Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 01:09

Le 20 septembre 1992, à l’issue d’un pilonnage médiatique, le camp du Oui à Maastricht, piloté par Jacques Chirac et François Mitterrand, l’emportait de justesse par 51% des voix. Le 29 mai 2005, malgré une intense propagande d'État en faveur du Oui au traité constitutionnel européen, c'est le Non qui l'emportera avec près de 55% des voix.

 

Depuis cette date, s’asseyant sur le Non du peuple souverain, Sarkozy et la grande majorité des députés PS, EELV et UMP ont ratifié au parlement en 2008 le Traité scélérat de Lisbonne, fac-similé du Traité constitutionnel rejeté par les Français. Non seulement l’UMP et le PS n’ont tenu aucun compte du 29 mai 2005, mais ils n’ont cessé d’accélérer l’intégration européenne capitaliste.

 

Alors que 72% des français souhaitent être consultés par référendum, François Hollande et son Conseil des ministres ont adopté hier le projet de loi autorisant la ratification du Traité de Stabilité, de Coordination et de Gouvernance(TSCG) avec la règle d'or, ce texte élaboré par Sarkozy et Merkel. 

 

Voilà un renoncement de plus de la part du PS dont le candidat Hollande s'était engagé à renégocier le traité. Je devrais dire des renoncements, car il y a un certain nombre de ministres qui faisaient partie des « nonistes » en 2005, Laurent Fabius, Bernard Cazeneuve, Benoit Hamon, Arnaud Montebourg, Christiane Taubira, Alain Vidalies … et qui aujourd'hui trouvent des éléments positifs dans un texte qui institue la règle d'or et acceptent que le pouvoir budgétaire soit transféré à une commission européenne non élue. Devant le Congrès du Parlement réuni en février 2008 pour modifier la Constitution afin que puisse être ratifié le traité de Lisbonne; J-M Ayrault aujourd'hui 1er ministre déclarait : « L'Europe a besoin d'une validation populaire ».

 

Oui, cette validation populaire, c'est le référendum. Il n'est pas trop tard, vous pouvez signer la pétition exigeant ce référendum et participer également si vous le pouvez à la manifestation du 30 septembre à Paris, 13h30 à Nation, pour dire non au pacte budgétaire.

 

Nous ne voulons pas d'une Europe asservie aux marchés financiers.

 


 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires