Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 17:37

C’était un 1er février, que l’abbé Pierre poussait un cri de détresse sur les ondes de Radio Luxembourg, créant un soulèvement de solidarité populaire. C'était en 1954. Il y a quelques jours, la Fondation présentait son 21e rapport annuel sur l'état du mal-logement : 3,8 millions de mal-logés, 15 millions de personnes touchées par la crise du logement, 8,6 millions de pauvres. L’Insee vient de confirmer cette nouvelle augmentation de la pauvreté : 14,2 % de la population y est désormais confronté. En 2015, 448 « SDF » sont morts, leur moyenne d'âge était de 48,6 ans.

 

Parallèlement à cela, en 2015, les 10 premières fortunes de France possédaient près de 200 milliards d'euros. La fraude fiscale est un manque à gagner pour la France entre 60 et 80 milliards chaque année. Les 62 personnes les plus riches du monde possèdent autant que 50% de la population mondiale (source Oxfam). Le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde dépasse désormais celui des 99% restants.

 

Et pendant ce temps, les associations doivent faire face à des demandes d’aides toujours plus nombreuses. Il existe aujourd’hui à travers le monde des écarts de richesse qui apparaissent comme scandaleux face à la misère présente. La libéralisation de l’économie capitaliste est sans foi ni loi. Ce système renforce la paupérisation de la population.

 

A côté, il y a les associations qui occupent une place irremplaçable dans notre société. Elles complètent, voire pallient les carences des pouvoirs publics. Même si je ne pense pas que tous les moyens sont bons pour faire rentrer l'argent. Je pense au spectacle des enfoirés où un certain Zlatan Ibrahimovic, pour une soirée, a enfilé des gants de boxe pour défier à l'occasion d'un sketch le rugbyman Sébastien Chabal.

 

J'imagine qu'il a été sollicité, mais quel était l'objectif ? Faire croire que même les pétés de thunes sont solidaires ? Pour ma part, je trouve choquant cette présence au vu du contrat paraphé quelques jours plus tôt par ce joueur. Le Suédois touchait depuis juillet environ 800 000 € brut par mois, il bénéficie depuis janvier d'un salaire de 1,5 M€ brut, soit un peu plus de 1 M€ mensuels net de charges sans compter des bonus possibles en supplément selon les résultats. Oups !

 

Ce genre de mise en scène apporte quoi pour en finir avec la pauvreté et les discriminations ?

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 07:26

Réunis le 27 mai, les ministres européens chargés du développement ont adopté une position commune sur le financement des futurs Objectifs du Développement Durable (ODD), en amont de la conférence d’Addis-Abeba de juillet sur le financement du développement. Malheureusement,celle-ci ne va pas dans le bon sens.

Christian Reboul, responsable du « Financement du développement » à Oxfam France, association qui agit pour un monde solidaire, revient sur les conclusions de ce Conseil européen.

« En ne se fixant aucun calendrier pour parvenir à l’objectif de consacrer 0,7% de leur revenu national brut à l’aide au développement, les Etats européens cèdent au diktat de la France et signifient leur refus de s’engager plus massivement dans la lutte contre la pauvreté au niveau mondial. »

« La France, historiquement promotrice d’une Union européenne exemplaire et ouverte sur le monde, a aujourd’hui poussé le consensus européen vers le plus petit dénominateur commun, au détriment des populations les plus vulnérables. D’autres Etats européens, tels que le Royaume-Uni, encourageaient pourtant une aide au développement ambitieuse, de vrais moyens pour relever les défis que sont la lutte contre les inégalités, le changement climatique ou les conflits armés. »

« L’aide au développement est essentielle pour des pays fragiles ou en crise, tels que la République centrafricaine. Pourtant les Etats membres de l’UE, sous l’impulsion de la France, ont décidé de repousser à 2025 l’allocation de 0,20% de leur revenu national brut aux pays les moins avancés. Or, c’est bien aujourd’hui que ces pays ont besoin d’être soutenus. »

« Il appartient désormais à François Hollande de se saisir du dossier, en participant en personne à la conférence d’Addis-Abeba de juillet et en y exposant une feuille de route précise amenant la France à consacrer 0,7% de son revenu national brut à l’aide au développement en 2020, dont la moitié à destination des pays les plus pauvres. C’est à cette condition seulement que la France pourra rester un interlocuteur crédible dans ces négociations internationales. »

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 15:55

On nous le rabâche sans arrêt, c'est la crise, et à cause de cela, nous devons faire des efforts. Depuis des années, que ce soit les économistes du système, les banquiers, les grands patrons, les médias et les gouvernements libéraux, ils nous le répètent à longueur de temps. On devrait accepter tous les sacrifices qu'ils nous demandent, au prétexte que c'est le seul moyen de redresser la barre.

 

Mais les sacrifices, il en est comme des richesses, ils ne sont pas équitablement répartis.

 

Par exemple, le nombre de milliardaires dans le monde est en augmentation, signe que ce n'est pas la crise pour tout le monde. Leur nombre est passé de 1645 en 2013 à 1826 en 2014. Autre exemple, si on regarde les dividendes versés aux actionnaires du CAC40, c'est pas mal non plus. En 2010 c'était 40 milliards, en 2011 c'était 38 milliards, en 2012 c'était 41 milliards, en 2013 ça a progressé à 43 milliards et en 2014 jackpot avec 56,7 milliards versés.

 

Vous vous rendez bien compte avec ces chiffres que c'est vraiment la crise ! Voilà pourquoi on nous demande d'accepter les sacrifices.

 

C'est ce que fait Sanofi, mais pour les salariés, puisque la moitié des 30 000 d'entre eux n'auront aucune augmentation cette année. Par contre, le nouveau patron va lui percevoir une prime de bienvenue de 4 millions d'euros en deux fois. A cela s'ajoutera un confortable salaire annuel de 1,2 million d'euros de fixe plus une part variable entre 1,8 et 3 millions d'euros. C'est la crise on vous dit.

 

Tenez, chez PSA qui va bientôt faire son retour dans le CAC40 et dont l’État est actionnaire à hauteur de 14,1%, les salaires sont gelés depuis 2014 pour 3 ans. Salaires gelés pour les salariés seulement, car entre 2013 et 2014, la rémunération du directoire (le président et trois autres personnes) est passée de 3,8 millions à 7,1 millions d'euros (+ 86,8%) et celle du comité exécutif (hors directoire) de 3,1 à 5,9 millions d'euros (+90%).

 

On pourrait en ajouter plein d'autres. Mc Donald's par exemple accusé de fraude fiscale pour plus d'un milliard d'euros. Lakshmi Mittal, celui qui a fermé les hauts fourneaux de Florange et dont le groupe ArcelorMittal accumule des pertes depuis trois ans, a vu entre 2013 et 2014 sa prime de performance à court terme passer de 467 000 euros à 1,67 million d'euros, et son salaire de base de 1,6 million a augmenté de 5%. C'est vraiment la crise.

 

Dans une interview au mois de janvier, le ministre de l'économie E. Macron disait « Il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires ». Voilà à quoi pense le ministre de l'économie alors que les salariés ne rêvent même pas d'être millionnaires mais d'être payés décemment pour ne pas avoir à galérer chaque fin de mois. L’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES) a établi dans son dernier rapport annuel que sauf exception, le SMIC ne permet pas de vivre décemment.


 

Des sacrifices devraient être faits parce qu'il faut rembourser la dette ? Mais les États ne sont pas en déficit parce qu'ils dépensent trop pour leurs peuples, mais parce qu'ils ont renoncé à taxer les capitalistes ! Hollande a oublié  "[son] ennemi c'est la finance". Pour changer cela, quand vous en avez la possibilité, votez pour des élus Front de Gauche, taxer le capital, cela fait partie entre autre de leur projet.

 

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 14:27

Ces pétés de thunes ne connaissent pas la précarité et veulent donner des leçons !

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 03:05

On dit que l'être humain se distinguerait de l'animal par son intelligence. Mais peut-on qualifier d'êtres humains ceux qui ont recours aux méthodes suivantes ?

 

Voici deux faits qui doivent faire honte à la France.

 

Tout d'abord ces consignes affichées par l'office HLM "Saint Ouen Habitat Public" dans les halls de son patrimoine.

Triste fin d'année 2014, la chasse aux pauvres est ouverte

Et que dire du comportement de la nouvelle municipalité UMP d'Angoulême. La veille de Noël dans l'après-midi, les neuf bancs de la place du Champ-de-mars à Angoulême ont été grillagés suite à une décision de la mairie qui vise à éloigner de cette place commerciale les "visiteurs" indésirables.

Triste fin d'année 2014, la chasse aux pauvres est ouverte

Il serait peut-être opportun de rappeler à certains édiles qu'un article du code pénal punit la non assistance à personne en danger.

 

Chaque 17 octobre est la journée mondiale du refus de la misère. A cette occasion est proclamé le message suivant : «  Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les Droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »

 

Mais il ne faudrait pas que le reste du temps ce soit « Chassez ces pauvres que je ne saurais voir et qui nuisent à la société commerciale ».

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 21:20

Dans un récent billet intitulé « Justice de classe », je relatais la condamnation à 3 mois de prison avec sursis d'un homme de 39 ans pour avoir pris de la nourriture périmée dans les poubelles d'un supermarché.

 

Notre société ou plutôt notre système est malade au point que cette situation se reproduit cycliquement. Dans L'Humanité de ce jour, je découvrais que trois jeunes étaient cités à comparaître aujourd'hui devant le tribunal de grande instance de Montpellier pour « soustraction frauduleuse » de produits périmés dans les poubelles d'un supermarché.

 

Le 27 mai dernier, une étudiante, un chômeur, un technicien du spectacle (tous des précaires) qui vivent de récupération et de débrouilles, franchissent un muret pour accéder aux poubelles de l'intermarché de Frontignan. En sortant du parking du magasin, ils sont cueillis par la BAC (Brigade Anti-Criminalité ) et ont droit à la totale, mains en l'air, fouille au corps, et ils sont embarqués au poste pour douze heures de garde à vue, prises d'empreintes et d'ADN.

 

Le parquet ayant décidé de poursuivre, ils doivent comparaître aujourd'hui en audience correctionnelle pour « soustraction frauduleuse de denrées périssables avec date dépassée » avec le motif aggravé par trois circonstances « vol de nuit, en réunion et par escalade ».

 

Il faut que notre société soit vraiment très très malade pour en arriver à criminaliser la pauvreté, et préférer voir des produits finir à la décharge plutôt que dans des ventres vides. Selon les motifs d'inculpation, les poursuivis risquent jusqu'à sept ans de prison et 100 000 euros d'amende.

 

Les glaneurs de l’époque de Millet existent toujours aujourd’hui. L’opulence de notre société n’a pas supprimé les pauvres qui pratiquent encore le ramassage de produits ou denrées non vendus. Souvent parce qu’ils n’ont pas les moyens de les acheter sur les étals. Sauf que dans notre monde actuel, ils sont poursuivis en justice.

Justice de classe (suite)
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 23:26

Que s'apprête à annoncer Emmanuel Macron au nom de la "croissance" et de "la compétitivité des entreprises" ? Le gel des salaires pendant trois ans et une remise en cause des 35 heures. Cette information serait publiée demain dans le journal allemand Der Spiegel.

 

C'est le résultat des négociations franco-allemandes à quelques jours des recommandations de la Commission de Bruxelles sur le projet de budget 2015 de la France. C'est le journal allemand Der Spiegel qui dit avoir eu accès au projet qui l'a dévoilé.

 

Le gouvernement annoncerait ces mesures anti-sociales jeudi prochain et cela, au nom de la "croissance" et de "la compétitivité des entreprises". Comme le souligne le porte-parole du PCF, si cette information était confirmée, "il s'agirait d'une déclaration de guerre contre le monde du travail."  A suivre.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 23:19

Dans son rapport de 2014 sur le développement humain, le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) souligne que 2,2 milliards de personnes sont pauvres ou vivent dans un quasi-dénuement. Parmi elles, 1,2 milliard de personnes vivent avec un revenu inférieur ou égal à 1,25 dollar par jour.

 

Et on apprend dans le même temps (source : journal économique Les Echos) que les entreprises cotées vont verser, cette année, 133 milliards de plus qu'en 2013 à leurs actionnaires. Selon une étude, 2014 sera une année record avec 1.190 milliards redistribués par 1.200 entreprises cotées. Ce serait la meilleure année depuis 2011.

 

Ces chiffres doivent nous faire réfléchir. Allons nous rester apathiques face à une telle situation, nous laisser endormir par les médias et leurs experts économiques qui fustigent les chômeurs, les plus défavorisés, les fonctionnaires … En agissant ainsi, ils servent le système, le système capitaliste conçu pour écraser l’humain pour le profit de quelques-uns.

 

Mais un autre monde est possible, un monde où l'humain serait au centre des préoccupations.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 22:07

Il y a quelques jours, à Vausseroux, petite commune des Deux-Sèvres, un homme de 40 ans est décédé et son épouse et leurs quatre enfants ont été hospitalisés, tous victimes d'une intoxication au monoxyde de carbone.

 

Selon ce qui est rapporté dans le quotidien local la Nouvelle République, c'est l'utilisation d'un groupe électrogène dans la maison qui est la cause des émanations de monoxyde. Mais l'utilisation de ce groupe électrogène était liée au fait que cette famille était privée d'électricité depuis le mois d'août, suite à une décision de coupure prise par le fournisseur Séolis après le non-paiement de deux factures.

 

Le maire de la commune vient d'adresser un courrier aux responsables de l'entreprise de distribution où il dit : « Je suis frustré de ne pas avoir été avisé par vos services de cette coupure. Vous dites m'avoir averti par mail le 18 juillet, or il s'avère que l'adresse mail de notre mairie n'est pas celle qu'avait votre responsable. […] Devant l'importance que revêt la conséquence d'une coupure d'électricité, je ne comprends vraiment pas que vous n'exigez pas au minimum une confirmation de lecture de vos mails. Personnellement, je demande à être avisé par un courrier de ces avis de coupures. Si vous en décidez autrement, ce qui est votre droit, je prendrai acte que votre logique est plus économique qu'humaine. »

 

Fin 2011, les députés communistes faisaient une proposition de loi pour interdire de couper l’électricité à toute personne connaissant des difficultés économiques et sociales, soulignant que la plupart des personnes ne payant pas leurs factures énergétiques sont de bonne foi. La politique de bas salaires, la hausse continue des loyers et des prix à la consommation contraignent de nombreuses familles à choisir entre le paiement des courses, du loyer, ou des factures d’eau et d’électricité. Aussi, il est injuste de les faire passer pour fraudeurs malintentionnés et de leur rendre la vie impossible en leur coupant l’électricité. Mais si une loi a été votée, l'interdiction n 'est applicable que pour la période hivernale, du 1er novembre de chaque année au 15 mars de l’année suivante.

 

Ce drame pouvait être évité, car c'est bien la coupure d'électricité qui est la cause première du décès. En novembre 2011, à Orléans, un chômeur de cinquante-quatre ans auquel on venait tout juste de couper l’électricité, avait péri dans l’incendie de son appartement. La France compte plus de trois millions de foyers en difficulté énergétique. Mais, souvent par méconnaissance des procédures, une partie des aides financières existantes n’est pas utilisée. Ce drame est une nouvelle preuve que la logique de notre société est malheureusement plus économique qu'humaine.

 

Cela doit nous interpeller !

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 17:38

Un homme de 39 ans vient d'être condamné à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nantes après avoir été surpris en train de prendre de la nourriture périmée dans les poubelles d'un supermarché.

 

Cette personne avait été interpellée puis placée en garde à vue pour avoir tenté, avec deux amis, de dérober quelques aliments dans une benne du Super U de Ligné en Loire-Atlantique.

 

Et alors qu'il refusait de décliner sa véritable identité, ( cette personnee était interdite de présence en Loire-Atlantique suite à une condamnation suite à une manifestation en rapport avec le projet d'aéroport de Notre-Dames-des-Landes ) les gendarmes ont employé une méthode assez radicale pour le démasquer à partir d'une expertise ADN réalisée en urgence à partir d'un de ses mégots de cigarette !

 

«D'un point de vue social et humain, on marche sur la tête! s'indigne son avocat, Me Stéphane Vallée, interrogé par Ouest-France. C'est la pénalisation de la misère. La société est à ce point déréglée que ce qui disparaît à la benne, si on le prend, c'est du vol ?».

 

Mieux vaut frauder le fisc comme savent si bien le faire un certain nombre de députés, avec en premier le président UMP de la commission des finances qui ignorait certains aspect de la loi.

 

Nous prendrait-on pour des cons ?

 

Partager cet article
Repost0