Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 10:41

Ils sont nombreux ceux qui ces derniers temps s'en prennent honteusement à la CGT. Ils ne supportent pas que la CGT et ses militants, au côté d'autres organisations syndicales, puissent dire NON et lutter contre la Loi travail. Certains vont même jusqu'à les traiter, entre autres propos insultants, de voyous-terroristes.

 

A tous ceux-là, Camille Senon, 93 ans, rescapée du massacre d'Oradour-sur-Glane en 1944, vient de donner une belle réponse. Elle vient de refuser la proposition du premier ministre de l'élever au rang de commandeur de l'ordre national du mérite. Dans une lettre adressée à Manuel Valls il y a quelques jours elle motive son refus.

 

Accepter cette distinction aujourd'hui serait, explique-t-elle, « renier toute ma vie militante pour plus de justice et de solidarité, de liberté, de fraternité et de paix ». « Dans le contexte actuel il m'est impossible d'accepter de votre part cette distinction (...) alors que je suis totalement solidaire des luttes menées depuis deux mois par les salariés, les jeunes, une majorité de députés et de Français contre la Loi travail que vous venez d'imposer par le 49-3 » Pour elle « pas question d'accepter une décoration venant d'un gouvernement qui ne respecte pas les salariés ».

 

Camille Senon est restée jusqu’à l’aube des années 80, une militante et dirigeante importante de la CGT et du PCF aux Chèques postaux dans le 15ème arrondissement à Paris et à la fédération CGT des PTT. Cette rescapée du tramway d'Oradour-sur-Glane, qui a perdu sa famille dans la massacre des habitants par le détachement de la Waffen-SS Das Reich le 10 juin 1944, est une infatigable militante syndicaliste et féministe. Voir son témoignage : "Nous voyions le village brûler devant nous". Elle continue d'accompagner des groupes à Oradour-sur-Glane, notamment des jeunes.

 

Lorsqu'elle motive son refus par le fait qu'« accepter d'être décorée ce serait renier les engagements de toute ma vie » c'est une belle leçon qu'elle donne à ce gouvernement qui lui n'hésite pas à renier ses engagements.

Camille Senon toujours fidèle au journal l'Humanité © Radio France - Françoise Ravanne

Camille Senon toujours fidèle au journal l'Humanité © Radio France - Françoise Ravanne

Partager cet article

Repost 0
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 08:51

Comme souvent, on va entendre dans les médias "les usagers pris en otage" etc.

 

Mais bien entendu, aucune explication sur le pourquoi et les motifs de la grève à l'appel de plusieurs organisations, même si la CFDT vient de lâcher le mouvement avant qu'il ne commence, en retirant son préavis de grève. .

 

Ci-dessous des explications.

 

SNCF les raisons de la grève
SNCF les raisons de la grève
SNCF les raisons de la grève
SNCF les raisons de la grève
SNCF les raisons de la grève

Partager cet article

Repost 0
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 22:23

Dans le courrier des lecteurs du Télérama n° 3463 du 25 mai, la mère de Stéphanie Gibaud, lanceuse d'alerte, fait part du choc qu'elle a eu en parcourant dans le Télérama précédent l'article « Seuls au monde » relatif aux lanceurs d'alerte.

 

Pour rappel, Stéphanie Gibaud était directrice marketing de la société de services financiers UBS France. Avec documents à l'appui mettant au jour un système d'évasion fiscale massif organisé par la banque, elle a dénoncé les pratiques illégales de son employeur UBS et porté plainte contre lui. Elle a permis à l'état de retrouver 12 milliards d'euros que la banque avait caché au fisc.

 

Sa fille licenciée par la banque vivant à présent dans une situation de précarité avec les minima sociaux, sa mère indique avoir écrit au président de la République après sa récente déclaration sur la protection des lanceurs d'alerte qui doivent être protégés. Le président lui a répondu qu'il a pris bonne note et demande à M. Sapin de recevoir sa fille, sans résultat pour l'instant. Elle dit qu'elle n'en peut plus des promesses, qu'elle est désespérée.

 

On la comprend et on ne peut qu'être solidaire. Dans le Cash investigation diffusé le 5 avril sur France 2, le ministre Michel Sapin déclarait qu'il "ne peut s'engager à rien" et "ne peut rien promettre". La loi anti-corruption "Sapin II" actuellement en préparation, devrait donner à l'avenir un statut protecteur aux lanceurs d'alerte.

 

Attendre, toujours attendre, mais que deviennent ces lanceurs d'alerte en attendant ? On ne peut manquer de rapprocher cette situation des propos tenus par F. Hollande lors de sa campagne électorale.

 

Il y avait eu le discours du Bourget en janvier 2012 avec son ennemi la finance. Aujourd'hui on peut parler de foutage de gueule. Mais il y a eu aussi ces petites phrases :

 

« Nous demanderons à l'Europe de lutter contre la spéculation, de lutter contre la finance! » Le 19 avril 2012

 

« Qu'est ce qu'on préfère? Protéger les plus riches ou protéger nos enfants? Moi, j'ai fait le choix de protéger nos enfants! » Le 24 avril 2012

 

« La colère est là par rapport à une mondialisation sans règles, par rapport à la finance qui veut nous dominer. » Le 24 avril 2012

 

« Je veux en terminer avec l'arrogance, avec les privilèges, avec la brutalité, avec les injustices! » Le 29 avril 2012.

 

Je dirai qu'on partage la colère de la famille Gibaud et que nous sommes nombreux à être en colère également contre ce gouvernement qui fait le contraire des engagements de campagne. D'ailleurs c'est toujours le même qui déclarait le 24 avril 2012 à Hirson devant des salariés en lutte « La colère est là par rapport à une mondialisation sans règles, par rapport à la finance qui veut nous dominer … La colère est là par rapport à des promesses qui n'ont pas été tenues. »

 

A propos de promesses non tenues, Hollande et les siens en connaissent un rayon et nous avons mille raisons d'être en colère.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 00:12

Pour cette huitième journée d'action contre la loi travail, les manifestants s'étaient rassemblés encore plus nombreux à Niort, comme partout en France.

 

Les tentatives de division orchestrées par le gouvernement, qui n'a cessé ces derniers jours de fustiger la CGT, ont eu pour corollaire de renforcer la mobilisation. Comme l'a dit la secrétaire de l'union départementale FO, lors des prises de paroles à l'issue de la manifestation, son organisation soutient la CGT et ses militants face aux attaques du gouvernement, et est totalement solidaire sur l'objectif de retrait de la Loi travail. Il en est de même des autres organisations syndicales qui comme la CGT exigent le retrait.

 

Moment symbolique lors du passage de la manifestation devant le Donjon de Niort, des militants de la CGT spectacle ont déployé une banderole du haut du donjon. Qu'il était beau le monument affichant son refus du recul social : Un recul social ne se négocie pas il se combat ! Une petite prise de la Bastille.

 

Les prises de parole qui devaient avoir lieu rue Victor Hugo ont été délocalisées au pied du donjon où les manifestants sont revenus demander la libération de leurs camarades, cueillis par les forces de l'ordre, dans le donjon, et qui les ont laissé repartir non sans avoir relevé les identités. 

 

Une prochaine journée d'action nationale à Paris est d'ores et déjà planifiée pour le 14 juin.

 

La lutte continue, on ne lâche rien !

 

 

 

 

Contre la Loi travail, encore plus de manifestants le 26 mai à Niort
Contre la Loi travail, encore plus de manifestants le 26 mai à Niort
Contre la Loi travail, encore plus de manifestants le 26 mai à Niort
Contre la Loi travail, encore plus de manifestants le 26 mai à Niort
Contre la Loi travail, encore plus de manifestants le 26 mai à Niort

Partager cet article

Repost 0
26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 17:20

Ce billet s'adresse seulement aux salariés qui condamnent les mouvements de grève et les militants et organisations syndicales qui luttent.

 

D'abord en quelques lignes un petit cours d'histoire sociale, puis s'ils ne sont toujours pas convaincus, un formulaire à utiliser impérativement pour rétablir une certaine justice sociale.

Aux salariés qui en ont marre des grèves et des blocages
Aux salariés qui en ont marre des grèves et des blocages

Partager cet article

Repost 0
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 23:30

Depuis plusieurs jours, c'est haro sur la CGT dans la plupart des médias à propos de la lutte menée contre la Loi travail. Ce  mardi soir le journal de 19h de France Inter titrait « Le bras de fer continue entre le gouvernement et la CGT à propos de la loi travail » ; sur France 2 on a eu droit en titre principal du 20 heures à « Le conflit se durcit entre la CGT et le gouvernement » après avoir entendu la veille Nathalie Saint-Cricq aux côtés de Pujadas vomir littéralement sur la CGT et ses dirigeants en dénonçant « une radicalisation tous azimuts » ajoutant « la CGT a décidé de tout faire sauter ».

 

Ces idéologues de service relaient les propos du 1er ministre qui s'en prend à la CGT, l'accusant entre autres de prendre en otage les français ou bien de F Hollande dénonçant un blocage décidé par une minorité. Ils sont plutôt mal placés pour parler de minorité, alors que, ne disposant pas d'une majorité dans ses propres rangs pour faire voter la Loi travail, ils utilisent le 49-3.

 

Mais pourquoi cette stigmatisation de la CGT alors que le mouvement contre la loi travail est un mouvement intersyndical qui regroupe outre la CGT, FO, la FSU, Sud, Solidaires concernant les syndicats de salariés. Et concernant la grève dans les raffineries, celle-ci « se vote à la majorité des salariés avec des scores sans appel » et est également un mouvement intersyndical. Ce mouvement contre la Loi travail fait tâche d'huile puisque d'autres corporations rejoignent la lutte (cheminots, RATP, syndicats de l'aviation civile).

 

En refusant d'écouter le mouvement de contestation sur la Loi travail (70% de la population est contre cette loi), en essayant d'opposer la CGT aux citoyens et d'opposer la CGT aux salariés, ce gouvernement montre une fois de plus son vrai visage. Comme l'a dit après sa palme d'or le cinéaste Ken Loach, « les sociaux-démocrates n’ont jamais été de gauche ! Pour les sociaux-démocrates, la première priorité est que le patron fasse des profits. Ils estiment qu’être de gauche, c’est se mettre au service des entreprises pour qu’ils fassent des profits. »

 

On se souvient du discours de Hollande sur la finance au Bourget, discours qu'il a oublié une fois au pouvoir. Il est d'autres propos tenus début avril 2012 alors qu'il était candidat qu'il est bon de lui rappeler ainsi qu'à son gouvernement. « Quand un président de la République attaque des syndicats qui sont représentatifs, il n’attaque pas tel ou tel dirigeant, tel ou tel permanent, il attaque l’ensemble du monde salarié », lance le candidat PS, qui regrette que les représentants syndicaux soient « méprisés, montrés du doigt ... Je souhaite qu’à partir du mois de mai, il y ait un Président qui réconcilie, qui apaise, qui rassemble »

 

Eh bien dans ce domaine également, le quinquennat de Hollande est un échec.

Partager cet article

Repost 0
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 22:29

Manifestation à NIORT

Place de la Brèche

le jeudi 26 mai à 11H30

 

 

Rassemblement à Thouars

Place Lavault à 11h00

 

 

 

Contre la Loi travail, manifestation à Niort et Thouars le 26 mai

Partager cet article

Repost 0
Published by jco
commenter cet article
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 21:49

Lien vers le site de la compagnie : www.clownsmatapeste.com

Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans humour
commenter cet article
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 20:52

 

Communiqué CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

 

 

Toujours déterminé-es : Amplifier la mobilisation, faire respecter la démocratie !

 

Après plus de deux mois de mobilisation des salarié-es, des jeunes, des privé-es d’emploi et des retraité-es, la mobilisation se poursuit et s’amplifie comme le montre cette journée du 19 mai.

 

Cette semaine, le développement d’actions, de grèves dans de nombreux secteurs et de blocages pour obtenir le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits, montre que la détermination reste intacte.

 

L’opinion publique reste massivement opposée à cette loi Travail et à l’utilisation autoritaire du 49.3 par le gouvernement.

 

Le gouvernement n’a pas d’autre issue que celle du dialogue avec les organisations qui luttent pour le retrait de ce projet de loi et pour être écoutées sur les revendications qu’elles portent. C’est pourquoi les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse, UNEF, UNL et FIDL en appellent solennellement au Président de la République.

 

Des secteurs professionnels sont engagés dans un mouvement de grève reconductible, d’autres vont entrer dans l’action. Les organisations appellent le 26 mai prochain à une journée nationale de grève, manifestations et actions.

 

Les organisations décident de renforcer l’action par une journée de grève interprofessionnelle avec manifestation nationale à Paris le 14 juin, au début des débats au Sénat. Elles appellent à multiplier d’ici là, sur tout le territoire, des mobilisations sous des formes diversifiées.

 

Elles décident également une grande votation dans les entreprises, les administrations et les lieux d’étude qui se déroulera dans les semaines à venir en parallèle au débat parlementaire afin de poursuivre avec les salarié-es et les jeunes les débats sur la loi Travail, obtenir le retrait de ce texte pour gagner de nouveaux droits permettant le développement d’emplois stables et de qualité.

 

La loi doit notamment préserver la hiérarchie des normes, élément protecteur pour tous et toutes les salarié-es.

 

Cette votation sera remise lors d’un nouveau temps fort qu’elles décideront prochainement.

 

Les organisations invitent leurs structures à poursuivre la tenue d’assemblées générales avec les salarié-es pour débattre des modalités d’actions, de la grève et de sa reconduction.

 

Elles se retrouveront rapidement pour assurer l’organisation et la réussite de ces mobilisations et initiatives.

 

Le 19 mai 2016

Loi travail Non merci. Nouvelles mobilisations le 26 mai et le 14 juin

Partager cet article

Repost 0
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 17:09

Pour cette nouvelle journée d'action, la mobilisation n'a pas faibli. Plusieurs dizaines de militants avaient en tout début de journée participer au blocage du rond point du centre routier à la Crèche, avec la participation spontanée des routiers eux-mêmes. Descendus de leur camion pour venir échanger, ils ont raconté les conséquences dramatiques qu'engendrerait le projet de loi sur leur rémunération si le texte loi-travail était définitivement adopté.

 

Puis la journée d'action se poursuivait avec une manifestation en fin de matinée dans les rues de Niort. Partis à plus de 500 de la place de la Brèche, la manifestation approchait du millier de manifestants au plus fort du parcours. Les manifestants en appellent au rejet de cette loi travail taillée pour satisfaire le Medef et facteur de régression sociale. Comme l'inscrivaient entre autres sur la chaussée les jeunes du syndicat lycéen, « la précarité n'est pas un métier ». Et à l'adresse de la CFDT qui juge ce projet équilibré, on a entendu le slogan « Berger (NDLR – secrétaire de la CFDT) on n'est pas des moutons ! »

 

Une intersyndicale doit se réunir pour définir les prochaines actions. Mais la volonté est toujours présente de poursuivre jusqu'au retrait de la loi.

Bonne mobilisation contre la Loi travail à Niort ce 19 mai
Bonne mobilisation contre la Loi travail à Niort ce 19 mai
Bonne mobilisation contre la Loi travail à Niort ce 19 mai
Bonne mobilisation contre la Loi travail à Niort ce 19 mai
Bonne mobilisation contre la Loi travail à Niort ce 19 mai

Partager cet article

Repost 0