Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 22:55

Communiqué du collectif NSED-Notre Santé en Danger

 

Malgré des manifestations coordonnées, du 1er au 7 octobre, en Angleterre, en Belgique, en Crète, en Espagne, en France, en Grèce, en Italie, au Portugal, en Pologne,


Malgré le défilé à Paris, le 6 octobre, de très nombreuses délégations* venues de toute la France à l'appel unitaire d'un large collectif d'organisations,

Malgré différentes demandes de rendez vous avec Matignon, nous n'avons eu pour toute réponse qu'une rue barrée, des cars bien rangés de forces de l'ordre, le refus de recevoir citoyens et citoyennes et les associations qui se battent pour le bien public.

Nous pensions en avoir fini avec le mépris du gouvernement précédent.


Concrètement depuis l'arrivée au pouvoir de François Hollande le changement pourtant indispensable se fait attendre, la Santé n'a pas été inscrite parmi les priorités du gouvernement, la loi HPST s'applique toujours comme à Marie Galante et à Vire, nous ne constatons aucune réelle remise en cause de ce qui rend l'accès aux soins de plus en plus difficile : franchises et forfaits, dépassements d'honoraires, fermetures de structures de soins publiques : la liste est longue ...


Le Projet de Loi sur le Financement de la Sécurité Sociale va bientôt être débattu. Nous n'accepterons pas un budget d'austérité.


Nous appelons à poursuivre dans une démarche unitaire, les mobilisations nécessaires pour obtenir des réponses à la hauteur des enjeux.


Nous appelons les mouvements sociaux, les habitants et habitantes de toute la France, à réagir rapidement, à lutter ensemble pour obtenir le droit à la santé pour toutes et tous, sur tout le territoire.

 

Nous appelons à interpeller nos élu(e)s afin qu'ils et elles se saisissent prioritairement du dossier de la santé publique, tant la situation est grave, et qu'ils et elles fassent remonter au Premier Ministre notre demande réitérée d'entrevue !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Notes Santé
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 16:09

 

Aujourd'hui, dans le cadre de la journée de mobilisation pour la défense de l’industrie et de l’emploi, plusieurs centaines de salariés de différentes entreprises du secteur automobile, dont PSA, Ford Blanquefort, Renault (Cléon, Sandouville, Flins), mais aussi des salariés d'usines menacées par des plans sociaux, les 3 Suisses, ArcelorMittal, Goodyear, Faurecia, Continental, Doux, Sanofi ou encore Fralib, étaient rassemblés devant les grilles du parc des expositions où se tient le Mondial de l'automobile à Paris. Venus protester contre les licenciements et défendre l'emploi, les salariés ont tenté de pénétrer dans le Salon, en criant : « on va rentrer, on va rentrer, aucune usine ne doit fermer ».

 

Ils en ont été empêchés par les forces de l'ordre, qui ont fait usage de gaz lacrymogènes pour les repousser. « Depuis dix ans c’est un rituel, chaque année on vient au salon de l’automobile et on a toujours pu entrer et manifester à l’intérieur sans problème », déplore Philippe Julien, secrétaire de la CGT à l’usine d’Aulnay-sous-Bois. « C’est la première fois qu’on ne peut pas entrer, sous un gouvernement socialiste ! » 

 

Ce n'est pas cela qu'attendent les salariés en lutte. Le changement, c'est pour quand ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Luttes
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 15:44

 

Alors que le gouvernement grec s'apprête à annoncer un nouveau tour de vis austéritaire de 13 milliards d'euros pour 2013-2014, Angela Merkel vient transmettre un message de solidarité au dirigeant conservateur du gouvernement de coalition, Antonis Samaras, mais aussi au peuple grec parait-il.

 

Durée prévue de la visite, 6 heures chrono, et elle ne risque pas de se mêler au peuple puisque les manifestants étaient tenus bien à l'écart.

 

Le centre d'Athènes était bouclé, deux hélicoptères, des navires de la police portuaire et 7000 policiers et membres des forces anti-émeutes avec cinq canons à eau étaient mobilisés pour la venue de la chancelière allemande dans la capitale grecque.

 

Combien coûte cette provocation à l'égard d'un peuple qui va entrer dans une sixième année de récession consécutive ?

 

2012-10-08police-grece.jpg   merkelout.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Europe
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 23:46

 

Fallait-il croire Jean-Marc Ayrault quand il déclarait dans l'émission “Des paroles et des actes” sur France 2 le jeudi 27 septembre : « Il n’y aura pas d’augmentation de la CSG, il n’y aura pas d’augmentation de la TVA dans le budget ».

 

Toujours est-il qu'une semaine plus tard, on apprenait qu'au nom de la compétitivité, les entreprises bénéficieraient d'un allégement du coût du travail d'une quarantaine de milliards d'euros, avec le basculement des cotisations employeurs sur un impôt large, la piste la plus sérieuse étant celle de la contribution sociale généralisée (CSG).

 

On devrait se lever en masse pour le gouvernement change de cap, ça semble si facile.

 

En effet, une poignée de Net-entrepreneurs, dont une part vit et travaille déjà à l'étranger, a réussi à mobiliser par internet et les réseaux sociaux des milliers d'entrepreneurs qui s'estiment injustement touchés par les mesures fiscales du projet de loi de finances.

 

Que dénoncent ceux qui se sont baptisés les « pigeons » ? Rien d’autre que la fin d’un privilège. Les revenus que ces messieurs tirent de leurs capitaux devaient être imposés, dans le projet initial, comme ceux du travail. Il s’agissait là d’une des seules mesures du projet de loi de finances qui s’attaquait aux revenus du capital.

 

Mais face à cette protestation, le gouvernement vient de faire une volte-face en assurant qu'il « reverrait sa copie » sur la taxation des revenus de cessions d’actifs. On n'a pas vu le gouvernement faire preuve de la même sollicitude à l'égard des salariés de Sodimédical, de PSA, de Fralib, d'ArcelorMittal ou de Doux pour ne citer qu'eux ...

 

Au final, ce seront les salariés, les retraités et les chômeurs qui vont être les pigeons.


Partager cet article

Repost 0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 18:50

Dans le cadre de la semaine d'action nationale et Européenne "Notre Santé en danger", des militants du collectif GARD-HP (Groupement d'Action et de Résistance pour la Défense de l'Hôpital Public) se sont retrouvés ce samedi matin autour du rond-point devant l'entrée de l'Hôpital.

 

Des banderoles ont été déployés sur le rond-point et à l'entrée de l'hôpital, et des tracts étaient distribués. Il y était dénoncé le démantèlement de notre système de santé par la mise en place d'une politique de marchandisation de notre système de soins, et cet accès aux soins pour tous qui est gravement menacé.

 

C'était l'occasion de rappeler que la population, les associations et les syndicats sont dans l’attente d’un changement profond en matière de politique de santé publique et de financement.

 

" Le changement c'est maintenant " ne doit pas rester qu'un slogan de campagne.


 

P1190364.JPG    P1190367.JPG

 

P1190365.JPG    P1190374.JPG

 

 P1190376

 

         P1190371.JPG   P1190377.JPG

 


Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Notes Santé
commenter cet article
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 00:24

Selon le projet de loi de finances pour 2013, le ministère de la Culture verrait son budget amputé de 110 millions d'€ (-4,3%). La baisse devrait se poursuivre durant les années à venir, avec 2,38 milliards pour 2014 et 2,35 milliards pour 2015. Ainsi, « les grands projets culturels annoncés par le précédent gouvernement sans être financés seront abandonnés, ou, pour certains, redimensionnés ou reportés ». Par ailleurs 20 millions d'€ de subventions pourraient disparaître des caisses de plusieurs établissements publics de l'État - théâtres, opéras, musées - soit environ 2 % de perte en regard de l'année 2012. Malgré un effort promis en faveur de l’éducation artistique ainsi que la promesse que le spectacle vivant serait épargné,  le compte n’y est pas.

 

Le candidat François Hollande avait pris, lors de sa campagne deux engagements : celui de mettre en chantier une grande « loi d’orientation et de programmation » et celui de « sanctuariser » le budget de la Culture.

 

C’est la première fois dans l’histoire de la Ve République qu’un gouvernement de gauche procède à la diminution du budget de la culture !

 

Il ne suffit pas d'affirmer comme le faisait Hollande que l’éducation et la jeunesse seraient les priorités majeures du quinquennat, à moins de considérer que la culture n'en fait pas partie !

 

L'acharnement des socialistes à vouloir respecter le pacte budgétaire européen nous amènera d'autres désillusions. Ce n'est pas la poursuite d’une politique d’austérité et de réduction inconsidérée de la dépense publique qui nous sortira de la crise.

Partager cet article

Repost 0
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 23:39

GARD HPDans le cadre de la semaine d'action nationale et Européenne "Notre Santé en danger", une action est prévue à Niort le samedi 6 octobre 2012.

 

Rendez-vous à 10 heures samedi 6 octobre

rond point à l'entrée de l'hôpital de Niort

Avenue Charles De Gaulle

 

Venez habillés avec des vêtements ou blouses blanches

 

La population, les associations et les syndicats sont dans l’attente d’un changement profond en matière de politique de santé publique et de financement.

 

En effet, près d'un tiers de la population de notre pays est, dans les faits, laissé pour compte de l’accès aux soins pour des raisons de coût (dépassements d’honoraires, franchises, forfaits, augmentation des complémentaires-santé…) et de difficultés d’accès aux structures de soins publiques (désertification, fermetures de structures de proximité, délais d’attente…). C’est le constat accablant auquel nous sommes confrontés chaque jour.

 

La Santé n’a pas été retenue comme une priorité gouvernementale. Les Agences Régionales de Santé ne sont pas remises en cause; il n’est question que d’aménagement de la loi HPST, du mode de financement des hôpitaux et de simple réduction et/ou contrôle des dépassements d’honoraires. Rien n’apparaît vraiment concernant l’installation des nouveaux professionnels de santé. Rien non plus sur les franchises médicales.


La situation budgétaire des hôpitaux et des structures médico-sociales devrait rester dans le rouge, avec pour conséquence la poursuite des suppressions de postes et des restructurations. De ce côté-là le refus d’un moratoire global sur les restructurations est aussi inquiétant. La négociation en cours sur les dépassements d’honoraires ne résoudra pas les obstacles à l’accès aux soins. Elle risque d’accroître encore la part des assurances complémentaires au détriment de la Sécurité Sociale solidaire.


Nous pensons qu'il est urgent de nous faire entendre du gouvernement sur toutes ces questions.


Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Notes Santé
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 00:12

 

Je comprends mieux pourquoi pas moins de 11 ministres se sont succédés à l'université d'été du Medef, et qu'un seul (la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem) ait arpenté les allées de la fête de l'Huma.

 

Selon le Monde de ce mercredi, le gouvernement envisage de faire un cadeau de 40 milliards d'euros aux patrons au nom de la compétitivité. Le Medef et le gouvernement précédent ne cessaient de répéter que la conséquence de la non-compétitivité des entreprises était le coût du travail trop élevé.


Mais c'est un gouvernement socialiste, je ne dis pas de gauche, qui va appliquer les mesures qu'envisageait Sarkozy. L'allègement des charges des entreprises serait transféré vers un impôt plus large, la piste la plus sérieuse évoquée étant une hausse de la contribution sociale généralisée (CSG), ce qui toucherait tous les ménages. Sarkozy pensait lui à la TVA sociale, mais le résultat sera le même. L'Élysée souhaiterait que ce transfert soit étalé sur la durée du quinquennat pour ne pas trop entamer le pouvoir d'achat des ménages;  ah bon ? Il est déjà bien entamé. Et dire que ce même gouvernement a refusé un coup de pouce au SMIC.

 

Non ce qui coûte cher, c'est le chômage.  le travail ne « coûte » pas, au contraire il crée de la richesse. Richesse qui est, elle, diversement répartie entre le salaire du travailleur, les charges et impôts, et ce que ponctionne le patron et les actionnaires …

 

Mais en se prononçant pour le traité Merkozy, les socialistes vont encore aggraver l'austérité, et les peuples passeront de la précarité  à la paupérisation. 

 

On n'a pas viré Sarkozy pour se retrouver avec la même politique !

 

Partager cet article

Repost 0
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 01:40

 

De la même manière que j'avais dénoncé les comportements de Sarkozy prenant ses aises avec la République laïque (22 janvier 2008, 5 mars 2011) je dénonce la présence du ministre de l'Intérieur lors de certaines cérémonies. Manuel Valls en prend à son aise avec le respect du principe de séparation des Églises et de l’État.

 

Ce fut le cas lors de l’inauguration de la grande mosquée de Cergy, le 6 juillet 2012, où il a déclaré : « Je suis le ministre des Cultes…. Ce message sera en tout point identique à celui que la République adresse à toutes les religions, car elle les regarde avec la même bienveillance et leur ouvre les mêmes bras. » La loi de 1905 a supprimé le ministre des cultes.

 

Il était également présent pour une cérémonie de béatification du Père Louis Brisson dans la cathédrale de Troyes le 22 septembre !

 

Quelques jours plus tard, le 27 septembre, il inaugurait la grande mosquée de Strasbourg, financée à 26% par les collectivités locales, ce financement étant rendu possible par la position particulière de l'Alsace qui est toujours sous le régime du concordat. Encore une aberration !

 

La séparation des Églises et de l’État a été instituée par la loi du 9 décembre 1905. L’article 1erde la Constitution affirme « La France est une République indivisible, laïque,… ». Il s’agit de la première phrase de la Constitution.

 

Alors le ministre de l'Intérieur respectera t'il cette loi ?

 

 

 

Loi séparation église-état 1

Loi-separation-eglise-etat-2.jpg

Partager cet article

Repost 0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 22:11

 

Dans l'éditorial de l'Humanité de ce lundi, Patrick Apel-Muller écrit : « Avez-vous assisté à un débat télévisé entre un partisan du oui au traité budgétaire européen et un tenant du non ? Un journaliste critiquant l’austérité forcenée imposée aux peuples européens a-t-il été convié à questionner le premier ministre sur France 2, jeudi soir ? D’autres voix que celles des experts libéraux sont-elles régulièrement conviées sur le plateau de Mots croisés ? Cet unanimisme de caserne, qui fait hélas des médias dominants de grandes muettes, vient d’être déchiré par les dizaines de milliers de manifestants, hier, 
sur le pavé parisien. Que ne leur a-t-on dit pourtant pour 
les en dissuader ! Jusqu’à leur annoncer depuis Matignon une apocalypse où le non au traité ferait « disparaître l’euro ». Et pourquoi pas le continent tant qu'on y est ? »

 

Malgré le succès de la manifestation, les médias minimisent la mobilisation, voire n'en parlent pas pour certains. 80 000 manifestants, ce n'est pourtant pas rien. Quand 150 islamistes radicaux manifestaient à Paris, on nous en parlait pendant dix minutes en ouverture des journaux télévisés ou radiophoniques !

 

On veut nous rejouer la partition de 2005 en voulant occulter tout débat, et nous faire croire que la solution à la crise passe par le oui au traité. Si on a mis à la porte Sarkozy, ce n'est pas pour le voir revenir 
par la fenêtre. Et aux dirigeants ou ministres socialistes qui déclarent que c'est un oui de soutien au Président de la République, c'est se moquer des gens de gauche, car sinon, comment expliquent-ils que la droite va voter comme un seul homme ce traité ? Pour soutenir Hollande ? Non mais parce que c'est mot pour mot le traité élaboré par Sarkozy et Merkel.

 

Le débat va débuter à l'Assemblée. En Grèce, au Portugal, en Espagne, en Belgique, aux Pays-Bas, les peuples sont engagés dans la même bataille contre les mesures d'austérité qui engendrent la récession. Ce n'est qu'un début.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0