Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 23:35

 

Des dizaines de milliers de manifestants défilaient dans l'hexagone la semaine passée contre les politiques d'austérité en Europe. Eh bien Pierre Moscovici, le ministre de l'économie et des finances, y a vu « un point d’appui [aux] politiques progressistes que nous menons »

 

Il aurait franchement dû venir au coeur des manifestations pour entendre les revendications, à savoir le refus des politiques d'austérité.

 

On voit où mène cette politique au Portugal, en Espagne, en Grèce. La réduction des budgets provoque moins d'activité, donc plus de chômage, plus de misère, plus de paupérisation. Il suffit de regarder la Grèce qui en est à 8 plans d'austérité et malgré cela la situation ne fait qu'empirer. En récession depuis bientôt six ans et soumise par l’UE et le FMI à une saignée sans précédent, elle s'est enfoncée encore un peu plus dans la dépression au troisième trimestre puisque l’activité a chuté de 7,2 %, contre 6,3 % au trimestre précédent. Depuis 2009, le PIB a chuté de 20 %. Cette « grande dépression » a mis au chômage plus d’un actif sur quatre. Cela ne durera pas, la révolte finira par éclater.

 

Et c'est cette même politique que veulent mettre en place Hollande et le gouvernement Ayrault. Eh bien NON, cette politique n'a rien de progressiste et nous mènerait nous aussi à la catastrophe.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Notes Crise
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 08:30

Je parle de Manuel Valls qui a gaffé face aux parlementaires de droite dans sa réponse aux questions au gouvernement, déclarant "le terrorisme, c'est vous".

 

Mais l'ancien premier ministre de Chirac, Jean-Pierre Raffarin, a voulu calmer les débats, et en s'adressant à son propre camp a déclaré " L'incident est clos, c'est le ministre le plus à droite, ce n'est pas notre intérêt de le fragiliser à l'extrême."

 

Manuel Valls a les soutiens qu'il mérite, mais ce ne sont pas ceux des électeurs de gauche !


Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Brèves
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 23:12

Si vous n'avez jamais vu de match d'improvisation théâtrale, ne manquez pas la rencontre entre :

 

Aline Vs Montréal

 

Vendredi 16 novembre à 20h30 Espace Tartalin à Aiffres

 

Le Match d’Impro : entre sport et théâtre

Cette compétition verbale repose sur la performance des comédiens qui jouent sans filet et n’ont pour seul costume qu’un maillot de hockey, pour seule scène une patinoire de 6m x 6m sans glace, le tout ambiancé par un musicien...

 

L'équipe de Montréal connait bien les comédiens niortais et leur complicité sera encore évidente lors de ce match.

 

Lien vers  

logo.jpg

 

 

aline-montreal.jpg

Partager cet article

Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 21:57

 

Comme dans de nombreux pays européens et dans plus de 130 villes en France, nous étions 250 à manifester en ce 14 novembre à Niort pour dire "Non à l'austérité, oui à l'Europe sociale" à l'appel de la Confédération européenne des syndicats.

 

Les manifestations en France n'étaient certes pas du même niveau qu'en Grèce, qu'en Espagne, qu'au Portugal ou qu'en Italie où elles se déroulaient dans le cadre de grèves générales, mais le gouvernement ferait bien de tenir compte du message envoyé  par les manifestants. En effet parmi ceux-ci, beaucoup ont contribué à l'élection de François Hollande, mais pas pour le voir mettre en oeuvre la même politique que Sarkozy.

 

Le constat est que partout où s'appliquent des politiques d'austérité c'est toujours plus de chômage et toujours plus de dettes. C'est l'emploi, les dépenses publiques et sociales qui pâtissent en premier de la docilité à l'égard des marchés financiers pourtant responsables de la crise actuelle. Alors ça suffit !

 

Hollande qui en avait fait son adversaire (voir déclaration du Bourget) déclare à présent "Il faut assumer la crédibilité de la France" (cf. sa conférence de presse). Eh bien, c'est lui qui n'est plus crédible, comme d'ailleurs nombre d'élus ou de dirigeants socialistes qui avant mai 2012 se joignaient localement aux manifestations, drapeaux au vent. Mais c'était avant les élections, avec la droite au pouvoir, il fallait flatter l'électorat de gauche. Aujourd'hui dans le rassemblement à Niort, pas un dirigeant du PS, pas un élu  municipal ou cantonal. A l'évidence, ils ne sont pas plus crédibles que Hollande.

 

Photos Alain V G

 

repertoire-5-0006_redimensionner-1-.JPG

repertoire-5-0009_redimensionner.JPG

repertoire-5-0003_redimensionner.JPG

 

Photos JC

Photo0025.jpg

Photo0026


Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Luttes
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 23:12

A l’appel de la Confédération Européenne des Syndicats, journée d'action mercredi 14 novembre,  

 

"Pour l'emploi et la solidarité en Europe - Non à l'austérité"


Où manifester

 

 

Communiqué commun des cinq organisations syndicales françaises :

 

Les organisations syndicales françaises CFDT, CGT, FSU, Solidaires, Unsa s’inscrivent avec l’ensemble du syndicalisme européen dans la journée d’action et de solidarité de la Confédération européenne des syndicats le 14 novembre 2012 pour la l’emploi et la solidarité en Europe.

 

Elles expriment leur ferme opposition aux mesures d’austérité qui font plonger l’Europe dans la stagnation économique, voire la récession. Ces mesures, loin de rétablir la confiance, ne font qu’aggraver les déséquilibres et créer des injustices. Elles mettent à mal le modèle social européen par ailleurs mis en cause par la concurrence et parfois le dumping dans les domaines de la fiscalité, du coût du travail et des conditions sociales.

 

En France, c’est un nombre de chômeurs qui ne cesse de croître depuis 17 mois avec encore une hausse record en septembre. Les plans de licenciements se multiplient. La précarité s’accroît, des millions de salariés n’accèdent à l’emploi qu’en CDD pour des durées de plus en plus courtes. 11 millions de personnes sont touchées par l’exclusion ou la pauvreté dont de nombreux retraités. Les salaires dans le privé et le public stagnent.

 

Les traitements de choc infligés aux travailleurs notamment en Grèce, en Espagne et au Portugal, montrent l’impasse de politiques qui conduisent à la destruction des droits sociaux.. La cohésion sociale, les services publics, le dialogue social et le respect des valeurs garanties par la Charte des droits fondamentaux sont mis en cause. Cette situation est insupportable et menace la construction européenne elle-même.

 

En s’amplifiant, la crise économique et sociale accroît fortement les inégalités entre les travailleurs européens et met en cause les droits de tous.

 

L’Europe doit bâtir ses politiques sur la solidarité et garantir les moyens du progrès social. La journée de mobilisation du 14 novembre permettra aux travailleurs de toute l’Europe d’agir, ensemble et solidairement, pour des conditions de travail et de vie décentes. Cela implique :

- une véritable coordination des politiques économiques et des mesures de solidarité concrètes avec les pays les plus en difficulté en intégrant systématiquement la dimension sociale aux décisions européennes ;

- la négociation d’un « Contrat social » revendiqué par la CES au niveau européen, incluant des mesures mettant fin à la concurrence sociale entre les Etats, en instaurant des standards sociaux européens, en particulier un salaire minimum dans chaque pays ;

- des mesures de relance au plan européen afin de renouer avec une croissance durable et favoriser l’emploi ;

 

Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, Unsa décident de faire du 14 novembre une grande journée de mobilisation interprofessionnelle rassemblant les salariés du privé et du public, les retraités et les chômeurs pour manifester leur volonté de voir apporter des réponses concrètes aux difficultés que vivent tous les travailleurs en France et en Europe, en solidarité avec les travailleurs espagnols, portugais et grecs. Elles appellent partout en France à manifester selon des modalités permettant la participation la plus large.


Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Luttes
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 17:12

J'ai trouvé très intéressant le billet de Maurice Ulrich dans L'Humanité du 8 novembre, à une petite nuance près que j'ajoute en post-scriptum de ce billet.

 

Copernic

 

Interviewé par 
le Figaro, le ministre 
de l’Économie, Pierre Moscovici, rend d’abord un hommage appuyé à Louis Gallois, « qui connaît admirablement bien le tissu industriel français ». Cela va de soi, semble-t-il, puisque c’est un grand patron. 
Il le connaît donc mieux sans doute, dans l’esprit du ministre, que tous les syndicats et syndicalistes de France, ou les salariés eux-mêmes qui ignorent comment, pourquoi et où ils travaillent. Et ils auraient quelque chose à dire ? Interrogé ensuite sur le pacte de compétitivité annoncé par le gouvernement (« C’est aussi une révolution pour le Parti socialiste », dit le Figaro), le ministre confirme : « Cela peut paraître comme une révolution copernicienne. » Copernic, si l’on se souvient bien, avait démontré à ses risques et périls que ce n’était pas le Soleil qui tournait autour de la Terre mais l’inverse. En d’autres termes, la révolution pour Pierre Moscovici c’est quand la gauche, qui tournait dans 
le sens des salariés 
et des travailleurs, 
se met à tourner dans le sens du Medef et du patronat. On peut aussi appeler cela plus sûrement une révolution à l’envers.

 

 

PS - Complètement d'accord avec le billet de Maurice Ulrich à un détail près. C'est quand il écrit "la révolution pour Pierre Moscovici c’est quand la gauche, qui tournait dans 
le sens des salariés 
et des travailleurs, 
se met à tourner dans le sens du Medef et du patronat".

 

Pour moi la gauche englobe également le PCF et le Front de Gauche. Il aurait été plus juste que le camarade Ulrich remplace "la gauche" par le "parti socialiste", car sinon, on rajoute de la confusion dans la tête des gens.

 


Partager cet article

Repost 0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 22:50

Le président des députés socialistes, Bruno Le Roux, a manifesté son agacement après que les sénateurs communistes aient voté contre le projet de programmation budgétaire 2012-2017. Il soulignait sur France 2 que  « les élus communistes devraient s'inspirer de ce que nous faisons aujourd'hui pour discuter, pour essayer d'amender, pour essayer de travailler avec nous plutôt que d'être dans une opposition qui est en train de se marquer trop fortement ». Sur une autre chaîne, il a même ajouté  « Ils n'ont plus de boussole. » 

 

Quelques rappels sont nécessaires. Essayez d'amender avec les socialistes déclarent Bruno Le Roux. A t'il oublié que pas moins de 40 amendements budgétaires ont été proposés par les députés du Front de gauche lors de l'examen du volet recette de la loi de financement et qu'aucun n'a été retenu ! 

 

Quand il dit que les communistes se situent dans l'opposition, c'est pour les assimiler avec la droite. La ficelle est trop grosse, les raisons ne sont pas les mêmes. Si les communistes sont dans une opposition, c'est dans celle d'une opposition à une politique d'austérité comme le pacte de compétitivité qui fait des cadeaux en milliards aux entreprises et qui va faire payer tous les français y compris les plus modestes. C'est dans une opposition au traité budgétaire européen rédigé par Merkel et Sarkozy, le fameux traité Merkozy, dont pas une virgule n'a changé alors qu'Hollande s'était engagé à le renégocier. Et Bruno Le Roux a dû oublier qu'il l'a voté avec ses amis socialistes associé à la droite.

 

Comme l'a dit M.G Buffet, « Nous sommes à gauche, et nous voulons que la gauche réussisse. Or, aujourd'hui, cette loi de programmation nous inscrit dans une politique d'austérité qui va nous mener à la récession ».  

 

Ce sont les socialistes qui auraient besoin de retrouver leur boussole, celle qui les orientera vers une politique de gauche, et non celle qu'il mette en place au point de recevoir l'approbation du Medef.

 

Partager cet article

Repost 0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 19:05

Sous la présidence de Mitterrand, le gouvernement Mauroy n'avait pas mis deux ans pour instaurer une politique de rigueur avec le blocage des salaires et des prix et l'augmentation des impôts.

 

Eh bien Ayrault aura été encore plus rapide dans ce domaine. Il n'aura pas mis six mois. En annonçant que le gouvernement reprendrait la « quasi-totalité » des préconisations du rapport Gallois, c'est un véritable coup de massue contre le pouvoir d'achat, y compris des plus modestes. On se dirige vers une véritable cure d'austérité. Il va y avoir un transfert des cotisations patronales vers les ménages avec l'augmentation de la TVA et une réduction des dépenses publiques. Cette augmentation de la TVA qui en finance une partie est particulièrement injuste puisqu’elle touche de manière disproportionnée les classes populaires. Il s’agit d’un retour de la « TVA sociale » de Nicolas Sarkozy que François Hollande avait condamnée et que le gouvernement avait abrogée.

 

Pourtant, il y a tout juste un mois, le PS faisait sa pub et prétendait rendre du pouvoir d'achat.  

 

campagne-PS-1.jpgcampagne-PS-2.jpgSuite aux mesures annoncées par Ayrault, la présidente du Medef a déclaré «Je suis d'un enthousiasme mesuré car il faut être vigilant, exigeant dans la mise en oeuvre de ces principes» tout en estimant que les mesures annoncées la veille par le gouvernement constituent «une chance pour l'économie». 

 

Que la présidente du Medef soit satisfaite est bien la preuve que la cure d'austérité qui va toucher les services publics et le pouvoir d'achat des français ne va pas dans le bon sens.


Ce gouvernement n'est même plus social-démocrate, il est carrément libéral. Il marche dans les pas de la politique menée par Sarkozy.


Partager cet article

Repost 0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 15:44

Présentant à Matignon son "pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi", le chef du gouvernement a lancé : "Nous voulons favoriser la montée en gamme de nos entreprises. Cela signifie favoriser l'innovation et la spéculation".

 

"La spécialisation" a t'il rectifié dans la foulée.

 

Un lapsus pour faire plaisir à la Bourse. Mais quelle bourde ! 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Brèves
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 23:52

 

cigogne.jpg

Le cardinal archevêque de Paris veut se mêler du débat sur le mariage homosexuel en appelant tous les chrétiens à saisir leurs élus de la gravité de l'enjeu. Diable !

 

Il a ainsi déclaré que « ce serait une supercherie que de faire croire à des enfants que deux parents 
d’un même sexe pourraient 
les avoir engendrés. »

 

 

Mais qui pourrait leur faire croire cela ? Les mêmes qui au nom de pratiques culturelles ou religieuses expliquaient que les garçons naissaient dans les choux et les filles dans les roses, ou que c'est une cigogne qui apporte les nouveaux-nés.

 

Si ça peut rassurer le cardinal, qu'il sache que l'éducation sexuelle a fait de grands progrès !

 

Luz-mariage-gay.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Brèves
commenter cet article