Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 07:55
Partager cet article
Repost0
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 18:03

Ambiance très chaleureuse mercredi soir sous le pavilon des colloques à Niort où la liste du Front de Gauche "A Niort l'Humain d'abord" tenait meeting. Près de 300 personnes sont venues pour cette dernière réunion publique de campagne. Une campagne dynamique dont on a eu un aperçu dès le début avec la vidéo d'introduction. Ouvriers, salariés privés d'emploi, cadres, salariés du public ou du privé, retraités, ils étaient là. Une soirée animée de main de maître par Francis, avec des interventions de qualité de Michel Duffour pour le PCF, Pascale Le Neouanic pour le Parti de Gauche, Pierre-François Grond pour la Gauche Anticapitaliste et bien sûr Nathalie notre tête de liste pour conclure. Les absents ont eu tort. Ils ne leur reste plus qu'à prendre connaissance du programme de la liste menée par notre camarade Nathalie Seguin ( brochure programmatique ou programme ) avant de glisser dimanche le bulletin rouge "A Niort l'Humain d'abord".

 

L'Humain à Niort, ça s'est vu au meeting du Front de Gauche le 19 mars
Partager cet article
Repost0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 14:17

 

Article publié dans le Courrier de l'Ouest du 13 mars, édition Deux-Sèvres.

Elections municipales à Niort, pourquoi ce médecin est sur la liste Front de Gauche ?
Partager cet article
Repost0
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 01:04

Pour cause de pollution aux particules fines, les transports en commun sont gratuits de vendredi à dimanche soir en Ile-de-France, ainsi qu'à Caen, Rouen, Grenoble, Le Mans, Reims, Lyon et Bordeaux.

 

La solution passe peut-être par des transports gratuits toute l'année.

 

Et pourquoi pas à Niort ? Cette proposition figure dans le projet de la liste « A Niort, l'Humain d'abord » dont la tête de liste est Nathalie Seguin.

 

Extrait de la page 7 du projet de la liste Front de Gauche:

 

{ Nous mettons à l'ordre du jour la gratuité des bus urbains, comme à Aubagne et ailleurs (23 réseaux de transports urbains gratuits en France).

La gratuité abolit partiellement la loi du marché dans laquelle chacun achète les services marchands selon ses moyens. Elle consacre le droit universel de tous les citoyens à la mobilité, en l’ouvrant à chacun selon ses besoins.

C’est une mesure sociale qui dépasse les limites des politiques d'aides ciblées cherchant à corriger le jeu du marché (tarifs réduits pour les chômeurs, retraités, étudiants) et constitue une redistribution non négligeable de pouvoir d'achat pour les personnes à bas revenus. De plus, dans les communes où elle a été mise en place, en facilitant les déplacements des habitants elle renforce les liens entre les quartiers.

Enfin, c’est une mesure écologique d'une importance décisive. Le trafic routier en zone urbaine représente une part importante du CO2 émis. Il est urgent de faire baisser l'utilisation de la voiture individuelle, moyen de transport énergivore et polluant, dont les effets sur la santé sont catastrophiques.

La gratuité permet d’affirmer le principe du droit à la mobilité pour tous, notamment pour les plus pauvres et les plus précaires, et d’aller vers un « bon usage » de l'énergie. En ce sens, elle est sans doute le dispositif le plus immédiatement efficace écologiquement et le plus juste socialement. }

Contre la pollution aux particules fines, des transports gratuits toute l'année à Niort ?
Partager cet article
Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 00:31
Elections municipales, liste Front de Gauche à Niort, meeting le mercredi 19 mars
Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 06:48
Elections municipales, liste Front de Gauche à Niort, demandez le programme

Brochure programmatique " A Niort l'Humain d'abord "

Programme " A Niort l'Humain d'abord "

Retrouvez toutes les infos sur le site A Niort l'Humain d'abord ou page facebook

Partager cet article
Repost0
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 23:35

Pendant la campagne présidentielle de 2012, le candidat Hollande avait annoncé "quand une grande firme ne veut plus d'une unité de production et ne veut pas non plus la céder", elle aurait l'"obligation" de la vendre.

 

Pour gagner des électeurs sensibilisés par le vote Front de Gauche, Hollande cherchait à se donner une image de candidat de gauche; souvenez vous par exemple du discours du Bourget " mon ennemi c'est la finance". On voit ce qu'il en est depuis.

 

Sur les fermetures d'entreprises, il s'était engagé à ce qu'une loi soit votée avant fin 2012 pour obliger un industriel à céder un site rentable qu'il souhaite fermer si un repreneur se manifeste. Au Sénat le groupe Front de Gauche avait préalablement déposé une proposition de loi contre les licenciements boursiers. Les socialistes, alors dans l’opposition, l’avaient votée. Mais alors que ce texte allait revenir pour un vote à l'Assemblée où le PS était devenu majoritaire, celui-ci a déposé un texte qui hélas à l'arrivée est bien éloigné des promesses.

 

La loi qui vient d’être votée a été vidée de sa substance. Le candidat Hollande promettait que lorsqu'une grande firme ne veut plus d'une unité de production, elle aurait obligation de la vendre. Mais le texte qui vient d'être voté prévoit seulement l'obligation pour les entreprises de plus de 1000 salariés de « rechercher » un repreneur pendant 3 mois et de transmettre les éventuelles offres de reprise au Comité d’Entreprise. Libre à elle de ne pas en trouver. Dans ce cas, les pénalités peuvent aller jusqu'à 20 fois le SMIC par emploi supprimé (28 000 euros). A Florange, cela aurait coûté environ 700 000 euros à Arcelor Mittal soit … 0,1% de ses bénéfices annuels. Le total des pénalités a été plafonné à 2% du chiffre d'affaires.

 

« C’est bien de voter une loi, mais servira-t-elle à quelque chose ? Je ne sais même pas si elle conserve encore un peu de l’esprit de l’origine. (…) On ne parle même plus de sites rentables ni d’obligation de céder au repreneur. Je sais que des pénalités financières sont prévues mais, compte tenu de la puissance des groupes en question, ils s’adapteront et provisionneront l’argent nécessaire. Exemple : avant même la fermeture de Gandrange, Mittal avait provisionné les 35 M€ dont il avait besoin pour le plan social. »

 

Réquisitoire amusant quand on sait qu'il a été prononcé par Edouard Martin alors qu'il était responsable CFDT de Florange. Depuis, il est devenu la tête de liste du PS dans la circonscription européenne du grand est...

 

L'UMP quant à elle évoque cette loi comme un « Waterloo économique » qui porte atteinte au sacro-saint droit de propriété. Les patrons peuvent dormir tranquille. Un rapport souligne que le dispositif ne porterait que sur 15 % des plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) et sur 30 % seulement des salariés touchés par ces PSE

 

Encore une preuve d'un renoncement politique du PS.

 

Partager cet article
Repost0
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 23:51

 

Bien que la presse locale n'ait pas trouvé le moyen d'annoncer cette réunion, une soixantaine de personnes se sont retrouvées lundi soir à la maison de quartier Nord pour débattre de culture, d'école et d'éducation populaire. Les échanges furent très enrichissants et il en ressort clairement que l'Humain est bien au centre du projet de la liste Front de Gauche. Ces sujets seront à découvrir parmi tant d'autres dans le document final de 29 pages vers lequel je ne manquerai pas de faire le lien.

Ecole, culture, éducation populaire en débat avec la liste du Front de Gauche à Niort
Ecole, culture, éducation populaire en débat avec la liste du Front de Gauche à Niort
Ecole, culture, éducation populaire en débat avec la liste du Front de Gauche à Niort
Partager cet article
Repost0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 16:28
Réunion publique de la liste Front de Gauche lundi 24 février à Niort
Partager cet article
Repost0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 17:00

Le 20 décembre dernier, l'Autorité des marchés financiers (AMF) avait annoncé le renouvellement de six des douze membres de sa Commission des sanctions, l'organe qui instruit les dossiers sur les fraudes et manipulations du secteur financier.

 

Et parmi les nouvelles nominations, il en est une qui ne manque pas d'interpeller. C'est d'ailleurs ce qu'a fait le sénateur communiste du Nord Eric Bocquet (rapporteur de la commission d'enquête sur la fraude fiscale, voir article) le 23 janvier au Sénat en interrogeant le ministre du Budget Bernard Cazeneuve. « Votre gouvernement installe à la commission des sanctions de l'AMF, le gendarme des marchés financiers, Françoise Bonfante, un haut cadre d'UBS ! Cette banque suisse mise en examen par la justice française pour l'organisation illégale d'une évasion fiscale massive ! Un comble ! » « Quels sont les critères qui ont présidé à la désignation de la représentante de la banque UBS au sein de la commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers ? » « Une ancienne de la banque UBS qui a maille à partir avec la justice pour blanchiment de fraude fiscale en bande organisée ! C’est incroyable ! Déconnecter le politique des financiers et particulièrement des banques est une absolue nécessité. On ne nous fera pas croire qu’il n’y a de compétences que chez les banquiers ! ».

 

Cette nomination dans un organe aussi stratégique que la Commission des sanctions de l’AMF a de quoi surprendre. UBS France a en effet été condamnée en juin 2013 à une amende de 10 millions d’euros, pour « laxisme » dans le contrôle de pratiques commerciales susceptibles de relever du blanchiment de fraude fiscale. Françoise Bonfante était en effet responsable du contrôle des risques chez UBS France.

 

A la question du sénateur communiste, le ministre n'a rien à déclarer. « La banque que vous avez mentionnée fait l’objet de procédures à caractère judiciaire. Les obligations qui sont les miennes m’interdisent de faire des commentaires, de manière à ne pas obérer l’efficacité des procédures en question », a répondu, dans une déconcertante langue de bois, Bernard Cazeneuve, ministre délégué au Budget.

 

Comme le demande le Front de Gauche, pour trouver les milliards qui manquent sur les retraites, sur les allocations familiales, sur les services publics, sur les taxes, le gouvernement doit cesser de ponctionner ceux qui n'ont que leur travail pour vivre. Les milliards qui lui manquent, il peut les trouver sans problème en s'attaquant à l'évasion fiscale à condition de s'en donner les moyens. Comme l'affirme sans être démenti ni contredit Antoine Peillon auteur du livre « Ces 600 milliards qui manquent à la France », « les avoirs dissimulés au fisc français sont presque de l’ordre de toute la recette fiscale annuelle du pays ».

 

Mais quand on nomme à l'Autorité des marchés financiers une personne qui a contribué à la mise en place de la fraude fiscale, que peut-on attendre ? Rien.

 

Moi président … mon véritable adversaire ... c'est le monde de la finance. Du bla bla bla ! Ils auraient pu nommer Cahuzac tant qu'à faire !

Partager cet article
Repost0