Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 00:05

Ce n’était tout de même pas Sarkozy Président de la République qui était en visite au Puy en Velay jeudi dernier, mais le chanoine de Latran ?

 

Sinon, il a enfreint la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l'Etat.

En insistant sur  « l'héritage chrétien » de la France et en déclarant que « cet héritage nous oblige, car non seulement nous devons le transmettre aux générations qui nous succèderont mais nous devons l'assumer sans complexe ni fausse pudeur », il ne respecte pas la loi de 1905 qui l'oblige à une neutralité à l'égard de toutes les religions. Il ne peut pas les hiérarchiser. Cette loi « assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes ».
En insistant autant sur les racines chrétiennes, il instrumentalise la question religieuse, d’autant que dans le même temps, il stigmatise l’islam et les musulmans.
Le comble, c'est que pour lancer son débat sur la laïcité  (???), il choisit de visiter une cathédrale !
Au fait, il n’a rien trouvé à redire à ces religieuses voilées ? Il n’y a pourtant pas de différence avec le hijab de ces jeunes filles.
 

religieuses      Hijab

 

Partager cet article
Repost0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 22:34

Concernant les règles de politesse et de savoir-vivre, il est communément admis que l’on ne doit pas mâchonner du chewing-gum. Nicolas Sarkozy paraît ignorer ces principes élémentaires.

 

Le maire d’Ankara Melih Gokcek a fait savoir samedi dernier qu’il s’était permis de mâcher du chewing-gum en présence de Nicolas Sarkozy lors de la courte visite de ce dernier en Turquie vendredi, en réaction au "manque de respect" du chef de l’Etat français.

 

L’édile faisait partie de la délégation qui a accueilli et raccompagné le président français à l’aéroport lors de sa visite éclair en Turquie vendredi dans le cadre de la présidence française du G20, selon l’agence turque Anatolie.

 

« M. Sarkozy est descendu de la passerelle de l’avion en mâchant un chewing-gum. Il s’est arrêté un instant, a regardé autour de lui et a continué à mâcher… Personnellement j’ai été vexé », a rapporté M. Gokcek à l’agence Anatolie.

 

« Il avait fait preuve du même manque de respect précédemment en présence de notre président Abdullah Gül en France », a ajouté le maire, sans détailler.

 

Cela semble être une habitude chez Sarkozy. Lors de sa visite en 2009 à l’usine Faurecia dans l’Orne, tout au long de sa visite on le voit mâcher un chewing-gum.

 

A Nadine Morano qui lors d’un débat sur l'identité nationale s’élevait contre la casquette à l’envers de jeunes arabes, j’ai envie de dire que le comportement du chef de l’état est autrement plus déplacé, plus impoli et même vulgaire. Après la consultation de ses SMS lors de l’entrevue avec le Pape, voilà le chewing-gum devant les autorités turques. Belle image de la France avec ce personnage !

 

Partager cet article
Repost0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 17:02

Bruno Le Maire, ministre de l'agriculture était l'invité mardi dernier du Grand Journal de Canal+, logique en plein salon de l'agriculture. Mais le petit quizz auquel s'est livré Canal ne va pas rassurer les agriculteurs. Regardez cette courte vidéo ...

 

 

 

 

Dans la série des Nuls, on avait déjà eu Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale incapable de faire une règle de trois. Voir la vidéo dans cet article.

Et voilà Bruno Le Maire incapable d'apporter la moindre réponse à diverses questions touchant au monde agricole. 

A quelle période on ramasse les poires ? De répondre "on en mange actuellement" est d'une extrême intelligence ! Manifestement, il ne sait pas à quelle période les fruits de nos régions mûrissent. Il ne faudra certainement pas compter sur un tel ministre pour agir contre les importations abusives de fruits des quatre coins du monde, alors que les producteurs français crèvent de ne pouvoir écouler leur production à la saison. Il fait une sacré poire ! Par contre voici un lien vers un article sur Pierre Priolet, l'agriculteur invité dans la même émission et qui lui sait de quoi il parle.
 
Que Le Maire ne reconnaisse pas le cri du dindon, rien d'étonnant. Natif des beaux quartiers,  puisque né à Neuilly sur Seine, la campagne et les animaux de basse-cour lui sont totalement étrangers. Neuilly, ça n'aide pas à la connaissance du monde agricole. Là-bas, il vaut mieux parler immobilier et finance.

Pour la vache, Il n'a pas identifié la blonde d'Aquitaine, pensant qu'il s'agissait d'une limousine. C'est la déformation professionnelle avec le véhicule de fonction.

Comment s'appelle cet engin ? Il ne sait pas non plus, sinon que ça ressemble à un tracteur. C'était un enjambeur pour travailler dans les vignes.

Et le bouquet final, à la questionn "combien ça fait 1 hectare" notre ministre a pour toute réponse "je n'ai jamais été doué en maths". Plutôt inquiétant pour les négociations.

 

Tout cela montre la proximité du ministre de l'Agriculture avec le monde qu'il est censé représenter et défendre.

C'est le même personnage qui à propos de Ben Ali en Tunisie avait déclaré que celui-ci était "souvent mal jugé" et qu'il avait "fait beaucoup de choses". Ministre des Affaires étrangères, ça n'aurait pas été terrible non plus. Mais dans la série des nuls, il peut concourir allègrement.


Partager cet article
Repost0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 23:29

Seule la création d’un grand service public national de l’eau permettrait de garantir un accès de qualité équivalente, au même prix pour l’ensemble des usagers. C’est la position que défend le PCF. Car est-ce que cela est juste que le prix de l’eau soit différent selon la partie de territoire où on habite ?

 

L’eau, ressource vitale, n’est-elle pas un bien public ?

 

La distribution de l’eau en France est actuellement assurée pour 30% par des opérateurs publics ou délégataires de service public, le reste étant partagé entre trois groupes privés, Véolia, Lyonnaise des eaux du groupe Suez Environnement, et SAUR.

 

Le canard enchaîné livrait dans sa dernière édition le cas de Jacqueline qui l’an passé n’a consommé que 36 m3 d’eau, soit un peu moins que le Français moyen. Elle prend une douche plutôt qu’un bain, ne laisse pas couler le robinet pour rien. Du coup, elle ne paie que 276 euros par an à Suez-Lyonnaise des eaux. Pour ce groupe privé dont le but est avant tout de faire du fric, c’est louche. Le 3 février, le marchand d’eau écrit à cette mauvaise cliente : « Après étude de votre consommation, il semblerait que l’alimentation de votre logement proviendrait en partie d’un forage. » Un forage ?  Difficile quand catte personne habite un appartement sans le moindre espace de jardin. Et la voilà mise en demeure de donner une « raison » à sa consommation responsable, sans quoi Suez lui facturera un forfait d’assainissement qui va chercher dans les 100 euros par an. Voilà la conception d'un groupe privé concernant la distribution de l'eau.

 

On se rend compte que la notion de service n’existe pas pour ces groupes, que c’est bien le côté marchand qui prime. Alors, pourquoi ne pas mettre en application ce que stipule l’article 9 du préambule de la constitution de 1946 : « Tout bien, toute entreprise, dont l'exploitation a ou acquiert les caractères d'un service public national ou d'un monopole de fait, doit devenir la propriété de la collectivité. » Cet article ne suffirait-il pas pour justifier la création d’un grand service public national de l’eau ?

 

L’eau, bien public, ne peut être traitée comme une marchandise.


Partager cet article
Repost0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 16:33

Dans l’affaire Laetitia, à la suite de la découverte du corps, Nicolas Sarkozy avait promis des sanctions. S’il y a eu des dysfonctionnements, c'est pourtant lui le premier responsable. Comme je l’évoquais dans un précédent article, c’est bien sa politique qui est la cause du manque de moyens avec les conséquences que l’on sait à l’arrivée.

 

Mais il lui fallait un coupable puisque dès le début, il avait déclaré « Quand on laisse sortir de prison un individu comme le présumé coupable sans s'assurer qu'il sera suivi par un conseiller d'insertion, c'est une faute. Ceux qui ont couvert ou laissé faire cette faute seront sanctionnés, c'est la règle ». Le ministre de la Justice, Michel Mercier, s'appuyant sur des enquêtes internes, a parlé de « carences manifestes » dans le suivi du meurtrier présumé de la jeune fille. Les inspections n'ont pas démontré de faute des juges mais ont souligné une série de problèmes attribués plus particulièrement aux services de probation dépendant de l'administration pénitentiaire. Et la sanction est tombée, le ministre de la justice a démis jeudi 17 février un directeur interrégional des services pénitentiaires de Rennes, « plus en mesure d'exercer son autorité dans des conditions compatibles avec l'intérêt du service ». Sarkozy va être satisfait, il a obtenu une tête.

 

Mais dans une affaire comme celle du Mediator qui aurait fait entre 1000 et 2000 morts, puisque le même Nicolas Sarkozy dit vouloir la « transparence la plus totale » pourquoi n’a t-il pas ajouté que des sanctions seraient prises. Parce que le 1er responsable n’est autre que Jacques Servier, dirigeant des laboratoires Servier dont l’avocat d’affaires a été un certain Nicolas Sarkozy, et que ce même Servier fait partie des donateurs du 1er cercle de l’UMP.

 

Avant que la justice ne suive son cours dans cette affaire, le code de la Légion d’honneur devrait s’appliquer à Servier. Il prévoit l'exclusion automatique des membres condamnés à une peine correctionnelle ou qui ont commis un acte contraire à l'honneur. Sarkozy n’est pas revenu sur les propos qu’il a tenu en décorant ce triste personnage en janvier 2009 de la grand-croix de la Légion d'honneur pour les éminents services rendus à la France.

 

Sarkozy est moins bavard sur ce sujet. Il ne s'attaque pas aux riches, il les sert.


 

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 17:47

L'article précédent est le 1000 ème publié sur mon blog démarré le 5 janvier 2008. En relisant le 1er article, vous pourrez voir ce qui avait motivé sa création et pourquoi ce titre "Réagir".

 

Trois années et quelques jours plus tard, et à deux mois de ma retraite et non plus préretraite, le constat est que la situation du pays ne s'est pas arrangée, sauf pour les plus riches. Le recul social se poursuit, la devise « Liberté, Égalité, Fraternité » inscrite dans notre constitution n’a jamais été autant bafouée. Le pouvoir de Sarkozy et de ses amis du Medef n'a cessé de mener la guerre contre les salaires, le pouvoir d'achat, les garanties collectives, les retraites, le droit à la santé,  les services publics etc. etc. La liste est loin d'être exhaustive.

 

Je remercie les 33 948 visiteurs qui ont lu occasionnellement ou régulièrement mes coups de gueule, et plus spécialement encore ceux qui ont laissé leurs commentaires. Je vous invite à poursuivre vos visites, car je n'ai pas l'intention d'arrêter, mais plus encore à "Réagir" face à ce pouvoir capitaliste néfaste pour la grande majorité des français.

 

Une belle façon de réagir serait que tous les mécontents de la politique Sarkozy descendent dans la rue comme l'ont fait les tunisiens et les égyptiens et crient sans attendre 2012 :

 

Sarkozy dégage !

 

 

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 05:38

http://www.lanouvellerepublique.fr/deux-sevres/

 

Dans le quotidien  "La Nouvelle République" du 3 février, j'ai trouvé le titre pour le moins amusant : " Les policiers matraqués par les restrictions de budget ". C'est le retour de bâton ?



 

police-1.jpg

Quant à la réaction du commissaire sur les choix qu'il doit faire, je m'interroge quand il évoque les choses qui faciliteraient sans doute la vie et qu'il cite "les matraques télescopiques". Certainement pas la vie de tout le monde ! 

 

police-2.jpg

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 06:03

Je reprends ce billet publié sur le site militant d'information alternative "Le Grand Soir". Je le trouve excellent et j'ai envie de le faire partager aux lecteurs de mon blog.

 

alain-minc.jpg

C’est un drôle de p’tit gars qui s’appelle Alain. Le meilleur étudiant de Paris. Toute sa vie, il a travaillé dur pour les riches. Il leur a donné des conseils à deux balles qu’il facturait deux milliards. Il a fondé de grandes sociétés d’affaires qu’il a mises en faillite. Sa spécialité, c’était les jetons de présence.

 

Il a cogité avec des grands penseurs pour que la vie des riches fût toujours plus douce. Il a surveillé des journaux, des télévisions. Il a conseillé les princes qui ne se contentaient pas des conseils des marchands de réclames. Il a écrit des livres en recopiant parfois un peu ceux des autres. Il a dit que, le pape étant allemand, il était insensible à l’histoire comme tous ses compatriotes et ne pouvait pas plaindre le sort des romanichels.

 

Que lui restait-il donc à faire pour se déconsidérer à jamais ? À soixante ans passés, il découvrit qu’il lui fallait « tuer le père ». Dans ce domaine, il était un peu puceau sur les bords, pas vraiment fini avec sa tête de petit garçon.

 

Pas facile de tuer un grand résistant membre de la main-d’œuvre immigrée (MOI), juif polonais, membre du parti communiste français dès 1924. Impossible pour Alain de tuer papa Joseph les yeux dans les yeux. Alors, devant un micro ami au détour d’une réflexion sur ce que coûtent nos anciens parce qu’il n’y a pas, en France, de Narayama, cette montagne aux chênes où les vieux Japonais se rendaient pour mourir, Alain déclara ceci :

 

« J’ai un père qui a 102 ans, il a été hospitalisé 15 jours dans un service de pointe. Il en est sorti. La collectivité française a dépensé 100 000 € pour soigner un homme de 102 ans. C’est un luxe immense, extraordinaire pour lui donner quelques mois, ou quelques années de vie (…) je trouve aberrant que l’État m’ait fait ce cadeau à l’œil (…) je pense qu’il va falloir s’interroger sur le fait de savoir comment on va récupérer les dépenses médicales des « très vieux », en mettant à contribution, ou leur patrimoine, quand ils en ont un, ou le patrimoine de leurs ayant droit ».

 

Affaire réglée, le papa vient de mourir.

Bon voyage, Joseph.

 

Théophraste R.

 

PS. Hep, Saint-Pierre ! Echangerais grand Résistant centenaire contre petit collabo milliardaire.

 


Partager cet article
Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 16:56

« Il nous appartient de veiller tous ensemble à ce que notre société reste une société dont nous soyons fiers : pas cette société des sans-papiers, des expulsions, des soupçons à l’égard des immigrés, pas cette société où l’on remet en cause les retraites, les acquis de la Sécurité Sociale, pas cette société où les médias sont entre les mains des nantis, toutes choses que nous aurions refusé de cautionner si nous avions été les véritables héritiers du Conseil National de la Résistance. »

 

Ces quelques lignes sont extraites du livre de Stéphane Hessel « INDIGNEZ VOUS ! ». Pour Stéphane Hessel, le « motif de base de la Résistance, c était l’indignation. » Certes, les raisons de s’indigner dans le monde complexe d’aujourd’hui peuvent paraître moins nettes qu’au temps du nazisme. Mais « cherchez et vous trouverez » : l’écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l’état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au toujours plus, à la compétition, la dictature des marchés financiers et jusqu’aux acquis bradés de la Résistance comme la Sécurité sociale et les retraites, le malaise des enseignants, des salariés, les multiples formes de la désobéissance civile… C’est un appel à réagir, à « une véritable insurrection pacifique ».

 

En 2011, INDIGNONS NOUS, LUTTONS, RÉSISTONS, voilà ce qui sera utile à la France.

 

 

 

indignez-vous

 

 

 

 

 

 

 

               Ce petit livre de 24 pages est vendu 3 euros.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 16:48

 

Il y a 1 an, Sarko promettait le retour de la croissance, ce devait être l’année de la sortie de crise, il devait faire reculer le chômage. On voit le résultat puisqu’à fin novembre, avec les DOM, ce sont 4,272 millions de Français qui figurent sur les listes de Pôle emploi. 2010 a été l'année de la réforme des retraites et le refus de ce pouvoir de négocier. On a également vu ce gouvernement procéder au démantèlement des services publics, que ce soit celui de l'éducation, de la santé, du transport, de la Poste privatisée etc. Ce sont les affaires Woerth-Bettencourt et autres conflits d'intérêts, les expulsions de Roms ou de sans-papiers, c’est la criminalisation de l’action syndicale … Et pendant ce temps, les profits continuent, les milliardaires se portent bien., les stock-options emplissent les poches des grands patrons alors que le pouvoir d'achat des salariés est en berne. La colère ne va certainement pas s’arrêter avec la fin de l’année 2010.

 

Comme l’écrit Stéphane Hessel (résistant déporté, co-rédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l’homme de 1948, élevé à la dignité d’Ambassadeur de France et de Commandeur de la Légion d’honneur) dans un petit ouvrage dont je vous parlerai dès demain, "l'indignation est le motif de la résistance" alors Indignez-vous !  

 

 

reveillon.jpg

Dessin paru dans l'Huma quotidienne du 31/12/2010

Partager cet article
Repost0