier.

On s’occupe de tout. N’a-t-on pas mine honnête ?

Apaise ton courroux, cesse là ta tempête.

Jamais sur la retraite nous ne battrons retraite.

*

Mais que vous êtes sots répartit le cochon.

Que non, nous sommes sages, rétorqua le mouton.

Sot vous êtes, cette idée m’est plantée dans la tête.

Vous croyez que le Tsar Kocrate peut négocier ?

Il va traire la chèvre et les cornes lui scier.

*

Non, cochon : 2012 sera vite arrivé.

*

Quoi ! Tu crois que Ségo ta laine pourra sauver ?

*

Va lui dit le mouton, il faut de la patience

Tabler sur l’alternance et jouer un coup d’avance.

*

Compère chèvre et mouton je n’vous rend pas raison.

Chèvre a le lait, Mouton la laine, le tsar va vous en décharger

Mais après il ira, à coup sûr vous manger.

Moi qui n’suis que cochon, j’sais bien qu’mon compte est bon

Quand le mal est certain, la plainte ni la peur ne changent le destin.

*

Seule l’action collective peut ouvrir le chemin

La grève reconductible en est un des moyens.

Camarades cochons prenons nos sorts en main

Car la délégation cache à vue ses desseins

*

La grève reconductible on doit en discuter

Et dés le 24 la généraliser

Si nous voulons vraiment ce projet retirer.

 

 


Partager cet article
Repost0
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 07:50

Le nombre de manifestants a beau être égal ou supérieur à la dernière manifestation (à ce sujet voir l'anecdote du mathématiquement correct), les sondages ont beau être d'une clarté limpide sur le souhait de voir s'ouvrir un grand débat national qui examine des propositions alternatives (voir tableau sur le sujet), pour l'Elysée, il y aurait une "baisse sensible" du nombre de grévistes par rapport à la précédente journée d'action du 7 septembre contre la réforme des retraites et elle serait le signe que les Français "adhèrent davantage" au projet du gouvernement. Ils nous prennent  vraiment pour des cons. 

 

A Niort, nous étions aussi nombreux que la fois précédente soit près de 15 000 manifestants. Dès aujourd'hui l'intersyndicale se réunira pour envisager la suite. Compte tenu des premières réactions de ce pouvoir, une riposte plus radicale s'avère nécessaire face à cette réforme rejetée par près de 65% des français. Résistons !

 

Une fois de plus, ce gouvernement organise la régression sociale et l'austérité pour une majorité afin d'assurer à l'oligarchie financière que ses profits seront préservés.

 

C'est bien de lutte de classes qu'il s'agit.

 

Le diaporama de cette manifestation niortaise en cliquant sur le lien ou la photo ci-dessous.

 

2010-09-23-Manifestation-Niort-retraites 0676

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 03:00

 

L'Humanité de ce jour publiait le résultat d'une enquête CSA pour la CGT qui, à partir des réponses, débouchait sur cette conclusion : le gouvernement a tout faux.Le rejet du report de l'âge de la retraite s'affirme de plus en plus fortement.

 

Article de l'Huma commentant ce sondage.

 

 

 

sondage retraite-copie-1


 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 00:52

retraite-a-80-ans.jpgPourquoi nous devons être nombreux dans les manifestations le jeudi 23 septembre ?

 

 

Pour exiger le retrait du projet de casse des retraites.

 

 

Où manifester ?

 

 

 

 

 


01 - Ain
Bourg en Bresse -> 14h30, départ Champ de foire
Belley -> 17h30, devant la mairie

02 - Aisne
Château-Thierry -> 11h, Place Paul Doumer
Soissons -> 17h, Place de la République
Laon -> 17h, Pont de Vaux (rdv CGT à 15h devant Paul Claudel)
Chauny -> 15h, devant la mairie
St Quentin -> 17h, place Lafayette
Hirson -> 17h, maison des travailleurs (rue Dinant)
Villers Cotterêts -> 15h30, Place Aristide Briant

03 - Allier
Moulins -> 15h, devant le lycée Banville
Montluçon -> 15h, Place Jean Dormoy (St Paul)
Vichy -> 15h, Place de la Poste

04 - Alpes-de-Haute-Provence
Digne -> 11h, Place de Gaulle
Manosque -> 11h, Porte Saunerie

05 - Hautes-Alpes
Gap -> 10h30, rond point du Cèdre
Briançon -> 11h, Grand Boucle

06 - Alpes-Maritimes
Nice -> 10h, Place Masséna
Grasse -> 18h, Cours Honoré Cresp

07 - Ardèche
Privas -> 10h30, devant la préfecture
Annonay -> 14h, usine Faya
Aubenas -> 14h, rond-point Ponson Moulon
Le Cheylard -> 10h, devant la mairie

08 - Ardennes
Charleville Mézières -> 14h, Parc des Expositions

09 - Ariège
Foix -> 10h, en haut des allées de Villote

10 - Aube
Troyes -> 13h30, place de l'hôtel de ville
Romilly -> 16h30, salle François Mitterrand

11 - Aude
Carcassonne -> 9h30, square André-Chénier
Narbonne -> 10h, Parvis du Théâtre (Pont de l’Avenir)

12 - Aveyron
Rodez -> 14h, Mail de Bourran

13 - Bouches-du-Rhône
Marseille -> 10h30, Vieux Port
Arles -> 10h30, Place de la République

14 - Calvados
Caen -> 10h, place Saint Pierre
Lisieux -> 10h30, place François Mitterrand
Vire -> 17h, porte de l’horloge

15 - Cantal
Aurillac -> 10h30, Place de la Paix
Saint-Flour -> 17h, allées Pompidou

16 - Charente
Angoulême -> 10h, Gare
Chasseneuil-sur-Bonnieure -> 16h
Cognac -> 17h, devant la sous-préfecture

17 - Charente-Maritime
La Rochelle -> 14h30, Place de Verdun
Saintes -> 10h30, devant le palais de Justice
Rochefort -> 10h30, place Colbert
Jonzac -> 16h, rendez-vous au jardin public

18 - Cher
Bourges -> 10h30, Place Séraucourt
Vierzon -> 10h30, Forum République
Saint-Amand -> 10h30, place Jean Giraud
Saint-Florent-sur-Cher -> 10h30, Place de la République
La Guerche-sur-l’Aubois -> 11h, Place du Général de Gaulle

19 - Corrèze
Brive -> 10h, place Thiers
Tulle -> 15h, place de la Gare
Ussel -> 15h, place de la République
Pompadour -> 14h30, place du Château

2A - Corse-du-Sud
Ajaccio -> 10h, Cours Prince Imperial Carrefour
Porto-Vecchio -> 10h30, place de la Mairie.

2B - Haute-Corse
Bastia -> 10h, devant le Palais de Justice

21 - Côte-d'Or

Dijon -> 14h30, Place de la Libération
Montbard -> 17h, place Gambetta
Beaune -> 10h, porte Saint Nicolas

22 - Côtes-d'Armor
Saint Brieuc -> 10h30, Place de la liberté
Dinan -> 11h30, esplanade de la Résistance (devant la mairie)
Lannion -> 11h, parking de La Poste
Guingamp -> 10h30, place du Champ-au-Roy

23 - Creuse
Guéret -> 14h30, devant la gare
Boussac -> 10h, Zone Industrielle (route du stade)
La Souterraine -> 10h, Z.I. (rond-point de la gendarmerie)
Aubusson -> 10h, devant la sous-préfecture

24 - Dordogne
Périgueux -> 17h, Palais de Justice
Sarlat -> 17h, Place Grande Rigaudie
Bergerac -> 17h, devant le Palais de Justice

25 - Doubs
Besançon -> 14h, Place de la Révolution
Montbéliard -> 14h, Pied des gouttes (rond point du Mac Do)
Pontarlier -> 17h30, Place d'Arçon

26 - Drôme
Valence -> 14h30, Champ-de-Mars
Montélimar -> 14h30, devant le Théâtre

27 - Eure
Evreux -> 14h, devant la gare SNCF

28 - Eure-et-Loir
Chartres -> 10h, place de Epars
Nogent le Rotrou -> 17h30, Place du 11 août

29 - Finistère
Brest -> 10h30, place de la Liberté
Quimper -> 10h30, place de la Résistance
Morlaix -> 10h30, devant l'hôtel de ville
Quimperlé -> 10h30, place de Coat Kaer

30 - Gard
Nîmes -> 15h, devant la préfecture (avenue Feuchères)
Alès -> 10h, devant le lycée Jean-Baptiste Dumas
Bagnols-sur-Cèze -> 10h, devant La Poste (Boulevard Gambetta)
Uzès -> 10h, Esplanade
Le Vigan -> 10h, devant la poste

31 - Haute-Garonne
Toulouse -> 9h30, place Saint-Cyprien
Saint-Gaudens -> 15h, Place Jean-Jaurès

32 - Gers
Auch -> 10h, devant le siège de l'UMP (quai Lagarrasic, Boulevard Sadi-Carnot)

33 - Gironde
Bordeaux -> 11h, allées Tourny
Libourne -> 17h30, Square du 15ème Dragon

34 - Hérault
Montpellier -> 14h30, Rives du Lez
Béziers -> 10h, Bourse du travail (Boulevard F. Mistral)
Sète -> 10h, devant la mairie

35 - Ille-et-Vilaine
Rennes -> 11h, Avenue Janvier
Redon -> 17h, devant la Sous Préfecture
Saint Malo -> 11h, Place de l'ancienne gare
Fougères -> 17h30, devant la Sous Préfecture
Vitré -> 17h30, place de la Gare

36 - Indre
Châteauroux -> 10h, Place de la République
Issoudun -> 15h, Place du Sacré Coeur

37 - Indre-et-Loire
Tours -> 10h, Place de la Liberté

38 - Isère
Bourgoin-Jallieu -> 10h, parking Diederich
Grenoble -> 10h, place Jean Jaurès
Roussillon -> 10h, Place de la République
Vienne -> 14h30, Champ de Mars
La Tour du Pin -> 10h, gare SNCF

39 - Jura
Lons le Saunier -> 14h30, place de la Liberté
Dôle -> 10h, Avenue de Lahr
St Claude -> 10h, sous-préfecture

40 - Landes
Mont-de-Marsan -> 10h30, devant les Arènes

41 - Loir-et-Cher
Vendôme -> 10h30, Place de la Liberté
Blois -> 14h30, Parc des Expositions
Romorantin -> 10h30, Sous préfecture

42 - Loire
Roanne -> 10h15, bourse du travail
Saint-Etienne -> 10h15, devant la gare de Châteaucreux

43 - Haute-Loire
Puy-en-Velay -> 10h30, place Cadelade

44 - Loire-Atlantique
Nantes -> 14h30, devant le CHU
Saint-Nazaire -> 14h30, place de l’Amérique Latine
Châteaubriand -> 14h30, place de la mairie
Ancenis -> 14h30, carrefour de la station Esso (RD 723)

45 - Loiret
Gien -> 10h30, place de la Victoire (champ de foire)
Montargis -> 10h30, Place du Pâtis
Orléans -> 10h30, Place du Martroi

46 - Lot
Cahors -> 14h30, place F. Mitterrand
Figeac -> 14h30, devant le lycée Champollion

47 - Lot-et-Garonne
Agen -> 10h, Place de la Préfecture
Marmande -> 14h30, Esplanade du Maré

48 - Lozère
Mende -> 10h, Place de la Chicanette

49 - Maine-et-Loire
Angers -> 10h30, place Leclerc
Cholet -> 10h30, place Travot
Saumur -> 10h30, place de la Mairie
Sègre -> 17h, place du port

50 - Manche
Cherbourg -> 10h30, Place Napoléon
Saint-Lô -> 10h30, Plage Verte
Coutances -> 10h30, Hôtel de Ville
Granville -> 10h30 au Calvaire
Avranches -> 14h30, devant la mairie

51 - Marne
Châlons-en-Champagne -> 10h, maison des syndicats (place de Verdun)
Reims -> 10h, maison des syndicats
Epernay -> 10h, Place Carnot
Vitry-le-François -> 10h, Espace Lucien Herr
Sainte Menehould -> 10h, parking super U
Montmirail -> 15h30, devant chez Axon

52 - Haute-Marne
Chaumont -> 17h, place de l'Hôtel de ville
Saint-Dizier -> 17h30, devant la salle Louis Aragon

53 - Mayenne
Laval -> 10h, place de la Cathédrale

54 - Meurthe-et-Moselle
Nancy -> 14h, place Stanislas
Longwy -> 14h30, Place Darche

55 - Meuse
Verdun -> 10h, parking du 8 mai 1945
Barc le Duc -> 14h30, Gare SNCF
Commercy -> 10h, Place du Château Stanislas

56 - Morbihan
Lorient -> 10h, Maison des Syndicats (place Cosmao Dumanoir)
Vannes -> 10h, La Rabine (près du Kiosque à Musique)
Pontivy -> 10h, La Plaine
Belle-Ile-en-Mer -> 10h30 au débarcadère

57 - Moselle
Metz -> 14h30, place de la Gare

58 - Nièvre
Cosne-sur-Loire -> 16h, devant La Poste
Nevers -> 16h, devant la Bourse du travail

59 - Nord
Lille -> 14h30, Porte de Paris
Armentières -> 9h30, Place Jules Guesde
Cambrai -> 15h, face à l’Hôtel de Ville
Douai -> 9h30, Place d’Armes
Dunkerque -> 15h, Place Jean Bart
Maubeuge -> 9h30, rive gauche, mail de la Sambre
Valenciennes -> 10h, place d'Armes
Denain -> 10h, face à l’Hôtel de ville

60 - Oise
Beauvais -> 14h30, place du jeu de Paume
Compiègne -> 10h, cours Guynemer
Creil -> 10h, place Carnot

61 - Orne
Alençon -> 11h, Rond-point du lycée Alain
Flers -> 17h, Place du Marché
Argentan -> 15h, Place du Général Leclerc
L’aigle -> 17h30, devant la poste
Mortagne-au-Perche -> 17h30, devant la mairie

62 - Pas-de-Calais
Arras -> 10h, place de la gare
Lens -> 14h30, Place du Cantin
Béthune -> 9h30, Maison des associations (Route de Lille)
Boulogne -> 9h30, quai Gambetta
Calais -> 9h, place de la mairie
Bruay Labuissière -> 8h30, parc de la Porte Nord

63 - Puy-de-Dôme
Clermont-Ferrand -> 10h, place du 1er Mai

64 - Pyrénées-Atlantiques
Pau -> 10h30, place de Verdun
Bayonne -> 10h30, place St Ursule
Sauveterre-de-Béarn -> 9h, devant la mairie

65 - Hautes-Pyrénées
Tarbes -> 10h, Bourse du Travail

66 - Pyrénées-Orientales
Perpignan -> 10h, Place Catalogne

67 - Bas-Rhin
Strasbourg -> 14h30, Place de la Bourse

68 - Haut-Rhin
Colmar -> 11h, devant la préfecture
Mulhouse -> 16h30, place de la Bourse

69 - Rhône
Lyon -> 10h30, Ambroise Courtois (métro Monplaisir-Lumière)
Villefranche -> 17h, place du Promenoir

70 - Haute-Saône
Vesoul -> 14h, Place Renet

71 - Saône-et-Loire
Mâcon -> 15h, place Genevès
Châlon sur Saone -> 15h, maison des syndicats
Le Creusot -> 15h, devant l’Alto
Paray le Monial -> 15h, place de la mairie
Montceau les Mines -> 17h, place de la Mairie
Digoin -> 15h, Place de la grève

72 - Sarthe
Le Mans -> 9h30, devant le Palais des Congrès

73 - Savoie
Chambéry -> 14h30, Place Caffe
Albertville -> 14h30, Place de la Sous-Préfecture
Saint-Jean-de-Maurienne -> 14h30, Place du Champ de Foire

74 - Haute-Savoie
Annecy -> 14h30, devant la préfecture
Thonon-les-Bains -> 10h, Square Aristide Briand

75 - Paris

Paris -> 13h, Bastille

76 - Seine-Maritime
Dieppe -> 10h, gare SNCF
Eu -> 10h, place Guillaume le Conquérant
Fécamp -> 14h30, Maison des Syndicats
Le Havre -> 10h, Franklin
Rouen -> 10h, Cours Clemenceau
Lillebonne -> 16h30, devant le Théâtre Gallo-romain

77 - Seine-et-Marne
Rendez-vous à Paris (13h à la Bastille)

78 - Yvelines
Rendez-vous à Paris (13h à la Bastille)

79 - Deux-Sèvres
Thouars -> 11h, place Lavault
Bressuire -> 17h30, place Saint Jacques
Niort -> 11h30, place de la Brèche

80 - Somme
Doullens -> 17h30, hôtel de ville
Amiens -> 14h30, devant la maison de culture
Abbeville -> 15h, hôtel de ville
Friville Escarbotin -> 14h30, place Jean Jaurès
Ham -> 14h30, place du Château d’eau

81 - Tarn
Albi -> 14h30, place du Vigan
Castres -> 16h30, devant la Sous-préfecture

82 - Tarn-et-Garonne
Montauban -> 14h30, devant le parvis de La Gare SNCF

83 - Var
Draguignan -> 10h30, devant la sous-préfecture
Toulon -> 10h, place de la Liberté

84 - Vaucluse
Avignon -> 10h, porte de l’Oulle

85 - Vendée
La-Roche-sur-Yon -> 14h, place Napoléon
Fontenay le Comte -> 10h, place de Verdun

86 - Vienne
Poitiers -> 10h, Stade Rébeilleau
Chatellerault -> 10h, devant la Mairie

87 - Haute-Vienne
Limoges -> 10h, Place de la République
St Léonard de Noblat -> 17h, place de la République
St Yrieix -> 17h, place de la Nation

88 - Vosges
Epinal -> 14h30, devant la préfecture

89 - Yonne
Auxerre -> 15h, Maison des Syndicats (Rue Max Quantin)
Sens -> 10h, marché couvert
Saint Florentin -> 10h au Port

90 - Territoire de Belfort
Belfort -> 10h, Maison du Peuple

91, 92, 93, 94, 95
Rendez-vous à Paris (13h à la Bastille)

971 - Guadeloupe
Pointe-A-Pitre -> 8h30, devant la mairie

972 - Martinique
Fort-de-France -> 8h30, maison des syndicats (Jardin Desclieux)

973 - Guyane
Cayenne -> ???


974 - Réunion
Saint-Pierre -> 9h, devant la Gare Routière (Casabona, en dessous de Mac-Do)
Saint-Denis -> 9h, Petit Marché

976 - Mayotte

Mamoudzou -> 8h30, Esplanade de l’office du tourisme

 

Source : http://lecrc.forumactif.fr

 


Partager cet article
Repost0
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 00:10

A l’issue de la journée d’action du 7 septembre, l’intersyndicale appelait les salariés à rester mobilisés et unis, tout en faisant de la journée du 15 septembre une avant-première de la journée d’action du 23.

 

Pendant ce temps, pour arriver à ses fins, à savoir l’adoption de son projet à la date du 15 septembre, le gouvernement n’a pas hésité à interrompre de façon autoritaire les débats parlementaires sur le projet des retraites. La réforme a été adoptée par les seuls groupes UMP et Nouveau centre.

 

Le combat continue, mais l’initiative de ce 15 septembre devant la préfecture des Deux-Sèvres a compté trop d’absents. Il ne suffit pas de grandes déclarations comme à l’issue de la manifestation du 7 septembre si c’est pour être absents des rassemblements auxquels on appelle  collectivement. Car ce mercredi soir à Niort, les dirigeants de la CGT et de la CFDT entre autres, ont brillé par leur absence.

 

Il ne suffit pas de crier à « l’injustice flagrante de cette réforme » comme je l’ai entendu de la bouche de Eric Aubin, le responsable retraite à la CGT, lors d’un débat ce week-end à la fête de l’huma, car si ce projet (cette loi à présent) est vraiment injuste,et insupportable, c’est bien son retrait qui doit être à l’ordre du jour. Et ce qui avait été possible avec le retrait du CPE doit l’être avec cette réforme sur les retraites, néfaste et dangereuse. Tout n'est pas plié.

 

Ce 15 septembre à Niort, ce sont les militants de FO qui avaient répondu massivement présents, et quelques uns de la CFTC, de SUD, de la FSU, de la CGT ainsi que les responsables départementaux du PCF, du Parti de Gauche, du PS.

 

Mais où étaient les responsables CGT et CFDT ?

 

P1130408

P1130405.JPG

 

P1130406.JPG

 


 


Partager cet article
Repost0
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 09:00

La mobilisation était très forte hier à Niort pour dire NON au projet gouvernemental de réforme des retraites. A l'heure fixée du début de la manifestation, nous étions déjà au coude à coude dans le bas de l'esplanade de la place de la Brèche, que ce soit les salariés du public ou du privé, ou bien des retraités. Il était déjà difficile de se frayer un chemin. Et deux heures plus tard, à l'arrivée sur la place de l'hôtel de ville par la rue Thiers (cette rue pas encore débaptisée !), les drapeaux multicolores flottaient au-dessus d'une foule compacte.

 

Et pendant ce temps, la séance des questions orales au gouvernement résonnait des manifestations qui, partout en France,  rassemblaient plus de deux millions de citoyens contre le projet de casse de la retraite à 60 ans de Nicolas Sarkozy.

 

Mais cette journée n'est pas une fin en soi. Il est hors de question d’accepter le moindre recul supplémentaire. Laisser passer cette réforme, ce serait accepter de voir remis en cause le système par répartition jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien. La lutte continue jusqu'au retrait du projet.

 


Diaporama de cette manifestation en cliquant sur la photo ci-dessous

 

Usage libre des photos à condition d'en citer la source (Blog Réagir)

 

 

AP1130060

 

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 17:02

Dessin retraite

 

 

 

 Pourquoi nous nous devons d’être nombreux dans les manifestations le mardi 7 septembre ?

 

 

Pour exiger le retrait du projet de casse des retraites.

 

 

Où manifester ?

 

 

 

 

 

 

01 – Ain
Bourg en Bresse -> 14h30, départ Champ de foire
Belley -> 17h30, devant la mairie

02 – Aisne
Château-Thierry -> 17h30, Place Paul Doumer
Soissons -> 15h, Place de la République
Laon -> 15h, place Lafayette
Chauny -> 15h, maison des syndicats
St Quentin -> 17h, place de la République

03 – Allier
Moulins -> 15h, lycée Banville
Montluçon -> 15h, Place Jean Dormoy (St Paul)
Vichy -> 15h, Place de la Poste

04 – Alpes-de-Haute-Provence
Digne -> 11h, Place de Gaulle
Manosque -> 11h, Porte Saunerie

05 – Hautes-Alpes
Gap -> 10h30, Esplanade de l’Hôpital
Briançon -> 11h, Place de l’Europe

06 – Alpes-Maritimes
Nice -> 10h, Place Masséna
Grasse -> 17h30, place Cresp
Toulon -> 10h, place de la Liberté
Draguignan -> 10h, sous-préfecture

07 – Ardèche
Privas -> 10h30, devant la préfecture
Annonay -> 14h, usine Faya
Aubenas -> 14h, ZAC Ponson – Moulon
Le Cheylard -> 10h, devant la mairie

08 – Ardennes
Charleville Mézières -> 10h, Place Ducale

09 – Ariège
Pamiers -> 10h, place Millane

10 – Aube
Troyes -> 13h30, place Jean Jaurès
Romilly -> 16h30, sur le parking de la bibliothèque Mitterrand
Bar-sur-Aube -> 16h, place Aubertin

11 – Aude
Carcassonne -> 9h30, square André-Chénier
Narbonne -> 10h, devant le Théâtre

12 – Aveyron
Rodez -> 14h, devant le Medef

13 – Bouches-du-Rhône
Marseille -> 10h30, Vieux Port
Arles -> 10h30, Place de la République

14 – Calvados
Caen -> 10h, place Saint Pierre
Lisieux -> 10h, place François Mitterrand
Vire -> 17h, porte de l’horloge

15 – Cantal
Aurillac -> 10h30, place des Carmes
Saint-Flour -> 17h, allées Pompidou

16 – Charente
Angoulême -> 10h, Gare

17 – Charente-Maritime
La Rochelle -> 10h30, Gare SNCF
Saintes -> 10h30, devant le palais de Justice
Rochefort -> 10h30, place Colbert
Jonzac -> 17h30, rendez-vous au jardin public

18 – Cher
Bourges -> 10h30, Place Séraucourt
Vierzon -> 10h30, Forum République
Saint-Amand -> 10h30, Place Carrée
Saint-Florent-sur-Cher -> 10h30, Place de la République
La Guerche-sur-l’Aubois -> 11h, Place du Général de Gaulle

19 – Corrèze
Brive -> 10h, place Thiers
Tulle -> 15h, place de la Gare
Ussel -> 15h, place de la République
Pompadour -> 14h, place du chateau

2A – Corse-du-Sud
Ajaccio -> 10h, carrefour de la préfecture

2B – Haute-Corse
Bastia -> 10h, devant le Palais de Justice
21 – Côte-d’Or
Dijon -> 14h30, Place de la Libération
Montbard -> 17h, place Gambetta
Beaune -> 10h, porte Saint Nicolas

22 – Côtes-d’Armor
Saint Brieuc -> 10h30, Place de la liberté
Dinan -> 11h, esplanade de la Résistance
Lannion -> 11h, parking de La Poste
Guingamp -> 10h30, l’Echiquier (place du Champ-au-Roy)

23 – Creuse
Guéret -> 10h, préfecture

24 – Dordogne
Périgueux -> 10h30, Palais de Justice
Sarlat -> 17h, Place Grande Rigaudie
Bergerac -> 16h30, devant le Palais de Justice

25 – Doubs
Besançon -> 14h, Place de la Révolution
Montbéliard -> 14h, Champ de Foire
Pontarlier -> 17h30, Place d’Arçon

26 – Drôme
Valence -> 14h30, Champ-de-Mars
Montélimar -> 14h30, devant le Théâtre

27 – Eure
Evreux -> 10h, départ du Pré du Bel Ebat

28 – Eure-et-Loir
Chartres -> 10h, place de Epars

29 – Finistère
Brest -> 10h30, place de la Liberté
Quimper -> 10h30, place de la Résistance
Morlaix -> 10h30, devant l’hôtel de ville
Quimperlé -> 10h30, place de Coat Kaer

30 – Gard
Nîmes -> 15h, devant la préfecture (avenue Feuchères)
Alès -> 10h, devant le lycée Jean-Baptiste Dumas
Bagnols-sur-Cèze -> 10h30, devant La Poste (Boulevard Gambetta)
Uzès -> 10h, Esplanade

31 – Haute-Garonne
Toulouse -> 14h30, Place Arnaud Bernard
Saint-Gaudens -> 15h, Place Jean-Jaurès

32 – Gers
Auch -> 10h, devant le Medef (face au Moulinas)

33 – Gironde
Bordeaux -> 11h, allées Tourny

34 – Hérault
Montpellier -> 15h, Place du Nombre d’Or
Béziers -> 10h, Bourse du travail (Boulevard F. Mistral)
Sète -> 10h, devant la mairie

35 – Ille-et-Vilaine
Rennes -> 11h, Avenue Janvier
Redon -> 11h, devant la Sous Préfecture
Saint Malo -> 11h, Place de l’ancienne gare
Fougères -> 17h15, devant la Sous Préfecture
Vitré -> 17h30, Place de la Gare

36 – Indre
Châteauroux -> 11h, Place de la République
Issoudin -> 15h, place du Sacré Cœur

37 – Indre-et-Loire
Tours -> 10h, Place de la Liberté

38 – Isère
Bourgoin-Jallieu -> 10h, parking Diederich
Grenoble -> 10h, place de la Gare SNCF
Roussillon -> 10h30, Place de la République
Vienne -> 14h30, Champ de Mars
La Tour du Pin -> 10h, Z.I. des Vallons de la Tour

39 – Jura
Lons le Saunier -> 14h30, place de la Liberté
Dôle -> 10h, Avenue de Lahr
St Claude -> 10h, sous-préfecture

40 – Landes
Mont-de-Marsan -> 10h30, avenue Foch

41 – Loir-et-Cher
Vendôme -> 10h30, Place de la Liberté
Blois -> 14h30, Parc des Expositions
Romorantin -> 10h30, Sous préfecture

42 – Loire
Roanne -> 10h15, bourse du travail
Saint-Etienne -> 10h15, devant la gare de Châteaucreux

43 – Haute-Loire
Puy-en-Velay -> 10h30, place Cadelade

44 – Loire-Atlantique
Nantes -> 14h30, Place du Commerce
Saint-Nazaire -> 14h30, au Ruban Bleu
Châteaubriand -> 14h30, place de la mairie
Ancenis -> 14h30, carrefour de la station Esso (RN 23)

45 – Loiret
Gien -> 10h30, Place Jean Jaurès
Montargis -> 10h30, Place du Pâtis
Orléans -> 10h30, Place du Martroi

46 – Lot
Cahors -> 14h30, place Mitterrand
Figeac -> rendez-vous devant le lycée Champollion

47 – Lot-et-Garonne
Agen -> 10h, Place de la Préfecture
Marmande -> 14h30, Esplanade du Maré

48 – Lozère
Mende -> 17h, Place de la Chicanette

49 – Maine-et-Loire
Angers -> 10h30, place Leclerc
Cholet -> 10h30, place Travot
Saumur -> 10h30, place de la Mairie
Sègre -> 17h, place du port

50 – Manche
Cherbourg -> 10h30, Place Napoléon
Saint-Lô -> 10h30, Place de la Mairie
Coutances -> 10h30, Hôtel de Ville
Granville -> 18h, Agora
Avranches -> 14h30, devant la mairie

51 – Marne
Châlons-en-Champagne -> 10h, maison des syndicats (place de Verdun)
Reims -> 10h, maison des syndicats
Epernay -> 10h, Place Carnot
Vitry-le-François -> 10h, Espace Lucien Herr
Sainte Menehould -> 10h, parking super U

52 – Haute-Marne
Chaumont -> 17h, place de l’Hôtel de ville
Saint-Dizier -> 17h30, place de la mairie

53 – Mayenne
Laval -> 10h, devant la préfecture

54 – Meurthe-et-Moselle
Nancy -> 14h, place Stanislas
Longwy ->, 14h30, Place Darche

55 – Meuse
Verdun -> 10h, Place du 8 Mai 1945
Barc le Duc -> 14h30, Gare SNCF

56 – Morbihan
Lorient -> 10h, Maison des Syndicats (place Cosmao Dumanoir)
Vannes -> 10h, La Rabine
Pontivy -> 10h, La Plaine
Belle-Ile-en-Mer -> 10h, Le Port
Ploërmel -> 10h, Maison des syndicats

57 – Moselle
Metz -> 14h30, place de la Gare

58 – Nièvre
Cosne-sur-Loire -> 16h, devant La Poste
Nevers -> 16h, devant la Bourse du travail

59 – Nord
Lille -> 14h30, Porte de Paris
Armentières -> 9h15 Place Jules Guesde
Cambrai -> 10h face à l’Hôtel de Ville
Douai -> 10h Place d’Armes
Dunkerque -> 15h Place Jean Bart
Maubeuge -> 10h Espace Rive Gauche
Valenciennes -> 10h30, place d’Armes

60 – Oise
Beauvais -> 14h30, place du jeu de Paume
Compiègne -> 10h, cours Guynemer
Creil -> 10h, place Carnot

61 – Orne
Alençon -> 10h30, Pyramide
Flers -> 10h, Place du Marché
Argentan -> 10h, place du général Leclerc

62 – Pas-de-Calais
Arras -> 10h, place de la gare
Boulogne -> 9h30, quai gambetta
Bruay -> 8h30, rassemblement parc de la porte Nord
Calais -> 9h, place de la mairie
Lens -> 10h, place du Cantin

63 – Puy-de-Dôme
Clermont-Ferrand -> 10h, place du 1er Mai

64 – Pyrénées-Atlantiques
Pau -> 10h30, place de Verdun
Bayonne -> 10h30, place St Ursule

65 – Hautes-Pyrénées
Tarbes -> 10h, Bourse du Travail

66 – Pyrénées-Orientales
Perpignan -> 10h, Place Catalogne

67 – Bas-Rhin
Strasbourg -> 14h30, place de la Bourse

68 – Haut-Rhin
Colmar -> 11h, devant la préfecture
Mulhouse -> 16h30, place de la Bourse

69 – Rhône
Lyon -> 10h30, Manufacture des Tabacs

70 – Haute-Saône
Vesoul -> 9h, devant la mairie

71 – Saône-et-Loire
Mâcon -> 15h, place Genevès
Châlon sur Saone -> 15h, maison des syndicats
Le Creusot -> 15h, devant l’Alto
Montceau les Mines -> 17h, place de la Mairie
Digoin -> 15h, Place de la grève

72 – Sarthe
Le Mans -> 9h30, devant le Palais des Congrès

73 – Savoie
Chambéry -> 14h30, Place Caffe
Albertville -> 14h30, Place de la Sous-Préfecture
Saint-Jean-de-Maurienne -> 14h30, Place du Champs de Foire

74 – Haute-Savoie
Annecy -> 10h, devant la préfecture
Thonon les Bains -> 18h, square Aristide Briand
75 – Paris
Paris -> 14h, Place de la République

76 – Seine-Maritime
Dieppe -> 10h30, gare SNCF
Eu -> 10h, place Guillaume le Conquérant
Fecamp -> 14h30, Maison des Syndicats
Le Havre -> 10h, Franklin
Rouen -> 10h, Cours Clemenceau
Lillebonne -> 14h, devant le Théâtre Gallo-romain

77 – Seine-et-Marne
Rendez-vous à Paris (14h, Place de la République)

78 – Yvelines
Rendez-vous à Paris (14h, Place de la République)

79 – Deux-Sèvres
Thouars -> 11h, place Flandre Dunkerque
Bressuire -> 17h30, place Saint Jacques
Niort -> 11h30, place de la Brèche

80 – Somme
Doullens -> 10h30, hôtel de ville
Amiens -> 14h30, devant la maison de culture
Abbeville -> 15h, hôtel de ville
Friville Escarbotin -> 14h30, parking Intermarché

81 – Tarn
Albi -> 14h30, place du Vigan

82 – Tarn-et-Garonne
Montauban -> 15h, Esplanade des Fontaines

83 – Var
Draguignan -> 10h, devant la sous-préfecture
Toulon -> 10h, place de la liberté

84 – Vaucluse
Avignon -> 10h, devant la Préfecture Chabran

85 – Vendée
La-Roche-sur-Yon -> 14h, place Napoléon

86 – Vienne
Poitiers -> 10h, Place de Provence

87 – Haute-Vienne
Limoges -> 10h, Place de la République

88 – Vosges
Epinal -> 14h30, devant la préfecture

89 – Yonne
Auxerre -> 15h, Maison des Syndicats
Saint-Florentin -> 10h, port du canal
Sens -> 10h, marché couvert
Châtelleraut -> 10h, esplanade François Mitterrand

90 – Territoire de Belfort
Belfort -> 10h, Maison du Peuple

91, 92, 93, 94, 95
Rendez-vous à Paris (14h, Place de la République)

971 – Guadeloupe
Pointe-A-Pitre -> 8h30, devant la mairie

972 – Martinique
Fort-de-France -> 8h30, maison des syndicats (Jardin Desclieux)

973 – Guyane
Cayenne -> 8h30, boulevard Jubelin devant la caserne des pompiers.

974 – Réunion
Saint-Pierre -> 9h, devant la Mairie
Saint-Denis -> 9h, devant le Petit Marché
976 – Mayotte
Mamoudzou -> 8h30, au rond point de la barge

 

Source : http://lecrc.forumactif.fr

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 14:05

Le véritable programme de la droite est de parvenir, de réforme en réforme, à la destruction du système des retraites par répartition. Pour la quatrième fois depuis 1993, le gouvernement s’attaque aux retraites, alors que le bilan des réformes menées jusqu’à présent est catastrophique. Les dispositions prises (calcul sur les 25 meilleures années, indexation des retraites sur les prix et non plus sur les salaires des actifs, allongement de la durée de cotisation sous peine de décote…) ont fait que le niveau moyen des pensions a baissé de 20%, et ceux qui n’ont pas assez cotisé – pour cause de salaires de misère ou de longues périodes de chômage – doivent se contenter du minimum vieillesse : 672 euros par mois. Pendant ce temps, les seigneurs du CAC 40 continuent de se goinfrer avec des retraites en or et autres parachutes dorés.

 

Le gouvernement s’est offert une pleine page de pub dans la presse quotidienne, pour nous expliquer que l’espérance de vie est passée de 66 ans en 1950 à 81 ans en 2010. Nous serions donc menacés par un véritable « choc démographique ». C’est une vaste supercherie. L’espérance de vie d’un salarié de l’industrie est de 10 ans inférieure à celle des patrons. Et l’augmentation de l’espérance de vie s’est accompagnée d’une augmentation considérable de la productivité du travail, et ça ils oublient de le dire. En 2010, un travailleur produit en moyenne 4 fois plus de richesses qu’en 1950 !

 

Il n’y a aucun sens à reculer l’âge de départ à la retraite alors que le chômage de masse sévit, que ce soit pour les jeunes ou les plus de 50 ans.  Selon les dernières données de Pôle emploi, en prenant en compte les chômeurs ayant une activité réduite, le nombre de sans-emplois atteint 3,96 millions de personnes. Autant de cotisations retraites qui ne rentrent pas dans les caisses. Pour les plus de 50 ans, le taux de chômage s’est aggravé de 17% sur la dernière année ! Exiger que les salariés travaillent et cotisent plus longtemps est une aberration, alors que l’âge moyen de cessation d’activité est de 59 ans. A travers cela, l’objectif  du gouvernement est de  baisser le niveau des pensions.

 

Si les caisses de retraite sont en déficit, c’est d’abord parce que le problème du chômage n’est pas pris en compte.

 

La crise financière a provoqué une récession et donc une flambée des déficits publics. Les États continuent à financer leurs déficits en empruntant sur ces mêmes marchés financiers qui ont provoqué la crise. Réduire les déficits pourrait se faire par une taxation du capital. Il serait normal de couvrir les besoins sociaux par un accroissement des prélèvements sur la richesse produite. Les déficits des caisses de retraite sont essentiellement dus au refus obstiné de le faire.

 

Le COR (conseil d’orientation des retraites) a chiffré ce financement entre 1 et 2 points de PIB jusqu’en 2050. Cela est loin d’être irréalisable si on sait que la part de la masse salariale dans le PIB a chuté de 8 points au cours des dernières décennies et que dans le même temps les dividendes sont passés de 3,2 % du PIB en 1982 à 8,5 % en 2007.

 

Le financement des retraites est possible à condition d’en finir avec l’actuel partage éhonté de la richesse au bénéfice des revenus financiers. C’est ce partage qui constitue le tabou à faire sauter, et non l’âge de départ. Il s’agit là d’un choix politique de justice et de solidarité. Il est hors de question d’accepter le moindre recul supplémentaire. Laisser passer cette réforme, c’est accepter de voir remis en cause le système par répartition jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

 

Le pouvoir veut livrer la provision des retraites aux assurances privées. C’est un marché potentiel colossal que les capitalistes convoitent avidement. Pour eux, l’idéal serait un système privé de « capitalisation » individuelle. Et tant pis si beaucoup de travailleurs ne peuvent pas se le payer. Pour la classe dirigeante, rien ne doit échapper à la loi du profit.

 

Alors le 7 septembre, exigeons le retrait du projet de casse des retraites.

 


Partager cet article
Repost0