Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 17:04
Tête de liste dans le Sud-Ouest d'Europe-Ecologie, José Bové, interviewé dimanche par Canal Plus, a reproché au Front de Gauche et aussi au NPA « de refaire la campagne de 2005 lors du référendum sur le traité constitutionnel (TCE) » à laquelle il avait alors très activement participé. « Le problème aujourd'hui, c'est qu'il faut faire autre chose. » explique t-il, alors qu'il fait équipe avec Daniel Cohn-Bendit, qui fut un ardent défenseur du TCE et l'une des principales voix du camp du OUI.

Si l'eurodéputé Cohn-Bendit n'a pas varié dans son engagement libéral, même s'il ironise sur Rachida Dati, José Bové en se prononçant « pour de nouvelles institutions pour l'Europe » prend garde de préciser s'il faut ratifier au plus vite le traité de Lisbonne, copie conforme de la constitution européenne, comme le souhaite Daniel Cohn-Bendit, en dépit du NON irlandais émis lors du référendum de juin 2008 dans ce pays.

Encore un vote populaire à oublier ? Ça suffit les girouettes.


Partager cet article
Repost0
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 17:55


Réunion Publique

Le 14 mai 2009 à 20h30

Salle des fêtes de St PEZENNE

NIORT


Avec les têtes de liste du Front de Gauche pour l’ouest

JACQUES GENEREUX

Parti de Gauche

GERARD LAHELLEC

Parti Communiste

DOMINIQUE LESEIGNEUR

Gauche Unitaire



Partager cet article
Repost0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 10:49
Source « L’observatoire de l’Europe »

De nombreuses motions de protestation ont été adoptées depuis le début de l'année par plusieurs conseils municipaux en France pour défendre le service public de La Poste.  

 

 

Mais il est bon de rappeler avant les élections du 7 juin que la dernière directive postale, acceptée le 1er juillet 2007 par les élus européens de l'UMP, du PS et du Modem, va entrer en vigueur.

 

 

Engagé par les directives des 15 décembre 1997 et 10 juin 2002, l’achèvement du marché intérieur européen des services postaux a en effet abordé en 2007 une ultime étape : la libéralisation totale du courrier domestique à l’horizon prévu du 1er janvier 2011. Les postes européennes ne disposent déjà plus, depuis 2002, que d’un monopole résiduel sur le courrier domestique, jusqu’à 50 grammes. C’est ce «domaine réservé» que la Commission européenne, conformément au calendrier fixé par la directive de 2002, propose de supprimer d’ici deux ans, pour parachever la libéralisation du marché intérieur postal. Pour savoir ce qui nous attend, en particulier les campagnes françaises, il suffit de jeter un oeil dans les pays qui ont anticipé la directive. La Suède, qui fut précurseur dans ce domaine en 1996 a vu disparaître rapidement 1.800 de ses 2.200 bureaux de poste. En Espagne, Correos ne distribue plus leur courrier depuis 2007 aux habitations situées à plus de 250 mètres d'une voie principale...

 

Article complet

 

 

Résultat des votes des députés français au Parlement européen sur cette directive

Lors de la 1ère lecture en juillet 2007, le rapport Ferber (PPE-DE) avait fait, comme sur 80% des textes, l'objet d'un compromis entre les groupes PPE, PSE et ALDE, adopté par 512 voix "pour", 155 "contre" et 13 "abstentions" en session plénière.

 

Détail des votes :

"Pour" : PPE dont 18 UMP, PSE dont 25 PS, ALDE dont 9 MODEM

"Contre" : Verts : GUE dont 5 PCF, IN/DEM dont 2 MPF de Villiers, NI (dont 5 FN).

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 10:26

Un article intéressant du site « L’observatoire de l’Europe » sur les votes dans l ‘hémicycle européen. A modérer cependant concernant la gauche, car en l’occurrence, la gauche est assimilée au seul PS.

 

Droite et gauche ont un vote identique dans 97% des cas, selon une étude.

 

Le PS de Madame Aubry tape sur l’UMP de Monsieur Sarkozy qui tape sur le PS de Madame Aubry et ainsi de suite, avec au milieu Monsieur Bayrou qui se présente comme l'anti-système bien qu'il en soit l'épicentre. Une élection approche, on rejoue donc la partition gauche-droite-gauche-droite qui rassure l'électorat de chacun sur l'identité de l'ennemi. Mais il s'agit cette fois de l'élection européenne. Que se passe-t-il vraiment dans l’hémicycle européen une fois que droite et gauche ont fini leurs chamailleries électorales ?  Une étude à paraître (Observatoire de l’Europe) portant sur le sens des votes des groupes politiques au Parlement européen pourrait faire grand bruit, au moment où fusent les critiques tant du côté du Front de gauche que de celui de Philippe de Villiers contre les « arrangements et collusions de toujours » entre les grands partis qui siègent au Parlement européen depuis 1979. Jusqu’ici, personne ne s’était livré au fastidieux travail de recension des votes de chaque groupe puis à leur comparaison. L'étude à venir porte sur l’année 2008 et fait apparaître que le groupe du PPE-DE, majoritaire, qui rassemble les partis de centre-droit en Europe (dont l’UMP pour la France) et le groupe PSE (socialistes) ont voté dans le même sens sur 97% des votes par appel nominal (rapports, résolutions) examinés par le Parlement européen. Un score digne de la Douma de l'ex Union soviétique. Sur 535 votes par appel nominal (votes électroniques, les seuls qui soient enregistrés et donc traçables) les groupes PPE et PSE n’ont voté différemment que dans 18 cas. Et sur ces 18 votes par appel nominal où ils ont divergé, ça n’était pas forcément pour s’opposer puisque l'un des deux groupes à choisi l'abstention 8 fois. C'est à dire que droite et gauche au Parlement européen ne se sont opposées que dans 10 cas sur 535 votes. Sur ces dix votes qui les ont vus s’opposer, un seul était un texte de nature législative. La convergence des votes du PPE et du PSE exprimées en pourcentages est donc de 97%. Constatant déjà la convergence de leurs politiques au plan national, l’historien Max Gallo avait un jour résumé en disant qu’ « ils se chamaillent sur le perron pour faire oublier qu’ils se partagent la maison ». Le fait est qu'ils soutiennent constamment les mêmes traités et aujourd'hui le même M. Barroso pour un nouveau mandat à la tête de la Commission. ChB



Partager cet article
Repost0