Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 06:59

De toutes les personnalités politiques françaises, la seule qui ait publiquement salué avec enthousiasme l’élection Donald Trump à la Maison-Blanche est Marine Le Pen. 

 

Les électeurs tentés par le Front national devraient s’interroger. Comment expliquer que celle qui prétend dans notre pays défendre la Sécurité sociale, soutienne Trump dont le premier acte, à peine installé à la Maison blanche, a été de s’attaquer à l’Obamacare, la sécurité sociale difficilement mise en place par Obama pour 20 millions d’Américains ?

 

Et concernant les bas salaires, la candidate du Front national à l'élection présidentielle n'est pas pour une augmentation du SMIC car "cela entraîne une charge supplémentaire pour les entreprises."

 

Ne vous laissez pas abuser. Marine Le Pen avance masquée, mais quand le masque tombe, c’est bien à Trump qu’elle ressemble.

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 18:09

Dans son édition du mercredi 25 janvier, le Canard enchaîné accuse Pénélope Fillon, femme de François Fillon, d’avoir touché en huit ans près de 500 000 euros en tant qu’assistante parlementaire de son mari, puis du suppléant de celui-ci. Le Canard enchaîné affirme que Pénélope Fillon n’a laissé aucune trace de son passage à ces postes.

 

Finalement, François Fillon a inventé un revenu universel à usage unique pour Pénélope. Chapeau pour celui qui reproche aux chômeurs de chômer et qui embauche sa femme à ne rien faire (pour 5000 euros mensuels avec l'argent public)...

 

C'est tellement clair cette histoire que même ses amis du Figaro s'emmêlent les pinceaux à deux mois d'intervalle.

Fillon, l'homme "intègre" qui voulait donner des leçons de respectabilité

 

 

Quant à ces quelques tweets émanant de Fillon lui-même, je vous laisse juges

 

 

Fillon, l'homme "intègre" qui voulait donner des leçons de respectabilité
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 15:56

Pour ma part, le choix pour le 1er tour de la présidentielle de 2017 est fait depuis longtemps. En tant que militant communiste, dès le mois de juin 2016, j'ai appuyé la candidature de JLM2017 , considérant qu'ayant été notre candidat lors de la présidentielle de 2012, avec le programme l'Humain d'abord qui est la base pour 2017, il avait toute légitimité à porter à nouveau cette candidature. Et le changement radical qui prend notamment en compte les grandes questions sociales et environnementales, J-L Mélenchon le porte dans son programme.

 

Au crépuscule de ce quinquennat qui aura vu un président et son gouvernement trahir le peuple de gauche qui les a mis au pouvoir, le PS ne peut pas prétendre à présent rassembler cet électorat de gauche.

 

C'est donc en spectateur que j'ai suivi cette primaire. J'ai regardé deux des trois débats pour voir ce qui allait être dit par les uns et les autres. Mais je n'avais nullement l'intention d'aller voter à cette primaire, pas plus qu'à celle de 2011.

 

Alors, certains lecteurs peuvent par conséquent se demander pourquoi je fais un billet sur ce sujet. Tout simplement parce que j'ai une interrogation par rapport au nombre de votants. J-C Cambadelis avait répété dans les médias que pour que ce scrutin soit un succès, il fallait au minimum un million et demi" de votants.

 

On avait constaté que le PS au gouvernement avait été capable de faire croître la courbe du chômage, croître les sommes (des milliards) versés aux entreprises, mais pas le coup de pouce attendu par les smicards par contre. Pour les primaires, il a manifestement été capable de faire croître le nombre de votants. Les chiffres communiqués par leur haute autorité ont en effet varié à la hausse de 350.000 ce lundi entre 00h45 et 10h00. A ceux qui pensent qu'il n'y a rien d'anormal, c'est qu'en intégrant ces 350.000 votants de plus, les pourcentages des candidats n'ont pas bougé d'une virgule (voir tableau ci-dessous).

 

Comme l'a dit A Montebourg lors du dernier débat sur un autre sujet, reprenant la phrase de M Aubry à la primaire de 2011, "Si c'est flou, c'est qu'il y a un loup". Il semblerait, d'autant que les bureaux fermaient à 19 heures. 

Primaire socialiste : La fermeture des bureaux n'était pas prévue à 19 heures ?
Partager cet article
Repost0
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 17:34

Le groupe CRC ( Communiste Républicain et Citoyen ) au Sénat avait déposé une proposition d'abrogation de la loi Travail. La présidente du groupe a rappelé que cette proposition est un appel à refuser la résignation, à poursuivre la lutte pour placer la question de l'abrogation au cœur des élections présidentielle et législatives. En effet, cette loi imposée par le 49-3 comporte des mesures régressives concernant par exemple les règles du licenciement économique.

 

« Quel sens y aurait-il à abroger aujourd’hui une loi qui vient tout juste d’entrer en vigueur ? » a demandé dans son intervention la ministre El Khomry. Elle a rappelé que le gouvernement « croyait plus que jamais au bien-fondé et à l’utilité de cette loi ». « Ce texte renforcera nos syndicats, ce texte renforcera les protections des salariés et ce texte renforcera nos entreprises », martèle-t-elle, avant de conclure, droite dans ses bottes : « C’est un choix que le gouvernement assume pleinement : celui d’avancées sociales réelles, inscrites dans le temps long, plutôt que la défense du statu quo et le vacarme parfois vain du temps présent ».

 

Bel exemple d'avancées avec le quotidien La Voix du Nord : son plan social retoqué l'an dernier, est désormais autorisé. La Voix du Nord a annoncé la mise en place d'un plan social prévoyant la suppression de 178 postes, soit 25% des effectifs, qui devait être présenté le 10 janvier lors d'un comité d'entreprise extraordinaire. Pourtant, l'entreprise est bénéficiaire, avec 5 millions d'euros de résultats net d'exploitation en 2016. L'entreprise utilise donc la réforme des plans sociaux prévue dans la loi Travail, qui permet désormais de licencier en cas de baisse du chiffre d'affaire, même si l'entreprise est bénéficiaire. Merci El Khomry, Macron, Valls qui ont porté cette loi Travail.

 

Le vote du Sénat, malheureusement pas surprenant, n'a pas adopté cette abrogation de loi proposée par les communistes. Voir ci-dessous le détail des votes. La droite n'a pas participé au scrutin, à l'exception du milliardaire Dassault qui a apporté son soutien à El Khomry en votant contre l'abrogation. Les élus FN qui prétendent défendre les salariés étaient absents. Les écologistes se sont abstenus. Quant au groupe PS, à l'exception de 4 d'entre eux, ils ont été 99 à voter contre la proposition communiste.

 

Le vote à gauche pour la présidentielle, c'est le vote Jean-Luc Mélenchon qui s'est engagé à abroger la loi Travail. Et pour les législatives, plus il y aura d'élus communistes au parlement, plus les intérêts des salariés seront défendus.


 

Abrogation de la Loi travail –  Quels élus étaient favorables à l'abrogation ?
Abrogation de la Loi travail –  Quels élus étaient favorables à l'abrogation ?
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 17:34

Si la France est bien le pays de la déclaration des Droits de l'homme et du citoyen, il y a longtemps qu'elle n'est plus la patrie de ces mêmes droits de l'homme.

 

Et ceux qui ont l'outrance de dénoncer des agissements des forces de l'ordre allant à l'encontre de ces droits, s'attirent les critiques du ministre de l'Intérieur. C'était le cas de Manuel Valls quand il prenait la défense des forces de l’ordre face aux violences policières lors des manifestations des opposants à la loi travail, c'est le cas ces derniers jours avec son successeur Bruno Le Roux par rapport aux pratiques inacceptables des forces de l'ordre à l'encontre des migrants dans la capitale.

 

Comme a témoigné Médecins sans frontières, « Les policiers harcèlent les migrants en leur confisquant leurs couvertures, utilisant parfois des gaz lacrymogènes pour les disperser, allant jusqu'à leur interdire de s'asseoir dans la file d'attente du centre humanitaire de La Chapelle où ils attendent une place d'hébergement ». L'ONG précise que ses équipes ont pris en charge 8 personnes proches de l'hypothermie.

 

Alors que les températures étaient négatives, confisquer les couvertures qui leur ont été fournies par des associations humanitaires est tout simplement inhumain, même si le but est de les empêcher de reconstituer un campement.

 

La réponse de B Le Roux ressemble étrangement aux propos que pouvaient tenir son prédécesseur : « Il faut arrêter ce sport national de mise en cause des policiers ». «  Ce que font aujourd'hui les forces de police, c'est de la mise à l'abri de personnes qui sont vulnérables. » Ajoutant « c'est vrai, quelquefois, il peut y avoir une forme de contrainte à mettre à l'abri quelqu'un ».

 

Sauf que le centre d'hébergement affiche complet, le nombre de places étant sous-dimensionné. Pour la coordinatrice de programmes à MSF, « en plein cœur de l'hiver, les pouvoirs publics devraient être en mesure de fournir des places d'hébergement à tous les migrants, en urgence ». Les forces de l'ordre se livrent à l'inverse à « une tentative dérisoire de soustraire cette population en détresse à la vue du public », a-t-elle accusé, jugeant que « ce déni de réalité par la violence doit cesser ».

 

C'est ce qu'est devenue la patrie des Droits de l'homme ?

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 18:03

Hier soir, Valls était l'invité sur France 2 de « L’Émission politique ». Peu probable que les gens dégoûtés de la politique aient trouvé matière à réconciliation avec l'émission d'hier soir. Valls a fait une démonstration de ce qu'est la politique politicienne. Valls candidat à la primaire socialiste était en opposition avec Valls encore premier ministre il y a quelques semaines.

 

Après avoir utilisé six fois le 49-3 durant ses trois ans à Matignon pour faire passer les lois Macron et El Khomri, l'entendre dire qu’on lui a « imposé le 49-3 » est risible. Comme lui a rappelé le secrétaire de la CGT Philippe Martinez , invité surprise de l'émission, c’est bien qui lui a voulu le recours au 49.3 car il n’avait pas de majorité à l’Assemblée Nationale. Et aujourd'hui il veut en supprimer l'usage.

 

Il a contesté son libéralisme. Interrogé sur le fait de savoir pourquoi il avait pu défendre la suppression de l’impôt sur la fortune lorsqu’il était candidat à la primaire socialiste de 2011, pour désormais y être opposé, il déclare n’avoir « jamais été un libéral ». « La social-démocratie est en crise, aux Etats-Unis, en Italie, un peu partout en Europe, et donc en France, peut-être que cette gauche a trop cédé, à la puissance du marché, à des forces de l’argent, au libéralisme », a déclaré l’ancien Premier ministre.

 

Mais quelle gauche a trop cédé à la puissance du marché, aux forces de l'argent si ce n'est la gauche socialiste. Et qui dirigeait le gouvernement ? Et qu'avait déclaré Hollande par rapport à la finance ? Qui a permis le versement de milliards d‘euros aux grandes entreprises sans contrepartie, celles-ci versant même des dividendes aux actionnaires. Et le « travailler plus pour gagner plus » que Valls a emprunté à Sarkozy ? Qui s'est toujours refusé à donner un coup de pouce au SMIC ? Qui depuis cinq ans a gelé le point d'indice des fonctionnaires ? Etc.

 

C'est à croire que Valls n'a jamais été premier ministre.

 

C'est pourtant bien cette gauche socialiste qui était au pouvoir depuis cinq ans et qui aujourd'hui veut solliciter nos suffrages, en nous promettant comme Valls l'inverse de ce qu'ils ont appliqué.

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 16:53

Le Conseil constitutionnel est une institution créée par la Constitution française de la Ve république de 1958, qui a pour mission, entre autres, de contrôler la constitutionnalité des lois. Il est formé de neuf personnalités nommées pour neuf ans (trois par le Président de la République, trois par le Président du Sénat et trois par le Président de l'Assemblée nationale). Les anciens Présidents de la République en sont membres de droit à vie. Le président du Conseil constitutionnel est désigné par le Président de la République.

 

Eh bien ce Conseil constitutionnel, dont les membres sont communément appelés « les sages », a censuré, entre Noël et le jour de l'an, un article du projet de loi de finances 2017 qui visait à renforcer la taxation des bénéfices détournés par les multinationales sur leur activité réalisée en France. Motif, l'administration fiscale n'a pas " le pouvoir de choisir les contribuables qui doivent ou non entrer dans le champ d'application de l'impôt sur les sociétés " . Cette taxe visait les grands groupes tels Google, Facebook, Amazon, Airbnb, Uber … qui jouent sur les différents taux d'imposition sur les sociétés des pays de l'Union européenne, en installant leur siège dans les pays favorables comme le Luxembourg ou l'Irlande, et exfiltrent leurs bénéfices réalisés en France pour éviter notre fiscalité.

 

Pourtant, cette mesure aurait permis de faire entrer entre 500 millions et 1 milliard d'euros. Grâce à leurs montages complexes, ces multinationales ne payent que 3% d'impôts sur les sociétés, quand des PME en payent 30% !

 

Pour rappel, c'est ce même Conseil constitutionnel qui avait censuré en décembre 2013 trois dispositifs de lutte contre l’optimisation fiscale. Il s'agissait alors de les forcer à déclarer leurs schémas d'optimisation fiscale. Las ! Le Conseil constitutionnel avait estimé que cette mesure était "contraire à la liberté d'entreprendre" .

 

Cela ne fait que confirmer que cette 5ème République est vraiment à bout. Comment ces personnes non élues peuvent abroger des lois votées par les parlementaires élus par le peuple. Qui plus est des lois allant dans l'intérêt général. La constitution de 1958 stipule: "article 2 - Son principe est: gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple".

 

Grâce aux « sages », les champions de l'évasion fiscale peuvent continuer à voler l’État français en toute tranquillité.

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 16:41

J'écrivais sur le dernier billet de l'année 2016, qu'il tenait " à chacun d'entre nous de changer le cours des choses ".

 

Eh bien, en 2017, révoltons-nous pour empêcher la régression, la division, le repli proposés par la droite et l’extrême droite, et donnons nous les moyens de changer réellement à gauche pour améliorer la vie de chacune et chacun. Cela passe par le vote Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle, et ensuite pour les législatives, par le vote pour les candidats qui auront soutenu JLM2017 et seront garants de l’intérêt général et des combats contre la finance prédatrice comme l'ont été les députés et sénateurs du Front de gauche.

 

C'est à cette condition que nous pouvons commencer à changer réellement notre avenir. Bernanos disait “L'avenir est quelque chose qui se surmonte. On ne subit pas l'avenir, on le fait.” 

 

Alors à nous d'agir.

 

 

Meilleurs voeux de révolte pour 2017
Partager cet article
Repost0
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 18:37

L'année 2016 se termine, et, sans surprise dans ce monde capitaliste, les chiffres confirment que l'année 2016 aura mieux réussi aux plus riches de la planète que 2015. Selon le groupe financier américain Bloomberg, les 500 personnes les plus riches du monde ont gagné 237 milliards de dollars au total en 2016. À eux-seuls, les 500 plus riches détenaient le 27 décembre dernier 4 400 milliards de dollars, soit 5,7% de plus qu'il y a un an.

 

Et parmi ceux-ci, c'est le milliardaire Warren Buffett qui a remporté la mise la plus grosse, avec 11,8 milliards de dollars supplémentaires engrangés en 2016, portant sa fortune à 74,1 milliards de dollars. C'est lui qui avait déclaré « Il y a une guerre des classes, c’est un fait. Mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre et qui est en train de la gagner. »

 

L'homme le plus riche de la planète demeure Bill Gates avec une fortune s'élevant à 91,5 milliards de dollars, soit pas tout à fait 10 milliards de plus que l'année dernière. Quant à l'homme d'affaires français Bernard Arnault, PDG du groupe LVMH, il arrive en cinquième position.

 

L'on apprend également en cette fin d'année que Carlos Ghosn, le patron de Renault, s'est offert un joli cadeau de Noël en exerçant 132 720 stock-options juste avant les fêtes. Les stock-options sont des options d’achat d’actions attribuées par une entreprise à un salarié à un prix fixé. Une fois l’option exercée, l’action peut être vendue au prix du marché et offrir à son détenteur une plus-value. Montant de la plus-value potentielle, 6,35 millions d’euros.

 

Je suis désolé que le dernier billet que je publie pour l'année 2016 soit porteur d'aussi mauvaises nouvelles. Mais il tient à chacun d'entre nous de changer le cours des choses, car les richesses accaparées par une poignée d’oligarques sont celles produites par le travail.

 

Ça ne peut plus durer !

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 09:42

«Les ministres sont des citoyens comme les autres.» Le 6 février 2012, celui qui n'était encore à l'époque que candidat socialiste à la présidentielle, assurait qu'il supprimerait, aussitôt élu, la Cour de justice de la République (CJR). En juin 2014, François Hollande réaffirmait sa promesse de campagne de mettre en oeuvre la réforme de cette institution, indiquant qu'elle pourrait voir le jour en 2015. Ne disait-il pas à propos de cette juridiction « C’est quand même une entrave à la justice, la CJR ! Compte tenu de la lenteur des procédures, etc.». Non seulement dans la lenteur des procédures, mais également dans les décisions rendues. Sur les 12 dossiers pour lesquels la Cour de justice de la République a été saisie depuis sa création, six ont fait l'objet d'une décision d'incompétence ou d'un non-lieu, trois ont abouti à une relaxe, et trois à de la prison avec sursis ou à une dispense de peine.

 

Promesse, promesse … En décembre 2016, cette nouvelle promesse non tenue de F Hollande aura permis à C. Lagarde de s'en tirer à bon compte. Elle était poursuivie pour « négligence » dans l’arbitrage du dossier Adidas. En 2007, alors qu’elle était ministre de l’Économie et des finances de Nicolas Sarkozy (ce dernier a refusé d’être entendu comme témoin sous prétexte d’immunité présidentielle), Christine Lagarde, donne son aval à la mise en place d’un arbitrage qui finit par accorder, un an plus tard, 403 millions d’euros à Bernard Tapie.

 

Le jugement rendu en ce début de semaine est le suivant : L'ancienne ministre de l'Économie, désormais directrice générale du FMI, a été déclarée « coupable de négligence » par la Cour de justice de la République. Elle est en revanche dispensée de peine et cette condamnation ne sera pas inscrite dans son casier judiciaire.

 

La patronne du FMI a affirmé n’avoir pas engagé de recours concernant l’arbitrage Tapie au motif de « clore quinze ans de contentieux ». Dans l'affaire des mineurs de fond du Pas-de-Calais licenciés en 1948 pour faits de grève et qui avaient demandé réparation, plus de soixante ans après les faits, la cour d’appel de Versailles leur avait donné raison et chacun des 17 mineurs encore vivants ou leurs ayants droit avaient obtenu 30 000 euros d’indemnités. C’était sans compter sur le réflexe de classe de Christine Lagarde, qui là s'était empressée de faire un recours en se pourvoyant en cassation pour le compte de l’État. Ces mineurs de fond qui avaient vu leurs vies brisées ne méritaient pas réparation à ses yeux, contrairement à l'homme d'affaires (dans tous les sens du terme) Tapie !

 

« Selon que vous serez puissant ou misérable

Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » 

 

HONTEUX !

 

Si certains doutent encore de cette justice de classe, je vous renvoie à cet article de José Fort dans L'Humanité du 15 août 2016.

Partager cet article
Repost0