Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 22:33

 

Je parlais hier du cas de Xavier Mathieu, militant syndical CGT de Continental Clairoix, poursuivi une nouvelle fois en justice pour avoir refusé de se soumettre au relevé de son empreinte ADN.

 

C’est un autre militant syndical, Philippe Galano, qui sera traduit devant le tribunal correctionnel de Perpignan le 17 mars pour avoir refusé de se soumettre à un prélèvement ADN. Cette situation fait suite à une condamnation à 3 mois de prison avec sursis et 20 000 euros d’amende pour avoir Philippe-Galano.jpg« séquestré » la direction générale des Autoroutes du Sud de la France le 3 juin 2003 à Narbonne. Une action qui faisait suite au licenciement de 4 syndicalistes dont il faisait partie, pour avoir « organisé » une manifestation piétonne sur l’emprise autoroutière. Ces licenciements avaient été refusés par l’inspection du travail et le tribunal administratif, et c’est le ministre du travail de l’époque, un certain François Fillon, qui les avait autorisés. Les salariés des ASF étaient alors en grève reconductible contre le projet Fillon sur les retraites, et la CGT des ASF luttait en même temps contre la privatisation du secteur autoroutier. Le combat que menait Philippe Galano n’était pas un combat individuel mais celui de toute la CGT.

 

Alors qu’il était ministre de l’intérieur en 2005, Nicolas Sarkozy a élargi l’obligation du test ADN à presque toutes les infractions, y compris aux gardes à vue. Sous l’appellation « lois de sécurité intérieure », ce n’est rien d’autre qu’un prétexte pour atteindre les mobilisations sociales et tous ceux qui résistent à sa politique. Une loi indigne qui stigmatise les syndicalistes comme des criminels en puissance. Un amalgame dangereux et intolérable pour quiconque s’engage dans une responsabilité syndicale.

 

Et ce n’est pas un hasard si les seuls délits pour lesquels leurs auteurs ne sont pas soumis à un test génétique sont les délits financiers de type abus de biens sociaux, détournements, etc. Sarkozy n'allait quand même pas pénaliser parmi ses amis.

 

 

Pour signer la pétition, cliquez ici

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires