Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

27 avril 2018 5 27 /04 /avril /2018 08:52

Les mobilisations et les colères sociales s’étendent dans le pays contre les politiques d’austérité et d’injustice du gouvernement Macron, contre son arrogance et son autoritarisme.

Les attaques sont de plus en plus frontales, la violence et le mépris de classes sont quotidiens.

Macron entend changer le paradigme de notre République et livrer l’ensemble des services publics aux appétits voraces des financiers.

Une minorité se gave pendant que des millions de françaises et de français ont du mal à se loger, manger, se soigner.

Macron envoie des CRS tabasser des étudiants dans les facs pour faire taire les aspirations de la jeunesse.

La guerre pointe son nez aux quatre coins du monde, encouragée par des démarches militaires unilatérales prisent en dehors de tout cadre légal.

Des centaines de milliers de salariés sont en lutte à la SNCF, à Air France, chez EDF, dans les hôpitaux, chez les éboueurs, dans les EHPAD ...

Faisons du 1er mai une démonstration de force partout dans le pays.

Ne laissons pas le pouvoir au monarque !

 

Le 1er mai 2018 à NIORT

Rassemblement à 10 heures 30

Place de la Brèche

 

A l’issue, pique-nique revendicatif et citoyen (chacun.e apporte son repas) avec prises de parole et débats sur les mobilisations sociales, environnementales et sociétales dans le département.

Rassemblement le 1er mai 2018 à Niort
Partager cet article
Repost0
18 avril 2018 3 18 /04 /avril /2018 16:44


Depuis un mois, cheminots, postiers, étudiants, hospitaliers, retraités, fonctionnaires ... se mobilisent, en manifestation ou par des grèves, pour leur avenir, pour leurs droits, pour la défense des services publics. Malgré cela, Macron reste droit dans ses bottes.

"Commencer à mettre en place des grèves et des grèves perlées comme on le voit est de nature à déstabiliser des salariés qui vont travailler, une économie. Ce n'est pas une bonne solution", a déclaré dimanche Pierre Gattaz, le président du Medef.

 

On voit que Gattaz a choisi le même camp que le  gouvernement. Rien d'étonnant. Quant à nous, choisissons le nôtre, celui des travailleurs. Renforçons la solidarité des travailleurs face aux politiques libérales. Participons à la journée de mobilisation interprofessionnelle du jeudi 19 avril 2018.

 

Où se mobiliser ?

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2018 2 17 /04 /avril /2018 18:27

Jeudi 19 avril, à Niort comme partout en France, des intersyndicales CGT, FO, SOLIDAIRES, FSU, appellent à cesser le travail et à participer aux manifestations sur le thème : « Convergence des luttes pour le progrès social ». Travailleurs/euses du privé et du public, étudiant-es, lycéen-ne-s, retraité-es, privé-es d’emploi… toutes et tous mobilisé-es !

 

Depuis son arrivée au pouvoir, dans la lignée des précédents gouvernements et avec la volonté d’aller encore plus loin et de faire vite, Macron a lancé une série d’attaques contre le monde du travail et ses organisations : Ordonnances Travail, casse de l’assurance chômage, baisse des pensions de retraites, sélection au lycée et à l’université, sous-financement des EPHAD et de la santé, licenciements dans le secteur social, destruction des missions et des emplois dans toutes les fonctions publiques , privatisation de la SNCF, violence sur la ZAD… le gouvernement des riches continue la destruction de nos services publics, de nos conditions de travail, de notre modèle social.

 

C’est une illusion dangereuse de croire que l’on peut s’en tirer en restant chacun dans son coin. Pour être plus fort, il faut être plus nombreux !

 

Le 19 avril disons stop à cette politique !
Agissons pour des solutions de progrès social !
Le 19 avril , tous ensemble ! Faisons converger les luttes !

 

 

Dans les Deux-Sèvres

A NIORT manifestation à 11 heures 30

Départ Place de la gare SNCF

===========

A THOUARS à 11 heures

Place de la gare SNCF

===========

A BRESSUIRE à 14 heures

Devant la Sous-Préfecture

 

Partager cet article
Repost0
14 avril 2018 6 14 /04 /avril /2018 18:07

Un rassemblement de soutien aux cheminots en lutte s'est tenu devant la gare de Niort. Après la prise de parole, le rassemblement de soutien s'est déplacé jusqu'au centre hospitalier tout proche pour apporter un appui aux salariés de l'hôpital public en grève pour des revendications qui nous concernent tous : urgences débordées, manque de lits, fermeture de services, sous-effectifs chroniques etc.

 

Le service public doit assurer l’égalité d’accès des citoyens à ses services. Il est radicalement absurde d’évoquer des critères de gestion qui sont ceux des marchés financiers, comme celui de la rentabilité d’un investissement. Le principe même du service public est de balayer cet argument, pour que tous les citoyens soient égaux. Le service public, c’est la continuité de la République ; c’est l’assurance qu’une région enclavée ou déshéritée le sera… le moins possible, grâce à la continuité des services publics, et de l’égalité qu’elle a la charge d’assurer.

 

Alors continuons de défendre nos services publics ! Stop à la régression sociale. Toutes et tous, mobilisons nous ! Participons à la journée d'action interprofessionnelle du 19 avril.

Prise de parole devant la gare de Niort
Prise de parole devant la gare de Niort

Prise de parole devant la gare de Niort

Rassemblement devant la gare de Niort

Rassemblement devant la gare de Niort

Rassemblement devant le centre hospitalier
Rassemblement devant le centre hospitalier

Rassemblement devant le centre hospitalier

Partager cet article
Repost0
12 avril 2018 4 12 /04 /avril /2018 18:25

Nous sommes tous des usager(e)s des services publics, alors :

 

Nous refusons de les laisser détruire : Aujourd'hui, de nombreux services sont sans moyens financiers, sans investissements, sans personnel suffisant. Nous demandons leur amélioration en prenant en compte l'avis des personnels et de la population.

 

Nous refusons les privatisations qui augmenteront les inégalités de traitement et enrichiront les actionnaires plutôt que d'améliorer le bien public et le service rendu à la population.

 

Nous refusons que les travailleur-euses des serices publics soient des boucs émissaires : les statuts ne sont responsables ni des dettes , ni de la baisse de la qualité des services, pas plus que les CDI dans le privé ne sont responsables du chômage.

 

Vendredi 13 avril 2018

A NIORT rassemblement à 11 heures 30

Place de la Gare SNCF

 

Puis une manifestation se dirigera vers l'Hôpital qui sera en grève ce jour-là

Ne laissons pas faire les fossoyeurs du service public

OUI aux fonctionnaires NON aux actionnaires !

 

Mobilisation le 13 avril à Niort en soutien aux cheminots et aux hospitaliers.
Partager cet article
Repost0
9 avril 2018 1 09 /04 /avril /2018 16:59

Dans mon précédent billet en soutien aux cheminots, j'écrivais que l'enjeu était bien plus grand que la SNCF. Les cheminots se battent pour l'intérêt général, car c'est toute une vision solidaire de la société qui est attaquée par le gouvernement. Les services publics sont notre bien commun, il faut les défendre et les étendre. 

 

Force est de constater que les privatisations larvées de la Justice, de la SNCF, de l’Hôpital, la suppression du régime des cheminots et la sélection des étudiants à l'entrée dans les universités, n'ont d'autre objectif que d'en finir avec le Service Public Français.

 

Si des réformes sont à réaliser, ce que ne contestent pas les cheminots, celles-ci devraient s'orienter vers un meilleur fonctionnement du Service Public au profit de ses acteurs et de ses usagers, ce qui n'est pas le cas. Un simple exemple par rapport à la dette de la SNCF. Un rapport dont il est peu question révèle que « quand SNCF Réseau emprunte 100 euros pour améliorer son réseau, il ne peut réellement en utiliser que 41 euros, les 59 euros restants étant ponctionnés par le système financier » au titre des intérêts de la dette. Est-ce cela l'intérêt général ?

 

Le combat pour la défense des services publics est bien le combat de tous ceux qui veulent défendre l'intérêt général contre celui d'une caste qui cumule toutes les positions dominantes de tous les champs de l'activité économique et sociale. Alors soyons solidaires de cette lutte.

 

De nombreux intellectuels de gauche parmi lesquels Robert Guediguian, Gérard Mordillat, Didier Daeninckx, Christophe Honoré, soutiennent la mise en place d'une cagnotte afin d'indemniser financièrement, via des dons sur internet, les cheminots qui feront grève à compter du 3 avril prochain. Chacun comprend que les journées de grève coûtent et que pour le succès de leurs revendications, il importe que le mouvement puisse durer.

 

Pour contribuer à cette cagnotte :
https://www.leetchi.com/fr/Cagnotte/31978353/a8a95db7

Partager cet article
Repost0
2 avril 2018 1 02 /04 /avril /2018 22:28

Je soutiens la grève des cheminots car j'aime mieux payer des fonctionnaires qui me servent que des actionnaires qui se servent. 

 

D'autre part, l'enjeu est bien plus grand que la SNCF. Les cheminots se battent pour l'intérêt général, car c'est toute une vision solidaire de la société qui est attaquée par le gouvernement. Les services publics sont notre bien commun, il faut les défendre et les étendre. 

 

C'est un train de régression sociale que Macron et son gouvernement veulent faire passer. La SNCF est attaquée, la RATP est attaquée, la santé est attaquée, la Poste est attaquée, le transport aérien est attaqué, la fonction publique est attaquée.

 

Alors OUI je soutiens cette lutte des cheminots.

Je soutiens la grève des cheminots
Partager cet article
Repost0
28 mars 2018 3 28 /03 /mars /2018 22:35

En 14 ans de présence à La Poste, Gaël Quirante est devenu l’une des bêtes noires de la direction. Il a été convoqué à pas moins de 10 entretiens préalables à licenciement ou à sanction disciplinaire et a cumulé presque un an de mises à pied. L’origine principale du conflit entre La Poste et le responsable syndical de Sud remonte au printemps 2010 lorsque dans les Hauts-de-Seine, un mouvement de grève a duré plus de deux mois avec des occupations de locaux. Depuis cette action, la direction de la Poste veut virer ce responsable syndical. Par trois fois, l’inspection du travail (en 2010), puis le ministre du Travail Xavier Bertrand (en 2011) et le tribunal administratif en 2014 avaient refusé son renvoi. Mais en avril 2017, la cour d’appel administrative de Versailles a annulé les trois décisions, relançant la procédure. Cela a permis à l’inspection du travail de se prononcer à nouveau, et de refuser pour la quatrième fois le licenciement en juin 2017 considérant que c'était l'activité syndicale de Gaël Quirante qui était visée.

 

Mais faisant preuve d'un véritable acharnement, la Poste a de nouveau contesté cette décision le mois suivant, en introduisant ce qu’on nomme un « recours hiérarchique ». Il revenait donc une fois de plus au ministère du travail de trancher.

 

La mauvaise nouvelle est tombée le mardi 20 mars 2018. La ministre du travail Muriel Pénicaud a décidé d’autoriser le licenciement de Gaël Quirante, secrétaire départemental de SUD-Poste dans les Hauts-de-Seine. La ministre autorise ce licenciement alors que l’inspection du travail, systématiquement saisie pour vérifier si les licenciements de représentants du personnel sont justifiés, a refusé cette procédure à quatre reprises.

 

Pénicaud, qui avait réalisé une plus-value boursière de 1,13 million d’euros sur ses stock-options suite à l'annonce d'un plan de licenciement alors qu'elle était DRH chez Danone, confirme par cette décision politique qu'elle est plus la ministre du capital que la ministre du travail.

 

Ce licenciement arbitraire est inacceptable et doit être annulé !

Partager cet article
Repost0
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 23:05

Quelques photos de la manifestation de Niort du 22 mars qui a rassemblé 2000 manifestants pour défendre des  services publics au service de tous.

Une mobilisation qui appelle une suite.

Devant la gare SNCF

Devant la gare SNCF

Au départ de la manif
Au départ de la manif

Au départ de la manif

Ça fume avec les cheminots
Ça fume avec les cheminots

Ça fume avec les cheminots

2000 manifestants à Niort pour la défense des services publics
2000 manifestants à Niort pour la défense des services publics
Partager cet article
Repost0
21 mars 2018 3 21 /03 /mars /2018 08:29

Après le Code du travail l'année dernière, le gouvernement Macron a décidé de s'en prendre à l'ensemble du secteur public. Fidèle à sa tactique de division des salariés, il a lancé les hostilités par une attaque en règle contre le statut des cheminots qui serait responsable de tous les maux de la SNCF.

 

Cette façon de procéder préfigure la future réforme de la fonction publique (Etat, Hôpital, collectivités territoriales) baptisée « plan action publique 2022 ». L'objectif est d'amplifier encore le travail de sape entrepris par les différents gouvernements depuis des années avec la mise en place de mesures libérales (suppressions de postes, recours accru aux contractuels, rémunération au mérite …). Chacun peut mesurer les conséquences de ces politiques d'austérité dans le secteur hospitalier, dans l'éducation etc.

 

A l'heure où le gouvernement cherche à diviser le monde du travail, il n'est pas inutile de rappeler que ces antagonismes sont artificiels, car on est tous le privilégié de quelqu'un d'autre.

 

Usagers, fonctionnaires, salariés du public et du privé, nous avons tous intérêt à défendre l'accès au service public. Refusons que le service public censé être guidé par l’intérêt général soit transformé en une entreprise du CAC 40.

 

 

Lien vers la carte de France des mobilisations du 22 mars

 

Usagers et salariés, le 22 mars 2018, on défend tous nos services publics
Partager cet article
Repost0