Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

24 janvier 2008 4 24 /01 /janvier /2008 21:51
De Carla Bruni : "Je rentre en studio début février pour enregistrer mon prochain album, et je travaille en ce moment  chez moi  (NDLR -  C'est où le chez moi, à l'Elysée ?)  sur mes maquettes."
Au fait pour  les paroles, c'est Henri Guaino qui s'en charge ?

Tout ça avec la bénédiction du chanoine de Latran. 

Sarko.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Brèves
commenter cet article
24 janvier 2008 4 24 /01 /janvier /2008 00:20

Dans un article du Monde du 26 octobre 2007, Valéry Giscard d’Estaing, qui fut le Président de la Convention qui a rédigé le projet de Constitution européenne, fait l’analyse suivante du projet de texte, devenu ensuite le Traité de Lisbonne. Il explique tout d’abord que l’ensemble des éléments importants du traité constitutionnel se retrouvent dans le nouveau traité réformateur :

 « La différence porte davantage sur la méthode que sur le contenu (…).Les juristes n’ont pas proposé d’innovations. Ils sont partis du texte du traité constitutionnel, dont ils ont fait éclater les éléments, un par un, en les renvoyant, par voie d’amendements aux deux traités existants de Rome (1957) et de Maastricht (1992). Si l’on en vient maintenant au contenu, le résultat est que les propositions institutionnelles du traité constitutionnel - les seules qui comptaient pour les conventionnels - se retrouvent intégralement dans le traité de Lisbonne, mais dans un ordre différent, et insérés dans les traités antérieurs. La conclusion vient d’elle-même à l’esprit. Dans le traité de Lisbonne, rédigé exclusivement à partir du projet de traité constitutionnel, les outils sont exactement les mêmes. Seul l’ordre a été changé dans la boîte à outils. La boîte, elle-même, a été redécorée, en utilisant un modèle ancien, qui comporte trois casiers dans lesquels il faut fouiller pour trouver ce que l’on cherche. »…

« Concernant, ensuite, les réponses apportées aux demandes formulées notamment en France par certains adversaires du traité constitutionnel, il faut constater qu’elles représentent davantage des satisfactions de politesse que des modifications substantielles. Ainsi l’expression "concurrence libre et non faussée", qui figurait à l’article 2 du projet, est retirée à la demande du président Sarkozy, mais elle est reprise, à la requête des Britanniques, dans un protocole annexé au traité qui stipule que "le marché intérieur, tel qu’il est défini à l’article 3 du traité, comprend un système garantissant que la concurrence n’est pas faussée ».

Au final, la quasi-totalité des dispositions du traité constitutionnel se retrouvent, dans un ordre différent, dans le traité de Lisbonne.

Ce qui a été fait par le peuple ne peut être défait que par le peuple.

Signez l’appel pour un referendum

http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/

Partager cet article

Repost 0
Published by jco
commenter cet article
22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 00:23

En se faisant introniser le 20 décembre chanoine honoraire de l'église romaine de Saint-Jean de Latran, Nicolas Sarkozy a  pris ses distances avec la conception de la "laïcité à la française", incarnée par la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat.  

 

Insistant sur les "racines chrétiennes de la France", il a parlé « de la morale laïque qui risque de se changer en fanatisme ». Il est allé jusqu'à juger de l'intérêt de la République d'avoir « beaucoup d'hommes et de femmes qui croient » et que  « dans la transmission des valeurs et dans l'apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l'instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance ".

 

Sarko envisage-t-il de faire appel à l’intervention des religieux dans les écoles ou universités, ce serait une rupture profonde avec les principes fondamentaux de la laïcité républicaine.  

 

Nicolas Sarkozy a récidivé lors de son séjour en Arabie saoudite, cette fois devant les 150 membres du Conseil consultatif du très rigoriste royaume saoudien. Le discours du chef de l'Etat a même pris des accents de sermon lorsqu'il a évoqué « Dieu transcendant qui est dans la pensée et le coeur de chaque homme », « Dieu qui n'asservit pas l'homme mais qui le libère » ou «Dieu qui est le rempart contre l'orgueil démesuré et la folie des hommes ».  

 

Quant on sait  la condition des femmes et la liberté d’expression dans ces émirats …  

 

En 1958, De Gaulle disait aux évêques, « vous dites que la France est catholique, mais la République est laïque ». Le principe de laïcité est inscrit dans l’article premier de la Constitution.  

 

Nicolas Sarkozy ferait bien d’en tenir compte. C’est d’un président dont la République a besoin, et non pas d’un chanoine.

 

 

Partager cet article

Repost 0
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 00:44

Christine Ockrent, la compagne de Bernard Kouchner le ministre des affaires étrangères et européennes est journaliste à France 3.

Mais les temps sont durs, le problème de pouvoir d’achat est d’actualité.

Certains avaient anticipé. Depuis mars 2007, Christine Ockrent anime une chronique de trois minutes à l’antenne de France 24 (une en version française, une en version anglaise).

Le journal "Le Point" nous révèle que ces trois minutes sont les plus chères de l'histoire du PAF : 120.000 euros annuels. Christine Ockrent ferait partie des 5 salaires les plus élevés de la rédaction, pour une chronique de 3 minutes hebdomadaires..

Au fait, la chaîne France 24 est sous la tutelle de son compagnon Bernard Kouchner !

Ecœurant !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by jco
commenter cet article
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 18:37

En entendant les propos de Bernard Laporte, notre secrétaire d’état chargé des sports, invité hier du journal de l’Equipe TV, je me disais qu’il n’était pas l’ami de Sarkozy pour rien.

Sarkozy avait annoncé qu’il serait le président du pouvoir d’achat, vous savez de quoi il en retourne à présent, vous n’en avez pas vu la couleur, sauf si vous faites partie des fortunés imposables à l’ISF. Eh bien pour Bernard Laporte, c’est copie conforme dans un autre registre.

Je cite ses propos par rapport à un ressenti sur son nouveau poste :

« Maintenant que je vais sur le terrain , on dit, le sport c’est une grand famille, encore faut-il pouvoir y aller dans cette grande famille, c’est un endroit où on peut trouver des valeurs, des vertus, des partages de la solidarité. On s’aperçoit qu’il y a beaucoup de gens qui ne peuvent pas y aller parce que les licences sont trop chères , des fois ça manque d’infrastructures…Il faut faire en sorte que tout le monde ait accès au sport »

Très bien comme propos, sauf que la réalité de son budget ne va pas aider à celà. Le budget 2008 du sport, récemment adopté à l’assemblée nationale, fait passer les exonérations de cotisations sociales des sportifs, bénéficiant de rémunération au titre de droit à l’image, de 15 millions à 32 millions d’euros. Cette somme versée par l’État à la Sécurité sociale compensera les allégements de charges sociales consenties aux sportifs au titre du droit à l’image. Cette mesure ne profitera qu’aux 1172 sportifs les plus connus. Ces sommes représentent  21% des crédits du ministère pour le sport de haut niveau et 175% de la totalité des crédits consacrés à la vie associative. Dans le même temps, les crédits alloués aux associations de jeunesse et d’éducation populaire sont en baisse significative (- 14%) !!!

Une fois de plus, nous sommes très loin des engagements de campagne de Sarkozy qui s’était engagé auprès des autorités sportives à faire passer le budget des sports à 3% du budget de la nation. Roselyne Bachelot confirme ces 3% affichés pendant la campagne, mais … sur la mandature.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jco
commenter cet article
9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 00:55

« J’ai été élu au terme d’une campagne dans laquelle les valeurs ont tenu une place centrale alors que depuis des décennies, il n’était quasiment plus possible d’évoquer les valeurs dans le débat politique. J’ai voulu remettre l’homme au cœur de la politique. Quand la politique peut-elle faire qu’il y ait un peu moins de violence, un peu moins d’injustice, un peu moins de misère, un peu moins de souffrance, si la politique n’est pas animée par le souci constant d’un idéal humain. » Ce sont des propos tenus par N. Sarkozy dans son intervention du 8 janvier . 

Valeur, idéal humain. Peut-être que ceux qui ne voient Nicolas Sarkozy qu’au travers des magazines people sont touchés par ses propos, mais quel foutage de gueule quand on voit la politique menée depuis 8 mois. 

Tout a commencé par le bouclier fiscal de 15 milliards qui profite aux familles les plus fortunées. Et depuis, de F. Fillon à C. Lagarde, tous répètent à l’envi qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses de l’état.

Des vacances sur le luxueux yacht prêté par Bolloré après sa victoire à l’élection présidentielle, puis le départ en vacances en Egypte à bord d'un avion appartenant toujours à l'homme d'affaires breton. Vacances à Louxor dans un hôtel de style victorien, puis à Charm el-Cheikh, cité balnéaire du bord de la mer Rouge avec sa nouvelle idylle et des proches,  où il devait être hébergé dans une villa appartenant au cheikh d'Abou Dhabi.

Il est indigne que le représentant du peuple français se comporte comme un clinquant milliardaire étiqueté Bolloré lors de chacune de ses vacances. N’y a t’il pas une contrepartie à ces voyages ? Et ce fric dépensé, avec une telle publicité, c'est une vraie provocation, au moment où il demande aux gens de se serrer la ceinture.

Il devait être le président du pouvoir d’achat, le sien oui. Car ce qui était les 140 % d’augmentation de son salaire de président, sont ensuite devenus 172% mais seraient en réalité 206%. Et à cela il faut ajouter son salaire de ministre de l’intérieur qu’il a continué à percevoir jusqu’au 31 décembre.

Et le pouvoir d’achat des salariés et retraités, travaillez plus, faites racheter vos RTT (pour ceux qui en ont), en somme, tapez dans vos économies.

Et il ose parler d’un peu moins d’injustice, d’un peu moins de misère, d’un peu de moins de souffrance ? Il parle de valeur humaine, d’idéal humain ? Ecoeurant comportement quand on voit ce qu’il fait par ailleurs, lui ou son gouvernement. Quel manque de pudeur !

Mais peut-être que la définition du sigle UMP, c’est justement Un Manque de Pudeur.

Partager cet article

Repost 0
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 21:54
Appel du Comité National pour un Référendum

Un nouveau traité - dit traité de Lisbonne - vient d’être approuvé par les dirigeants européens suite au rejet du projet de traité constitutionnel refusé majoritairement par les Français et les Néerlandais lors des référendums de mai et juin 2005.

C’est donc à nouveau le suffrage universel qui doit trancher par référendum.

Sur un sujet qui a tant d’influence sur la vie de chacun et l’avenir de la France, l’organisation d’un nouveau référendum est une exigence démocratique majeure pour notre pays. C’est aussi une nécessité pour la construction européenne qui doit être fondée sur l’adhésion des peuples et la souveraineté populaire.

Seule une mobilisation sans précédent des citoyens peut obliger le président de la République à organiser un référendum. Il y sera contraint s’il n’obtient pas, début 2008, 3/5 des suffrages exprimés des parlementaires pour la modification préalable de la Constitution française, nécessaire à la ratification du nouveau traité européen. Ainsi les députés et les sénateurs ont le pouvoir d’imposer le référendum, en votant contre cette révision de notre Constitution.

C’est pourquoi des personnalités diverses, les signataires de différents appels déjà lancés sur ce sujet, ont décidé de rassembler leurs efforts au sein d’un Comité National pour un Référendum.

Nous appelons en urgence toutes celles et tous ceux qui sont attachés à la démocratie et à une Europe fondée sur l’adhésion des peuples, qu’ils soient pour ou contre ce nouveau traité, à nous rejoindre pour empêcher un déni de démocratie et exiger la tenue d’un référendum.

Signez l'appel en allant sur le lien suivant : http://www.nousvoulonsunreferendum.eu

Partager cet article

Repost 0
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 23:48

Sur le lieu de travail, la pause café ou la pause déjeuner étaient souvent un moment privilégié de discussion et de débat avec mes collègues sur les questions d’actualité. Mais mon activité professionnelle étant arrivée à son terme pour cause de pré-retraite, ce blog sera un palliatif pour continuer de réagir à l’actualité sociale et politique, sujets qui faisaient l’objet de maintes de nos discussions autour du petit café. Ce sera un moyen pour continuer de partager avec mes ex-collègues et tous ceux qui me liront, les coups de colère qu’engendre fréquemment l’actualité en complément à mon activité militante, qu’elle soit politique ou associative.

J’avais dit qu’en janvier 2008 je démarrerais mon blog, eh bien le voilà !

RÉAGIR : Un titre que m’a inspiré le recul social en cours. Car si nous ne réagissons pas, la devise « Liberté, Égalité, Fraternité » inscrite dans notre constitution n’aura jamais autant perdu de sa signification. Des faits le démontrent presque chaque jour et j’aurai l’occasion d’en reparler.

Mais auparavant,  j’adresse à tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2008.

Partager cet article

Repost 0