Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 19:05

Sous la présidence de Mitterrand, le gouvernement Mauroy n'avait pas mis deux ans pour instaurer une politique de rigueur avec le blocage des salaires et des prix et l'augmentation des impôts.

 

Eh bien Ayrault aura été encore plus rapide dans ce domaine. Il n'aura pas mis six mois. En annonçant que le gouvernement reprendrait la « quasi-totalité » des préconisations du rapport Gallois, c'est un véritable coup de massue contre le pouvoir d'achat, y compris des plus modestes. On se dirige vers une véritable cure d'austérité. Il va y avoir un transfert des cotisations patronales vers les ménages avec l'augmentation de la TVA et une réduction des dépenses publiques. Cette augmentation de la TVA qui en finance une partie est particulièrement injuste puisqu’elle touche de manière disproportionnée les classes populaires. Il s’agit d’un retour de la « TVA sociale » de Nicolas Sarkozy que François Hollande avait condamnée et que le gouvernement avait abrogée.

 

Pourtant, il y a tout juste un mois, le PS faisait sa pub et prétendait rendre du pouvoir d'achat.  

 

campagne-PS-1.jpgcampagne-PS-2.jpgSuite aux mesures annoncées par Ayrault, la présidente du Medef a déclaré «Je suis d'un enthousiasme mesuré car il faut être vigilant, exigeant dans la mise en oeuvre de ces principes» tout en estimant que les mesures annoncées la veille par le gouvernement constituent «une chance pour l'économie». 

 

Que la présidente du Medef soit satisfaite est bien la preuve que la cure d'austérité qui va toucher les services publics et le pouvoir d'achat des français ne va pas dans le bon sens.


Ce gouvernement n'est même plus social-démocrate, il est carrément libéral. Il marche dans les pas de la politique menée par Sarkozy.


Partager cet article
Repost0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 22:59

Ce geste est la réponse de G. Longuet, ex-ministre de la Défense, sur la reconnaissance des crimes du colonialisme en Algérie.

 

Celui qui avait été cofondateur avec Alain Madelin, Hervé Novelli ou Patrick Devedjian, du mouvement Occident en 1964 (organisation d’extrême droite d’activistes très violents ne reniant pas le fascisme) a déclaré ne rien renier de son geste et que " la France n'avait pas à avoir honte de sa présence en Algérie pendant la colonisation ".

 

Longuet a d'ailleurs la reconnaissance des siens puisque le député FN Gilbert Collard approuve déclarant " il a bien fait, il a enfin un peu d'honneur au bout du bras. Moi j'ajoute mon bras à celui de monsieur Longuet. "  Quant à Marine Le Pen, ce geste lui " a fait plaisir " .

 

Longuet--Public-Senat.jpg

 

Gérard Longuet a assumé son bras d'honneur jeudi 1er novembre, date du 58e anniversaire du déclenchement de la guerre de libération, alors que l'Algérie célèbre cette année le cinquantenaire de son indépendance et attend une visite de François Hollande dans un mois.

 

Finalement, Longuet dévoile au grand jour le rapprochement de l'UMP avec le Front national.

 

 

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 00:17

 

Dans mon précédent billet, je contestais au PS de vouloir donner des leçons sur un comportement de gauche. Hélas, cela se vérifie une fois de plus. Ce que Sarkozy et Guéant n'avait pas fait en 2011 face à la mobilisation, eh bien Hollande et Valls n'ont pas hésité à le faire. Quelle honte !

 

Aurore Martin, citoyenne française, militante du parti basque indépendantiste Batasuna interdit en Espagne vient d'être extradée. Elle a été arrêtée lors d'un contrôle routier présenté comme "fortuit" dont elle n'a pas cherché à se soustraire, et remise aux autorités espagnoles dans le cadre de l'exécution d'un mandat d'arrêt européen. Il est inadmissible qu’une personne de nationalité française, militante d’un parti autorisé en France, soit extradée pour des faits eux-mêmes non condamnables dans notre pays.

 

Elle va être traduite devant des juridictions d'exception, alors qu'en France elles ont été récusées et elles ont été toutes supprimées sous François Mitterrand !


Le Parti communiste a exprimé son indignation et appelé l'ensemble des républicains à exprimer leur condamnation. Les parlementaires communistes interpelleront le gouvernement socialiste qui vient d'écrire une page déshonorante pour notre pays.


Partager cet article
Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 08:23

 

On a entendu cette semaine les médias annoncer que les sénateurs communistes avaient joint leurs voix à celle de la droite pour voter contre une proposition de loi socialiste sur l'énergie.

 

Bigre ! Les communistes voteraient main dans la main avec l'UMP ? Si ces médias étaient honnêtes, ils auraient au moins pu dire que les sénateurs de droite avaient joint leurs voix à celles des communistes et non l'inverse, puisque c'est le groupe Communiste Républicain et Citoyen qui avait déposé une motion d'irrecevabilité, celle-ci ayant été voté par les communistes avec les voix UMP et centristes. Mais bien sûr pas pour les mêmes raisons, les communistes rejetant la proposition de loi sur la tarification progressive de l’énergie du député François Brottes parce qu'elle remet en cause le service public de l'énergie (voir motifs), la droite votant cette motion par opportunisme.

 

Quant au numéro deux du PS, Guillaume Bachelay, il déplorait mercredi que des sénateurs communistes aient rejeté, avec la droite, une proposition de loi socialiste sur l'énergie. Il ajoutait, « Quand on est à gauche, on vote avec la gauche, pas avec l'UMP ». Il a la mémoire courte. Ce sont bien les parlementaires socialistes qui ont voté avec l'UMP le traité budgétaire européen qui promet l'austérité au peuple. Le fameux traité Sarkozy-Merkel que devait renégocier Hollande et dont pas une ligne n'a bougé.

 

Et comme l'ont signifié plusieurs dirigeants communistes, quand on est de gauche, on s'attaque aux hausses incessantes du prix du gaz qui provoquent un niveau de précarité énergétique jamais atteint; quand on est de gauche, on ne court pas après le patronat en abandonnant l'engagement de campagne du candidat Hollande concernant une grande réforme fiscale; quand on est de gauche, on propose en urgence un projet de loi pour protéger les salariés licenciés ou menacés de l'être; quand on est de gauche, après 10 années de droite, on commence par s'occuper des salaires, du pouvoir d'achat, des services publics.

 

Alors avant de donner des leçons, les socialistes feraient bien de se mettre rapidement à l'ouvrage pour faire la politique que le peuple de gauche est en droit d'attendre d'un gouvernement qui se dit de gauche, mais dont la politique mise en œuvre n'en a ni la couleur, ni le relief.

 


Partager cet article
Repost0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 03:52

 

« Nous, dirigeants des plus grandes entreprises privées françaises, proposons au gouvernement un pacte pour relancer la croissance et l'emploi … » C'est ainsi que débute le texte de l'appel d'une cinquantaine de grands patrons de l'Association française des entreprises privées (Afep) un lobby des grands patrons du CAC40. Le groupe de pression de ces patrons entend obtenir 60 milliards d'euros d'économie ».

 

Via les colonnes du Journal du dimanche, on retrouve parmi ces patrons Pierre Pringuet, président de l’Afep et DG de Pernod Ricard, Serge Weinberg, président du conseil d’administration de Sanofi, Frédéric Oudéa de la Société Générale, Stéphabe Richard de France Télécom, Christophe de Margerie (Total) …

 

« Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît » Cette phrase d’anthologie signée Michel Audiard dans les Tontons Flingueurs leur va parfaitement. Relancer la croissance et l'emploi ? Le PDG de Sanofi par exemple se moque du monde en faisant partie de cette croisade puisque son groupe a confirmé la suppression de 900 postes bien qu'il ait réalisé près de 9 milliards de profits pour des ventes de 33 milliards.

 

Alors non, ça suffit, le gouvernement doit cesser ses reculades. En Espagne où ont été levées les contraintes en matière de conventions collectives qui freinaient l'embauche, le premier résultat de cette réforme a été de 300 000 licenciements, 53% de plus que l'année précédente.

 

Alors après les pigeons, non aux rapaces qui veulent imposer leur programme au gouvernement. Ce n'est pas pour cela que les Français ont envoyé Hollande et une majorité socialiste au pouvoir.

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 17:25

 

Le 1er mai 2011, le Parti socialiste avait jugé que la décision de la France d’envoyer le premier ministre François Fillon pour la représenter à la béatification du pape Jean-Paul II était « particulièrement choquante », car « la France n’est pas la fille aînée de l’Église, c’est une République laïque », avait-il fait valoir.

 

On ne pouvait que s'en féliciter. Et pour enfoncer le clou, dans ses 60 engagements pour la France, François Hollande indique vouloir « défendre et promouvoir la laïcité ». C'est l'engagement n° 46 qui stipule « Je proposerai d'inscrire les principes fondamentaux de la loi de 1905 sur la laïcité dans la Constitution... » Très bien, mais après avoir assisté récemment à une béatification à Troyes, (voir article du 3 octobre 2012) Manuel Valls assistait officiellement le 21 octobre 2012 au Vatican (à la demande du 1er ministre) à la cérémonie de canonisation de Jacques Berthieu. C'était un missionnaire jésuite chargé au milieu du XIXe siècle de « christianiser » des villages de Madagascar, lorsque ceux-ci se soulevaient contre le joug colonial. Il a déclaré lors de sa présence au Vatican que « Le président de la République et le Premier ministre ont souhaité envoyer ce message de très grand respect à l'égard du Saint-Siège et du pape ». 

 

Manifestement, Manuel Valls est converti à la « laïcité positive » de Sarkozy.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 23:05

Engagement 50 : J'accorderai le droit de vote aux élections locales auux étrangers résidant légalement en France depuis cinq ans...

 

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, en a parlé aujourd'hui évoquant un sujet « compliqué ». « Ce qu’ont dit le président de la République et le Premier ministre, c’est qu’il fallait créer les meilleures conditions avant d’ouvrir ce débat  et qu'il fallait dépassionner les choses...  » Quant à savoir si cette mesure sera applicable pour les municipales de 2014, la ministre « avoue avoir quelques doutes puisqu'il faudrait l’adopter d’ici le printemps 2013 ». 

 

Cette mesure était déjà dans le programme de François Mitterrand ... en 1981.

 

Comme cette mesure ne concernerait que les élections locales, passé 2014, ça repousse loin.

 

C'est encore une nouvelle reculade du gouvernement socialiste.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 21:53

La Sécurité Sociale, ce secteur 
jusque-là sanctuarisé autour des principes sacrés de solidarité que nous a légué le Conseil national 
de la Résistance est menacée.  Une proposition de directive européenne, datant de décembre 2011 et examinée ce mois-ci par le Parlement européen, envisage la possibilité pour un État de privatiser les services de sécurité sociale.

 

La Commission européenne prévoit d'introduire des mécanismes de concurrence au cœur des services de sécurité sociale obligatoire, via des appels d'offres renouvelés qui transformeraient notre actuel système public 
en un marché d’assurances privées. Maître d'oeuvre de cette directive, l’ineffable Michel Barnier, alias commissaire européen au Marché intérieur et aux Services.

 

Imaginez un instant ce que deviendrait une Sécurité sociale privatisée, avec d’un côté, les caisses d’assurance santé, et de l’autre, des géants de l’assurance par exemple, ou des mutuelles, voire des banques, qui ne manqueraient pas de s’emparer du marché. La loi du plus riche et l’inégalité deviendraient les règles.

 

Le gouvernement Ayrault doit vite prendre les mesures qui s’imposent pour que l’assimilation de la Sécurité sociale au secteur marchand cesse immédiatement. D’autant que l’épisode n’est pas sans rappeler le sinistre précédent de la « directive services » du célèbre commissaire Bolkestein.

 

On ne se méfie jamais assez des eurocrates de Bruxelles.


 

Sante-carte-vitale.jpg

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 16:50

 

Comme je l'évoquais dans un précédent article, la souveraineté du Parlement français ne s'est pas affirmée à l'occasion du débat sur le projet de loi de Finances 2013 en discussion à l'Assemblée nationale.

 

Alors que le Parlement n’a pas encore adopté le pacte budgétaire européen, un débat sur la prise en compte des orientations budgétaires européennes dans le projet de loi de finances 2013 était organisé hier à l’Assemblée nationale lundi dernier. Y participaient des ministres, des députés français (NDLR – Les députés PCF-Front de Gauche ont refusé d'y participer) ainsi que des représentants du Parlement européen et de la Commission de Bruxelles dont Mme Viviane Reding, vice-présidente de la Commission de Bruxelles. Elle a marqué l'irruption de l'Europe dans le budget national en déclarant « La Commission européenne doit donner son opinion sur les budgets avant les votes des parlements nationaux pour éviter de corriger après ». Rentrant dans le vif du sujet sur le nouveau budget français, Viviane Reding a salué « un projet de loi de finances ambitieux » qui vise à ramener le déficit public sous les 3 % de PIB l'année prochaine et a mesuré « l'effort qui est demandé au peuple français ». «Il s'agit d'un moment de vérité. »

 

Cette parodie en dit long sur le respect de la souveraineté budgétaire dont les membres du gouvernement, Premier ministre en tête, ont répété en boucle qu'elle n'était en rien écornée par le traité Sarkozy-Merkel désormais ratifié par la France.

 

Voilà vers quoi nous amène le traité rédigé par Sarkozy et Merkel, mais surtout ratifié par une majorité de députés de droite et du PS.


Partager cet article
Repost0
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 22:38

 

Le prix Nobel de la paix a été attribué vendredi à l'Union européenne pour avoir "contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l'homme en Europe".

 

Mais que dire lorsque ces pays européens exportent la guerre en étant parmi les premiers fournisseurs d'armes ? Selon un rapport d'Amnesty International, La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni sont régulièrement classés troisième, quatrième ou cinquième exportateurs mondiaux d'armes.

 

La France a par exemple livré des armes et des munitions à la Libye sous le régime de Kadhafi, des munitions et des véhicules blindés à l'Égypte et au Tchad, et des munitions à la Syrie entre 2005 et 2009. L'Allemagne est l'un des plus gros exportateurs d'armes de l'UE vers la région Moyen-Orient et Afrique du Nord. Elle fournit aussi d'autres clients importants tels que l'Afrique du Sud, la Grèce, la Turquie et d'autres partenaires au sein de l'OTAN, ainsi que des pays d'Amérique latine et d'Asie. Le Royaume-Uni est un exportateur majeur vers d'autres pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, mais aussi d'Afrique sub-saharienne.

 

 

Et si au sein de l'Europe ce n'est pas une guerre avec des armes, c'est une guerre contre les peuples et leurs conditions sociales qui est menée et qui plonge les peuples dans une cure d'austérité drastique qui ravive les tensions sociales et nationalistes.

 

Comme l'a résumé J.L Mélenchon, candidat du Front de Gauche à la dernière présidentielle, l'UE a « garanti la paix aux marchés financiers, aux spéculateurs ».

 

nobelpaixUE-copie-1.jpg


Partager cet article
Repost0