Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 23:43

Certains journalistes s’interrogent sur la montée du front national. Les premières raisons sont bien la politique menée par le gouvernement Sarkozy et sa clique, politique qui ignore les problèmes des français tant sur le niveau des salaires et des retraites que de l’emploi, du logement, de la santé. Quand en plus cette politique libérale se double d’une stratégie d’appropriation des thèses du front national sur les thèmes de l’insécurité liée à l’étranger, de la xénophobie et du populisme, les électeurs préfèrent alors  l’original à la copie.

 

Mais cela ne dédouane pas pour autant les médias. Depuis plusieurs mois, la fille Le Pen envahit l’espace médiatique, y compris sur les radios et chaînes publiques. Elle serait désormais devenue fréquentable ! Plutôt que de dénoncer ses idées, ils lui tendent les micros et contribuent à banaliser ses thèses.

 

Dans le même temps, ces mêmes micros sont fermés à ceux qui luttent de façon opiniâtre contre la politique menée par Sarkozy, politique dont les résultats contribuent à cette progression du FN. Alors en quoi les médias portent-ils une responsabilité me direz vous ? Eh bien en considérant Le Pen comme invitée fréquentable et en n’invitant jamais des représentants communistes dans leurs émissions. Dans sa dernière émission « A vous de juger » par exemple, Arlette Chabot avait convié Coppé, Villepin, Yade, Kouchner pour l’UMP, Moscovici pour le PS, Bayrou pour le Modem et Le Pen. Dimanche soir pour les cantonales, TF1 et France 2 ont choisi de ne donner la parole qu’à l’UMP, au PS et au FN. Dans de très nombreuses émissions, les communistes pointent aux abonnés absents alors que dans le débat démocratique ils devraient avoir toute leur place, eux qui disposent d’un groupe à l’Assemblée nationale.

 

Peut-être que les médias pourraient balayer devant leur porte ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires