Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 23:22
Pour sa rubrique  "L'invitée de la semaine", le journal L'Humanité accueille Gisèle JEAN, tête de liste du Front de Gauche du Poitou-Charentes pour les élections régionales.

fdg professionfoi hautRubrique du mardi 9 mars

Le Salon de l’agriculture s’achève. Il a donné à voir la richesse du pays, et pourtant l’agriculture est en crise et les agriculteurs vivent aujourd’hui un délitement du monde agricole et rural. Ma région est emblématique de ce que sont aujourd’hui les forces et les difficultés du monde agricole. Région connue par de nombreux produits de qualité : cognac, pineau des Charentes, fromage de chèvre, beurre, moutons, melons, premier bassin conchylicole européen… Ces produits reflètent le savoir-faire des agriculteurs, pêcheurs, ostréiculteurs. Face à ce type de production, de qualité mais fragile, une autre partie de la région est consacrée aux céréales et aux oléagineux, productions longtemps soutenues par les subventions de la politique agricole commune, qui a encouragé le développement de la maïsiculture irriguée intensive, fragilisant les ressources en eau : la région est ainsi devenue déficitaire en eau l’été ! Lors des rencontres avec des agriculteurs, des éleveurs, des viticulteurs, nous développons l’idée qu’une autre agriculture peut et doit être viable tout en valorisant l’environnement : l’agriculture intégrée à son terroir, respectueuse des ressources naturelles, des paysages, de la biodiversité. Pour cela, il faut favoriser l’installation et le maintien de jeunes agriculteurs, conchyliculteurs, pêcheurs et forestiers en liant les aides régionales à des critères sociaux et environnementaux de production. Face au risque de pénurie d’eau, nous proposons un plan pluriannuel de gestion coordonnée de l’eau, associant les collectivités locales, les associations de consommateurs, les professionnels et les services de l’État, afin de garantir l’approvisionnement en eau des habitants et le maintien des activités économiques ostréicoles, mytilicoles, de pêche et de maraîchage. Il faut également une autre politique foncière incitant les communautés d’agglomération à freiner l’étalement urbain et associant la construction de logements sociaux à l’accès à une parcelle de terre agricole. Ce sont des mesures d’urgence afin que, demain, l’agriculture puisse alimenter la population et nourrir ceux qui vivent de leur travail.

Partager cet article
Repost0

commentaires