Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 13:54

Pas vu pas pris est un film français (1998), premier volet de la trilogie de Pierre Carles, consacré aux médias et plus particulièrement au fonctionnement interne de Canal+ et des grands médias nationaux. Le documentaire montre les relations qu'ont les vedettes du journalisme avec les hommes politiques, et dénonce la "fausse impertinence de certains journalistes".

Pourquoi je parle de ça 10 ans après la sortie de ce film. Eh bien, parce que les choses n'ont pas changé.Voire si ce n'est pas pire. En regardant la vidéo (cliquez sur l'image ci-dessous), on imagine toute la neutralité de cette journaliste (*) de France24 (**) et combien elle aura mise en difficulté Rachida Dati quand on voit la connivence qui se dégage avant l'émission.

Edifiant !

(*) Lors de la conférence de presse de Sarkozy au mois de janvier, cette journaliste (Roselyne Febvre) avait été la première à demander à Sarkozy, tout sourire, la date de son mariage. Sacrée journaliste politique.

(**) France 24, chaîne du service public dont le ministre de tutelle est Bernard Kouchner, la directrice Christine Ockrent.





Partager cet article
Repost0
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 14:51

L'histoire des salariés de Lenoir et Mernier dans les Ardennes (entreprise métallurgique, dont les salariés sont victimes d'un patron voyou adhérent de l'UIMM) me rappelle étrangement le roman de Gérard Mordillat, les Vivants et les Morts, où les tourments, la révolte d'un jeune couple sont aussi ceux d'une ville où la lutte pour la survie dresse les uns contre les autres, ravage les familles, brise les règles sociales, politiques. Sauf que dans les Ardennes, il s’agit de la réalité et non d’un roman.

Mardi soir, tous les salariés de Lenoir et Mernier en lutte depuis début février attendaient beaucoup d'une énième réunion à la préfecture. Ils sont tombés de haut. Le délégué syndical CFDT lâche cette phrase, « ils ont tous été horribles et nuls » : Le président socialiste du conseil régional se couchant devant la position de Christine LAGARDE, la ministre de SARKOZY, le président du conseil général UMP devenant amnésique concernant la proposition des salariés, le député fantôme socialiste ne sachant a quel médiateur se vouer, le maire socialiste de Bogny sur Meuse au côté du conseiller général UMP, restant tous deux étrangement silencieux !!!

Ce qui sera retenu de cette réunion, c’est que Philippe JARLOT (des faits concernant ce vautour) a mis 150 salariés au chômage et que l’état, les pouvoirs publics et les collectivités locales les maintiendront dans la misère et la précarité.

Les ouvriers menaçaient de polluer la Meuse avec de l'acide chlorhydrique. Ils ne sont pas passés à l’acte, mais dans la nuit de mardi à mercredi, une partie de l’usine Lenoir et Mernier est partie en fumée. Le délégué syndical ne cachait pas son inquiétude, « on ne peut plus rien maîtriser, il y a eu l’incendie la nuit dernière, il y a des dégradations, des bureaux saccagés … Et le plus terrible, c’est qu’en dehors de nous, personne n’a l’air de s’en soucier… Est-ce qu’on veut que nous commettions l’irréparable ? C’est effrayant. »

N Sarkozy déclarait le 5 février, « Du capitalisme sans foi ni loi, il faut faire un capitalisme intelligent ». Qu’attend son gouvernement pour que cela ne soit pas que de belles paroles ?

Car dans ce monde où la raison financière l'emporte sur le souci des hommes, qui doit mourir ? Qui peut vivre ?


 

Lenoir-et-Mernier.jpg

Partager cet article
Repost0
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 21:23
Au salon de Genève début mars, le PDG de Renault, Carlos Ghosn, avait le sourire en commentant les 14,8% de progression des ventes mondiales de son groupe en février, et une croissance annuellle de 10%.  Des chiffres largement imputables au succès de la Logan.

Alors, les ouvriers roumains du groupe Renault qui fabrique la Logan
veulent leur part du gâteau, normal.  80% d'entre eux observent depuis hier une grève générale illimitée pour réclamer une augmentation de salaire de 148 euros, il faut savoir que le salaire brut moyen n'est que de 285 euros.

Même si le directeur du site se déclare ouvert au dialogue social, il a cependant brandi la menace
de délocalisation, évoquant l'ouverture d'ici à 2010 des usines Renault au Maroc, en Russie et en Inde, des sites qui produiront, entre autres, la Logan.

Ben oui, l'objectif dans le système capitaliste, pardon, dans l'économie de marché, c'est de trouver une main d'oeuvre
toujours moins chère. Taillable et corvéable à merci pour une bouchée de pain !

Il faudra que la révolte gronde, travailleurs de tous les pays, unissez vous.
Partager cet article
Repost0
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 11:09
Après avoir annoncé l'imminence d'une action en justice pour diffamation contre les trois derniers présidents de l'UIMM qui ont insinué que Laurence Parisot était au courant, où en est ce feuilleton ? "Ce sont de sacrés menteurs, ces messieurs", s'était étranglée Laurence Parisot le 8 mars sur la plateau de France 2, avant de promettre une riposte judiciaire immédiate. Dans les Echos du 11 mars, la patronne avait promis qu'une plainte serait déposée "au pénal" le jour même par son avocat. Le 18 mars, lors de sa conférence de presse mensuelle, elle a lancé "C'est fait, la plainte a été déposée hier (lundi)". Mais mardi en milieu de matinée, le parquet de Paris n'avait pas enregistré de plainte dela présidente du MEDEF. Et un peu plus tard dans la journée, le parquet faisait savoir que Laurence Parisot avait en fait revu ses ambitions à la baisse en assignant au civil Daniel Dewarin pour des propos tenus "sur une radio" et en omettant de viser D Gautier Sauvagnac et A Leenhardt qui ont pourtant confirmé les propos de Dewarin.
Entre les promesses de vendetta au pénal et la modeste assignation au civil, la présidente du MEDEF ressemble à une fieffée vantarde.

http://www.humanite.fr/IMG/pdf/08-03-19.pdf



Partager cet article
Repost0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 17:59
"Tu ne fais plus partie du dispositif ", c'est  ainsi que le porte-parole de l'Elysée (David Martinon) s'est vu notifier son limogeage par Nicolas 1er himself vendredi dernier à Bruxelles, lors du déplacement du chef de l'état pour un conseil européen. Après avoir été assassiné une 1ère fois à Neuilly par un ancien adjoint et le fils de Nicolas 1er, il est prié à présent de disparaître de l'entourage de sa majesté. 
Peut-être qu'il lui a dit, casse toi pauv' con ! Il n'est pas tout à fait abandonné comme un con, seul, car cet ex-proche de Cécilia en connaît sur les secrets du couple et de la campagne électorale, alors il pourrait balancer . Il va donc se retrouver consul aux Etats-Unis.  Il sera sur place pour le mariage de Cécilia.
Partager cet article
Repost0
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 21:20
Un soir d'élection, c'est toujours "amusant" de voir comment  les candidats ou dirigeants politiques réagissent aux résultats. Dimanche soir, il est clair pour tout le monde que la droite a pris une claque dans le pays, mais vu de Paris ou de la province, l'analyse sur les causes n'est vraiment pas la même.
Petit rappel, la droite vient de perdre la majorité au conseil général dans notre département. Qu'en disent ses ténors ?

De J.M Morisset président sortant UMP du conseil général des Deux-Sèvres : "Nous subissons localement et notamment autour de Niort, les conséquences d'un vote politique de dimension nationale."

De J. Brossard conseiller général sortant de droite et battu : " Ce vote est aussi la conséquence du contexte national ".

De L. Moreau vice président conseiller général de droite réélu "On prend de plein fouet le choc national".

Ils considèrent que  ce n'est pas leur politique départementale qui est sanctionnée, mais la politique nationale. Et pourtant, vu de Paris, la défaite de la droite, c'est plutôt :

R. Dati : "Il n'y a pas de vote sanction".

B. Hortefeux  : "Deux français sur trois ont voté en fonction des enjeux locaux et non de la politique nationale".

Tout ça pour dire que ce vote ne remet pas en cause la politique du gouvernement et que le message compris par ce gouvernement, c'est que "les français veulent des réformes, ils veulent que les choses aillent plus vite" nous disent X. Bertrand, J.F Copé et autres membres du gouvernement.

Des réformes, oui, mais vers plus de justice sociale et ce n'est pas ce que pratique ce gouvernement. Dernier exemple connu en matière de pouvoir d'achat, l'augmentation de 296 % octroyé au nouveau président de l'ANAEM (Agence Nationale d'Accueil des Etrangers et des Migrants). C'est un dénommé Philippe Bas, ancien ministre du gouvernement Villepin, qui avait déjà un confortable traitement de 8000 euros par mois en tant que membre du conseil d'état et qui a vu son "indemnité de fonctions" à l'ANAEM portée de 10000 à 39600 euros par an. Et comme le dit le canard, pour un travail épuisant puisqu'il exige la présence du président à au moins deux réunions par an. Les caisses sont pourtant toujours vides.

Autre propos plus amusant
, la petite phrase de Jean-Pierre Raffarin :  "la gauche a porté à la mairie de Poitiers un bon maire mais un maire de près de 60 ans… Il a quel âge au fait Raffarin, je vous le donne en mille, le même âge qu'Alain Claeys le nouveau maire de Poitiers. Et pour ce qui est de la jeunesse, Claeys est un jeunot à côté de certains de l'UMP, Gaudin et ses 69 printemps à Marseille, sans parler de Dassault à Corbeil avec ses 83 ans au compteur.

Pour terminer sur ces petites phrases, je donnerai la palme de la bêtise à cet élu de droite de la Vienne qui, venant de perdre son siège de conseiller général au profit de la gauche a trouvé à dire : "le canton est à présent entre les mains des socialo-bolcheviques" . Rien que ça,  le couteau entre les dents.



Partager cet article
Repost0
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 17:58
Cette semaine on nous distillait l'info suivante sur les résultats des groupes du CAC40 pour l’année 2007 :
 « Les grands groupes du Cac 40 ont fait des profits record en 2007: plus de 101 milliards d'euros.  Le classement 2007 est toujours dominé par Total avec 12,2 milliards de profits. Le groupe pétrolier devance BNP Paribas (7,8 milliards d'euros de bénéfices) et Arcelor-Mittal (7,6 milliards)… »
 

  Arcelor-Mittal, vous vous souvenez, c’était en février lors du voyage de noces de N Sarkozy à Gandangre, dans cette usine menacée de fermeture, le président promettait que « l’État mettra de l’argent pour faire les investissements qui n’ont pas été faits jusqu’ici », (voir l’article publié dans ce blog, le tout et son contraire ).


Mettre l’argent des contribuables pour pallier les manquements de ce groupe qui vient de réaliser 7,6 milliards de profits, et pendant ce temps, les profits iront enrichir les actionnaires ?

 

Jusqu’à quand allons nous accepter que des entreprises ferment, délocalisent, alors qu’elles dégagent des profits ?
Jusqu’à quand allons nous accepter que des dirigeants soient rétribués en millions d’euros (situation justifiée par la présidente du Medef comme étant la rémunération de « l’audace », du « talent » ) alors que lorsque l’on évoque un SMIC à 1500 euros, ce sont des cris d’orfraie ?
Jusqu'à quand allons nous nous taire, rester sans rien faire, sans Réagir ?

Partager cet article
Repost0
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 14:20
Le suicide d'un employé d'un sous-traitant de Renault qui travaillait au technocentre de Renault Guyancourt porte à 4  le nombre de suicides de salariés liés à ce centre depuis fin 2006. 

Le travail est pour beaucoup une souffrance qui conduit parfois au pire. La France est le troisième pays, derrière l'Ukraine et les Etats-Unis, où les dépressions liées au travail sont les plus nombreuses.

Ce jeudi soir sur France 2 à 23h05,  dans le documentaire "Travailler à en mourir", vous pourrez entendre des témoignages édifiants de salariés rencontrés par le journaliste Paul Moreira. Salariés de la finance, de plates-formes d'appel etc. Peut-être  reconnaitrez-vous des comportements vus ou vécus dans votre cadre professionnel ???

Face à cela, le ministre du travail Xavier Bertrand est-il sincère lorsqu'hier, lors de la remise du rapport sur le stress au travail, il disait à l'écrivain et cinéaste Gérard Mordillat : "Le capital financier, c'est bien,  mais le capital humain, c'est encore plus important. Je suis rêveur ? ". Je vous laisse juge, n'est-ce pas le même qui s'attèle au démantèlement du code du travail ?

Partager cet article
Repost0
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 22:03

Caissière depuis 5 ans au magasin Carrefour de Port-de-Bouc (Bouches du Rhône), mère isolée de 40 ans avec des fins de mois difficiles, elle a craqué samedi dernier. A la fin de son service, elle est passée dans les rayons du supermarché et a pris de la viande et du fromage sans passer à la caisse, parce que c’était le week-end et qu’elle n’avait pas grand chose dans le frigo pour son fils. Elle sait que ce n’est pas bien et regrette son geste. En attendant la convocation à l’entretien préalable, elle a été mise à pied.


Carrefour, souvenez-vous de son PDG, M. Daniel BERNARD, remercié en février 2005 pour mauvais résultats. Quand je vous dis que ça ne rigole pas chez Carrefour. Sauf que lui, il a été viré avec l’assurance de toucher la coquette somme de 38 millions d’euros, soit une prime équivalant à 350 années du salaire d'une caissière.


Interrogée par France Inter, le 11 mars 2008, Mme Laurence PARISOT, Présidente du MEDEF, a justifié les salaires très bas des caissières d’hypermarchés, et ceux, très hauts des propriétaires d’enseignes de grande distribution en invoquant la rémunération de « l’audace » et du « talent ». Ben voyons !


Si le salaire rémunère « l’audace » et le « talent », on mesure le degré d’estime que porte Mme Parisot et le MEDEF aux personnes aux bas salaires en général et aux caissières en particulier. Cette dame devrait faire preuve de plus de retenue à l’égard de celles et ceux qui souffrent le plus.

Partager cet article
Repost0
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 15:59
Un documentaire à voir absolument MARDI 11 MARS à 21 heures sur ARTE. Si vous ne pouvez le voir en direct, programmez votre magnétoscope, ou votre enregistreur DVD. Faites passer le message à vos voisins et amis.

Monsanto, l'une des plus grandes compagnies chimiques du XXè siècle, aujourd'hui leader des biotechnologies, 90% des OGM cultivés sur la planète lui appartiennent. Elle est aussi l'entreprise la plus controversée de l'ère industrielle, et pour cause. La plupart de ses produits ont été interdits après avoir causé de terribles ravages : le PCB (pyralène), l'agent orange (défoliant utilisé par l'armée américaine au Viet-Nam), l'hormone de croissance bovine (interdite en Europe et au Canada).
Comme le dit la physicienne indienne et lauréate du prix Nobel alternatif Vandana Shiva, "en contrôlant les semences, Monsanto contrôle la nourriture. Plus puissant que les armes, c'est le meilleur moyen de contrôler les populations du monde".

Ce documentaire est dû à la journaliste Marie-Monique ROBIN

Partager cet article
Repost0