Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 15:21

 

Le décès d'Hugo Chávez aura encore été l'occasion pour la quasi totalité des médias en France de déverser des tombereaux de calomnies sur Chávez et le bilan de son gouvernement. En procédant ainsi, ils ne font que confirmer ce que dénonçait le film « Les nouveaux chiens de garde », des médias oublieux des valeurs de pluralisme, d’indépendance et d’objectivité qu’ils prétendent incarner. Juste quelques exemples pour illustrer mon propos.

 

Les uns après les autres, ils l'ont traité de dictateur. Vous en connaissez vous des dictateurs qui se soumettent au suffrage universel comme il l'a fait ? Jamais dans l’histoire de l’Amérique latine, un leader politique n’avait atteint une légitimité démocratique aussi incontestable. Depuis son arrivée au pouvoir en 1999, seize élections ont eu lieu au Venezuela. Hugo Chávez en a remporté quinze, dont la dernière en date, le 7 octobre 2012. La transparence des scrutins a été reconnue unanimement par toutes les instances internationales. Sans doute aurait-il fallu pour qu'on ne le qualifie pas de dictateur qu'il cède sa place à son adversaire de droite, défenseur de l'impérialisme. 

 

Concernant le bilan de son gouvernement, lui aussi ne trouve pas grâce à leurs yeux eu égard à la richesse du pays puisque le Venezuela posséderait les plus grandes réserves pétrolières de la planète. Il n'aurait pas su en faire profiter son pays. Il n'y aurait que les pauvres qui seraient satisfaits de la politique de Chávez. Je trouve que c'est formidable que Chávez ait tout mis en œuvre pour que les pauvres recouvrent leur dignité. Et de quelle manière !

 

La réforme agraire a permis de récupérer près de 2 millions d’hectares aux grands propriétaires, 49% des terres récupérées ont été redistribuées aux paysans, 40% sont destinées à des projets stratégiques et 11% ont été remises à des coopératives.

 

Près de 1,5 millions de Vénézuéliens ont appris à lire grâce à la campagne d’alphabétisation. En décembre 2005, l’UNESCO a décrété que l’illettrisme avait été éradiqué au Venezuela. Le nombre d’enfants scolarisés est passé de 6 millions en 1998 à 13 millions en 2011 et le taux de scolarité dans l’enseignement primaire est désormais de 93,2%.

 

Au niveau de la santé, le Système national public de santé a été créé afin de garantir l’accès gratuit aux soins à tous les Vénézuéliens. Entre 2005 et 2012, 7 873 centres médicaux ont été créés au Venezuela. Près de 17 millions de personnes ont ainsi pu être soignées alors qu’en 1998, moins de 3 millions de personnes avaient un accès régulier aux soins. Le taux de mortalité infantile est passé de 19,1 pour mille en 1999 à 10 pour mille en 2012, soit une réduction de 49%. Selon la FAO, le Venezuela est le pays d’Amérique latine et de la Caraïbe le plus avancé dans l’éradication de la faim.

 

Le Venezuela offre un soutien direct au continent américain plus important que les Etats-Unis. En 2007, Chávez a alloué pas moins de 8,8 milliards de dollars en dons, financements et aide énergétique contre seulement 3 milliards pour l’administration Bush. La création de Pétrocaribe en 2005 permet à 18 pays d’Amérique latine et de la Caraïbe, soit 90 millions de personnes, d’acquérir du pétrole subventionné à hauteur de 40% à 60%, et d’assurer leur sécurité énergétique.

 

Et la liste des exemples ne s'arrête pas là. Tout ça pour dire que même décédé, Hugo Chávez et la politique qu'il a mené au service de son peuple, notamment les plus déshérités, ne trouvent pas grâce auprès des serviteurs de l'impérialisme et du capitalisme que sont ces chiens de garde dénoncés plus haut.

 

Non, la dictature n'est pas du côté de Chávez mais de ceux qui manipulent l'opinion.


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires