Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 23:09

En voyage aux Etats-Unis cette semaine, François Hollande était accompagné d'une délégation avec la présence du patron du Medef, Pierre Gattaz. Je ne sais pas si dernier arborait toujours son pin's annonçant 1 million d'emplois, toujours est-il que ce voyage aux frais de la République ne l'a pas freiné dans ses déclarations. Le patron des patrons a déclaré à la presse qu'il rejetait toute idée de contreparties aux 30 milliards d'euros d'allègements de charges proposés dans le cadre du pacte de responsabilité. Pierre Gattaz a ensuite précisé ses propos, indiquant qu'il pourrait accepter des objectifs chiffrés à la condition qu'ils ne soient pas contraignants. Des cadeaux , des cadeaux, mais surtout pas de contraintes. Et il sait qu'il peut compter sur le social-libéral Hollande. Pourquoi dis-je social d'ailleurs, je pourrais me contenter de libéral.

 

Durant ce déplacement, Hollande a fait les yeux doux aux entrepreneurs. N'a t-il pas fait une accolade affectueuse à Carlos Diaz, le fondateur du mouvement des pigeons en France qui avait fait reculer le gouvernement sur l'application d'une taxe sur les revenus de cession des actifs. A présent implanté dans la Silicon Valley, ce patron de start-up a délivré un message tout ce qu'il y a de plus libéral, vantant la flexibilité. « Le jour où les français comprendront qu'être capable de débaucher les gens ça permet de les embaucher très très vite … Ici je peux embaucher 15 personnes demain parce que je peux les débaucher le lendemain. » Tout ça méritait bien une accolade.

 

Comme l'écrivait un lecteur dans le courrier de Télérama, « Financiers, entrepreneurs, libéraux … vous qui désirez tant " faire baisser le coût du travail ", la solution existe et elle a fait ses preuves : au diable la timidité, osez l'esclavage ! »

 

Partager cet article

Repost 0
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 17:13

Voici l’intégralité de la lettre de cette femme de 48 ans qui interpelle sur l’enfer quotidien de la pauvreté et décrit les extrémités auxquelles elle est poussée pour subvenir à ses besoins. Une existence intenable qu’elle raconte dans une lettre adressée aux médias et aux élus, lettre publiée dans l'Humanité du 11 février. C'est aussi cela la France d'aujourd'hui !!! Une France où les inégalités sont chaque jour plus criantes. Je publiais il y a quelques jours un billet sur cette France en tête du classement des millionnaires et où les actionnaires du CAC40 ont empoché 42,6 milliards d'euros en 2013.

 

OBJET : DÉSESPOIR

Mesdames, Messieurs,

Je suis âgée de 48 ans. Je vis seule. Je suis en recherche d’emploi depuis janvier 2013. Je bénéficie d’une reconnaissance de travailleur handicapé.

Depuis le début de mon indemnisation Assedic, je perçois environ 680 euros mensuels, ainsi que 110 euros d’APL pour mon loyer. (Une vraie richesse, vous allez me dire.) Je me fais aider ponctuellement par les services sociaux de Guéret pour les factures. Pour l’alimentaire, c’est plus compliqué : je suis au-dessus des minima sociaux, donc ne peux bénéficier d’aucune aide alimentaire.

Mon ARE a pris fin le 9 janvier dernier. J’ai fait une demande d’ASS, mon dossier est en examen à Pôle emploi. Je vais percevoir pour janvier 201 euros d’Assedic. En attendant la décision de me l’octroyer ou pas. Si c’est positif, je percevrai environ 450 euros mensuels – si c’est négatif, je devrai faire une demande de RSA auprès de la CAF. Donc refaire un nouveau dossier et patienter pour l’examen de celui-ci. Donc pour le mois de février, je vais devoir vivre avec 201 euros ?

QUESTIONS :

Comment je paye mon loyer ce mois-ci ? Loyer de 230 euros.

Comment je paye mon EDF ? J’ai déjà un retard de facture avec menaces de coupure. Environ 350 euros.

Comment je paye mes assurances voiture et maison ? 48 euros.

Je vais juste être dans l’incapacité à régler l’ensemble de mes factures, une fois de plus, et me retrouver, une fois de plus, dans le rouge auprès de mes créanciers. J’ai subi une expulsion en août 2012, je pense que je vais de nouveau droit dans le mur…

Je suis diabétique sous insuline, je dois avoir une alimentation dite équilibrée, ça sera dans une autre vie car maintenant c’est complètement impossible.

Il y a déjà bien longtemps que je ne mange pratiquement plus de viande, poisson – on s’y fait.

5 légumes et fruits par jour – bon là, je suis obligée de rigoler, les fruits et légumes s’éloignent eux aussi de mon alimentation.

Faites le compte de ce qu’il reste pour la nourriture et de ce qu’il faut que je mange pour avoir une ration normale à la vue de mon diabète et vous allez faire vite le tour.

Je suis résignée, je ne fais qu’un repas par jour, en général le soir, et puis voilà, on en meurt pas – je mets juste ma santé en jeu par ce mode de fonctionnement alimentaire, mais comment faire autrement ?

Je ne bois pas, je ne fume pas, je n’ai aucune activité extérieure payante, je ne fais pas le shopping toutes les semaines, je ne pars pas en vacances, j’ai tout réduit au minimum syndical.

Je suis une femme de mon temps, un brin féministe, et j’ai dû cette année utiliser une action qui porte le nom de Prostitution. Pas pour aller boire un coup ou au restaurant. Non, juste pour remplir mon frigo car je crevais de faim. Laisser sa fierté dehors, ne plus se sentir humaine, juste un objet, et après réussir à se regarder en face sans vomir. Mais cet argent difficilement acquis m’a redonné souvent de la joie en voyant mon frigo de nouveau plein. Pas vraiment le choix…

Malgré la maladie, je suis une personne courageuse, très motivée, je ne veux simplement, comme 5 millions de chômeurs, je crois, qu’un emploi. Un salaire de 1 200 euros net mensuels m’irait très bien. Pas de contrats aidés – véritable fumisterie et escroquerie – non, juste un job pour me sentir une humaine digne – pour vivre comme beaucoup, simplement. J’ai une formation de secrétaire et de multiples expériences dans d’autres emplois. J’accepterai n’importe quel emploi en adéquation avec ma maladie. À 48 ans, célibataire, sans enfant à charge, possédant le permis et un vieux véhicule, je me sens totalement prête à reprendre une activité…

Voici le résumé de ma vie et j’espère que vous aurez pris le temps de me lire entièrement.

Ce qui me rend encore plus triste, c’est qu’en Creuse, je ne dois pas être la seule, combien de personnes qui souffrent ?

QU’EST-CE QUE JE DOIS FAIRE ?
 

Je vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de mes sincères salutations.

 

 

Partager cet article

Repost 0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 21:55

Ce sont près de 200 personnes qui se sont retrouvées mardi soir dans la salle du centre socio-culturel du Clou-Bouchet, pour la réunion de présentation de la liste du Front de Gauche pour les élections municipales et des grandes lignes de son projet.

 

Comme l'a souligné Nathalie Seguin, tête de liste du Front de Gauche, dans l'introduction du document de présentation du projet, « De nos jours, les belles histoires ne commencent pas nécessairement par "Il était une fois" ... Avec plus d'un niortais sur cinq vivant en-dessous du seuil de pauvreté, les temps ne sont plus aux contes de fées...

 

Face à la société du chacun pour soi prônée par la droite et l'extrême droite, face à la cure d'austérité imposée par un gouvernement PS-EELV plus soucieux de la santé des marchés financiers que des difficultés des Français-es, nous opposerons notre liberté gagnée dans les urnes et nos propositions forgées dans l'intérêt général, car nous sommes parfaitement conscients qu'un point de TVA en plus ou qu'une dotation d'Etat en moins impactent immédiatement les collectivités locales et donc leurs habitants... Prétendre le contraire, c'est réduire tout programme municipal à un divertissement de science-fiction...

 

Le fil rouge de cette histoire collective sera donc l'accès de tous aux biens communs. Forts des expériences militantes, du bilan de nos élu-es et de la diversité des sensibilités qui composent le Front de Gauche, nous souhaitons faire rimer responsabilité avec égalité.


Lutter au présent pour construire l'avenir avec les Niortais-es et pour les Niortais-es, c'est l'histoire que nous voulons partager avec vous, une histoire laïque et républicaine, une histoire pour construire ensemble un territoire résolument redistributif et attractif où l'intérêt général primera toujours sur l'intérêt particulier.

 

Vous pourrez retrouver dans les prochains jours sur le site Niort l'Humain D'abord les grandes lignes du projet.

 


 

 

Merci à Alain Van Gindertael pour les photos

Merci à Alain Van Gindertael pour les photos


BlogReagir sur ComBoost

Partager cet article

Repost 0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 00:07

Au fil des lois votées, les deux premières années du quinquennat Hollande témoignent d'une dérive libérale après avoir affiché une posture de gauche durant sa campagne électorale.

 

La liste est longue. Il a renié son engagement de renégocier le traité austéritaire Sarkozy-Merkel. Alors que le PS s'était prononcé pour la retraite à 60 ans quand Sarkozy la remettait en cause en 2010, son gouvernement a porté l'allongement de la durée de cotisation à 43 ans. Pour les Banques, il devait y avoir séparation de l'activité de dépôt de celle du financement; il n'y a qu'une loi minimale qui permet aux banques de continuer comme avant selon l'aveu même de ses dirigeants. Le PS s'était prononcé contre la TVA sociale de Sarkozy et le gouvernement vient de la faire passer à 20% pour participer au financement des 20 milliards de crédit d'impôt aux entreprises. S'ajoute le vote de la loi sur la sécurisation de l'emploi qui remet en cause le droit du travail; il y a le refus malgré son engagement de faire voter une loi d'amnistie pour des salariés sanctionnés sous Sarkozy pour avoir défendu leurs usines et leurs emplois. Il y a aussi le report sine die du droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales. La dernière reculade en date concerne le report de l'ensemble du projet de loi sur la famille suite à la manifestation d'intégristes et de réactionnaires.

 

Et cette liste n'est  pas exhaustive.

 

Mais pourquoi ce gouvernement PS-Verts-Radicaux va t-il de renoncement en renoncement ? Parce qu'il ne semble entendre que le patronat et la droite et surtout pas son électorat de gauche.

 

Alors pour les élections à venir, municipales puis européennes, le vote clairement à gauche sera le vote Front de Gauche. Une manière de vous faire entendre !

 

Pourquoi Hollande va t-il de renoncement en renoncement ?

Partager cet article

Repost 0
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 10:16

Le 1er meeting de campagne du Front de Gauche des élections municipales 2014 à Niort aura lieu mardi 11 février à 20 heures à la maison de quartier du Clou-Bouchet (derrière la Poste, entre la crèche et le centre socio-culturel).

 

Ce sera l'occasion pour la liste " A Niort L'humain d'abord ! " de présenter l'ensemble des colistiers et son programme.

 

 

Meeting Front de Gauche le mardi 11 février à Niort

Partager cet article

Repost 0
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 22:35

C'est donc que tout ne va pas si mal me direz-vous. En effet, mais pour les millionnaires seulement, puisque ce classement les concerne. La France s'est en effet hissée à la tête du classement européen du nombre de millionnaires en dollars; ils sont 2,2 millions.

 

Mais il y a une contrepartie à cette situation. Selon l'INSEE, entre 2008 et 2011, neuf cent mille personnes supplémentaires sont devenues pauvres, le taux de pauvreté étant à 977 euros par mois. Ils sont à présent 8,7 millions en France, le taux passant de 13% en 2008 à 14,3%.

 

Pendant ce temps les actionnaires se gavent puisque entre dividendes et rachats d'action,  ceux du CAC40 ont empoché 42,6 milliards d'euros en 2013, soit 4% de plus qu'en 2012.

 

Jean Jaurès disait « Nous savons très bien que le capitalisme est la terre de l’iniquité et que nous ne sortirons de l’iniquité qu’en sortant du capitalisme ».

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 22:42

J'ai déjà eu l'occasion de parler de ce cadeau fait par le gouvernement socialiste aux entreprises et sans contrepartie, le CICE. Voir cet article du 8 janvier 2014 : Le gouvernement socialiste fait la poche des français pour financer y compris des entreprises qui licencient

 

C'est une entreprise de la grande distribution, le groupe Auchan, qui à son tour supprime des emplois tout en percevant des aides de l'état au travers du CICE, ce qui prouve une fois de plus toute la nocivité de ce dispositif d'aides publiques. Sur le montant total des interventions économiques en faveur des entreprises, 14 % seulement des sommes sont réservées au secteur industriel alors que l’objectif de la ré-industrialisation devrait être prioritaire.

 

Dans le cas d'Auchan, le groupe va supprimer 800 postes de cadres alors que sur 2013-2014 il va toucher 120 millions d’euros d’aides de l’Etat. Le groupe se défend en annonçant la création de 500 postes d’«employés commerciaux», n'empêche qu'au final, il y a bien un solde négatif en terme d'emplois.

 

Voilà à quoi mènent ces aides sans contreparties. Ce n'est pas ainsi que ce gouvernement résoudra la question de l'emploi.

 

Et puis il est bon de rappeler que Auchan n'est pas un groupe en difficulté, d'ailleurs ses patrons, la famille Mulliez, figurent au 3ème rang des grandes fortunes françaises selon le classement de Challenges.fr. La holding du groupe (CA : 60 milliards) chapeaute entre autres les enseignes Auchan, Leroy Merlin, Décathlon, Saint Maclou, Kiloutou, Kiabi, Norauto.

 

Non seulement Auchan, comme toutes les enseignes de la grande distribution, continue à faire des profits, mais en plus, ils vont empocher des millions d'aides publiques. Merci le gouvernement socialiste.

Partager cet article

Repost 0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 12:18

Les publications sur mon blog se sont faites au ralenti ces deux dernières semaines. Tout simplement parce que j'étais en Eure et Loir pour la naissance d'une petite fille née le 23 janvier. Voilà donc une petite sœur pour Titouan et une petite cousine pour Pierrot et Adèle. Bienvenue à Mélinée.

 

L'histoire de ce prénom est en rapport avec Mélinée Manouchian, compagne de Missak Manouchian, poète français d'origine arménienne, militant communiste et résistant, mort fusillé par les allemands à 37 ans au fort du Mont-Valérien le 21 février 1944 avec 21 de ses camarades. Ci-dessous la lettre écrite par Missak Manouchian à sa femme Mélinée le 21 février 1944 à la prison de Fresnes quelques heures avant son exécution.

 

Louis Aragon en a fait un poème repris en chanson par Léo Ferré, L'affiche rouge (à la suite de la lettre).

 

 

Ma Chère Mélinée, ma petite orpheline bien-aimée,

Dans quelques heures, je ne serai plus de ce monde. Nous allons être fusillés cet après-midi à 15 heures. Cela m'arrive comme un accident dans ma vie, je n'y crois pas mais pourtant je sais que je ne te verrai plus jamais.
Que puis-je t'écrire ? Tout est confus en moi et bien clair en même temps.

Je m'étais engagé dans l'Armée de Libération en soldat volontaire et je meurs à deux doigts de la Victoire et du but. Bonheur à ceux qui vont nous survivre et goûter la douceur de la Liberté et de la Paix de demain. Je suis sûr que le peuple français et tous les combattants de la Liberté sauront honorer notre mémoire dignement. Au moment de mourir, je proclame que je n'ai aucune haine contre le peuple allemand et contre qui que ce soit, chacun aura ce qu'il méritera comme châtiment et comme récompense.

Le peuple allemand et tous les autres peuples vivront en paix et en fraternité après la guerre qui ne durera plus longtemps. Bonheur à tous... J'ai un regret profond de ne t'avoir pas rendue heureuse, j'aurais bien voulu avoir un enfant de toi, comme tu le voulais toujours. Je te prie donc de te marier après la guerre, sans faute, et d'avoir un enfant pour mon bonheur, et pour accomplir ma dernière volonté, marie-toi avec quelqu'un qui puisse te rendre heureuse. Tous mes biens et toutes mes affaires je les lègue à toi à ta sœur et à mes neveux. Après la guerre tu pourras faire valoir ton droit de pension de guerre en tant que ma femme, car je meurs en soldat régulier de l'armée française de la libération.

Avec l'aide des amis qui voudront bien m'honorer, tu feras éditer mes poèmes et mes écrits qui valent d'être lus. Tu apporteras mes souvenirs si possible à mes parents en Arménie. Je mourrai avec mes 23 camarades tout à l'heure avec le courage et la sérénité d'un homme qui a la conscience bien tranquille, car personnellement, je n'ai fait de mal à personne et si je l'ai fait, je l'ai fait sans haine. Aujourd'hui, il y a du soleil. C'est en regardant le soleil et la belle nature que j'ai tant aimée que je dirai adieu à la vie et à vous tous, ma bien chère femme et mes bien chers amis. Je pardonne à tous ceux qui m'ont fait du mal ou qui ont voulu me faire du mal sauf à celui qui nous a trahis pour racheter sa peau et ceux qui nous ont vendus. Je t'embrasse bien fort ainsi que ta sœur et tous les amis qui me connaissent de loin ou de près, je vous serre tous sur mon cœur. Adieu. Ton ami, ton camarade,
ton mari.

 

Manouchian Michel.

 

P.S. J'ai quinze mille francs dans la valise de la rue de Plaisance. Si tu peux les prendre, rends mes dettes et donne le reste à Armène. M. M.

 

 

 

L'affiche rouge

Vous n'avez réclamé ni gloire ni les larmes
Ni l'orgue ni la prière aux agonisants
Onze ans déjà que cela passe vite onze ans
Vous vous étiez servis simplement de vos armes
La mort n'éblouit pas les yeux des Partisans

Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes
Noirs de barbe et de nuit hirsutes menaçants
L'affiche qui semblait une tache de sang
Parce qu'à prononcer vos noms sont difficiles
Y cherchait un effet de peur sur les passants

Nul ne semblait vous voir Français de préférence
Les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant
Mais à l'heure du couvre-feu des doigts errants
Avaient écrit sous vos photos MORTS POUR LA FRANCE

Et les mornes matins en étaient différents
Tout avait la couleur uniforme du givre
A la fin février pour vos derniers moments
Et c'est alors que l'un de vous dit calmement
Bonheur à tous Bonheur à ceux qui vont survivre
Je meurs sans haine en moi pour le peuple allemand

Adieu la peine et le plaisir Adieu les roses
Adieu la vie adieu la lumière et le vent
Marie-toi sois heureuse et pense à moi souvent
Toi qui vas demeurer dans la beauté des choses
Quand tout sera fini plus tard en Erivan

Un grand soleil d'hiver éclaire la colline
Que la nature est belle et que le coeur me fend
La justice viendra sur nos pas triomphants
Ma Mélinée ô mon amour mon orpheline
Et je te dis de vivre et d'avoir un enfant

Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent
Vingt et trois qui donnaient le coeur avant le temps
Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant
Vingt et trois amoureux de vivre à en mourir
Vingt et tro
is qui criaient la France en s'abattant.

 

Partager cet article

Repost 0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 16:23

En titrant ainsi, je fais allusion à un précédent billet où De Closets considérait que « les Français pleurent la bouche pleine ». De Closets se posait en défenseur de sa classe sociale car ce sont bien les actionnaires qui ont la bouche pleine et en réclament toujours plus.

 

Après les 20 milliards d'euros du crédit d'impôt compétitivité emploi (Cice), F Hollande a annoncé dans sa dernière conférence de presse l'allègement des charges des entreprises avec notamment la suppression des cotisations de la branche famille pour une valeur de 30 à 35 milliards. Que croyez-vous que dit le patronat aujourd'hui ? Insuffisant ! Le Medef par la voix de Pierre Gattaz réclame désormais 60 milliards d'euros de baisse des prélèvements obligatoires, tout en ajoutant « N'attendons pas des mesures presse-bouton pour créer de l'emploi demain matin. »

 

Il n'y a bien que ce gouvernement social-libéral et la droite pour croire et faire croire qu'en accordant toujours plus d’allègements pour les entreprises on résoudra le problème de l'emploi.

 

Hollande voulait inverser la courbe du chômage fin 2013. C'est raté ! Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 6% en 2013. Pourtant, les diverses aides publiques versées aux entreprises au nom de l'emploi atteignent un chiffre record avec 230 milliards d'euros. Ça suffit ! Cette politique qui consiste avec des allègements de cotisations à remettre l'avenir économique de notre pays entre les mains des entreprises ne mène à rien. Le coût du travail n'est pas la cause du chômage, c'est le coût du capital.

 

Mais Hollande poursuit sur le même voie et satisfait les ambitions du Medef qui, malgré ses poches pleines, en réclame encore plus.

Partager cet article

Repost 0
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 18:47

À une majorité absolue, les élus de l’Assemblée nationale ont enfin adopté la loi sur le non-cumul des mandats par 313 voix pour (PS, Verts, PCF) et 225 contre (UMP, UDI, PRG). Mais cette loi ne sera applicable qu'en 2017. Pourtant,  pendant la campagne de la primaire PS, le candidat François Hollande avait fait la promesse d’une interdiction du cumul dès 2012. Mais on sait ce que sont les promesses du « socialiste » Hollande. Par exemple la promesse du droit de vote des étrangers aux élections locales, enterrée.

 

Toujours est-il que les cumulards ont un sursis de trois ans. Cela représente tout de même pas moins de 240 députés et 123 sénateurs. Parmi ceux-ci, la députée-maire de Niort, Geneviève Gaillard, a fait la déclaration suivante selon un quotidien local (Nouvelle République du Centre-Ouest):
 
«   L'Assemblée Nationale a fait un nouveau pas pour la vitalité démocratique de notre République en adoptant définitivement la fin du cumul des mandats... » « Depuis le début de ce débat, j'ai soutenu et voté cette loi (contrairement à d'autres élus) qui me semble moderniser pour tous les pratiques politiques et contribue au renouvellement du monde politique, ajoute la parlementaire. J'ai toujours défendu un changement de système par la loi et c'est donc une grande fierté pour moi que la représentation nationale ait eu le courage de voter ce texte. J'ai d'ailleurs anticipé ce mouvement de modernisation en renonçant à la présidence de l'agglomération dès cette année 2014 pour aller vers le mandat unique en 2017. »

 

Il n'est pas inutile de rappeler à Geneviève Gaillard qu'elle s'était engagée à mettre fin à son cumul dès septembre 2012, sans attendre le vote d'une loi. (cf. article sur ce même blog). Elle a été réélue député en 2012 mais postule à un nouveau mandat de maire en 2014.

 

Puisqu'elle était selon ses déclarations si impatiente de voir cette loi entrer en application pour notamment contribuer au renouvellement politique, eh bien aidons là à soulager sa mauvaise conscience en participant à ce renouvellement dès 2014 en ne votant pas pour la liste PS menée par Geneviève Gaillard lors des prochaines municipales à Niort, mais en votant pour la liste Front de Gauche menée par Nathalie Seguin qui elle n'aura aucun autre mandat.

Partager cet article

Repost 0