Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 08:00

Selon un rapport du Conseil des prélèvements obligatoires, les entreprises du CAC 40 paient 2,3 fois moins d'impôts sur les bénéfices que les PME. Quand une petite entreprise paye 100 euros d'impôts sur les bénéfices, un groupe du CAC 40 n'y consacre que 43 euros, pour des bénéfices identiques.

 

Et comment c’est possible ? 

 

Une des principales raisons, l'implantation des entreprises françaises dans les paradis fiscaux. Selon une enquête du périodique Alternatives économiques, les sociétés du CAC 40 possèdent environ 1500 filiales dans ces pays dont les pratiques ont été officiellement condamnées par les pays du G20. Des Bermudes à la Suisse, en passant par Panama, Malte ou Hong Kong, les entreprises françaises sont nombreuses à profiter de ces territoires à la fiscalité plus ou moins douce, voire quasi nulle.

 

Mais qui avait dit : « Les paradis fiscaux, le secret bancaire, c’est terminé » ? Eh bien notre hyper président Nicolas Sarkozy le 23 septembre 2009.

 

On voit le résultat !

 

mauvais-eleves.jpg

Partager cet article
Repost0
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 15:54

Dans la série des nuls, on avait déjà eu Darcos, incapable de faire une régle de trois ( Voir la vidéo dans cet article.)  on a eu récemment Bruno Le Maire qui à la question "combien ça fait 1 hectare" a eu pour toute réponse "je n'ai jamais été doué en maths" ( Voir la vidéo dans cet article ), eh bien c'est au tour de Luc Chatel de sécher face à une règle de trois, un exercice tiré du cahier d'évaluation des élèves de CM2.

 

Et concernant les suppressions de postes dans l'Education nationale, quel type de calcul a effectué Luc Chatel ?

 

 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 23:59

Que mes fidèles lecteurs ne s'inquiètent pas, je n'ai pas abandonné mon blog, enfin seulement pour quelques jours. Ces quelques photos vous mettront sur la piste de mon lieu d'échappée.

 

Les plus perspicaces reconnaîtront facilement ces vues.

 

A très bientôt.

 

 

P1140831

 

P1140821.JPG

 

P1140824.JPG

 

P1140825.JPG

Partager cet article
Repost0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 23:03

Je n’ai pas l’intention de parler de « l’affaire » Strauss-Kahn; tant qu’il n’aura pas été jugé, il est présumé innocent. Laissons la justice faire son travail. C’est sur un autre aspect révélé à cette occasion que je souhaite intervenir.

 

J’ai déjà eu l’occasion de dire ici ma colère contre les politiques d’austérité imposées par le FMI, article "Le FMI contre les peuples". Et que nous a appris cette affaire ? Que l’homme à la tête du FMI, cet organisme qui est le bras armé économique du capitalisme ultralibéral, passait la nuit dans la suite d’un hôtel à 3000 dollars la nuit.

 

Lorsqu’on impose l’austérité à des peuples entiers, qu’on les condamne à une vie encore plus difficile que celle qu'ils subissent déjà, c’est pour le moins choquant de voir que celui qui prône cette austérité s’affiche dans une suite à 3000 dollars.

 

Mais de la suite du Sofitel à une cellule de prison new-yorkaise, c’est la descente aux enfers. C’est exactement ce que subissent les peuples qui passent sous les fourches caudines du FMI.

 


Partager cet article
Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 23:21

Personne n’a oublié les histoires qui ont défrayé la chronique au sujet de la gestion de la fortune de la famille Bettencourt. Ce n’est pas innocemment que  Patrice de Maistre, le gestionnaire de la fortune de  Liliane Bettencourt, avait embauché chez Clymène (la société qui gère la fortune de l'héritière de L'Oréal ) l'épouse du ministre du budget de l’époque, un certain Eric Woerth. « Je reconnais que j'avais sous-estimé ce conflit d'intérêts », déclarait Florence Woerth dans un entretien au journal Le Monde. 

 

Toujours est-il qu’elle démissionnait en juin 2010 de la société Clymène, la société qui gère la fortune de Liliane Bettencourt. Mais voilà que la semaine passée, Florence Woerth a saisi le conseil des prud'hommes de Nanterre, demandant à cette juridiction de requalifier sa démission en licenciement abusif et de condamner Clymène à lui verser un peu plus d'un million d'euros.

 

Mais n’est-ce pas Eric Woerth lui-même, qui en juin 2010 avait annoncé la démission de sa femme de la holding de Liliane Bettencourt ? Puisque c’est une démission, ce n’est pas un licenciement.

 

Les Woerth n’ont vraiment honte de rien. Il est bon de rappeler que lorsque son mari était ministre du travail, par rapport au conflit de l’usine de connectique automobile Molex à Villemur-sur-Tarn (en Haute-Garonne), alors que les salariés de l’usine s’opposaient à leur licenciement, le ministre Woerth avait accepté le licenciement « pour motif économique » des représentants du personnel de l’usine Molex … contre l’avis de l’Inspection du Travail ! Il était moins sensible au sort de ces ouvriers.

 

Alors ce n’est pas la situation de Florence Woerth qui va faire pleurer dans les chaumières.

 

Partager cet article
Repost0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 16:23

Pas possible de rentrer chez mon diffuseur de presse sans tomber sur l’affiche de Paris-Match de la semaine avec la photo de la mijaurée Carla Bruni-Sarkozy et le titre : « La première dame s’engage – Mon combat contre l’illettrisme ».

 

Nous sommes en République que je sache, et même si Sarkozy agit comme un monarque, je ne vois pas en quoi sa « pouffe » pourrait être parée de ce qualificatif de première dame. Mais là n’est pas l’objet de mon propos, mais ça m’irrite déjà.

 

Par contre le titre sur son engagement contre l’illettrisme a le don de me révolter. Non pas pour la cause elle-même, mais Carla Bruni-Sarkozy est quand même très mal placée pour parler de ce sujet, à moins d’être une parfaite hypocrite, ce qu’elle est en réalité.

 

En effet, la politique menée par Nicolas Sarkozy ne peut qu’accentuer, entre autres, le problème de l’illettrisme. La disparition d’un fonctionnaire sur deux couplée à la RGPP (Révision générale des politiques publiques) ont conduit à la fermeture de 65 000 postes d’enseignants en cinq ans. Depuis 2008, le nombre des postes d’enseignants spécialisés (RASED) qui apportent une aide aux élèves en difficulté a été divisé par deux, seule une forte mobilisation obligeant le gouvernement à renoncer à leur disparition complète. Dans des secteurs où les inégalités sociales et scolaires sont fortes, les dispositifs qui permettaient de lutter contre les échecs sont peu à peu supprimer.

 

Quand Carla Bruni-Sarkozy confie qu'elle « roulera » pour son mari si celui-ci devait être candidat à un second mandat en 2012, on voit donc bien que son "combat" est avant tout destiné à redorer l’image de son mari dont la politique ne fait que contribuer à accroître cet illettrisme.

 

Abraham Lincoln disait « Si vous trouvez que l'éducation coûte cher, essayez l'ignorance ». C’est bien ce à quoi mène la politique de Sarkozy.

 


Partager cet article
Repost0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 17:21

 

St Martin, militaire romain, n’avait donné que le moitié de son manteau à un pauvre croisé sur son chemin, ce qui peut paraître pingre. Mais comme nous l’apprit un jour un lecteur attentif et érudit, c’est que, comme le voulait la règle, si cette moitié était à lui, l’autre moitié était à Rome.

 

Bill Gates, lui, a donné la moitié de son immense fortune, soit quelques 28 milliards de dollars, à sa fondation parce qu’elle était à lui et il garde l’autre moitié parce qu’elle est à lui aussi. Ce qui lui permet malgré tout de voir venir.

 

En revanche, on apprit sur TF1 l’autre soir, alors qu’il était en tournée en France pour inciter d’une main à l’aide au développement des pays que le capitalisme saigne à tour de bras, qu’il ne laissait que sept millions d’euros à chacun de ses enfants, ce qui eut l’air de surprendre beaucoup Laurence Ferrari : « Pourquoi, dit-elle, voius ne voulez pas qu’ils soient des héritiers ? » Je crois sit Bill Gates « que c’est mauvais pour les enfants de démarrer dans la vie avec trop d’argent ».

 

Voilà qui honore le parent mais, tout de même, sept millions d’euros, c’est trop dur.

 

Maurice Ulrich journaliste à L’Humanité

Partager cet article
Repost0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 19:28

Ce n’est qu’à l’issue des élections cantonales que la commission de régulation de l’énergie a validé l’augmentation du prix du gaz demandée par GDF Suez. Jusqu’à cette date, le pouvoir avait bloqué l’information, de crainte du mécontentement dans les urnes. C’est donc une augmentation des tarifs de 5,2 % au 1er avril qui a été décidée, et ce n’est pas un poisson.


Pour amadouer les électeurs, le gouvernement envisagerait de geler les tarifs du gaz jusqu’à la présidentielle de 2012. Il ne faudrait pas prendre les français pour des cons. Cette hausse difficile à avaler fait en effet suite à bien d’autres, puisque cela représente + 21% en un an et + 61 % en cinq ans. Et ce n’est pas un hasard, cela correspond à l’entrée en bourse de GDF. D’ailleurs, GDF-Suez a vu son résultat net en hausse à 4,6 Mds d’euros pour 2010, et a annoncé dans la foulée une augmentation du dividende versé aux actionnaires et… l’action a augmenté. Bref tout va pour le mieux dans le monde de la finance tandis que les familles voient encore leur budget rogné par des dépenses incompressibles en constante augmentation.


Il est plus que jamais nécessaire d’exiger de soustraire aux rapaces de la finance les biens communs essentiels à la vie, comme l'énergie, et par conséquent de procéder à la socialisation d’EDF et GDF.


 

Gaz-Chaunu.jpg

 

Dessin Chaunu


 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 22:52

Les faits se sont déroulés le 11 mars dernier à bord du TGV Marseille-Paris. Lors d’un contrôle des billets de deux voyageurs de 1ère classe, il s’avère que leurs titres de transport n’étaient pas valides. Les contrôleurs dressent alors une contravention.

 

Mais nos deux voyageurs ne l’entendent pas ainsi, l’un faisant valoir ses relations de « copain de promo » de Guillaume Pepy le président de la SNCF.

 

Ce personnage envoya quelques mails visiblement bien « ciblés », puisque rapidement la direction nationale de la SNCF, ainsi que régionale, donna l’ordre téléphonique aux agents de cesser d’importuner les deux contrevenants et de les laisser voyager sans inquiétudes et surtout sans billets !

 

Ces voyageurs auraient été de simples quidams, ils auraient été verbalisés comme cela se passe systématiquement. Mais un des contrevenants n’était autre que Pierre Coppey, le PDG de Vinci Autoroutes.

 

Il y a peu de temps, c’est Olivier Marleix qui, pris en excès de vitesse au volant d’une voiture du parc de l’Elysée, faisait valoir son poste de conseiller technique auprès de N. Sarkozy pour échapper à la sanction.

 

Y aurait-il deux poids et deux mesures en fonction de ses relations ou de sa classe sociale ?

 

C’est évident, et cela montre bien qu’il y a quelque chose de pourri dans le royaume Sarkozyste. Le temps des privilèges pour certains est de retour.

 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 07:43

Déclaration commune CFDT-CGT-FSU-SOLIDAIRES-UNSA

 

 

La situation sociale est grave : 5 millions de demandeurs d’emploi, 8 millions de Français vivant sous le seuil de pauvreté, accroissement de la précarité, conditions de travail dégradées…

L’accroissement des inégalités et des injustices mine la cohésion sociale. L’absence de perspectives, un dialogue social insuffisant, provoquent interrogations et désarroi face à l’avenir.

Dans ce contexte, les organisations syndicales, ne peuvent rester indifférentes à l’utilisation de la situation sociale pour promouvoir certaines thèses dans le débat public comme le fait le Front national.

 La thèse de la préférence nationale est antinomique avec les valeurs fondamentales du syndicalisme.

L’exclusion, le rejet de l’autre, le repli de la France sur elle-même et la fermeture des frontières, la désignation de boucs émissaires, la dénonciation de l’immigration comme responsable de tous les maux sont des attitudes qui, l’histoire en témoigne ne peuvent conduire qu’au pire.

Les organisations syndicales agissent quotidiennement pour rechercher et exiger des réponses face à cette situation sociale ; en matière d’emploi, de pouvoir d’achat, d’égalité des droits…

Leur action est portée par les valeurs qui sont celles du syndicalisme au coeur desquelles figurent la solidarité entre tous les salariés et la lutte contre toutes les formes de discrimination.

Les organisations syndicales CFDT-CGT-FSU-SOLIDAIRES-UNSA sont déterminées à empêcher  l’instrumentalisation du syndicalisme par le Front national qui n’est pas un parti comme les autres et dont les orientations sont à l’opposé des valeurs qu’elles portent.

Les organisations syndicales sont aussi garantes du respect de ces valeurs au sein de leurs organisations et par leurs militants.


Partager cet article
Repost0