Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 23:17

Jeudi dernier, Dominique de Villepin était l’invité de la matinale de France-Inter. Ce ne sont pas ses propos qui m’amènent à réagir, mais la question soulevée par un auditeur, un prénommé Victor de Bretagne.

 

Je reprends stricto sensu son intervention :

 

« Je suis un sympathisant de gauche, je suis retraité en Bretagne, voilà la question philosophique que je voulais vous poser : Je supporte mal cet affrontement du peuple français en deux parties, je trouve ça pas très intelligent. Est-ce qu’on ne pourrait pas faire comme on faisait dans le Grèce antique, envisager la politique avec des sages, comme vous-même, comme M. Strauss-Kahn, comme M. Bayrou, comme M. Hollande et d’autres peut-être que j’oublie, pour dépasser tous ces clivages qui ne mènent à rien. C’était le sens philosophique de ma question. »

 

Vu les sages que Victor imagine, il doit y avoir erreur quant à l’étiquette de sympathisant de gauche que Victor s’attribue. Si de Villepin est plus présentable que Sarkozy, il n’en reste pas moins un homme de droite qui en 2006 avait fait descendre des milliers de français dans la rue durant plusieurs semaines, contre son projet du CPE (contrat première embauche). Strauss-Kahn est à la tête du FMI, cet organisme qui est le bras armé économique du capitalisme ultralibéral qui étrangle les peuples en exigeant, en contrepartie de son aide financière, d’insupportables coupes claires dans le budget social des Etats qui sont justement ceux dont les populations ont le plus besoin d’aide publique. Bayrou tente de se faire passer pour un homme qui appartient à l’avenir. Il ne faut pas oublier qu’il a été ministre de Balladur et de Juppé. Depuis 2002, le groupe UDF a régulièrement soutenu les gouvernements dirigés par l’UMP.

 

Désolé pour Victor, mais on ne doit pas partager les mêmes valeurs. Pour moi, vos "sages " n’incarnent aucunement des valeurs de gauche qui pour cela doivent être progressistes. 

 


Partager cet article
Repost0
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 17:30

Ce fut encore une très belle fête, populaire, pleine d'humanité, de solidarité, de fraternité, d'où l'on repart gonflé pour la lutte, lutte de classe bien entendu. Et on ne se sent pas seul.


Dès que je serai rentré, un petit tri des photos et j'en mets quelques unes en ligne avec bien entendu des commentaires sur quelques moments forts.

 

P1130363.JPG

 


 


Partager cet article
Repost0
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 00:40

Même si la préparation de la fête avait mobilisé les énergies depuis quelques temps, les militants communistes avaient répondu présent à la manifestation du matin contre le racisme et la xénophobie. Et ils étaient encore là sur le coup de 17 heures pour le démarrage de la fête, dans le cadre très agréable du Moulin de Comporté.

 

P1130008

 

La fête débutait par la note politique d'espoir avec le débat sur le thème "Amérique du Sud, chemins d'espoirs". L'invité était Pierre Dupuy, président de France-Amérique Latine Ile d'Oléron, un prêtre ouvrier qui a travaillé aux chantiers navals de Valparaiso de 1967 jusqu'au coup d'état en 1973, puis à Cuba et au Nicaragua. Comme il l'écrit en post-face de sa trilogie "Tant que le Rouge s'imposera au Noir sur la terre, il y aura beaucoup d'ESPOIR !"

 

2010-09-04-Fete-rentree-PCF-0040.jpg

 

2010-09-04-Fete-rentree-PCF-0026.jpg

 

Et avant l'apéro couleur amérique latine, Claudio le "Crieur de rue" et Laurent Baudouin avec "Les Impertinences" animeront les temps entre débats, repas et concerts.

 

P1130041.JPG

 

P1130039.JPG

 

Plus tard dans la soirée, place aux groupes "Burt" et tard dans la nuit aux  "Roots Down Vibration" le tout entrecoupé d'un exposé du camarade adjoint à la culture Nicolas Marjault. Et même à 23 heures, une cinquantaine de personnes étaient attentive à ses propos.

 

2010-09-04-Fete-rentree-PCF-0091.jpg

 

2010-09-04-Fete-rentree-PCF-0095.JPG

 

2010-09-04-Fete-rentree-PCF-0115.JPG

 

Le dimanche matin, les membres de l'association des élus communistes et républicains débataient sur les thèmes "Les communes et départements en danger" et "L'eau une ressource vitale, un bien public commun".

 

Et c'est sous une température estivale que s'est déroulé le déjeuner ...

 

P1130032.JPG

 

P1130033.JPG

 

... avant que l'après-midi ne se poursuive avec le meeting débat sur "La retraite en question" avec pour invité Bernard Friot, sociologue auteur de "l'Enjeu des retraites"; il avait été l'invité le jeudi précédent de Daniel Mermet. La richesse de son exposé confirme que les absents ont eu tort.

 

P1130042.JPG

 

P1130052.JPG

 

Suite à ce rendez-vous, un journal local titrait « RETRAITES : la contribution "révolutionnaire" du PCF  », loin des discours réformistes et d'autres opposants à la réforme sur les retraites, le sociologue et économiste Bernard Friot a apporté un bain de fraicheur à la fête du PCF.

 

Ce fut une belle fête. Pour ceux qui veulent voir quelques photos supplémentaires, cliquez sur ce lien.

 

Photos JCO et Alain Van Gindertael


Partager cet article
Repost0
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 18:02

Le programme détaillé de la fête sur le site Fête de l'Humanité en cliquant sur l'image ci-dessous.

 

Concerts, Débats, Livres, Expos, Gastronomie, Théâtre, Sport

 

 

Fete-huma-2010.jpg

 

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 10:07

A l'occasion des mobilisations du 7 septembre, le journal l'Humanité s'associe à la diffusion d'une image produite par l'association "Ne pas plier" « JE LUTTE DES CLASSES ». L'image occupe toute la dernière page de l'édition de ce jour dans l'Huma, offerte à tous les usages des lecteurs et des manifestants...

 

jeluttedesclasses.jpg

 

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 18:00

Comme dans près de 150 villes en France, nous étions nombreux à descendre dans la rue en ce samedi 4 septembre pour protester contre la politique raciste et xénophobe du gouvernement. Une quinzaine de gens du voyage en tête, nous étions plus de 500 manifestants à Niort derrière la banderole

 

« Liberté, Egalité, Fraternité,

Non aux boucs émissaires

Non à la xénophobie »

 

Dans le défilé, il y avait des militants de la Ligue des Droits de l’Homme, des militants politiques des partis de gauche, des organisations syndicales, et des personnes venues dans une démarche individuelle dire, « ça suffit ! ». Ils ont assisté devant les halles aux prises de parole des représentants des organisations appelant à cette manifestation.

 

Concernant le nombre de manifestants dans toute la France, plus de 150 000, il fallait bien un ministre de l’intérieur raciste, Hortefeux, pour se permettre de déclarer que c’était « sans aucun doute une déception pour leurs organisateurs ». Il devrait faire profil bas ce ministre toujours en fonction alors qu’il a été condamné pour racisme. Ce gouvernement rappelle Vichy.

 

Comme le déclarait le président départemental de la Ligue des Droits de l’Homme, « Les manifestants ont voulu donner un coup d'arrêt à ces dérives dangereuses pour la démocratie, pour la paix civile et pour la réputation internationale de la France. Ils ne s'arrêteront pas à cette seule journée de mobilisation, même si elle fut intense, forte et citoyenne. »

 

 

Quelques photos de cette manifestation en cliquant ci-dessous. 

  P1120952


Partager cet article
Repost0
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 21:32

ARDDI et le Manifeste 79 (contre les idées de l’extrême droite) appellent toutes les Associations, les syndicats, les partis politiques, les élus et tous les citoyens à un rassemblement

 

le samedi 4 septembre 2010 à Niort

à 10h30 en bas de la place de la Brèche

 

pour protester contre le climat de xénophobie et de haine qui gagne notre pays depuis quelques semaines à la suite des déclarations du Président de la République ainsi que de certains ministres qui mettent dangereusement en cause "notre vivre ensemble" en stigmatisant des millions de personnes en raison de leur origine ou de leur situation sociale.

 

Nous ne pouvons pas accepter que le nécessaire respect de l’ordre public soit fallacieusement utiliser pour créer des distinctions entre les habitants de notre pays et désigner à la vindicte des boucs émissaires.

 

 

« Non aux boucs émissaires - Non à la xénophobie- Liberté,Egalité, Fraternité »

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 19:40

Une idée sortie pour les 4 et 5 septembre, en bordure de Sèvre direction quai Métayer, l'entrée est gratuite et le soleil sera de la partie.

 

 

 

page-de-garde-OK.jpg

 

Page-detail.jpg

 
Partager cet article
Repost0
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 08:18

Les objectifs de la nouvelle campagne raciste du gouvernement sont évidents. Depuis l’élection de Sarkozy, la régression sociale s’est accélérée, sous l’effet des contre-réformes et de la crise économique. Dans tous les domaines – emploi, pouvoir d’achat, logement, santé, etc. – la société française recule. La politique du gouvernement aggravera encore la situation. Dans ce contexte, il cherche désespérément une diversion. Et comme la droite n’a pas d’autres cartes en main, la surenchère raciste se poursuivra. Aujourd’hui, Sarkozy cible les Roms et les « gens du voyage ». Demain, il s’attaquera à d’autres minorités.

Hortefeux fulmine contre des étrangers « sans ressources ». Mais qui pose vraiment problème, dans cette société : les Roms – ou les Bettencourt, Lagardère et autres Bolloré ? Car on ne démantèle pas que des camps de Roms. Sarkozy et la classe capitaliste sont en train de détruire l’économie. Des pauvres – qu’ils soient français ou « étrangers » –, il y en a de plus en plus. On rase des camps de Roms, mais on rase aussi des usines. On ferme des hôpitaux, des écoles, des crèches. Ici, on chasse des gitans de leurs caravanes ; plus loin, on jette des travailleurs sur le pavé. Les véritables parasites, ce sont les milliardaires qui s’enrichissent au détriment de la masse de la population. Personne ne se livre à des actes de délinquance aussi socialement nuisibles et destructeurs que la petite minorité des capitalistes qui possèdent tout.

En dernière analyse, le racisme est une question de pain. Les travailleurs qui ne voient pas d’issue à leurs problèmes accablants peuvent accepter l’idée qu’« il n’y a pas assez de travail pour tout le monde », etc. Le mouvement ouvrier ne peut pas leur répondre par de simples protestations morales. Il faut mobiliser tous les travailleurs – français et « étrangers » – pour faire barrage à cette politique raciste, dans le cadre d’une lutte générale pour un programme permettant d’en finir avec le chômage, la misère et tous les fléaux du capitalisme. Le racisme est inhérent à ce système. Seule une société socialiste, où l’économie et la richesse nationale seront gérées et utilisées pour le bien commun, offrira une place et une existence digne à tous.

 

http://www.lariposte.com/

Partager cet article
Repost0
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 08:45

Après que Sarkozy eut fustigé les gens du voyage et les Roms, il a exigé une loi visant à retirer la nationalité française aux « délinquants d’origine étrangère », Estrosi en a ajouté en déclarant « Français ou voyou, il faut choisir », et dans cette hystérie, le député UMP Eric Ciotti ajoute la responsabilisation pénale des parents de mineur délinquants, Hortefeux  ajoute la déchéance de la nationalité pour les coupables « d’actes de délinquance grave ».

 

Dans un communiqué, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) se dit « préoccupée par la succession de déclarations officielles de caractère discriminatoire à l’encontre des gens du voyage, des Roms, des “Français d’origine étrangère” ou encore des mineurs délinquants et de leurs parents ».

 

Le projet de loi envisagé par le gouvernement ne porte-t-il pas en germe la remise en cause des principes constitutionnels de la France, censée assurer « l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion » ?

 

Mais qu'attend le gouvernement pour réagir  contre la délinquance en col blanc ? Selon l'économiste Jacques Bichot , professeur à Lyon 3, le coût de la fraude fiscale s'élèverait à 27 milliards d'euros, contre 5,6 au vandalisme et 14 aux violences aux personnes. Dans le détail, l'économiste nous apprend également que les fraudes aux aides sociales ne représentent  que 800 millions d'euros sur les 27 milliards d'euros de fraude fiscale.

 

Les Français ne seraient-ils plus tous égaux devant la loi ? Avec les principes défendus par Sarkozy et son gouvernement, nous sommes à l'opposé des valeurs de la république. L’égalité, la liberté, le respect de l’autre, la tolérance, la solidarité, le partage, sont la base de la paix civile et du progrès social.

 

 

 


 

 

Partager cet article
Repost0