Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 16:49

On dit qu'un dessin vaut parfois mieux qu'un long discours, je crois qu'il en est de même avec une photo.

 

Suite à la journée de lutte du 31 mars pour le retrait de la Loi El-Khomri, Valls, Macron, l'entourage de Hollande admet que la mobilisation était significative. Et le même entourage d'ajouter que " Face à des manifestations, il faut toujours avoir la pédagogie nécessaire, l'explication et la volonté ".

 

Ces photos nous montrent les méthodes pédagogiques utilisées par ce gouvernement socialiste. C'est du genre et rentrez vous bien ça dans la tête.

 

Honte à eux !!!

 



 

Démonstration de la pédagogie prônée par l'entourage de Hollande ?
Démonstration de la pédagogie prônée par l'entourage de Hollande ?
Démonstration de la pédagogie prônée par l'entourage de Hollande ?
Partager cet article
Repost0
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 22:17

Il n'y avait pas que les manifestants de sortie, mais les parapluies aussi, la météo étant plutôt exécrable en ce 31 mars. Cela n'a pas empêché que cette mobilisation contre la loi travail a connu un succès encore plus important que le rassemblement du 9 mars. C'est ainsi que pour un circuit de manifestation inédit, nous étions environ 3000 à braver la loi El-Khomri et les intempéries. Comme les petits ruisseaux font les grandes rivières, cela a contribué au succès de la mobilisation dans tout le pays avec le 1,2 million de manifestants dans les 250 et quelques cortèges.

 

Le gouvernement entendra t-il cette protestation ? Il aurait tort de ne pas considérer le véritable malaise social qu'engendre ce projet de loi. De nouvelles journées d'action sont déjà envisagées les 5 et 9 avril.

 

 

La manifestation du 31 mars contre la loi El-Khomri à Niort
La manifestation du 31 mars contre la loi El-Khomri à Niort
La manifestation du 31 mars contre la loi El-Khomri à Niort
Partager cet article
Repost0
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 14:53

Manifestation le jeudi

31 mars à 10h30

Place de la Brèche à Niort

 

Manuel Valls pense avoir réglé le problème en aménageant à la marge le projet de loi. Nous avons déjà commencé à faire reculer le gouvernement sur le plafonnement des indemnités prud'homales en cas de licenciement abusif. Cela ne suffit pas à changer la philosophie de ce projet de loi. De nombreux points restent inacceptables, comme le fait de faciliter les licenciements, les heures supplémentaires moins majorées ou la fin de la visite médicale obligatoire à l'embauche.

Plus nous serons nombreuses et nombreux dans la rue jeudi, plus le gouvernement sera obligé de revoir - pour de bon - sa copie.

 

Carte des manifestations

Manifestation à Niort le 31 mars pour le retrait de la loi travail
Partager cet article
Repost0
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 17:48

“Merci patron !” c'est un film documentaire réalisé par François Ruffin, fondateur et dirigeant du journal alternatif de gauche Fakir, qui compte l'histoire réelle d'une famille de ch'tis qui prend une revanche sur le richissime et puissant Bernard Arnault, propriétaire du groupe LVMH, responsable de la fermeture de leur usine suite à une délocalisation. Cet homme à la fortune estimée à 38 milliards d'euros va se faire piéger dans une arnaque en version lutte de classes. Ce film donne du plaisir, une revanche face à ces riches qui méprisent le monde du travail.

 

Le film en est à plus de 150 000 entrées depuis sa sortie il y a un mois. C'est absolument à voir. Les projections-débats organisées font le plein, galvanisant des salles euphoriques, comme quoi il reste de l'espoir.

 

La publicité autour de ce film est faite par des bénévoles, des militants, ceux qui sont abonnés au journal Fakir et tous ceux qui refusent de plier sous le joug du capitalisme. Comme je peux le faire avec ce blog.

 

Et justement, un prestataire du groupe Renault vient d'être mis à pied et en voie de licenciement à cause de “Merci patron !”. Sa faute ? « J’ai envoyé une dizaine de mails aux syndicats du technicentre de Renault où je travaille, à Versailles. Pour la promo de Fakir et de Merci patron ! Le lendemain, mon patron m’a dit de plus revenir au boulot. »... « Je suis ingénieur, nous explique « Henri », et je travaille dans une boîte qui fait des maths appliqués, si tu veux. Moi, en gros, je fais de la modélisation chez Renault, pour qui on est prestataires, je regarde comment on peut un peu tout maximiser techniquement. Vu qu’aujourd’hui on se retrouvait pour diffuser le tract sur la Nuit rouge du 31 mars, et comme Merci patron !, ça marche pas mal, j’ai envoyé un mail aux syndicats Renault du site. »

 

Son message était adressé aux syndicalistes Sud, CGT, CFDT, FO et CGC du site, un truc très gentil : « Bonsoir, je suis actuellement prestataire au TCR. Mais ce qui m’amène surtout est le fait que je suis très humblement bénévole du journal Fakir », et il proposait une projection gratuite de Merci patron ! chez Renault. Le comble c'est que son message a été adressé à partir de son ordinateur perso, avec sa boîte mail perso, et de chez lui. C'est Renault qui a appelé directement son patron en demandant qu'il ne remette plus les pieds dans le groupe, et depuis il est en mise à pied conservatoire, sans solde.

 

Est-ce Renault qui espionne les boîtes mails des salariés, est-ce un syndicaliste pro loi El-Khomri qui a cafté ? Dès qu'une pétition est en ligne pour la réintégration de ce salarié, je vous l'indique. En attendant, courrez voir et revoir « Merci Patron ! », emmenez y vos amis.

 

Je suis allé le voir au cinéma LE MELIES à Melle (79) qui a été le premier à le programmer dans les Deux-Sèvres. Le Moulin du Roc à Niort le programme le 4 avril et du 20 au 25 avril.

 

Allez-y « Et c’est pour ça qu’à la fin c’est nous qu’on va gagner ! » comme le dit Fakir.

 

Bientôt licencié à cause de " Merci patron ! " ?
Partager cet article
Repost0
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 21:10

 

En 2ème lecture, l’Assemblée Nationale étend le travail artistique gratuit à l'ensemble des structures privées et subventionnées

 

Depuis des années le SFA (Syndicat Français des Artistes interprètes) et le SNAM-CGT négocient pour permettre l'exposition la plus large de la pratique artistique en amateur, sans qu'elle s'oppose aux artistes professionnels.

 

Dans cet esprit nous avons obtenu une dernière séance de concertation au Ministère de la culture le samedi 19 mars 2016. Nous avons rappelé notre proposition permettant aux groupements d’artistes pratiquant en amateurs de pouvoir donner des représentations de leurs spectacles sans aucune limitation, avec une billetterie pour financer les activités de ces groupements (y compris caritatives) et le coût des spectacles. Dans ce cadre, ces activités seront réputées non lucratives et les artistes pratiquant en amateurs ne seront pas rémunérés.

 

Ce n'était pas suffisant pour le ministère de la culture, le gouvernement et les députés !

 

L'article adopté cette nuit précise que toutes les structures de création, production, diffusion, d'exploitation de lieux de spectacles, peuvent engager des artistes dans un cadre lucratif sans les rémunérer soit parce qu’elles sont conventionnées pour accompagner les pratiques en amateurs, soit parce que leurs statuts prévoient cet accompagnement.

 

C'est le travail gratuit étendu à toutes les entreprises et associations de spectacle. Mais au-delà de cette situation à tout le moins révoltante, il est un aspect autrement plus insupportable. Comment peut-on imaginer en effet que sur un même spectacle à but lucratif (faisant l’objet d’une exploitation commerciale) certains artistes soient dûment payés et d’autres pas ? Tous seront touchés quelle que soit leur discipline artistique. Nous assistons déjà à la disparition des chœurs professionnels. Celle des compagnies chorégraphiques, dramatiques et musicales est en route.

 

Alors que le gouvernement et le ministère ont lancé des négociations et proposé un fonds d'aides à l'emploi, ils viennent de créer l'esclavage moderne : le travail artistique gratuit pour toutes et tous et surtout des bénéfices substantiels sur l'exploitation de ce travail gratuit. Pour les artistes, en conséquence, c’est la fin de leur protection sociale : plus de droits à l’assurance maladie, à l’assurance chômage, à la formation continue, à la retraite, etc.

 

Nos syndicats se sont toujours prononcés contre la carte professionnelle et le numerus clausus. Or avec une telle législation, aucun artiste ne sera en mesure de se faire reconnaître comme un professionnel et seuls nos employeurs auront la capacité d’en décider.

 

Dans le vacarme de cette nuit des dupes il n’est pas étonnant que nous n’ayons toujours pas entendu la moindre réaction des employeurs sur le travail gratuit alors même que certains d’entre eux bénéficient de crédit d'impôts !

 

Les artistes interprètes ne se laisseront pas mépriser, attaquer, fragiliser, anéantir sans réagir.

 

D’ores et déjà le SFA et le SNAM-CGT ont décidé de mettre fin à toutes les négociations conventionnelles engagées dans le spectacle vivant. A quoi peuvent-elles d’ailleurs servir puisque les conventions ne pourront plus être appliquées?

 

AZOULAY DEMISSION.

La nuit des dupes : l’Assemblée Nationale étend le travail artistique gratuit
Partager cet article
Repost0
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 18:41

Si le sujet n'était pas si sérieux, on pourrait en rire; je parle d'un tweet de Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT qui dit toute sa satisfaction de la loi El Khomri. Lorsqu'il parle de mobilisation, il ne craint pas le ridicule. Voir ici mon billet sur la manifestation des réformistes. Mais lorsqu'il parle de la réécriture positive du texte, j'aimerais qu'il m'explique comment on peut considérer comme positif un texte en recul par rapport aux droits actuels.

 

Voir ci-dessous ce qui change et ce qui ne change pas dans ce projet de Loi Travail.

 

Tweet de L. Berger du 14 mars

Tweet de L. Berger du 14 mars

 

Les changements suite aux annonces de Manuel Valls en attente du texte : le plafonnement des indemnités prud'homales en cas de licenciement abusif devient "indicatif", l'allongement du temps de travail pour les apprenti-e-s mineur-e-s est supprimé, l’extension du forfait-jours est un peu plus encadré, la durée du congé en cas de décès d'un proche ne pourra être inférieure à la loi. Le gouvernement a également annoncé un renforcement du Compte Personnel d'Activité (CPA) et une extension de la garantie jeune (déjà annoncée en février, sans garantie de financement pour l’instant).

 

- Ce qui ne change pas dans la Loi Travail : la possibilité pour une entreprise de licencier sans avoir de difficultés économiques, la suppression de la visite médicale obligatoire, la possibilité par accord de majorer seulement de 10% les heures supplémentaires, la possibilité par accord d'allonger le temps de travail, la possibilité de fractionner les 11 heures de repos hebdomadaires, l'augmentation du travail de nuit, la baisse de rémunération des heures complémentaires pour les temps partiels, la modulation du temps de travail sur 3 ans, la durée de vie réduite des accords d'entreprise, la possibilité de contourner les syndicats en organisant des référendums, la possibilité par accord d'imposer aux salariés une baisse de leur salaire et une modification de leur temps de travail, la suppression du minimum de 6 mois de salaire à titre de dommages et intérêts en cas de licenciement injustifié, l'abaissement de 12 à 6 mois du minimum de dommages et intérêts en cas de licenciement pour inaptitude à la suite d'un accident du travail ou de maladie professionnelle sans recherche de reclassement, ...

 

Alors, l'action doit se poursuivre les 17 mars en soutien à la journée d'action organisée par le mouvement de la jeunesse et le 31 mars par l'intersyndicale CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES pour le retrait du projet de Loi Travail.

Partager cet article
Repost0
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 21:27

Avant la journée d'action du 31 mars, l'intersyndicale CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES soutient la journée d'action organisée par le Mouvement de la Jeunesse.

 

Rassemblement Jeudi 17 mars à 12 heures

Place de la Brèche à NIORT

 

Rassemblement Jeudi 17 mars à 12 heures

Devant le Théâtre à THOUARS

Rassemblements en Deux-Sèvres le 17 mars contre le projet de loi El Khomri
Partager cet article
Repost0
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 01:45

Comme dans de nombreuses villes de France, le rassemblement de Niort a été un succès avec une mobilisation de plus d'un millier de personnes. Cette journée n'était qu'un début pour demander le retrait de ce projet.

 

La droite sous Sarkozy n'avait jamais osé envisager une réforme du marché du travail telle que la prévoit le projet de loi El Khomri. D'ailleurs, le Medef n'y trouve rien à redire. Ce pouvoir exaspère nombre de personnes qui l'avaient porté au pouvoir en 2012. Depuis, ce ne sont que déceptions, trahisons qui s'ajoutent sans arrêt les unes aux autres. On croit avoir touché le fond, et non. C'est la colère qui va prendre le dessus si le gouvernement ne retire pas son projet.

 

Cette loi qui arrive juste après celle de la déchéance de la nationalité, c'en est trop. La suite du mouvement est pour bientôt. Je concluerai comme dans un billet de Médiapart,  le simple instinct de survie commande à ce pouvoir de repartir de zéro. Sous peine d’être à zéro dans les urnes.

 

 

Plus d'un millier à Niort le 9 mars pour le retrait du projet loi El Khomri
Plus d'un millier à Niort le 9 mars pour le retrait du projet loi El Khomri
Partager cet article
Repost0
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 01:13

Le Medef et son président Gattaz ne cessaient de le proclamer, le problème du chômage en France était dû au manque de compétitivité des entreprises à cause des "charges" trop élevées. Si on soulageait les entreprises, il y avait la capacité de créer un million d'emplois. Eh bien le gouvernement a satisfait les demandes du Medef ( demandes qui soit-dit en passant grèvent un peu plus encore les déficits des organismes sociaux puisque ce sont des cotisations sociales en moins dans les rentrées ), et après avoir exonéré les entreprises de 41 milliards de "charges", on a 600 000 chômeurs de plus. Cherchez l'erreur.

 

Il fallait bien trouver une autre raison à ces problèmes de l'emploi. Alors aujourd'hui, les entreprises n'embaucheraient pas parce qu'elles craignent en cas de difficultés de ne pouvoir licencier. Quand on constate tous les plans sociaux et l'augmentation du chômage, le constat est que les entreprises réussissent mieux à se séparer de salariés qu'à en embaucher.

 

Licencier plus pour embaucher plus, les salariés ont passé l'âge de croire au père Noël.

 

C'est comme donner la possibilité de faire travailler un salarié jusqu'à 60 heures par semaine. J'ai du mal à comprendre comment on peut créer de l'emploi en faisant travailler plus longtemps le salarié qui lui a déjà un travail. Et ces heures supplémentaires qui jusqu'à présent étaient rémunérées au moins à 25% de plus, désormais elles pourraient n'être rémunérées qu'à 10% de plus.

 

C'est gagnant pour l'employeur, perdant pour le salarié.

 

Ce ne sont là que quelques exemples. Je vous renvoie à un précédent billet pour plus de détails sur ce projet de loi, mais c'est tout simplement instituer la FLEXI-PRÉCARITÉ.

 

Alors si vous ne voulez pas pour vous-même, ou vos enfants ou petits-enfants, d'un retour en arrière de 50 ans au niveau des droits sociaux, sans quelque garantie que ce soit au niveau de l'emploi, c'est tous dans la rue que l'on doit se retrouver le mercredi 9 mars pour dire NON à ce projet de loi El Khomri. Nos vies valent mieux que ça.

Le 9 mars, tous dans la rue contre la loi travail
Partager cet article
Repost0
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 15:01

 

L’origine de cette journée s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe, au début du XXe siècle.

 

La création d’une "Journée internationale des femmes" est proposée pour la première fois en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, par Clara Zetkin, et s’inscrit alors dans une perspective révolutionnaire. En 1916, Clara Zetkin joue avec Rosa Luxemburg un rôle essentiel dans la création du parti communiste allemand.

 

La date n’est tout d’abord pas fixée, et ce n’est qu’à partir de 1917, avec la grève des ouvrières de Saint-Pétersbourg (les femmes manifestent pour réclamer du pain et le retour de leurs maris partis au front. C’est le premier jour de la Révolution Russe), que la tradition du 8 mars se met en place. Après 1945, la Journée internationale des femmes devient une tradition dans le monde entier.

 

La "Journée internationale des femmes" est reconnue officiellement par les Nations Unies en 1977, puis en France en 1982. C’est une journée de manifestations à travers le monde.

 

La Journée des femmes reste aujourd’hui d’une brûlante actualité. Tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, nous aurons besoin de la célébrer.

 

Jusqu'à quand ???

Rue Clara Zetkin à Lyon lors d'une opération en 2014 pour symboliser la lutte des femmes

Rue Clara Zetkin à Lyon lors d'une opération en 2014 pour symboliser la lutte des femmes

Partager cet article
Repost0