Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 17:24

C'est le site du ministère délégué à la Ville qui l'indique, au plus fort des émeutes de Trappes, il y a une semaine, on avait peu vu et peu entendu le ministre de la Ville. François Lamy s’en est expliqué et a dévoilé ses projets pour les quartiers. Mais sur les banlieues qui ont le sentiment d'avoir été oubliées, pas certain que sa conclusion soit d'un grand réconfort.

 

« Maintenant, on ne réglera pas la situation économique et sociale de ces quartiers tant qu’on n’aura pas réglé la situation économique et sociale de ce pays. Mon objectif, c’est que lorsque la reprise sera là, ces quartiers soient prêts à en profiter. »

 

Sauf que ces populations ne peuvent plus attendre. Comme l'a écrit le maire PCF de La Verrière, commune de 6000 habitants très proche de Trappes, « ce qui s'est passé à Trappes peut se passer ailleurs. »

 

Les minima sociaux atteignent un taux de 50,64% dans sa commune contre 1,68% dans le département des Yvelines. Malgré un parc constitué de 68% de logements sociaux, les demandes de HLM ont explosé dans sa ville. Le taux de chômage à Trappes ou dans sa commune de La Verrière est deux fois plus élevé que dans le reste des Yvelines, 28% des habitants vivent des allocations chômage dans certains quartiers. Et ce maire souligne que les « jeunes connaissent mieux les policiers locaux que leur correspondant de la mission locale. Est-ce cela que la République a à offrir à notre jeunesse ? » « On nous dit sans cesse que les quartiers s’éloignent de la République et basculent soit vers la religion, soit vers le banditisme. N’est-ce pas plutôt la République qui s’éloigne des quartiers et laisse le champ libre à d’autres formes d’organisation sociale ou d’économie ? »

 

Il serait temps que ce gouvernement socialiste mette en œuvre la politique de changement promise. Son adversaire, c'était soit-disant la finance. Et depuis, le système bancaire reste le même dans son organisation, les 500 plus grandes fortunes de France ont vu leur montant grimper de 25% en 2012. Et les plus démunis devraient encore attendre ?

Partager cet article
Repost0

commentaires