Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 22:57

Avec le "socialiste" Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI, on peut constater que les mesures prises obéissent toujours aux règles du système capitaliste.

 

En contrepartie des aides apportées, le FMI impose des mesures drastiques, baisse des dépenses publiques, augmentation des impôts, diminution des salaires, réforme des retraites... 

 

Ce ne sont pas seulement des déclarations, mais des conditions impératives dictées par le FMI. En échange d’un prêt de 20 milliards d’euros, la Roumanie par exemple a été contrainte de bloquer les salaires des fonctionnaires, de supprimer 100 000 emplois dans la fonction publique et deux fois plus dans le secteur privé. Le taux de chômage y a doublé entre 2008 et 2010. S’ajoutent fréquemment des mesures telles que la baisse des dépenses publiques, l’augmentation des impôts, la diminution des salaires, la réforme des retraites.

 

Mais le FMI ne fait pas que prêter, il emprunte également. La République tchèque a annoncé, fin mars, avoir signé un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) pour accorder à ce dernier un prêt de 1 milliard d’euros. Au total, onze États de l’Union Européenne ont annoncé prêter 125 milliards d’euros au FMI.

 

Mais pendant ce temps, la Grèce qui réclame, elle, 20 milliards d’euros, devra se tourner vers les marchés financiers, et à quel taux ! Drôle de solidarité de l’Union Européenne.

 

Il est inévitable que les politiques d'austérité imposées par le FMI, avec le concours de l'Union européenne, ils agissent comme des étrangleurs, ne manqueront pas d'entraîner des réactions des peuples qui refuseront de payer pour une crise dont ils ne sont pas responsables. 

Partager cet article
Repost0

commentaires