Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 09:05

Le Conseil des ministres extraordinaire qui s'est réuni mardi à la demande du président François Hollande, a autorisé le Premier ministre Manuel Valls à recourir à l'arme constitutionnelle du 49-3  pour faire adopter sans vote le projet de loi travail. « C’est la manifestation de l’impuissance d’un gouvernement replié sur lui même – pour ne pas dire aux abois – qui, à défaut de majorité, préfère user d’un coup de force. Coup de force contre le monde du travail qui signe une régression historique du droit du travail par la remise en cause des protections des salariés. » comme le souligne le député communiste André Chassaigne.

 

Oui c'est un véritable déni de démocratie. Partout, faisons entendre notre colère contre un recul majeur de nos droits sociaux. Un comble alors que l'on commémore cette année le quatre vingtième anniversaire de la victoire du Front Populaire avec justement ses acquis sociaux.

 

La poursuite de la mobilisation jusqu’au retrait de la Loi El-Khomri doit se poursuivre. C'est pourquoi le 12 mai, jour de la fin des débats à l'Assemblée Nationale sur ce projet de Loi Travail, des rassemblements et manifestations sont prévus un peu partout en France.

 

Rassemblement à NIORT

le 12 mai à 12H00

devant les Halles

 

 

Pour le retrait de la Loi Travail, contre le 49-3, rassemblement à Niort le 12 mai
Partager cet article
Repost0
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 07:46
Loi travail, interpellez votre député(e)
Partager cet article
Repost0
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 15:20

Après les manifestations successives contre la Loi travail, l'appel unitaire CGT, FO, FSU et Solidaires a rassemblé de nouveau ce matin près de 400 militants sur les pelouses de la Brèche à Niort. Avec l'internationale reprise en choeur à la fin de ce rassemblement, quoi de mieux pour célébrer le 1er mai.

 

1er mai ensoleillé et unitaire, espérons qu'il en sera de même pour le résultat de cette lutte contre le projet de loi El-Khomri. 

Rassemblement du 1er mai à Niort
Partager cet article
Repost0
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 00:11
Dans le prolongement des manifestations contre le projet de Loi travail, cinq organisations syndicales, la CGT, FO, Solidaires, la FSU et le SGL (syndicat général des lycéens), appellent à un rassemblement:
 
le 1er mai à 11H 
 
Place de la Brèche à Niort
 
 
Un pique-nique (que chacun doit apporter) est organisé à l'issue du rassemblement.
Rassemblement du 1er mai à NIORT
Partager cet article
Repost0
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 21:09

Quelques photos de la manifestation qui s'est déroulée à Niort pour le retrait de la Loi travail. La mobilisation reste importante.

 

La discussion du projet de loi démarre le 3 mai prochain à l'Assemblée nationale. N'hésitez pas à interpeller votre député(e). Vous pouvez utiliser pour cela la plate-forme mise en place par les initiateurs de la pétition #loitravailnonmerci qui a recueilli plus d’un million de signatures. C'est par-là.

 

 

Avant le départ

Avant le départ

Niort, toujours du monde pour le retrait de la Loi travail le 28 avril
Niort, toujours du monde pour le retrait de la Loi travail le 28 avril
Niort, toujours du monde pour le retrait de la Loi travail le 28 avril
Partager cet article
Repost0
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 18:32

Les nombreuses initiatives, grèves, manifestations et rassemblements qui se sont multipliés depuis le 9 mars renforcent la détermination des organisations syndicales de salarié-e-s, de lycéen-ne-s et d’étudiant-e-s à obtenir le retrait du projet de loi travail et gagner de nouveaux droits pour les salarié-e-s. Le mouvement est majoritaire dans l’opinion. Le gouvernement doit enfin entendre ces revendications et cesser de répondre aux exigences du patronat.

 

Le rapport de force créé depuis le début du mois de mars a déjà obligé le gouvernement à quelques reculs par rapport au projet initial et à apporter des premières réponses aux organisations de jeunesse. Pour autant, le texte actuel, totalement inacceptable, est porteur de précarité et de reculs sociaux pour les travailleurs-euses et la jeunesse.

 

Gagner le retrait du projet de loi travail est possible. La grève et les manifestations du 28 avril, le 1er mai seront un moyen supplémentaire pour avancer vers cet objectif. La tenue d’assemblées générales dans les entreprises, les services, les lieux d’étude pour débattre de la grève, de son ancrage dans la durée, des modalités d’action doit permettre d’aller plus loin jusqu’au retrait de la loi et l’obtention de nouvelles garanties collectives porteuses de progrès social.

 

Des luttes et mobilisations se développent et se construisent dans de nombreux secteurs autour des questions de conditions de travail et d’études, de salaires et de précarité... Elles doivent être entendues.

 

Le 3 mai va s’ouvrir le débat parlementaire, qui se poursuivra pendant plusieurs semaines. Les organisations syndicales appellent à faire de cette journée un nouveau temps fort de mobilisation et d’initiatives. Ce 3 mai les organisations syndicales prendront la parole publiquement pour exiger des parlementaires réunis à l’Assemblée nationale le rejet du projet de loi et faire entendre leurs revendications.

 

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL toujours plus déterminées appellent les étudiant-e-s, les lycéen-ne-s, les salarié-e-s, les personnes privées d’emploi, les retraité-e-s à unir leurs forces en participant massivement aux grèves et manifestations du 28 avril, et à renforcer les actions et mobilisations les 1er et 3 mai. D’autres suivront si le projet de loi n’est pas retiré.

 

la carte des manifestations en France

Cliquez ici

 

Partager cet article
Repost0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 15:49
Partager cet article
Repost0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 15:43
Soutien du député communiste JJ Candelier aux grévistes de la SNCF
Partager cet article
Repost0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 01:00

Le projet de Loi Travail a déjà fortement mobilisé contre lui. Que ce soit les 9 mars, 17 mars, 31 mars ou 9 avril, des centaines de milliers de manifestants sont descendus dans la rue pour s'y opposer en demandant son retrait. 

 

La revendication d'un Code du Travail du 21ème siècle, moderne et protecteur pour les salariés fait son chemin car il faut aller au-delà du refus.

 

La mobilisation est utile, et la pression établie par le rapport de force a déjà fait bouger les lignes. Dans sa volonté de "sortir" les jeunes du conflit, le gouvernement a satisfait des revendications anciennes, comme l'aide à la recherche du premier emploi ou l'augmentation de la rémunération des apprentis.

 

Pour autant, le projet de Loi Travail demeure et les organisations de jeunes ne se sont pas laissées berner.

 

Appuyons nous sur ces premiers reculs pour obtenir le retrait de ce projet de loi.

 

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires se mobilisent aux côtés des jeunes du syndicat général des lycéens pour appeler aux différentes manifestations.

 

#LoiTravailNonMerci #OnVautMieuxQueÇa

 

Rassemblement Jeudi 28 avril à 14 heures

Place de la Brèche à NIORT

 

Rassemblement Jeudi 28 avril à 10h30

Place Lavault à THOUARS

 

Rassemblement Jeudi 28 avril à 14 heures

Place du Drapeau à PARTHENAY

 

Et la carte des manifestations en France

Cliquez ici

 

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 00:58

Il y a des personnes qui ont des avis sur tout et que les médias s'empressent de solliciter en les qualifiant d'experts. S'il y a un domaine dans lequel ils sont experts, c'est bien celui d'être les gardiens de l'ordre établi, comme l'avait si bien montré le documentaire « Les nouveaux chiens de garde ».

 

Parmi eux, Jacques Attali, qui collabora dès 1973 avec François Mitterrand et fut son conseiller spécial à son arrivée à l'Elysée en 1981. Il plaidait pour la rigueur économique dès 1982. Il aura été missionné pour présider une commission chargée d'étudier « les freins à la croissance » lors de l'arrivée de Sarkozy au pouvoir. En 2012, c'est François Hollande qui lui commande un rapport sur la situation de l'« économie positive ». Et pour 2017, Jacques Attali n'écarte pas d'être candidat si personne ne reprend son programme. Cet expert en libéralisme ne se sentirait pas suffisamment écouté ?

 

En plus des plateaux où son avis est régulièrement sollicité, il a également droit à sa chronique dans l'Express. Et c'est dans une de celles-ci qu'il donne son avis sur le mouvement Nuit debout, enfin non, puisqu'elle est titrée « Jour debout ». Il paraît au début s'en réjouir en disant que « Alors que, dans bien des pays du monde, les places et les rues ont été occupées depuis longtemps par des jeunes, et des moins jeunes, bouleversant leur Histoire, rien de tel n’a eu lieu jusqu’ici en France. » Puis semble être satisfait de ce mouvement « qui révèle que le pays a envie de penser, de réfléchir, de débattre de son avenir et de ne pas en rester au vide abyssal des déclarations actuelles des professionnels de la politique. » Pour aussitôt se désoler (vraiment?) sur ce mouvement avec ces propos « Seulement, voilà, il dit plus, et c’est propre à la France : le fait qu’il ait lieu la nuit, et seulement la nuit, est révélateur de son impuissance originelle : la nuit est un moment vide de l’action, un moment suspendu, ou rien de vraiment réel n’a lieu, où les hiérarchies et les contraintes semblent s’évanouir : aucune vraie révolution n’a lieu de nuit. Aucun vrai changement n’a lieu seulement la nuit. »

 

Rien ne s'est déroulé de nuit ? Que fait-il de La nuit de la Saint-Barthélemy, de La nuit des Longs Couteaux, de La nuit du 4 août 1789 avec l’abolition des privilèges, de la prise du Palais d'Hiver dans la nuit du 25 au 26 octobre 1917 … Attali doit être endormi.

 

Expert Jacques Attali ? Pas en histoire !

Partager cet article
Repost0