Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 16:08

La vidéo qui suit n'est pas un montage. Elle est positionnée à 38'53", moment où G Bouleau dit qu'on sent chez les français une très grande exigence de probité.

 

Ecoutez la minute trente qui suit, F Fillon répond, et il a raison, « C'est une question fondamentale, on ne peut pas diriger la France si on n'est pas irréprochable ». Tout était dit, sauf qu'aujourd'hui il ne doit plus se souvenir de ses propos. Vous imaginez qu'un personnage pareil puisse diriger le pays ?

 

On croit rêver car ces propos ne remontent qu'au 24 novembre 2016. Amnésie ou malhonnêteté ? Malhonnêteté c'est certain. Comment être étonné du rejet de la politique chez beaucoup de gens ? Il ne faut pourtant pas. Ce qu'il faut, c'est rejeter ces individus qui la discréditent, ne plus voter pour eux où ceux qui les défendent. Après avoir été le RPR et ses emplois fictifs, l'UMP avait changé de nom, car trop lié aux scandales financiers à répétition, pour devenir LR. Il paraît que c'était "Les Républicains". Ce serait plutôt "Les Ripoux". Changement de nom, mais les affaires continuent.

 

Partager cet article

Repost 0
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 15:47

 

Et concernant l'avocat, il va avoir du boulot, et pas fictif celui-là.

Dessin de Faujour dans Siné Mensuel de Mars 2017

Dessin de Faujour dans Siné Mensuel de Mars 2017

Partager cet article

Repost 0
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 06:45

Marine Le Pen s'en prend aux fonctionnaires de la Justice, brandissant des menaces pour l'avenir si elle était élue. En 1940, Pétain s'en prenait lui aussi aux fonctionnaires.

 

Lisez, et vous ne pourrez plus dire, je ne savais pas.

 

 

Marine Le Pen à Nantes le 26 février 2017

 

« Je veux dire publiquement, ici, aux fonctionnaires à qui un personnel politique aux abois demande d'utiliser les pouvoirs d'État pour surveiller les opposants ou organiser à leur encontre des persécutions, des coups tordus ou des cabales d'État, de se garder de participer à de telles dérives. Dans quelques semaines, ce pouvoir politique qui n'a plus rien à perdre, ni de comptes à rendre, aura été balayé par l'élection. Mais ces fonctionnaires, eux, devront assumer le poids de ces méthodes illégales car elles sont totalement illégales. Et ils mettent en jeu leur propre responsabilité. »

 

 

Pétain le 13 aout 1940

Quand Marine Le Pen s'en prend aux fonctionnaires, des similitudes avec des propos de Pétain

Partager cet article

Repost 0
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 06:48

Cette cérémonie des César se déroulait le jour-même où un candidat nommé Macron dévoilait quelques aspects de son programme économique. Quel lien me direz-vous ? Eh bien tout simplement la purge annoncée parmi les fonctionnaires, même si Macron va moins loin que Fillon, cette purge étant accompagnée de l'introduction de contrat de droit privé au sein du service public.

 

Eh bien, je vous invite à relire ce que j'écrivais au sujet de ce film lorsque je suis allé le voir début novembre 2016. C'est exactement ce que nous promettent les candidats libéraux, de Macron à Fillon sans omettre la Le Pen. Pour ceux qui ont vu la dernière de L'Emission politique sur France 2 avec J-L Mélenchon, c'est le seul système qui parait crédible aux yeux des Pujadas, Lenglet, Salamé, au point de maltraiter le candidat de la France Insoumise. Et c'est ce système déjà appliqué en Grande Bretagne qui est dénoncé dans le film de Ken Loach.

 

Dans un message lu sur scène, le réalisateur Ken Loach a appelé les Français à «  rejeter l'amertume de la droite et voter en faveur de l'espace suscité par la gauche  » à la présidentielle, dans un message lu sur scène. Cette gauche, c'est celle qui refuse la casse des services publics à laquelle s'est livrée le gouvernement Sarkozy et poursuivie sous Hollande, c'est la politique de gauche défendue par le candidat J-L Mélenchon. 

 

C'est le message de Ken Loach aux français pour éviter que nous ne connaissions dans notre pays la situation de l'ouvrier Daniel Blake.

Partager cet article

Repost 0
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 23:29

“Merci patron !” c'est un film documentaire réalisé par François Ruffin, fondateur et dirigeant du journal alternatif de gauche Fakir, qui compte l'histoire réelle d'une famille de ch'tis qui prend une revanche sur le richissime et puissant Bernard Arnault, propriétaire du groupe LVMH, responsable de la fermeture de leur usine suite à une délocalisation. Cet homme à la fortune estimée à 38 milliards d'euros va se faire piéger dans une arnaque en version lutte de classes. Ce film donne du plaisir, une revanche face à ces riches qui méprisent le monde du travail. C'est la preuve que la lutte des classes est toujours d'actualité.

 

François Ruffin sera d'ailleurs le candidat de la gauche hors PS aux législatives  dans la 1ère circonscription de la Somme. Il a le soutien de «La France insoumise», le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, des écologistes d'EELV, du PCF et d'«Ensemble». Soit la véritable gauche, pas celle qui trahit ses engagements.

 

Dans ce genre de cérémonies, il est rare d'entendre quelqu'un  porter haut la voix, le cri des ouvriers. Merci François Ruffin. Et ceux à qui s'adressait la dédicace suivante se seront certainement reconnus. « Dans ce pays, y'a peut-être des sans-dents, y'a surtout des dirigeants sans cran. »

 

 

Partager cet article

Repost 0
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 18:32

 

Communiqué de presse de la France Insoumise 79

Bassines en Deux-Sèvres : Stopper les projets et changer de modèle agricole
Bassines en Deux-Sèvres : Stopper les projets et changer de modèle agricole

Partager cet article

Repost 0
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 17:41

Adresse du Parti communiste au peuple de France

 

Vous êtes des millions à vouloir tourner la page d’un système politique réduit à l’impuissance et rongé par les forces de l’argent. Vous êtes des millions à être en colère contre des politiques dures pour les faibles et faibles contre les puissants, contre toutes les discriminations, contre une finance qui détruit tout dans notre pays, de l’emploi aux relations humaines les plus précieuses.

 

Vous voulez pouvoir intervenir et décider sur tout ce qui concerne votre vie, votre travail. Une victoire de la droite ou de l’extrême droite aux élections de 2017 précipiterait le pays vers plus de misère, d’arbitraire et de division. Marine Le Pen veut faire régresser la France en l’entraînant dans le sillage du sinistre Donald Trump. François Fillon veut liquider la Sécurité sociale et tous nos services publics. Emmanuel Macron veut étendre la logique de l’ubérisation libérale à tous les domaines de la vie et du travail. Nous ne voulons pas de ces années noires pour notre pays.

C’est pour éviter ce désastre que nous les communistes, nous voulons lors des élections présidentielle et législatives de mai et juin prochains, faire gagner la gauche : une gauche qui reconstruise une grande politique de justice, d’égalité et de paix. Une gauche qui engage une politique de lutte efficace contre le chômage, les inégalités et la pauvreté, de sécurisation de nos vies, de droits nouveaux pour les salariés et les citoyens.

Nous ne voulons pas de la politique qui nous a tourné le dos ces cinq dernières années en emboîtant le pas aux forces libérales. La gauche que nous voulons, c’est celle qui s’est battue contre la loi Travail, contre le projet de déchéance de nationalité, qui se bat pour l’avenir des services publics, qui peut ouvrir un nouvel avenir de progrès à la jeunesse.

Il y a quelques mois, cela paraissait irréaliste. Aujourd’hui, la présence au second tour de l’élection présidentielle d’une candidature porteuse de ces combats et la constitution en juin d’une majorité de gauche et écologiste paraissent à nouveau possibles. C’est ce pourquoi nous nous battons depuis un an : nous n’avons pas présenté de candidat communiste à l’élection présidentielle pour le permettre. Nous soutenons Jean-Luc Mélenchon, dont le programme est le plus proche du nôtre, avec cet objectif.

Ce qui doit être au cœur de tout, c’est un pacte de majorité, clair et transparent qui se donne les moyens du changement.

Voilà pourquoi nous appelons les candidats et les forces de gauche à intensifier leurs discussions jusqu’à conclure ensemble un pacte de majorité pour gouverner la France. Nous voulons élire en mai un président de gauche, en juin une majorité de députés de gauche à l’Assemblée nationale, qui appliquera une politique de rupture avec l’austérité. Au sein de cette majorité, élire des députés communistes et du Front de gauche bien plus nombreux qu’en 2012. Et surtout, il faudra rester mobilisés et vigilants avant, pendant et après les élections, comme lors du Front populaire face au grand patronat, à la droite et à l’extrême droite.

Nous communistes, nous proposons que ce pacte comporte :

- Une VIe République qui nous sorte du régime présidentiel, avec notamment la proportionnelle à toutes les élections et un statut de l’élu-e, des droits nouveaux pour les salariés dans les entreprises, le droit de vote des étrangers résidant en France, le récépissé contre les contrôles de police au faciès ; la constitutionnalisation du droit à l’avortement.

- Un programme de relance sociale avec l’abrogation de la loi El Khomri et son remplacement par une loi de sécurité de l’emploi et de la formation, l’augmentation des salaires, des minimas sociaux et des pensions, la diminution du temps de travail, la retraite à 60 ans, une nouvelle ambition pour la Sécurité sociale, avec un retour progressif vers un remboursement de tous les soins à 100 %.

- Un plan global d’action pour l’autonomie et l’émancipation de la jeunesse dans tous les domaines : petite enfance, éducation, culture, sports, santé, logement, emploi.

- La création d’un ministère de plein droit pour l’égalité femmes-hommes et le renforcement des dispositifs contraignants pour l’égalité salariale et professionnelle.

- La lutte contre toutes les discriminations, qu’elles soient liées à l’origine, à la confession, à l’orientation ou l’identité sexuelle, la maladie ou le handicap.

- La lutte contre la finance avec un plan d’action contre l’évasion fiscale, une COP fiscale mondiale, la création d’un pôle public bancaire pour changer le rôle du crédit, avec la nationalisation de BNP-Paribas et de la Société générale.

- Un plan de bataille pour la France en Europe avec la remise en cause du traité budgétaire européen et un plan d’investissement financé par la BCE. Il servirait en France à la lutte contre l’exclusion et la pauvreté, à l’investissement massif pour les services publics, au logement pour tous et aux collectivités locales.

- Un plan cohérent de nouvelle industrialisation créant un million d’emplois dans toutes les filières utiles au développement humain s’appuyant sur un développement conséquent de la recherche, de transition écologique avec un mix énergétique renouvelables-nucléaire sous contrôle public, de développement d’un nouveau modèle agricole.

Nous proposons à tous les candidats et toutes les forces de gauche de discuter ces propositions. Le Parti communiste demande pour cela à les rencontrer.

Dans le même mouvement, nous vous proposons donc à tous, sans attendre le jour ultime du vote, de multiplier les luttes sociales, les rencontres publiques de terrain, les débats sur les réseaux sociaux, de lever un immense forum citoyen pour faire entendre de toutes les manières possibles cette exigence d’union et d’engagement autour d’un pacte capable de changer vraiment la vie.

Nous ouvrirons à toutes les forces de gauche notre prochaine rencontre nationale le 28 février à la Bellevilloise à Paris sur le thème : « L’ennemi, c’est toujours la finance ».

Nous proposons que se tienne dans les plus brefs délais une grande rencontre de débat public pour un pacte de majorité à gauche avec les candidats et les forces qui les soutiennent. De nombreux citoyens le souhaitent. Pour notre part nous y sommes prêts.

À l’heure du dépôt des parrainages pour l’élection présidentielle, il faut avancer vite. Nous appelons également tous nos concitoyens à se mêler sans attendre des élections législatives. L’heure est à la mobilisation partout. Là aussi, les communistes et leurs candidats appellent au rassemblement pour garantir les moyens du changement espéré par nos concitoyens.

 

Partager cet article

Repost 0
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 18:24
L'économie de la mer est présente dans le programme de la France insoumise et de son candidat Jean-Luc Mélenchon

« L'économie de la mer, grande absente de la présidentielle »  d'après la Fondation de la mer. Cette phrase est reprise en boucle par nombre de sites d'informations (?) sur le net. Je mets un point d'interrogation après "informations" car sur ce sujet, c'est carrément de la désinformation.

 

Que la présidente de cette Fondation tienne ce propos, c'est son choix, mais les sites d'informations pourraient pour le moins apporter un rectificatif quand il y a erreur.

 

Car parmi les candidats à la présidentielle, l'économie de la mer est très présente dans le programme de J-L Mélenchon. Déjà lors de sa campagne de 2012, la « croissance bleue » était un thème très présent. Par ailleurs J-L Mélenchon est assidu des Assises de la mer. Il a déjà débattu sur l'éolien offshore, comme sur les abandons de souveraineté du quinquennat Hollande avec les ventes de la branche énergies marines d'Alsthom à l'américain General Electric.

 

Dans le programme de la France insoumise intitulé L'Avenir en Commun, le chapitre 81 a pour titre « Engager la France dans un « plan Mer » et créer 300 000 emplois maritimes » et indique « La France est une puissance maritime qui s'ignore. C'est pourtant une question de souveraineté essentielle pour notre pays, présent dans toutes les mers du globe. Et une source formidable pour une relance écologique de l'activité en France. 300 000 emplois existent pourtant déjà dans ce domaine et autant pourraient être créés très rapidement. Énergie, alimentation, médecine, transport, tant de ressources sont à notre portée, pour peu qu'on sache les utiliser avec intelligence et conscience de l'enjeu écologique. » Suivent les propositions de mesures à réaliser que vous pouvez trouver sur ce lien vers le programme.

 

Sur son site, dans le septième épisode de «Pas vu à la télé», Jean-Luc Mélenchon reçoit Jean-Marie Biette, journaliste chez Le Marin et auteur de La mer est l’avenir de la France, pour parler de l’économie de la mer. Un échange d'un peu plus d'une heure que vous pouvez visionner ici

 

Pour la France insoumise et son candidat Jean-Luc Mélenchon, l'économie de la mer est donc bien présente.

 

Peut-être que la présidente de la Fondation de la mer était mal informée ? Sachant qu'elle s'appelle Sabine Roux de Bézieux et qu'elle est l'épouse du vice-président du Medef, peut-être que rien que le nom de Mélenchon lui donne de l'urticaire et qu'elle n'a pas voulu lire le programme de la France insoumise. Il est encore temps pour elle de se rattraper pour ne plus dire des âneries. Programme complet

 

Partager cet article

Repost 0
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 14:47

Il y a 73 ans, le 21 février 1944, les 22 membres du groupe Manouchian sont arrêtés, condamnés à mort et fusillés le même jour au Mont-Valérien. Olga Bancic, la seule femme du groupe, sera envoyée en Allemagne et décapitée le 10 mai 1944. Onze ans plus tard, Louis Aragon leur rend hommage en un magnifique poème Strophes pour se souvenir . En 1959, Léo Ferré le met en musique, le chante et le fais connaître sous le titre l'Affiche Rouge. Le groupe Manouchian, du nom de leur chef Missak Manouchian, était formé de résistants communistes membres des Francs-tireurs et partisans - Main-d’œuvre immigrée (FTP-MOI). 

 

L'affiche rouge

 

Vous n'avez réclamé ni gloire ni les larmes
Ni l'orgue ni la prière aux agonisants
Onze ans déjà que cela passe vite onze ans
Vous vous étiez servis simplement de vos armes
La mort n'éblouit pas les yeux des Partisans

Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes
Noirs de barbe et de nuit hirsutes menaçants
L'affiche qui semblait une tache de sang
Parce qu'à prononcer vos noms sont difficiles
Y cherchait un effet de peur sur les passants

Nul ne semblait vous voir Français de préférence
Les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant
Mais à l'heure du couvre-feu des doigts errants
Avaient écrit sous vos photos MORTS POUR LA FRANCE

Et les mornes matins en étaient différents
Tout avait la couleur uniforme du givre
A la fin février pour vos derniers moments
Et c'est alors que l'un de vous dit calmement
Bonheur à tous Bonheur à ceux qui vont survivre
Je meurs sans haine en moi pour le peuple allemand

Adieu la peine et le plaisir Adieu les roses
Adieu la vie adieu la lumière et le vent
Marie-toi sois heureuse et pense à moi souvent
Toi qui vas demeurer dans la beauté des choses
Quand tout sera fini plus tard en Erivan

Un grand soleil d'hiver éclaire la colline
Que la nature est belle et que le coeur me fend
La justice viendra sur nos pas triomphants
Ma Mélinée ô mon amour mon orpheline
Et je te dis de vivre et d'avoir un enfant

Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent
Vingt et trois qui donnaient le coeur avant le temps
Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant
Vingt et trois amoureux de vivre à en mourir
Vingt et trois qui criaient la France en s'abattant

L'Affiche Rouge

Partager cet article

Repost 0
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 08:59

Quand le mardi 14 février, devant l'Assemblée nationale, le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux parle de « tragique accident » à propos du viol dont a été victime le jeune Théo à Aulnay sous Bois, c'est inacceptable. Car même si l'entourage du ministre a dit ensuite que "c'est une maladresse qui ne reflète absolument pas sa pensée" et que le ministre lui-même a regretté un terme "inapproprié", la première réaction tend à démontrer qu'il y aurait plus d'indulgence avec les violences policières.

 

Il y a pourtant ce troublant passé du commissaire d'Aulnay sous Bois. Vient s'ajouter le témoignage d'un jeune, victime des mêmes policiers quelques jours plutôt. Comme le déclarait la sociologue Marie-Hélène Bacqué au journal L'Humanité, ce qui se passe à Aulnay n’est pas un épiphénomène et montre la permanence des tensions avec la police. Il y a eu les morts de Zyed et Bouna il y a une dizaine d'années, celle d'Adama Traoré l'été dernier dans un commissariat. Aujourd'hui, les quatre policiers accusés dans l'affaire Théo sont en liberté quand deux jeunes qui ont lancé des pierres sont eux emprisonnés. Il y a quand même un décalage dans la façon dont est rendue la justice.

 

En 2012, le candidat Hollande avait promis la mise en place d'un récépissé de contrôle d'identité pour lutter contre le contrôle au faciès. Autre promesse non tenue.

 

Les habitants des quartiers populaires sont des citoyens à part entière et doivent être considérés et traités comme tels.

 

Partager cet article

Repost 0