Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 08:16

« Devant la surdité des gouvernants, la multiplication des formes de blocage est la seule réponse possible, le seul moyen de montrer que ces salariés qu’ils refusent d’entendre sont ceux qui rendent possible une société. » Propos de Geneviève Fraisse, philosophe, directrice de recherche au CNRS.

 

Comme dans beaucoup d’autres lieux en France, des militants de l’intersyndicale de Niort l’ont compris, puisqu’ils multiplient ces opérations. Après le blocage du ramassage des ordures, le blocage des bus des transports urbains, c’était ce matin le blocage avec barrage filtrant du rond-point du centre routier et de l’autoroute au péage de la Crèche. A l’exception de quelques rares chauffeurs, on sent un fort courant de sympathie qui confirme le soutien très majoritaire de la population contre cette réforme des retraites.

 

Et le moyen existe de financer les retraites différemment. Le quotidien économique Les Echos relate que les entreprises du CAC 40disposeraient de 146 milliards d’euros de trésorerie, soit une hausse de 5% par rapport à la même période l’an passé. De quoi financer plusieurs fois le système de retraite par répartition. Mais ce n’est semble t-il pas à l’ordre du jour, puisque le journal explique que ce pactole sera  « d’abord consacré aux actionnaires, via des rachats d’actions et le versement de dividendes ».

 

Cela ne fait que renforcer la justesse de cette lutte. Ce n’est pas aux salariés de payer plus. Nous n’avons aucune raison de lâcher prise.

 

 

P1130829P1130833P1130843

P1130842

 

P1130851 P1130852

 

 

 

 

Et pour ce chauffeur de bus qui a voulu forcer le filtrage, il s'est fait rabrouer  non seulement par les militants de l'intersyndicale, mais aussi par des chauffeurs de poids lourds, par les forces de l'ordre, et au lieu d'être bloqué 10 minutes, il en a été quitte pour 1 heure d'arrêt. Il véhiculait des retraités ... 

 

P1130847

 

Partager cet article
Repost0

commentaires