Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 16:50

Ce n'est parce qu'il fait le tour des plateaux télé et radio pour se défendre qu'on va prendre pour argent comptant tous ses propos.

 

Concernant la somme de 500 000 euros, la justice va poursuivre son enquête. Mais, si la somme provient réellement de la vente de deux tableaux d'un peintre hollandais du XVIIè siècle à un acheteur étranger, Guéant ferait mieux de se reconvertir. Il peut faire sérieusement concurrence aux galeristes. En effet, la société Artprice, numéro un mondial des données sur le marché de l'art, estime que le prix médian des oeuvres de Van Eertvelt, l'auteur des tableaux, est de 41.000 euros.

Sacré vendeur Guéant !

 

Mais ce monsieur semble aimer beaucoup l'argent. Car parmi les découvertes des enquêteurs, de nombreux paiements en liquide. Ces sommes représenteraient des primes perçues à l'époque où il était ministre de l'intérieur. Et là, Claude Guéant parle de « montants modestes », de « petites sommes », « pas faramineuses », qui auraient servi à acheter de l'électroménager… On ne vit pas dans le même monde, comment peut-on parler de montant modeste pour une somme de 25 000 euros ? Et qui plus est non déclarée au fisc. N'oublions pas que ce monsieur a occupé un temps le poste de ministre des finances.

 

Et dans son argumentaire de défense, il conteste tout blanchiment d'argent. « Je n’ai jamais rien blanchi, je ne sais pas comment on fait » Vraiment ? Pourtant, en mai 2011, le même Claude Guéant a présidé un sommet du G8 consacré… à la lutte contre le trafic de drogue, avec au programme de cette rencontre internationale, la lutte contre le blanchiment d'argent sale, comme l'annonçait le ministre de l'Intérieur qu'il était à l'époque.

 

Faudrait pas se moquer du monde ! D'ailleurs, son ex-collègue au gouvernement Roselyne Bachelot déclare paisiblement : « Soit c'est un menteur, soit c'est un voleur ». C'est peut-être les deux à la fois.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires