Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 15:43

Pour quelques jours dans la capitale, en sortant lundi dernier d’une exposition à la Galerie du Grand Palais intitulée « Une image peut en cacher une autre » j’eus la surprise de voir des barrières en bordure de tous les trottoirs du secteur et un fort déploiement de policiers. Impossible de traverser la rue, que se passait-il donc ? J’ai eu assez rapidement la réponse à ma question.

Franchissant le pont Alexandre III, deux compagnies de la garde républicaine à cheval dans ses plus beaux atours, suivis de nombreux motards de la police nationale, d’un nombre impressionnant de véhicules de polices et de grosses limousines dont certaines avec le chauffeur sans aucun passager. Et dans l’une de celles-ci, des « rois du pétrole ». Dans Paris, les drapeaux du Qatar flottaient aux côtés du drapeau national, que ce soit au ministère des Affaires Etrangères ou à la Mairie de Paris.Eh oui, l’émir du Qatar, Cheikh Hamad bin Khalifa Al Thani était en France pour une visite d'État ou il devait s'entretenir avec Nicolas Sarkozy. Le Qatar, qui a passé commande de vingt Airbus A320 et quatre A321 lors du salon du Bourget pour 1,3 milliard d'euros.

Tout ce faste pour des émirs … Un peu choquant de voir tout ce faste déployé à l’heure où ce gouvernement supprime des milliers d’emploi dans l’éducation, dans la santé etc.  Par contre, il ne compte pas quand il s’agit de faire une véritable parade pour des émirs dont on sait le grand souci de la démocratie dans leur pays. L’argent du pétrole n’a pas d’odeur et ça doit plaire à Sarkozy de jouer les princes.

 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 15:22
Quelques jours de vacances et ... la mise à jour de mon blog en souffre quelque peu, pour cause de problème d'accès wifi, et puis les vacances c'est paradoxalement moins de temps libre pour mon blog. Mais cela ne m'empêche pas d'avoir des coups de gueule, car ce gouvernement, le nouveau,  qui ressemble étrangement à l'ancien, n'a a priori pas l'intention d'inverser la tendance.

Il nous faudra être plus nombreux à entrer en résistance.
Partager cet article
Repost0
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 23:41

J’avais fait état dans un précédent article de la non distribution des documents électoraux pour les élections européennes. Il y a aussi ce qui a été distribué, mais dans quel délai !!!

Une procuration effectuée au commissariat de police de Saintes le 3 juin a été remise en recommandé aux services postaux de Saintes le 4 juin mais n’est parvenue à la Mairie de Niort que le 10 juin, soit 3 jours après les élections. Saintes – Niort ça ne fait que 80 kms, heureusement !

Le service des élections de la Mairie de Niort confirme que plusieurs dizaines de procurations continuent de leur parvenir alors qu’elles avaient été réalisées et postées largement dans les temps.

La Poste se saborde-t-elle pour justifier la privatisation annoncée ?

Partager cet article
Repost0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 23:06

 

Si vous êtes dans les Deux-Sèvres ou à proximité le 13 juin prochain, après avoir participé à une des nombreuses manifestations pour obtenir du gouvernement et du patronat l’ouverture de négociations sur une série de revendications communes, l’association Gratte-Soleil aura plaisir à vous accueillir à sa fête.



Partager cet article
Repost0
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 23:52

Deux enfants, de 6 et 10 ans, ont été arrêtés en début de semaine par la police à la sortie de l’école. L’affaire a provoqué un tollé parmi les parents d’élèves de Floirac (Gironde), à juste raison.


Hicham et son camarade s’en souviendront longtemps. Il aura fallu deux voitures et six policiers pour procéder à l’interpellation de deux jeunes élèves de l’école élémentaire Louis Aragon, à Floirac, en Gironde.


Suspectés à tort d’avoir dérobé un vélo, les forces de l’ordre ont choisi d’emmener les deux enfants au commissariat de Cenon afin de les interroger. Choquée, la mère n’en revient toujours pas : "il y avait d’autres façons pour vérifier si le vélo était le sien ou pas".


Ces enfants ont été depuis innocentés, mais il n’y a pas eu la même « publicité » pour les disculper, et les ragots malsains vont bon train dans notre pays sécuritaire. L’autre matin chez le marchand de journaux, ça y allait bon train entre la patronne et des clients sur ce sujet, avec des mesures radicales sur les parents incapables d’élever leurs enfants et qu’il faudrait arrêter à la place de leurs mômes etc.


Mais au-delà du comportement inacceptable de ces flics, il y a les réactions de tous ces « cons » qui ne se posent aucune question et prennent pour argent comptant tout ce que leur balancent les médias à la solde du pouvoir sarkozyste. L'air devient de plus en plus irrespirable.


 

 

Partager cet article
Repost0
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 17:07

Un petit rappel à l’adresse de ceux qui parfois osent se réclamer de Jaurès :


« Nous savons très bien que le capitalisme est la terre de l’iniquité et que nous ne sortirons de l’iniquité qu’en sortant du capitalisme ». Jean Jaurès

 

 

Jaurès a bien dit « sortir du capitalisme » et pas « réformer » ou « moraliser » !!!

 


 

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 18:38

Le Réseau Education Sans Frontières appelle à signer la pétition pour manifester votre soutien à cette famille en détresse qui doit pouvoir vivre en sécurité sur notre territoire.

http://www.educationsansfrontieres.org/article19725.html

Madame MAYIMONA et ses 2 filles : Solange WUMBA (20ans) et Isabel NZUZI (18ans) vivent en France depuis le mois de décembre 2007.


Elles ont fui leur domicile à LUANDA en ANGOLA  en février 2007 suite aux intimidations, au harcèlement et aux menaces dont elles étaient victimes.


En effet, quelques jours auparavant, leur mari et père, militaire de l’armée angolaise n’avait pas pu aller combattre en Côte-d’Ivoire pour raison de santé, il a été arrêté sous leurs yeux avec violence et emprisonné. L’armée souhaitait réduire Mme et ses filles au silence, de peur qu’elles ne témoignent et réclament justice.


A ce moment, Solange et Isabel étaient scolarisées régulièrement au lycée Che Guevara de Luanda et vivaient normalement avec leurs parents.


Pour les protéger, un voisin, les a envoyées se cacher dans une mission catholique dans un village en province. En août, Solange est tombée gravement malade, le diagnostic et les soins n’étaient pas possibles dans ce village, Solange s’est beaucoup amaigrie (38 kg), et elles étaient très inquiètes. Par l’intermédiaire de la mission, elles ont obtenu des papiers et des billets d’avion pour la France et une adresse à Poitiers.


Dès leur arrivée à Poitiers, elles furent prises en charge par la Croix-Rouge et Solange a été hospitalisée pendant 1 mois1/2. Elles sont  arrivées à Niort en juin 2008. Depuis cette date, elles se sont adaptées le mieux possible. Solange après une intervention chirurgicale, bénéficie d’un suivi médical régulier. Les 2 filles sont scolarisées au lycée et se sont parfaitement intégrées. Elles ont fait une demande d’asile (rejet pour manque de preuves) puis appel en commission de recours (confirmation de la décision).


Elles ont reçu leur OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) le 27 février 2009. L’appel est en cours au tribunal administratif.

Elles ont appris par un cousin que leur père est décédé dans des conditions indéterminées en février 2008. Elles n’ont plus aucune famille proche en Angola et leur retour les mettrait en danger. Elles ont fait une demande de séjour pour «vie privée vie familiale» auprès de la préfecture des Deux-Sèvres, rejetée pour les mêmes motifs : « manque de preuves ». Depuis elles sont très inquiètes et vivent dans l’angoisse d’être renvoyées.


Elles souhaitent toutes les 3 rester en France, les filles font le maximum pour étudier et sont bien intégrées et appréciées dans leurs lycées respectifs.

Partager cet article
Repost0
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 23:40

Le Canard Enchaîné de ce jour revient sur la fin de la manifestation parisienne du 1er mai, et pointe le rôle plus que trouble de provocateurs policiers, qui ont tout fait pour essayer  de faire dégénérer les choses.

 

« Fin de manif du 1er mai. Il est un peu plus de 20 heures, place de l’Opéra à Paris. A gauche de l’Opéra, un groupe de jeunes punks zones sur les marches. Des gendarmes mobiles ont pour consigne de les dégager, afin d’éviter les embrasements de fin de cortège. Soudain, une demi-douzaine d’encapuchonnés, baskets aux pieds, crânes rasés et bardés d’autocollants "Casse-toi pauv’con" ou "Rêve générale", volent au secours de leurs camarades zonards.

Certains ont le visage masqué. Ils invectivent les gendarmes, les provoquent, prennent le reste de la foule à témoin… La tension monte, des projectiles volent. Forcément, ni une ni deux, les bleus embarquent tout ce beau monde, comme pris dans une souricière. Tout, sauf la demi-douzaine de provocateurs qui réussissent à s’évaporer. Et pour cause, ils sont de la maison poulaga… »

 

L'hebdomadaire satirique déclare disposer de photographies de ces "chauffeurs", sortant peu auparavant "deux par deux, de fourgons de police stationnés boulevard Richard-Lenoir".

 

« La préfecture de police ne nie pas [l’existence des civils infiltrés en manif]. Difficile : de mémoire de manifestants, il y a toujours eu des flics en civils dans les cortèges. Et toujours, également, "des pousses-au-délit". (…) Ces faux manifestants font partie d’une "compagnie de sécurisation". Elle a été créée, officiellement en 2005, par Sarko, inventeur du "provoquer plus pour coffrer plus", à l’issue des manifs de lycéens opposés au projet de loi Fillon, alors ministre de l’Education. Selon la préfecture, il s’agissait de "protéger les manifestants" contre les provocateurs, les voleurs, les casseurs, etc. Depuis, ladite "compagnie" a fait ses preuves dans toutes sortes de manifs, au point qu’il est question d’en créer d’autres ailleurs en France. Ses membres agissent en civils, sans signe distinctif d’appartenance au à la police, cherchant "le flag’". Voire en le provoquant, comme ce 1er mai à Pari, puis en désignant aux « collègues » les jeunes à interpeller. C’est plus efficace pour la procédure pénale confie au Canard un gradé à la préfecture. »

 

Récemment, la ministre de l’intérieur rétorquait « Quand on manifeste, c'est pour ses idées. On ne cache pas normalement ses idées quand on arrive avec une cagoule » Un décret doit prochainement interdire "tout objet destiné à masquer le visage" au sein des manifestations, sous peine d'une amende de 3000€.

 

Après  les jets de pierre par les forces de police lors de la manifestation anti-OTAN, où l'on n'a pas entendu Alliot-Marie, va-t-elle rester muette sur ces provocateurs qui appartiennent à sa maison ? C'est 3 années de prison pour "appartenance à une bande" ?

Quelques photos de cette manif et un compte-rendu sur le site ARTICLE XI

 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 22:53
Désolé pour ce retard, je l'avais en effet promis pour ce week-end, je l'ai publié avec 24 heures de retard.

24 heures, ce n'est rien. Il y en a un qui avait promis des tas de choses il y a deux ans, trop d'électeurs y ont cru en votant pour lui. Et aujourd'hui, hormis les plus riches, les autres attendent toujours. Probablement que cela explique la côte de confiance de notre monarque.

Encore faudrait-il que tous ces mécontents soient présents lors des journées d'action et n'aillent pas à la première occasion glisser un bulletin de vote de droite dans les urnes.




Partager cet article
Repost0
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 14:00
Même le Conseil d'Etat a désavoué le CSA au sujet de la comptabilisation du temps d'intervention de Sarkozy.


C'est ce qu'on appelle le pluralisme en démocratie ???

Un proverbe africain décrit fort bien le manque de pluralité de l'information :

« Aussi longtemps que les lions n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur. »

 






Partager cet article
Repost0