Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 07:28

Les enseignants qui avaient cessé leur travail en utilisant leur "droit de retrait", après l'agression d'un élève le 2 février dernier au lycée Adolphe-Chérioux à Vitry, reprenaient les cours le mercredi 17 février.

 

Après deux semaines de mobilisation, les enseignants n'ont pas obtenu pour l'instant le doublement du nombre de surveillants, onze actuellement pour 1500 élèves. Par contre, ils ont eu la désagréable surprise en ce jour de reprise des cours, de trouver une lettre dans leur casier leur indiquant que leurs "absences pour service non fait" avaient été transmises au rectorat de Créteil "pour retrait de salaire". Voilà toute la considération du ministère de l’éducation et de ses représentants face à la juste revendication des enseignants.

 

Ceux-ci envisagent de réunir les plaintes déposées au commissariat de Vitry-sur-Seine et les rapports d'incidents rédigés depuis septembre dernier, en vue d'entamer une procédure devant le tribunal administratif.

 

Comme le souligne un professeur, "Je veux bien qu'on emploie tous les termes, mais pas celui d'absence. Tous les jours, nous nous rendions au lycée pour les assemblées générales. Les termes employés, la procédure, tout sent la provocation."

 

Dans le cadre des élections régionales, sur les 39 membres que compte le gouvernement, 20 sont candidats, dont 15 qui mèneront des listes régionales ou départementales. Il y a fort à parier que beaucoup d’entre eux ne vont pas passer beaucoup de temps dans leur ministère. Faudrait peut-être voir à transmettre les absences  pour service non fait en vue d'un retrait de salaire. A ce sujet Luc Chatel, le ministre de l’éducation nationale, se distingue déjà.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F


Devant l’incurie de certains, il faut mettre à l’ordre du jour la baisse de leur salaire actuel et futur… va-t-on payer éternellement des gens qui sont infoutus de remplir des missions d’intérêt
public ?



Répondre
J

Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguité, je suppose qu'en parlant "des gens infoutus de remplir des missions d'intérêt public", Francis fait référence aux ministres ?