Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 16:24

Au moment de la rentrée scolaire 2009, Luc Chatel ministre de l’Education nationale  allait constater devant les caméras la baisse des prix sur les fournitures scolaires avec son opération « les Essentiels de la rentrée ». Des clientes enthousiastes étaient alors venues à sa rencontre, très informées de l’opération menée par le ministère, disant toute leur satisfaction. Mais la supercherie avait été découverte. Il s’agissait de fausses clientes mais vraies figurantes, invitées dans un excès de zèle par le patron du supermarché dont une conseillère municipale UMP.

 

Cette fois, c’est à l’occasion de la diffusion d’un reportage diffusé dans le journal de 13 heures de TF1 du 23 juin sur le bilan positif du contrat de responsabilité parentale qu’il y a eu fraude médiatique. Ce contrat est un dispositif mis en place dans le cadre de la loi contre l’absentéisme scolaire, entrée en vigueur le 24 janvier dernier. Ce contrat rappelle aux parents leurs devoirs, les oblige à s’engager concernant le comportement de leur enfant sous peine de sanction. Il permet également l’attribution d’aides aux parents.

C’est le député UMP des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, qui en est à l’origine. Ce chef de file de l’aile sécuritaire du parti présidentiel l’a mis en place dans son département, les Alpes-Maritimes, dont il est président du Conseil général.

 

Dans ce reportage diffusé par TF1, on y voit une mère de famille exprimer sa détresse face à l’absentéisme de son enfant et son soulagement de voir son désarroi pris en charge par ce dispositif.

 

Formidable de voir vanter ce contrat lorsque l’on sait que la communauté éducative avait été très critique à son égard.

 

Mais Jacques Victor, Conseiller Général communiste a levé le lièvre en reconnaissant dans cette mère de famille une employée du Conseil Général des Alpes-Maritimes. C’était un faux témoignage puisque cette employée non seulement n’a pas d’enfant, mais en plus est attachée de presse du président du Conseil Général des Alpes-Maritimes, Monsieur Ciotti en personne. Ce même Ciotti qui veut lutter contre les fraudeurs du RSA.

 

Et contre la fraude médiatique ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires