Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 22:07

 

Face au mépris du gouvernement, la mobilisation ne faiblit pas. Et puisque Sarkozy refuse d’entendre la population dont 79% réclame qu’il reprenne le dialogue avec les syndicats, eh bien après le temps des manifestations voici venu le temps des blocages. Il faut toucher le capitalisme là où ça fait mal, au portefeuille, en perturbant le fonctionnement économique par des opérations de blocage.

 

Dans les Deux-Sèvres, ce sont les cheminots qui ont bloqué le poste de gestion de la gare de Thouars, opération touchant le fret. D’autres salariés sont venus se joindre à ce mouvement. Il en a été de même ce matin à Niort au dépôt de bus de l’agglomération niortaise qui a été bloqué, empêchant toute sortie de bus de 6h à 9h.

 

L’autoritarisme de Sarkozy ne va faire que contribuer à la radicalisation du mouvement. Le pouvoir vient de décider de passer en force au Sénat en mettant en œuvre le vote bloqué alors qu’il restait encore 250 amendements à discuter. Les élus du peuple sont bafoués par les serviteurs du capital. Ne baissons pas les bras, ce pouvoir n’a plus de légitimité.

 

Photos prises ce matin lors du blocage du dépôt des TAN.

 

P1130828P1130812

 

P1130813P1130815

 

 

 

P1130819

P1130820

 

 

P1130825 P1130826

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F


Et pendant ce temps là, le gouvernement résuisitionne les grévistes dans les raffineries, honteux, scandaleux, une atteint intolérable au droit de grève.


Il n'est pas né celui qui m'enverra au boulot sur réquisition alors que je suis gréviste, la violence devient la seule réponse à la violence.



Répondre
J


Et que revienne 1789 !