Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 23:21

thomson.jpg

 

 

 

C’est à la rubrique des petites annonces du journal les Échos daté du 16 mai que les 350 salariés de Technicolor Sasu d’Angers ont appris la mise en vente de leur site de production de décodeurs.

 

France Télécom a récemment rompu son contrat avec Technicolor, pour aller se fournir chez son concurrent, Sagemcom, qui a délocalisé sa production en Tunisie. Or, l’État reste actionnaire à 26,97 % de l’opérateur de téléphonie.

 

C'est une liquidation qui rentre dans le cadre du programme 2012 de réduction de coûts de l’activité décodeurs et box. et qui n’est autre qu’une délocalisation vers les pays low cost, notamment le Brésil où le groupe a une unité; pourtant, le groupe est bénéficiaire à hauteur de 500 millions d’euros.

 

Premier fabricant de téléviseurs dans les années 1990, Thomson Angers, filiale de Technicolor, n'a cessé de changer de propriétaire et de production. L'usine est en cessation de paiement, mais celle-ci semble avoir été organisée à des fins de délocalisation au Brésil.

 

Les plans sociaux sont en train de se multiplier. Comme l'a écrit le secrétaire national du PCF dans une lettre au 1er ministre, « C'est pourquoi, nous vous demandons instamment de prendre ce jour les deux décisions d'urgence qui s'imposent. Premièrement, l'adoption d'un moratoire à effet immédiat sur les plans sociaux et licenciements jusqu'à l'entrée en fonction de la nouvelle Assemblée nationale. Secondement, l'inscription en priorité à l'ordre du jour de la rentrée parlementaire d'un débat sur les mesures anti-licenciements dès le début de la session. Nous vous proposons d'inscrire dans ce débat la discussion sur la proposition de loi contre les licenciements boursiers débattue au Sénat le 16 février dernier. »

 

Le projet de loi des sénateurs (PCF) interdisant les licenciements boursiers fut rejeté de justesse par la gauche majoritaire. Avec un maximum de députés Front de Gauche dans la nouvelle Assemblée Nationale qui va être élue, c'est la garantie pour les salariés de voir défendue cette mesure.


Partager cet article
Repost0

commentaires

F

La conclusion de cet article était trop optimiste : "Avec un maximum de députés Front de Gauche dans la nouvelle Assemblée Nationale qui va être élue, c'est la garantie pour les salariés de voir défendue cette
mesure." Il y a une majorité de gauche, les députés PCF-Front de gauche ont déposé fin juillet une proposition de loi visant à interdire les licenciements boursiers, mais depuis, le gouvernement socialiste n'a pas bronché. Et la liquidation de
Technicolor a été prononcée !
Répondre