Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 23:05

Engagement 50 : J'accorderai le droit de vote aux élections locales auux étrangers résidant légalement en France depuis cinq ans...

 

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, en a parlé aujourd'hui évoquant un sujet « compliqué ». « Ce qu’ont dit le président de la République et le Premier ministre, c’est qu’il fallait créer les meilleures conditions avant d’ouvrir ce débat  et qu'il fallait dépassionner les choses...  » Quant à savoir si cette mesure sera applicable pour les municipales de 2014, la ministre « avoue avoir quelques doutes puisqu'il faudrait l’adopter d’ici le printemps 2013 ». 

 

Cette mesure était déjà dans le programme de François Mitterrand ... en 1981.

 

Comme cette mesure ne concernerait que les élections locales, passé 2014, ça repousse loin.

 

C'est encore une nouvelle reculade du gouvernement socialiste.

Partager cet article

Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 23:35

 

Alors qu'elle faisait route vers la maternité de Brive sur les conseils de son gynécologue, faute de maternité dans le nord du département du Lot où elle réside, une mère a perdu son enfant en le mettant au monde dans sa voiture sur l'autoroute A-20. La maternité de Figeac a été fermée en 2009, répondant à des considérations budgétaires sans tenir compte de l'environnement géographique et humain. A la fermeture de la maternité de Figeac, il ne subsistait plus que la maternité de Cahors dans le département. Excentrée, elle ne peut pas desservir l’ensemble de ce département de 170 000 habitants.

 

Cette réorganisation hospitalière est le résultat de la réforme Bachelot, la loi Hôpital, patients, santé, territoire (HPST), avec son volet « organisation territoriale du système de santé ». Après avoir grandement participé à la casse du service public de Santé, Bachelot joue à présent les animatrices sur une chaîne de la TNT. Et qui est le directeur général de l'agence régionale de santé de Midi-Pyrénées ? Le même que celui nommé sous Sarkozy, M. Xavier Chastel. Ce dernier est un « spécialiste » des questions de Santé; il a fait carrière auparavant chez Carrefour en tant que directeur de la stratégie du groupe puis directeur de magasin, avant de devenir PDG du premier producteur mondial d'aciers rapides Erasteel (groupe Eramet).

 

La carte de France est mitée de zones où l'on ne peut plus compter que sur la chance si l'on est victime d'une pathologie qui réclame des soins urgents. Alors, diligenter une enquête administrative pour tout connaître des conditions de ce drame, soit, mais il paraît aussi urgent de décider d'un moratoire suspensif sur les restructurations à l'hôpital comme le réclame la coordination des collectifs de défense des hôpitaux de proximité.

 

Nous attendons des actes.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Notes Santé
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 22:30

 

Depuis la fusion en 2006 entre la société française Alcatel et l'américaine Lucent Technologies, le nouveau groupe a lancé plusieurs plans de restructuration occasionnant déjà des milliers de pertes d'emplois. En 2006, 20 000 postes ont été supprimés dans le monde, 12 500 en 2007, 4 000 en 2008, 1 000 en 2009, avant de nouvelles suppressions en 2009-2010.

 

En juillet dernier le groupe a de nouveau annoncé son intention de supprimer 5.000 postes dans le monde pour retrouver la confiance des marchés. Et cette semaine, l'annonce a été faite officiellement de la suppression de 5 490 postes dans le monde, 3 300 en Europe dont 1 430 en France.

 

Pour retrouver la confiance des marchés disent-ils ? Ah, les marchés, les marchés ! Toujours ce satané mot qui revient, comme si c'était aux marchés et aux actionnaires fortunés de dicter l'orientation de l'économie nationale. Pour ces gens-là, ce qui compte, c'est avant tout la recherche du profit immédiat. En janvier 2010, je publiais un article intitulé « La bourse flambe, le chômage augmente », où il était déjà question de Alcatel-Lucent, entre autres, dont l'action venait de gagner 46% suite à des suppressions d'emplois.

 

Eh bien rebelote, à la suite de cette annonce, la valeur de l'action Alcatel-Lucent gagnait 6,95 % avant-hier et à nouveau 7,88 % de plus hier, après une dégringolade depuis le début de l'année.

 

C'est bien la confirmation que la Bourse joue contre l'emploi.

 

Mais au final, ce sont les salariés qui sont victimes des erreurs de stratégies et des politiques industrielles désastreuses de dirigeants qui ne connaissent que la finance et qui ne réfléchissent que pour la valeur immédiate de l'action et les dividendes reversés annuellement aux actionnaires.

 

Ce système capitaliste nous mène dans le mur. Il faut en finir et ne plus accepter leur loi, en procédant à des appropriations sociales des moyens de production ou nationalisations pour les secteurs stratégiques, avant qu'ils ne disparaissent dans la spéculation et les ruines industrielles.




Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Notes Crise
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 21:53

La Sécurité Sociale, ce secteur 
jusque-là sanctuarisé autour des principes sacrés de solidarité que nous a légué le Conseil national 
de la Résistance est menacée.  Une proposition de directive européenne, datant de décembre 2011 et examinée ce mois-ci par le Parlement européen, envisage la possibilité pour un État de privatiser les services de sécurité sociale.

 

La Commission européenne prévoit d'introduire des mécanismes de concurrence au cœur des services de sécurité sociale obligatoire, via des appels d'offres renouvelés qui transformeraient notre actuel système public 
en un marché d’assurances privées. Maître d'oeuvre de cette directive, l’ineffable Michel Barnier, alias commissaire européen au Marché intérieur et aux Services.

 

Imaginez un instant ce que deviendrait une Sécurité sociale privatisée, avec d’un côté, les caisses d’assurance santé, et de l’autre, des géants de l’assurance par exemple, ou des mutuelles, voire des banques, qui ne manqueraient pas de s’emparer du marché. La loi du plus riche et l’inégalité deviendraient les règles.

 

Le gouvernement Ayrault doit vite prendre les mesures qui s’imposent pour que l’assimilation de la Sécurité sociale au secteur marchand cesse immédiatement. D’autant que l’épisode n’est pas sans rappeler le sinistre précédent de la « directive services » du célèbre commissaire Bolkestein.

 

On ne se méfie jamais assez des eurocrates de Bruxelles.


 

Sante-carte-vitale.jpg

Partager cet article

Repost 0
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 17:53

Le match d'impro le plus long du monde

 


Aline et Cie veut pour la saison 2012-2013 créer l’événement autour du Match d’impro. Pour cela elle se lancera à partir du samedi 20 octobre 2012 vers un record du monde ! Jouer le match d’impro le plus long du monde entre octobre 2012 et mars 2013.

 

2 équipes jouant un seul et même match avec cumul des scores et des pénalités pour arriver en mars au final de ce match.

 

1er rendez-vous le samedi 20 octobre 2012 à 20h30 au Patronage Laïque - 45 rue Terraudière à NIORT - 79 -

 

impro-plus-long-du-monde-copie-1.jpg


Partager cet article

Repost 0
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 00:07

 

« Ce traité est une illusion, mais c'est aussi un risque, celui de devoir faire, dans quelques mois ou dans quelques années, après des efforts parfois insupportables pour les Européens, le constat de l'échec et de l'impuissance. »

 

C'est pour cela qu'une majorité de socialistes a voté ce traité à l'Assemblée nationale et au Sénat ? Oui mais ces propos de françois Hollande avaient été tenus avant son élection; c'était lors de son discours sur l'Europe le 17 mars 2012 à Paris.

 

Malheureusement, les socialistes sont habitués à retourner leur veste !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Brèves
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 16:50

 

Comme je l'évoquais dans un précédent article, la souveraineté du Parlement français ne s'est pas affirmée à l'occasion du débat sur le projet de loi de Finances 2013 en discussion à l'Assemblée nationale.

 

Alors que le Parlement n’a pas encore adopté le pacte budgétaire européen, un débat sur la prise en compte des orientations budgétaires européennes dans le projet de loi de finances 2013 était organisé hier à l’Assemblée nationale lundi dernier. Y participaient des ministres, des députés français (NDLR – Les députés PCF-Front de Gauche ont refusé d'y participer) ainsi que des représentants du Parlement européen et de la Commission de Bruxelles dont Mme Viviane Reding, vice-présidente de la Commission de Bruxelles. Elle a marqué l'irruption de l'Europe dans le budget national en déclarant « La Commission européenne doit donner son opinion sur les budgets avant les votes des parlements nationaux pour éviter de corriger après ». Rentrant dans le vif du sujet sur le nouveau budget français, Viviane Reding a salué « un projet de loi de finances ambitieux » qui vise à ramener le déficit public sous les 3 % de PIB l'année prochaine et a mesuré « l'effort qui est demandé au peuple français ». «Il s'agit d'un moment de vérité. »

 

Cette parodie en dit long sur le respect de la souveraineté budgétaire dont les membres du gouvernement, Premier ministre en tête, ont répété en boucle qu'elle n'était en rien écornée par le traité Sarkozy-Merkel désormais ratifié par la France.

 

Voilà vers quoi nous amène le traité rédigé par Sarkozy et Merkel, mais surtout ratifié par une majorité de députés de droite et du PS.


Partager cet article

Repost 0
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 22:38

 

Le prix Nobel de la paix a été attribué vendredi à l'Union européenne pour avoir "contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l'homme en Europe".

 

Mais que dire lorsque ces pays européens exportent la guerre en étant parmi les premiers fournisseurs d'armes ? Selon un rapport d'Amnesty International, La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni sont régulièrement classés troisième, quatrième ou cinquième exportateurs mondiaux d'armes.

 

La France a par exemple livré des armes et des munitions à la Libye sous le régime de Kadhafi, des munitions et des véhicules blindés à l'Égypte et au Tchad, et des munitions à la Syrie entre 2005 et 2009. L'Allemagne est l'un des plus gros exportateurs d'armes de l'UE vers la région Moyen-Orient et Afrique du Nord. Elle fournit aussi d'autres clients importants tels que l'Afrique du Sud, la Grèce, la Turquie et d'autres partenaires au sein de l'OTAN, ainsi que des pays d'Amérique latine et d'Asie. Le Royaume-Uni est un exportateur majeur vers d'autres pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, mais aussi d'Afrique sub-saharienne.

 

 

Et si au sein de l'Europe ce n'est pas une guerre avec des armes, c'est une guerre contre les peuples et leurs conditions sociales qui est menée et qui plonge les peuples dans une cure d'austérité drastique qui ravive les tensions sociales et nationalistes.

 

Comme l'a résumé J.L Mélenchon, candidat du Front de Gauche à la dernière présidentielle, l'UE a « garanti la paix aux marchés financiers, aux spéculateurs ».

 

nobelpaixUE-copie-1.jpg


Partager cet article

Repost 0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 23:38

 

Dans une récente lettre ouverte, j'interpellais la députée socialiste de ma circonscription qui allait devoir se prononcer par un vote au sujet de la ratification du traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG).

 

Quand j'écris réponse à ma lettre, j'exagère un peu car la députée ne répond pas un simple quidam comme moi. Mais en consultant le site de l'Assemblée nationale, j'ai constaté, hélas, que comme une très grande partie des députés socialistes, Mme Gaillard s'est prononcée pour ce traité. Dans un communiqué paru dans la presse locale, elle a fait connaître les raisons qui ont motivé son vote favorable à ce traité. Selon elle, il « est le seul outil dont nous disposons aujourd'hui pour enclencher une dynamique positive qui tienne enfin compte de la croissance, des États et de leur pouvoir souverain » Elle juge que « nous n'avons plus de risques d'institutionnaliser l'austérité ».

 

Le pouvoir souverain ? Eh bien Mme Gaillard, quand j'écrivais qu' « une institution non élue, la Commission Européenne, va contrôler le budget des États pour imposer l'austérité partout », il n'aura pas fallu une semaine pour que la Commission Européenne intervienne dans le budget de la France. C'est ça qu'elle appelle le pouvoir souverain ?

 

Les députés du Front de gauche boycotteront lundi une séance de l'Assemblée sur « la prise en compte des orientations budgétaires européennes par le projet de loi de finances », refusant que le Parlement soit « la chambre d'enregistrement des directives européennes ».En effet,les député(e)s sont conviés à accueillir les technocrates de la Commission européenne flanqués de quelques présidents de commissions, tous diligentés pour passer à la loupe le prochain budget de la France. De débat il n'y aura point, puisque chaque député disposera de deux minutes pour poser une question aux "personnalités conviées" de Bruxelles.

 

Des technocrates non élus vont faire la leçon aux député(e)s, et les godillots socialistes vont dire amen, comme pour le traité. Le changement n'est décidément pas pour maintenant. Il aurait fallu bien plus de députés Front de Gauche pour l'espérer.

 

NDLR – Le traité est passé au Sénat grâce aux voix de la droite, ça n'a pas non plus gêné les socialistes.

Partager cet article

Repost 0
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 23:26

 

Un jeune loup de la droite décomplexée, Guillaume Peltier pour ne pas le nommer, trouve que ça manque de journalistes de droite dans l'audiovisuel public. Fait-il référence à une droite qu'il a fréquenté il n'y a pas si longtemps puisqu'il a pataugé avec le FN et chez De Villiers ? Pour lui, « Les penseurs et journalistes de droite comme Eric Brunet, Eric Zemmour ou Elisabeth Levy sont très peu représentés dans l'audiovisuel français. »

 

Je trouve pour ce qui me concerne qu'ils sont trop représentés. Il y a non seulement les représentants de journaux ou magazines de droite qui y font des chroniques régulières (NB - Je n'ai par contre jamais entendu une chronique d'un journaliste de l'Humanité), mais également les journalistes ou chroniqueurs attitrés qui véhiculent les idées de ce « beau monde libéral ». Le dernier exemple en date concerne le Vénézuela et sa période pré et post-électorale.

 

« Après treize ans de pouvoir le pays compte de nombreux déçus du chavisme », on a affaire à « un président sortant autoritaire » dont le régime est « un anti-modèle ». Quant à « la corruption endémique et l’inflation qui s’envole », elles sont « de plus en plus mal ressenties ».

Un système qui est une illustration « du conservatisme le plus rance qui se maintient au pouvoir » Pour le Monde, Libération, France Inter, France 2, TF1, France 24 dont est extrait ce florilège, la chose était entendue, le régime vénézuélien d'Hugo Chavez était condamné. Élément à charge au 20 heures du 3 octobre de France 2 avec l'annonce d'un nombre de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté de 80% au Vénézuela. La réalité est pourtant toute autre puisque selon la Banque mondiale elle est passée de 49,4% à l'arrivée de Chavez au pouvoir à 28,5%.

 

Ainsi va la pratique d’un certain journalisme qui ne serait pas de droite (?) mais qui ressemble étrangement à une pensée unique. Par contre, le lecteur, l’auditeur ou le téléspectateur ne saura rien sur les raisons de fond de la formidable popularité du président vénézuélien qui aura été réélu avec plus de 54% des voix et une participation de 80%. Manifestement, le peuple vénézuélien n’a pas eu un comportement électoral digne des commentateurs qui s’étaient penchés sur son sort.

 

Dès le début, la promesse électorale de Chavez était claire : travailler au profit de ceux, majoritaires dans son pays, qui vivaient dans la pauvreté.

 

Peut-être que sa réélection est due à la parole tenue, n'en déplaise aux antichavistes primaires !


Partager cet article

Repost 0