Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 23:05

 

L'accord qui a été signé entre l'Etat et ArcelorMittal épargne la nationalisation de Florange au géant de l'acier. Pourtant, le dernier numéro du « Canard enchaîné » publiait des extraits d'une note confidentielle des services de Bercy disant clairement qu'aucune raison économique ou juridique sérieuse ne s'opposait à la nationalisation de l'usine Arcelor Mittal à Florange.

 

Pourtant, que n'a t-on entendu ces « spécialistes », ces journalistes économiques entre autres disant que la nationalisation est économiquement dépassée et inefficace. Mais le problème de ces gens-là est qu'ils s'expriment au nom d'une idéologie, celle de l'économie libérale. La même qui fait dire à la présidente du Medef « Il est évident que si le gouvernement avait, par malheur, pris cette décision de nationaliser ArcelorMittal ou une partie d’ArcelorMittal, c’eut été une catastrophe pour notre pays à plusieurs niveaux. »

 

La catastrophe, c'est plutôt le renoncement de Ayrault puisqu'il a décidé de ne pas nationaliser Florange mais de passer un « accord » avec Mittal ! Et cet accord censé sauver le site de Florange ne prévoit pas le redémarrage des hauts-fourneaux. Or, les besoins de la France tournent autour de 25 millions de tonnes d'acier alors que l'an dernier nous n'en produisions plus que 15,7 millions de tonnes. Et contrairement au dire de Mittal, selon un document interne du géant mondial de l'acier, Florange fait partie des sites les plus rentables.

 

Alors l'État doit, par la nationalisation et un contrôle public, assurer l'avenir industriel de Florange et de notre sidérurgie. Nationaliser, cela nécessite des droits d'intervention, de contrôle des salariés pour d'autres critères de gestion répondant à l'intérêt général.

 

Monsieur Hollande, vous n'avez pas été élu pour poursuivre la casse entamée sous l'ère Sarkozy. Vous déclariez en campagne « La réindustrialisation de la France sera ma priorité », on attend les actes !


Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Notes Crise
commenter cet article

commentaires