Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 23:07

Personne n’ignore l’histoire de Saint Martin, soldat de l’armée romaine en garnison à Amiens, qui, par un hiver de grand gel en l’an 338, partagea son manteau avec un déshérité transi de froid.

 

Mais tous les « Martin » ne partagent pas des valeurs de solidarité.

 

Le maire UMP de Nogent sur Marne, ville bourgeoise et première destination touristique du Val de Marne, un dénommé Jacques J-P Martin, vient de prendre un arrêté municipal interdisant le glanage dans les poubelles au nom de la « santé et la tranquillité publique ». Plus question pour les plus pauvres de chercher à se nourrir avec les restes jetés par les restaurants ou les commerces de Nogent-sur-Marne, sinon il leur en coûtera 38 euros. On se demande bien d’ailleurs comment ils pourraient s’acquitter de cette amende, puisqu’ ils ne peuvent déjà pas se payer à manger. A moins que soit appliquée dans ce cas-là la sanction prévue pour les récidivistes, le panier à salade. Le maire de Nogent est déjà coutumier de ce type d’action puisqu’il reprend chaque année un arrêté antimendicité, pour « préserver son centre-ville ».

 

Non seulement le système Sarkozy crée de la misère, mais il se trouve en plus des édiles UMP pour la sanctionner. Il y a eu de nombreuses réactions à cette mesure. « Le vrai scandale est d’avoir à faire les poubelles. Personne ne le fait par choix. La municipalité se trompe de cible. L’ennemi ce ne sont pas les pauvres, mais la pauvreté » C’est ce qu’a déclaré Fabien Martin, secrétaire départemental du Val de Marne du Secours Populaire.

 

Outre l'interdiction du «glanage», le texte municipal interdit également «les crachats, le fait d’uriner ou encore de souiller la voie publique de quelque manière que ce soit» Pourtant, ce maire nous donne envie de lui cracher dessus.

 


Partager cet article
Repost0

commentaires