Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 18:00

C'est bien connu, les médias à la solde du libéralisme le répètent sans arrêt, si l'Allemagne réussit, c'est parce que les allemands ils bossent eux ! Quant aux grecs, ou même les français, il faudrait qu'ils travaillent davantage pour sortir leur pays de la crise.

 

Déjà, il faudrait commencer par donner du travail aux 5 millions de chômeurs et plus qui ne demandent qu'à travailler. Et puis quand on nous rabâche qu'avec nos 35 heures, ça ne va pas, qu'il faudrait travailler plus, eh bien ces experts autoproclamés qui tiennent ces discours feraient mieux de se pencher sur les chiffres officiels.

 

Vous pouvez voir ces statistiques dans le tableau ci-dessous. Elles ne proviennent pas de sources syndicales ou de la gauche radicale comme ils disent. Non, ce sont des statistiques de l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économique) pour le compte du quotidien anglais The Independent. Il vient de publier le classement des pays européens selon le temps de travail hebdomadaire moyen. Et, que de surprises ... Les grecs ne sont pas les fainéants qu'on jette en pâture. Les français non plus d'ailleurs, dont les mêmes experts accusent les 35 heures d'être la cause de nos problèmes. Même avec cette loi, les français travaillent un peu plus que la moyenne de l'Union Européenne.

 

Il faut en finir avec les caricatures que les médias dominants veulent ancrer dans nos têtes. La raison est simple, c'est pour mieux faire passer la politique de casse sociale sans précédent orchestrée par l'UE et la troika et à laquelle se soumet entre autres notre gouvernement, celui-ci comme le précédent.

Infographic: Greeks work the longest hours in Europe | Statista
You will find more statistics at Statista
Partager cet article
Repost0
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 21:50

Mardi, les députés européens ont voté en grande majorité un texte portant sur l'égalité homme-femmes. Un paragraphe était notamment consacré à l'avortement et à la contraception.

 

Parmi les eurodéputés français, tous ceux du FN ont voté contre. Qui osera dire que le Front National n'est plus celui de Jean-Marie Le Pen ? Celui-ci avait salué l'adoption en Espagne d'un projet de loi supprimant quasiment le droit à l'avortement;

 

 

C'est ça aussi la réalité du FN, vote contre l'égalité hommes-femmes et l'avortement
Partager cet article
Repost0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 18:18

Quelques jours après les rassemblements du 11 janvier suite aux attentats contre Charlie et le supermarché casher de la porte de Vincennes, je publiais un billet avec ce titre de façon interrogative : Unité nationale pour Charlie ? Défense de la Liberté d'expression ? Vraiment ?

 

Je m'interrogeais en effet sur la présence d'un certain nombre de chefs d'Etats étrangers ou de leurs représentants puisque ce jour-là on défilait pour la liberté d'expression, contre la haine, symbolisées par le « Je suis Charlie ». Dans le billet je relevais quelques noms en mentionnant leurs "exploits" en matière d'atteintes aux libertés dans leur pays respectif.

 

Dans cette liste figurait le premier ministre Israélien Benjamin Netanyahou mais je n'avais pas mentionné son ministre des Affaires étrangères lui aussi présent ce jour-là. A lire ses dernières déclarations, on voit combien sa présence à lui aussi le 11 janvier était une insulte à l'élan populaire qui s'est manifesté contre la haine, pour la liberté d'expression.

 

Lors d'un meeting électoral, puisque les israéliens sont appelés aux urnes le 17 mars, il a tenu des propos extrêmement choquants à l’encontre de la population arabe israélienne. Pour lui, «ceux qui sont de notre côté méritent beaucoup, mais ceux qui sont contre nous méritent de se faire décapiter à la hache», a-t-il affirmé face à son auditoire.

 

Quelle différence avec les barbares de l'Etat islamique puisqu'il préconise les méthodes que ceux-ci utilisent ?

 

Lui aussi n'avait pas sa place le 11 janvier 2015.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 15:55

On nous le rabâche sans arrêt, c'est la crise, et à cause de cela, nous devons faire des efforts. Depuis des années, que ce soit les économistes du système, les banquiers, les grands patrons, les médias et les gouvernements libéraux, ils nous le répètent à longueur de temps. On devrait accepter tous les sacrifices qu'ils nous demandent, au prétexte que c'est le seul moyen de redresser la barre.

 

Mais les sacrifices, il en est comme des richesses, ils ne sont pas équitablement répartis.

 

Par exemple, le nombre de milliardaires dans le monde est en augmentation, signe que ce n'est pas la crise pour tout le monde. Leur nombre est passé de 1645 en 2013 à 1826 en 2014. Autre exemple, si on regarde les dividendes versés aux actionnaires du CAC40, c'est pas mal non plus. En 2010 c'était 40 milliards, en 2011 c'était 38 milliards, en 2012 c'était 41 milliards, en 2013 ça a progressé à 43 milliards et en 2014 jackpot avec 56,7 milliards versés.

 

Vous vous rendez bien compte avec ces chiffres que c'est vraiment la crise ! Voilà pourquoi on nous demande d'accepter les sacrifices.

 

C'est ce que fait Sanofi, mais pour les salariés, puisque la moitié des 30 000 d'entre eux n'auront aucune augmentation cette année. Par contre, le nouveau patron va lui percevoir une prime de bienvenue de 4 millions d'euros en deux fois. A cela s'ajoutera un confortable salaire annuel de 1,2 million d'euros de fixe plus une part variable entre 1,8 et 3 millions d'euros. C'est la crise on vous dit.

 

Tenez, chez PSA qui va bientôt faire son retour dans le CAC40 et dont l’État est actionnaire à hauteur de 14,1%, les salaires sont gelés depuis 2014 pour 3 ans. Salaires gelés pour les salariés seulement, car entre 2013 et 2014, la rémunération du directoire (le président et trois autres personnes) est passée de 3,8 millions à 7,1 millions d'euros (+ 86,8%) et celle du comité exécutif (hors directoire) de 3,1 à 5,9 millions d'euros (+90%).

 

On pourrait en ajouter plein d'autres. Mc Donald's par exemple accusé de fraude fiscale pour plus d'un milliard d'euros. Lakshmi Mittal, celui qui a fermé les hauts fourneaux de Florange et dont le groupe ArcelorMittal accumule des pertes depuis trois ans, a vu entre 2013 et 2014 sa prime de performance à court terme passer de 467 000 euros à 1,67 million d'euros, et son salaire de base de 1,6 million a augmenté de 5%. C'est vraiment la crise.

 

Dans une interview au mois de janvier, le ministre de l'économie E. Macron disait « Il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires ». Voilà à quoi pense le ministre de l'économie alors que les salariés ne rêvent même pas d'être millionnaires mais d'être payés décemment pour ne pas avoir à galérer chaque fin de mois. L’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES) a établi dans son dernier rapport annuel que sauf exception, le SMIC ne permet pas de vivre décemment.


 

Des sacrifices devraient être faits parce qu'il faut rembourser la dette ? Mais les États ne sont pas en déficit parce qu'ils dépensent trop pour leurs peuples, mais parce qu'ils ont renoncé à taxer les capitalistes ! Hollande a oublié  "[son] ennemi c'est la finance". Pour changer cela, quand vous en avez la possibilité, votez pour des élus Front de Gauche, taxer le capital, cela fait partie entre autre de leur projet.

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 22:34

Le gouvernement a programmé 3 milliards de saignée budgétaire pour l’hôpital public et les réalités associées à ce plan d'économies apparaissent au grand jour. Elles font froid dans le dos quand on connaît la situation dans les hôpitaux. Une note interne au ministère de la Santé estime à 800 millions la baisse dans la masse salariale. Cela veut donc dire 22 000 emplois en moins par an sur les trois prochaines années sauf pour la ministre de la Santé, Marisol Touraine, qui pense contre toute logique qu'on peut diminuer la masse salariale sans supprimer d'emplois.

 

Alors que l’hôpital public va mal, que les usagers et les personnels sont confrontés à une dégradation insupportable des soins, que la gestion comptable des dépenses de santé à l’œuvre au cours des dernières années est un véritable recul de société, le docteur Valls met dans la seringue une vingtaine d'emplois en moins par établissement de santé chacune des trois prochaines années. Cette véritable saignée est inacceptable. C'est la direction opposée qu'il faut prendre.

 

L'hôpital public, fleuron du système de soin français, est en crise. La pénurie de personnels soignants et non soignants, ainsi que la restriction des missions ont considérablement dégradé les conditions du service rendu à la population. Politiques de restriction des missions et des moyens, mise en compétition des services, des hôpitaux, réduction du nombre de soignants formés sont des mesures que la droite a orchestrées pendant des années et qui, aujourd'hui, malheureusement se poursuivent.

 

Une réponse de gauche est urgente. Comment ?

 

Avec l'arrêt des fermetures d'activités et de services, un moratoire sur la mise en œuvre de la loi HPST, un plan de formation ambitieux de professionnel-le-s médicaux et non médicaux sur la durée, la mise en place d'un système de financement qui mette fin à la T2A, aux enveloppes fermées.

 

Avec la prise en charge de l'investissement immobilier par l'Etat et l'effacement de la dette des hôpitaux publics, sans oublier l'indispensable démocratisation du fonctionnement des établissements de santé et de l'organisation de la santé avec la suppression des Agences Régionales de Santé.

 

PCF-Front de Gauche

Partager cet article
Repost0
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 22:23

L'image lisse que le FN (F Haine) et Marine Le Pen tentent de se construire ne cesse de se fissurer dans la campagne des départementales. Les déclarations nauséabondes, racistes, et appelant à la violence se multiplient sur les blogs et les comptes des réseaux sociaux de candidats du Front national. La véritable nature du FN réapparait.

 

Ci-dessous un aperçu des propos nauséabonds tenus par ces ennemis de la République.

 

Et comme le souligne Mediapart dans un article publié hier, si Marine Le Pen prend garde à ne pas s’afficher avec des groupuscules néofascistes en France, elle semble prendre moins de précaution à l’étranger. Le 28 février, elle est apparue par le biais d’un message vidéo de soutien dans un grand rassemblement organisé par la Ligue du Nord, à Rome. Dans la foule ce samedi-là, des croix celtiques, une pancarte à l'effigie de Mussolini en bas de l'estrade, les néofascistes italiens de CasaPound, les anti-islam allemands de Pegida, des sympathisants d'Aube dorée, des identitaires français.

 

Chassez le naturel, il revient au galop.

Partager cet article
Repost0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 23:10

Alors que Berlin exprime les plus fortes réticences sur les initiatives programmées par le nouveau gouvernement grec, l'office statistique européen Eurostat a publié une étude, le jeudi 26 février, qui révèle que le salaire minimum de tous les pays d'Europe a augmenté depuis 2008, à l'exception de celui de la Grèce.

 

Exprimé en euros ou dans une des monnaies nationales des états de l'UE, le salaire minimum a augmenté partout en 2015 par rapport à l'année 2008, date précédant la crise provoquée par le système bancaire. La Grèce enregistre une baisse de 14% de son SMIC sous l'effet des mesures ordonnées par la troïka (UE, BCE, FMI). Le gouvernement d'Alexis Tsipras veut porter ce salaire minimum à 751 euros contre 580 aujourd'hui.

 

Et dire que Pierre Moscovici, à présent Commissaire européen aux Affaires économiques et financières, s'oppose comme ses comparses technocrates de Bruxelles à l'augmentation du smic grec. Mais pour lui, pas de soucis, il émarge à 24 000 € par mois. Pour lui, les autres peuvent crever, c'est ça ?

Partager cet article
Repost0
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 18:33

Il est des sujets qui ne font pas les titres dans les médias, mais qui méritent d'être portés à la connaissance des citoyens. C'est une information dont j'ai pris connaissance par le biais d'un tweet de la sénatrice communiste Eliane Assassi, confirmé par un autre émanant de France Libertés, la fondation créée par Danielle Mitterrand.

 

Dans le cadre du projet de loi sur la transaction énergétique, un sénateur UMP a déposé un amendement pour modifier la loi Brottes, notamment l'article L115-3 du code social et des familles, pour autoriser de nouveau les coupures d'eau dans une résidence principale pour raison d'impayés.

 

Le groupe PS et l'ensemble des partis de gauche au Sénat ont été désavoués par le gouvernement représenté dans l'hémicycle par la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal. Celle-ci a eu une attitude très surprenante puisqu'elle a soutenu l'amendement. Les sénateurs UMP en sous-nombre ont eu recours au vote public et c'est donc par un vote des groupes entiers dans une salle vide que cet amendement a été retenu.


 

Comme le souligne France Libertés, le gouvernement soutient une position des sénateurs UMP au profit des distributeurs privés du service public de l'eau. Non-contents d'être hors la loi puisqu'ils continuaient de procéder à des coupures depuis près de deux années et l'entrée en vigueur de la loi Brottes, ils se félicitent de cet amendement qui les renforcent dans des pratiques illégales à tout point de vue.

 

Le Sénateur UMP Cambon auteur de l'amendement est un émissaire influent des multinationales de l'eau au Sénat. Vice-Président du Sedif dont le délégataire est Veolia, Gouverneur du Conseil Mondial de l'Eau dont l'ancien président n'était autre que Loïc Fauchon, PDG de Veolia Marseille, le Sénateur est aussi Maire de Saint Maurice dans le Val de Marne et son second adjoint à qui la place de Maire est promise d'ici 2016, n'est autre que Monsieur Igor Semo, lobbyiste en chef de la Lyonnaise des Eaux, filiale de Suez Environnement. La boucle est bouclée !


 

Comme le souligne le directeur de France Libertés, le combat continue pour qu'une loi votée au profit de tous soit respectée par tous et non réécrite au profit de quelques-uns.

 

Le combat devra se poursuivre à l'Asemblée nationale.

Partager cet article
Repost0
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 22:23

Non, vous ne rêvez pas ! Ce titre est mot pour mot celui d'un tract édité par le PS en 2008. Tous les arguments utilisés par le gouvernement Valls pour justifier l'article sur le travail du dimanche dans la loi Macron sont ceux que le PS dénonçait au moment où Sarkozy était au pouvoir.

 

Et qu'a fait Valls avec l'article 49-3 sinon qu'un passage en force, exactement ce qu'il reprochait à Sarkozy de vouloir faire. Si les écrits du PS de l'époque étaient des écrits de gauche, c'est bien la preuve qu'aujourd'hui le PS n'est plus un parti de gauche.

 

Et ce ne sont pas les déclarations de François Hollande en visite au salon de l'agriculture, à l'égard de ceux qu'on appelle les députés frondeurs, qui donneront plus de crédit à ce gouvernement : " Si les parlementaires ne font pas ce que veut le pays, il y a une forme de défiance qui s'installe".

 

Mais quand un président ne met pas en place la politique pour laquelle il a été élu, il ne fait pas ce que voulait le pays, il défie le peuple. Alors basta !

 

Et puisque arrivent prochainement des échéances électorales, départementales en mars puis régionales en fin d'année, une alternative existe à la gauche du PS avec le Front de Gauche. En effet, ça suffit les trahisons.

 

 

Mon dimanche j'en ai besoin, mon dimanche j'y tiens
Partager cet article
Repost0
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 16:06

Avec le 49-3, Manuel Valls a imposé aux députés de choisir entre sa personne et les valeurs démocratiques de la République. Il a demandé ni plus ni moins que les pleins pouvoirs.

 

Cette 5ème république est vraiment à bout. Nous aussi on l'est.

La conception de Valls de la démocratie
Partager cet article
Repost0