Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 17:22

Mais comment l’absence de Nicolas Sarkozy au Congrès des Maires était possible ? Alors qu’en 2008, le même déclarait : « Je n'imagine pas qu'un président de la République puisse s'exonérer d'écouter ce qu'ont à lui dire des maires de toutes tendances politiques. » Discours en date du 27/11/2008

Ce qu’il n’imaginait pas en 2008, il n’a aucune peine à l’imaginer en 2009, probablement parce que les maires avaient beaucoup de choses à lui dire, notamment sur la réforme territoriale et la suppression de la taxe professionnelle.

Mais Nicolas Sarkozy n’aime pas les sifflets ou autres manifestations d’humeur. Lors de chacun de ses déplacements, il y a toujours pléthore de forces de l’ordre pour maintenir à distance tous ceux qui veulent faire entendre leur voix.  Sauf qu’au Congrès des Maires, il n’était pas possible d’écarter les mécontents puisque ce sont les Maires en personne. Par conséquent, Nicolas Sarkozy s’est souvenu qu’il avait un 1er ministre et il l’a envoyé au casse-pipe. Et comme prévu, ce dernier s’est fait hué. Ouf, le courageux Sarkozy y a échappé.

Mais où était-il donc pour ne pouvoir honorer ce Congrès des Maires ? Il était parti pour un voyage semi-privé de 24 heures en Arabie Saoudite et au Qatar. avec son épouse. En l'espèce, le mot "privé" est employé pour signifier aux observateurs « ça ne vous regarde pas », pas de compte à rendre. Sauf pour la taxe carbone peut-être. Un voyage de 24 heures, mais qui lui a cependant permis d’être de retour pour le match France-Irlande. On a ses priorités.

Et puis aujourd’hui, il a organisé une entrevue moins risquée à l'Elysée où  étaient invités initialement 700 maires. Celle-ci a été boycottée par les maires socialistes et communistes. Et en grand courageux le président s’est excusé : « Je voulais vous présenter mes excuses parce que mardi et mercredi j'étais en Arabie saoudite et au Qatar. Je n'ai donc pas pu (...) venir à votre congrès », a t-il déclaré. « Sachez que je le regrette, même si le Premier ministre  y a été et s'est expliqué avec beaucoup de clarté et je l'en remercie ». Et de poursuivre « Je tenais absolument à vous rencontrer aujourd'hui parce que nous avons engagé une réforme majeure et ce n'est pas mon genre de ne pas faire face à mes responsabilités. »

Dommage qu’il les ait fuies devant le Congrès. Petit, mais pas que par la taille.

Partager cet article
Repost0

commentaires