Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 16:59

Suite au jugement concernant huit syndicalistes de Goodyear, le professeur de droit Emmanuel Dockès s'est dit « Abasourdi » par la décision, « l’incroyable disproportion entre ce qu’ils ont fait et ce qu’ils vont subir », il constate « inquiet, combien les puissants demeurent bien lotis en France quand les faibles sont réprimés ». « Que le parquet maintienne ses accusations alors qu’il n’y a eu aucune agression physique et pas de plaintes interroge sur la répression pénale à l’œuvre qui résonne avec la montée de l’autoritarisme » Pour lui, « d’ordinaire, dans les conflits sociaux, les magistrats prennent en compte le contexte des événements et ne prononcent pas de prison ferme, au pire, du sursis », poursuit le juriste, qui plaide pour « une vraie juridiction du travail ». Selon lui, « nous sommes ici face à des magistrats totalement déconnectés du monde du travail auxquels on demande de juger des conflits sociaux et qui les jugent à la chaîne entre un vol de Mobylette et un trafic de stupéfiants, en les isolant du contexte social dans lequel ils ont lieu». (source Mediapart)

 

Hollande a certainement oublié son passage en octobre 2011 sur le parking de l'usine Goodyear, alors en campagne pour la primaire socialiste, il promettait une loi contre les licenciements boursiers. Il avait déclaré entre autres « Je ne suis pas comme [un] autre [NDLR – il évoquait Sarkozy] qui vient devant les travailleurs et leur promet ce qu’il n’est pas capable de tenir après ». Cela aide aussi à comprendre la colère des salariés qui se battaient pour sauver leur usine.

 

Et 24 heures après ce jugement inique contre les syndicalistes de Goodyear, je découvre qu'une autre cour de justice, la cour d’appel d’Aix-en-Provence, vient aujourd'hui de confirmer la relaxe du sénateur Jean-Noël Guérini (ancien président de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône ) et du député socialiste Jean-David Ciot. Ils étaient poursuivis pour détournement de fonds publics et recel de ce détournement.

 

On peut en conclure qu'il vaut mieux détourner de l'argent public que de se battre pour défendre son usine. 

 

Les puissants demeurent bien traités quand les faibles sont réprimés.

Partager cet article

Repost 0
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 16:31

Ce n'est pas le premier billet sur mon blog concernant Goodyear. Le précédent date d'un peu plus d'un mois où je titrais, Salariés Goodyear Amiens, va t-on assister à un scandale judiciaire ? La réponse qui vient de tomber ce jour confirme l'inquiétude soulevée.

 

Le tribunal correctionnel d'Amiens vient de condamner mardi à deux ans de prison, dont neuf mois fermes huit anciens salariés de Goodyear Amiens jugés pour avoir retenu dans l'usine le directeur des ressources humaines et le directeur de la production entre le 6 et le 7 janvier 2014 . Les salariés étaient en lutte pour sauvegarder leur entreprise. Aucune violence n'avait été commise, sinon celle de la direction de Goodyear qui au final a fermé l'usine et a licencié les 1143 salariés.

 

Vous trouverez ci-dessous le lien vers plusieurs billets sur ce sujet.

 

27 novembre 2015 Salariés Goodyear Amiens, va t-on assister à un scandale judiciaire ?

 

7 janvier 2014 Goodyear Amiens, qu'a fait le gouvernement socialiste ?

 

3 octobre 2013 article Mediapart « Comment Goodyear a déshabillé l'usine d'Amiens nord »

 

11 mars 2013 Les ouvriers qui luttent ne sont pas des délinquants

 

30 avril 2008 Chantage chez Goodyear-Dunlop

 

Un communiqué de la CGT Goodyear appelle à une campagne de solidarité pour exiger que cesse la campagne de répression anti-sociale du gouvernement.

 

Ce jugement inacceptable condamnant les militants CGT de Goodyear à 9 mois de prison ferme est l'arme avec laquelle Hollande, Valls, Macron, Taubira et l'ensemble du gouvernement ont décidé d'intimider tous les salariés qui se battent pour leur droit et leurs emplois. C'est une criminalisation de l'action syndicale. La détresse sociale qu'entraînent les licenciements, ce gouvernement semble s'en moquer. Une chose préoccupe Hollande et les siens, leur réélection.

 

Face à cette justice de classe, soyez nombreux à signer l'appel des Goodyear adressé à François Hollande.

 

Justice de classe par Charb

Justice de classe par Charb

 

L’APPEL DES GOODYEAR à François HOLLANDE

 

Pour la première fois depuis un demi siècle un gouvernement a demandé que soit requis des peines de prison ferme contre des syndicalistes pour avoir participer avec les salariés à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine.

En même temps qu’ils préparent la suppression dans quelques mois de plus 1000 articles du Code du travail, Hollande, Valls et Macron ont décidé de déclencher une répression sans précédent des syndicalistes qui luttent dans les entreprises.

Avec les 8 condamnés de GOODYEAR l’exécutif veut faire un exemple.

Le gouvernement affiche sa volonté de mettre les Procureurs et les forces de polices aux services des grands groupes pour briser toute résistance à la destruction des emplois et de l’industrie.

Evidemment les militants de terrain en général et ceux de la CGT en particulier sont les plus touchés.

C’est pourquoi nous en appelons à l’ensemble des salariés, aux militants, aux syndicats d’entreprises, unions locales, départementales, régionales, fédérations ou simples salariés solidaires, pour qu’ensemble nous fassions la démonstration de notre force.

Nous pouvons être des millions à faire reculer Hollande, Valls et Macron en commençant par leur imposer l’arrêt des poursuites contre les 8 de GOODYEAR et en organisant le plus grand rassemblement solidaire en prévision de l'appel.

 

Je signe l'appel Nous Sommes Tous Des Goodyear

 

 

Partager cet article

Repost 0
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 11:52

La légion d'honneur vient d’être attribuée par le gouvernement aux victimes des attentats de Charlie, il n'est pas certain qu'ils aient été d'accord pour recevoir ce genre de distinction.

 

Comme le dit Daniel Mermet sur le site de là-bas si j'y suis :

 

" BONNE ANNÉE EN FORME DE BRAS D’HONNEUR À LA LÉGION D’HONNEUR ".

 

« ... Est-il légitime d’imposer une telle distinction sans le consentement de celui qui la reçoit ? Sans doute a-t-il fallu que l’Etat obtiennent des ayants droit qu’ils ne fassent pas obstruction. Mais Charb, par exemple, vous êtes bien sûr que Charb aurait accepté ? Et Cabu ? Vous en êtes certain ? ....   C’est un principe au Canard depuis toujours, surtout pas de Légion d’honneur ! .... Mais les communicants élyséens s’en foutent, ils peuvent utiliser tout ça à leur guise selon leur stratégie , leurs échéances, leur cote de popularité et toute leur petite popote. »

 

Un dessin de Charb illustre bien ce qu'il pensait de cette Légion d'honneur.

 

Légion d'honneur pour Charlie, est-ce vraiment leur rendre hommage ?

Et le dessin de Babouse dans l'Humanité d'aujourd'hui est aussi une réponse dans l'esprit de Charlie Hebdo.

Légion d'honneur pour Charlie, est-ce vraiment leur rendre hommage ?

Partager cet article

Repost 0
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 17:52

Le 11 janvier 2015, suite aux attentats de Charlie Hebdo, des marches républicaines et silencieuses s'étaient déroulées dans toute la France, rassemblant près de quatre millions de personnes. A Paris la place de la République était noire de monde. C'était une vague populaire qui se dressait contre la haine, des citoyens attachés à la défense des valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité.

 

Durant la semaine passée, des cérémonies d'hommage avec dévoilement de plaques se sont déroulées sur les différents lieux des attentats de janvier et novembre 2015, et ce dimanche, une cérémonie d’hommage aux victimes des attentats clôturait cette semaine commémorative place de la République.

 

Mais, l'esprit de janvier 2015 n'était plus là. A peine quelques milliers de personnes et un déploiement policier impressionnant pour encadrer cette manifestation commémorative. Comme le dit Michel Guilloux dans l'éditorial de l'Humanité de ce jour, « On ne commande pas la mobilisation populaire en appuyant sur un bouton de caméra, pas plus que sur un coup de menton ».

 

Entre-temps, le pouvoir a mis en place l'état d'urgence, il envisage la déchéance de nationalité, et veut inscrire cela dans la Constitution. On est loin du vivre ensemble.

 

Le journaliste Fabrice Nicolino, journaliste rescapé de la tuerie de Charlie Hebdo n'a pas voulu participer à ces cérémonies. Il dit être « très mal à l'aise par rapport à ce que l'on peut appeler une certaine récupération politique voire politicienne du dossier du terrorisme et des attentats de janvier et de novembre ». « J'ai le sentiment que le président Hollande a voulu par là relancer sa carrière politique qui est quand même mal en point ». Ce combat du vivre ensemble « ne se marie pas bien avec les commémorations officielles et les dévoilements de plaque, les médailles à titre posthume et toute cette falbala pseudo-républicaine qui m'ennuie profondément », conclut-il.

 

Et certains choix pour cet hommage n'était pas forcément les plus appropriés. C'est le cas pour Johnny Hallyday, qui a interprété Un dimanche de janvier, et dont la présence passait mal pour les proches des caricaturistes de Charlie-Hebdo dont il était une des cibles favorites par rapport à l'évasion fiscale et ses orientations politiques. On peut ajouter l'interprétation par les choeurs de l'armée française de la chanson « Le Temps des cerises » composée par le poète communard Jean-Baptiste Clément, lorsqu'on sait que c'est l'armée française qui a écrasé la Commune de Paris.

 

Que reste t'il de l'esprit de janvier ? L'échec de l'hommage populaire voulu par le gouvernement qui montre que les aspirations des dirigeants et les aspirations citoyennes ne sont pas sur la même longueur d'onde.

 

Place de la République à Paris, que reste t'il de ce dimanche de janvier  ?

Partager cet article

Repost 0
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 23:14

Y compris des libertés fondamentales menacées par la constitutionnalisation de l'état d'urgence.

 

En peine de trouver une majorité sur le texte, le gouvernement compte avoir recours aux ordonnances pour adopter une partie des mesures liées au nouveau projet de loi antiterroriste qui doit être présenté en conseil des ministres début février, a annoncé Manuel Valls.

 

Le texte entend durcir le Code pénal en renforçant les pouvoirs des policiers, parquets et préfets. Certaines de ses disposiions seront adoptées par ordonnances, donc sans avis du Parlement.

 

L’Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire), d’ordinaire modérée, juge certaines dispositions du projet « scandaleuses et dignes d’un État policier ».

Dessin de Besse dans l'Humanité Dimanche

Dessin de Besse dans l'Humanité Dimanche

Partager cet article

Repost 0
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 21:20

Signez la pétition

 

Pour nous, c’est définitivement non !

Non au projet de déchéance de la nationalité, non à une démocratie sous état d’urgence, non à une réforme constitutionnelle imposée sans débat, en exploitant l’effroi légitime suscité par les attentats.

Nous n’acceptons pas la gouvernance de la peur, celle qui n’offre aucune sécurité mais qui assurément permet de violer nos principes les plus essentiels.

Notre rejet est absolu. Nous appelons tous ceux et celles qui partagent une autre idée de la France à le manifester.

 

A l’initiative de :

AFD International, Agir pour le changement démocratique en Algérie (Acda), Apel-Egalité, Altertour, Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (Acort), Association démocratique des Tunisiens en France (ADTF), Association femmes solidaires comité Saint-Denis, Association France Palestine solidarité (AFPS), Association des Marocains en France (AMF), Association pour la reconnaissance des droits et libertés aux femmes musulmanes (ARDLFM), Association Survie, Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF), Association des Tunisiens en France (ATF), Association des universitaires pour le respect du droit international en Palestine (Aurdip), Attac, Cadac, CADTM France, Cedetim, CGT Police Paris, Centre islamique Philippe Grenier (CIPG), Cercle Condorcet de Paris, Clamart-Citoyenne, Collectif des 39, Collectif D’ailleurs nous sommes d’ici Tours 37, Collectif BDS Saint-Etienne, Collectif CGT Insertion-Probation (UGFF-CGT), Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), Collectif féministes pour l’égalité, Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP), Collectif Mémorial 98, Collectif national des Faucheurs volontaires, Collectif national pour les droits des femmes (CNDF), Collectif Stop le contrôle au faciès, Comité pour le développement et le patrimoine (CDP), Comité pour le Respect des Libertés et des droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT), Commission islam et laïcité, Conseil national des associations familiales laïques (Cnafal), Confédération générale du travail (CGT), Coordination de l’action non-violente de l’Arche (Canva), Coordination nationale Pas sans nous, Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI), Droit au logement (Dal), Droit solidarité, Emancipation Tendance intersyndicale, Emmaüs international, Espace franco-algérien, Euromed Feminist Initiative IFE-EFI, Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme (FIDH), Fédération nationale de la Libre pensée, Fédération des Tunisiens citoyens des deux rives (FTCR), Femmes égalité, Filles et fils de la République (FFR), Fondation Copernic, Halte OPGM07, Ipam, Justice et libertés Strasbourg , La Cimade, Le Gisti, Le Mouvement de la paix, Liberpensula Frakcio de Sat, Ligue des droits de l’Homme, Ligue de l’Enseignement, Maison des potes, Mamans toutes égales (MTE), Minga-agir ensemble pour une économie équitable, Mouvement pour une alternative non-violente (Man), Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap), Négajoule!, Osez le féminisme !, Planning familial, Pôle de renaissance communiste en France (PRCF), Powerfoule, Réseau d’alerte et d’intervention pour les droits de l’Homme (RaidH), Réseaux citoyens Saint-Etienne, Réseau éducation sans frontières (RESF), Réseau Immigration Développement Démocratie – IDD, Revue Ecole émancipée, Revue Inprecor, Revue Mouvements, Revue Regard, Romeurope 94, Syndicat des avocats de France (Saf), Syndicat de la magistrature (SM), Syndicat de la médecine générale (SMG), Syndicat national des journalistes (SNJ), SNJ-CGT, SNPES-PJJ/FSU, Solidaires étudiant-e-s, Union générale des fédérations de fonctionnaires CGT (UGFF-CGT), Union juive française pour la paix (UJFP), Unef, Union syndicale de la psychiatrie (USP), Union syndicale solidaires.

Partager cet article

Repost 0
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 21:16
Jeudi 7 janvier 2016, l'Humanité numéro spécial Charlie Hebdo

Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Médias
commenter cet article
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 08:51
2016, les fêtes passées, n'oubliez pas vos voeux

Partager cet article

Repost 0
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 08:04

A la création de mon blog il y a huit ans, j'écrivais ceci à propos de l'intitulé choisi :

 

RÉAGIR : Un titre que m’a inspiré le recul social en cours. Car si nous ne réagissons pas, la devise « Liberté, Égalité, Fraternité » inscrite dans notre constitution n’aura jamais autant perdu de sa signification. Des faits le démontrent presque chaque jour et j’aurai l’occasion d’en reparler.

 

Huit ans plus tard, la situation s'est encore dégradée, et on est en droit de s'interroger sur la signification de la devise de la République aujourd'hui ? 

 

LIBERTÉ : Elle est bafouée un peu plus chaque jour, notamment face au pouvoir économique et financier dont on peut constater chaque jour les ravages, et tout dernièrement avec l'état d'urgence qui a été décrété.

 

 

ÉGALITÉ : Ce mot est devenu aujourd’hui un non-sens ! Cela devrait être l’égalité devant la loi, mais aussi l’égalité et la justice des conditions sociales.

 

FRATERNITÉ : Ce mot ne me parait pas davantage être mis en avant par les gouvernants, que ce soit sur le plan social ou politique. C'est la règle de l'argent qui passe avant celle de l'humain.

 

Je ne sais pas combien de temps encore je continuerai à RÉAGIR, mais en ce début du mois de janvier 2016, j'adresse à tous les lecteurs de mon blog mes meilleurs voeux pour 2016, voeux de santé et d'espoir dans la construction d'une société plus humaine.

 

L'Humain d'abord !

Partager cet article

Repost 0
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 07:04
Bonnes fêtes de fin d'année

Partager cet article

Repost 0